aide creation entreprise

Calcul BFR (besoin en fonds de roulement)

Dans le tableau de financement de l’entreprise, parmi les besoins, devra figurer le desoin en fonds de roulement. Quelle est la définition du BFR ? Et comment le calculer ? Nos explications et exemples doivent permettre au créateur d’entreprise de déterminer son BFR sur la base de son bilan prévisionnel (voir sur ce site). Cet article est complété par un autre exemple de calcul du besoins en fonds de roulement (lien en bas de page).

Définition du besoin en fonds de roulement

BFR et stocks

Le calcul du besoin en fonds de roulement (BFR) est essentiel pour toute entreprise qui gère des stocks. En effet, le BFR dans les entreprises commerciales représente un besoin de trésorerie important qui ne peut être financé par son activité courante mais avoir pour contrepartie des ressources de long terme (apports en capital des associés de préférence à un emprunt).
Par exemple, un auto-entrepreneur brocanteur doit évaluer la valeur moyenne et permanente de son stock (en permanence car de la trésorerie sera bloquée du fait de ce stock) pour anticiper les fonds à apporter dès la création de son entreprise pour financer ce stock. Au final, l’auto-entrepreneur ou l’associé d’une EURL ou d’une SARL, doit prévoir un apport initial de trésorerie, un apport en capital pour le dire autrement, alors même qu’il n’existe pas de capital minimum imposé par la loi pour créer cette entreprise. La création d’une entreprise avec un euro est un mythe pour toute création d’une entreprise commerciale qui doit toujours anticiper le financement de son stock, et plus largement de son BFR. Le financement du BFR est donc à intégrer dans le plan de financement de l’entreprise.

BFR et clients

Dès lors qu’il existe un décalage entre la vente à un client et l’encaissement du prix de cette vente, cette opération a un impact sur le besoin en fonds de roulement de l’entreprise :
- lorsqu’un client verse une avance, l’entreprise dispose de trésorerie avant même avoir vendu son bien ou assuré sa prestation de service : cette avance diminue le besoin de trésorerie permanente de l’entreprise et génère un BFR négatif,
- à l’inverse, lorsqu’un délai de paiement est accordé aux clients, l’entreprise doit disposer de trésorerie pour assurer son activité en attendant les règlements clients : cette attente permanente de trésorerie qui doit être compensée par des ressources propres constitue un besoin en fonds de roulement (BFR positif).

NB : un BFR négatif (dégagement de trésorerie) constitue donc pour l’entreprise un avantage financier alors qu’un BFR positif est un besoin positif, donc un réel besoin de trésorerie, à compenser par des apports des associés ou des partenaires de l’entreprise (banque, fournisseurs...). Pour faire simple et montrer les risques que prend une entreprise à ne pas calculer son besoin en fonds de roulement : si ce dernier est positif sans avoir été anticipé, il se traduira par un découvert bancaire et la cause de la majorité des liquidations d’entreprise.

Pour illustrer cette notion, prenons l’exemple d’un vendeur sur ebay qui obtient le règlement de son client passé un délai de sept jours environ à compter de la vente. Durant ces sept jours, qui s’ajoutent à la durée de la vente (variable sur ebay, mais souvent d’une durée de sept jours également), l’article est vendu mais son prix non encaissé : l’entrepreneur doit donc prévoir, pour financer son besoin en fonds de roulement lié au crédit client (qui s’ajoute à celui lié à l’existence d’un stock) des apports personnels équivalents à sept jours de chiffre d’affaires (en plus des jours de chiffre d’affaires, comprenant les 7 jours minimum nécessaires à une vente, à apporter à son entreprise pour financer son stock).

BFR et fournisseurs

A l’opposé, les délais de paiement accordés par des fournisseurs constituent un avantage de trésorerie pour une entreprise en diminuant son besoin en fonds de roulement.
Malheureusement, lors de la création d’une entreprise, il est rare d’obtenir des facilités de paiement de la part de fournisseurs.
Pourtant, il est facile d’imaginer l’enjeu pour une grande surface par exemple (où le volume des ventes multiplie l’importance de la trésorerie, mais le principe reste le même) de pouvoir compter sur des délais de paiement fournisseur de plus de deux mois (alors que les clients règlent tous comptant à la caisse !).

Calcul du BFR

Le montant du BFR est déterminé par la formule suivante :
BFR = stocks + créances - dettes

A un instant t :
- le stock = valorisation du stock selon l’inventaire à cette date,
- créances = créances clients et autres créances,
- dettes = toutes les dettes non financières (hors emprunt) ; dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales et dettes diverses.

Pour anticiper le montant de son besoin en fonds de roulement dans une TPE (très petite entreprise), il faut évaluer :
- La valeur moyenne de son stock : ce stock moyen est approximativement égal à :
(stock maximum (après livraison fournisseur) + stock minimum (niveau de stock qui déclenche une commande fournisseur, stock le plus bas qui permet le fonctionnement de l’entreprise durant le délai de livraison du fournisseur)) / 2 (pour obtenir une moyenne).
- Le montant moyen des créances clients (de ce que doivent les clients à l’entreprise, créances qui peuvent être nulles lorsqu’aucun délai de paiement n’est accordé).
- Le montant moyen des dettes fournisseurs.

Évolution du BFR

Si le BFR d’une entreprise est négatif, on parle de dégagement en fonds de roulement : l’entreprise possède naturellement de la trésorerie car elle perçoit des règlements clients avant de devoir payer ses fournisseurs et cette avance permanente est supérieure à la valeur moyenne de son stock (c’est le cas des grandes surfaces).

A l’inverse, si le BFR est positif, l’entreprise doit prévoir des capitaux propres pour financer ce besoin de trésorerie.

Par exemple, un brocanteur, que les clients règlent comptant et qui achète sa marchandise sans délai de paiement, constate un BFR égal à son stock moyen.

Dans le cas d’une entreprise de services aux entreprises qui accorde à ses clients 1,5 mois de délai de paiement (pas de stock ni de dette fournisseur), le BFR est égal à : 1,5 / 12 x CA TTC. En effet, en cumulé sur 12 mois, les dettes des clients envers l’entreprise s’élèvent bien au chiffre d’affaires TTC (car les clients doivent bien le HT + la TVA).

Dans tous les cas, le BFR d’une entreprise augmente proportionnellement à l’évolution de son CA. Pour le brocanteur, si ses ventes augmentent, il devra anticiper une augmentation de son stock et donc un besoin équivalent de capitaux propres supplémentaires. Pour l’entreprise de service aux entreprises, une augmentation de son CA entraînera également une hausse de son BFR calculé sur la base de ce chiffre d’affaires.

Un moyen de réduire son besoin de trésorerie consiste à ne plus régler ses fournisseurs. En effet, les dettes fournisseurs diminuent le BFR dans son calcul. Aussi, on comprend bien la nécessité de financer la croissance d’une entreprise : une augmentation de l’activité exige de nouvelles ressources de long terme (apports associés, emprunt) pour financer l’augmentation du BFR. Une entreprise en croissance peut donc paradoxalement se trouver acculer à avoir recours à une procédure collective si elle ne possède pas de moyens de financement de son BFR (d’où le recours des entreprises en forte croissance à des partenaires ou investisseurs privés, ou aux marchés financiers).

Exemple calcul BFR

Considérons une entreprise d’achat-revente dont l’activité est les suivante :
- CA HT : 50.000€
- CA TTC : 59.800€
- Les achats représentent 40 % du CA HT soit 20.000€ (23.920€ TTC)
- Conditions de règlement des clients : 40% des clients règlent à 30 jours et 60% à 60 jours.
- Conditions de règlement des fournisseurs : 30% des fournisseurs se font payer à 60 jours et 70% à 30 jours.
- Stocks matières premières : 1,5 mois d’achats HT
- Stocks produits finis : 8 jours de CA HT

Le calcul du BFR est le suivant :

1) Créances clients :
40 % x 30 jours = 12 jours
60 % x 60 jours = 36 jours
Soit au total : 48 jours de CA TTC (les factures sont libellées TTC)
59.800€ x 48 / 365 jours = 7.864€

2) Stocks de matières premières : 20.000€ x 1,5 / 12 mois = 2.500€

3) Stocks produits finis : 50.000 x 8 / 365 jours = 1.096€

4) Crédit fournisseur : 30 % à 60 jours = 18 jours 70 % à 30 jours = 21 jours Soit 39 jours d’achats TTC 23.920€ x 39 / 365 jours = 2.560€

BFR = (7.864€ + 2.500€ + 1.096€) - 2.560€
BFR = 8.900€

Cette entreprise doit donc disposer de 8.900€ de façon permanente pour financer son exploitation. De plus, en cas de baisse d’activité (et donc d’augmentation des stocks), ce BFR augmentera temporairement. De même, en cas d’incident de paiement d’un client (litige, entreprise cliente en liquidation...), il augmentera mécaniquement. D’une façon générale, si le BFR augmente avec l’activité et la taille de l’entreprise, ce besoin financier peut également s’accroître dans un premier temps quand surviennent des difficultés économiques : on comprend mieux l’acharnement des constructeurs automobiles par exemple à liquider leurs stocks en temps de crise.

On comprend mieux pourquoi le BFR a une importance capital dans le tableau de financement à établir dans le cadre d’une création d’entreprise et de la rédaction d’un business plan.

Pour aller plus loin, un autre exemple de calcul du BFR décompose celui-ci en BFRE et BFRHE, et s’assure de la cohérence entre BFR et FRNG.


  • 17 septembre 2014, par auguste41

    Bonjour, je suis assistant comptable dans une entreprise de transit et logistique minier et le chef comptable m’a demandé de déterminer le BFR de l’entreprise si le client règle sa facture sur 1 mois. voici les informations qu’il m’ a fournit
    CHIFFRE d’AFFAIRE estiméé a 1 500 000 000
    stocks=0, creances d’exploitation= 80 000 000
    dettes fournisseurs= 1 300 000 000
    dettes fiscales et sociales= 20 000 000
    j’ai appliqué la formule : stock+ creances -( dettes fournisseurs+ dettes fiscales)
    il dit que le montant que je trouve est trop élevé et il veut connaitre la BFR sur la pérode d’un mois. s’il vous plait aider mois

  • 14 mai 2014, par amed

    bonjour,où trouver un cas de calcul où le bfr est négatif ?

    • 15 mai 2014

      Pas d’exemple sur ce site d’un BFR négatif, mais la présentation reste la même, simplement le total des besoins est un chiffre négatif, ce qui signifie un dégagement de trésorerie : l’entreprise obtient de la trésorerie du fait même de son activité, et elle peut disposer de cette trésorerie pour réaliser des placements financiers, c’est le cas typique de la grande distribution (9 jours de stock, règlement client immédiat, règlement fournisseur à x jours, x qui pouvait atteindre 120 jours et que le législateur tente de réduire).

  • 11 février 2014, par COLOMBE

    Bonjour
    Merci bcp pour tous les messages et réponses.
    J’ai enfin compris la notion de BFR .... Mais j’ai encore quelques questions :
    Je suis entrain de construire les états financiers de mon Business plan.

    - les clients me paient comptant : Est ce que la créance client est égale au CA ?
    - le stock annuel a une valeur de 37200 euros ; dois je considérer le stock minimum ( stock d’un mois pour éviter la rupture de stock et manquer de vente) en début d’exercice comme un stock initial ?
    - les fournisseurs exigent un paiement comptant ; donc pas de crédit fournisseur
    - Le délai de livraison des produits finis est de 20 jours en moyenne. Dois je considérer ce délai dans le calcul du BFR ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    • 25 février 2014

      - La créance client n’est pas le chiffre d’affaires, c’est la dette moyenne de vos clients. Une entreprise qui réalise 100.000€ de CA peut très bien ne posséder en moyenne qu’une créance de 10.000€ sur ses clients (et même 0€, dans les supermarchés notamment).

      - Stock moyen, une approximation là encore (rien à voir avec la comptabilité de gestion)

      - pas de crédit fournisseur, comme dans toute entreprise nouvelle, rien d’anormal

      - le délai de livraison ne va pas modifier votre trésorerie, donc pas d’impact sur le BFR.

    • 13 mars 2014

      - Client paient comptant : vous voulez dire à la commande ou à la livraison ? Si livraison, créance client = 0, si à la commande, créance client négative (nb jours paiement d’avance/360), car le CA est constaté à la livraison.
      - Stock annuel : stock annuel moyen
      - Fournisseurs payés comptant : crédit fournisseur = 0 (si paiement à la commande, crédit négatif, comme pour les clients)
      - Délai de livraison : il ne faut pas l’inclure, mais cela doit être pris en compte dans votre stock annuel moyen. Car tant que le bien n’est pas livré, il est à vous (et donc équivalent à du stock ou production stockée).

      Bon courage !

  • 21 novembre 2013, par gillesdeperetti

    Bonjour

    Je suis actuellement en train d’élaborer la partie financière de mon business plan et la particularité de mon entreprise ne m’aide pas pour le calcul du BFR.
    Je suis en train de créer mon entreprise sur le créneau des box culinaires par abonnement (ex : www.foodizbox.com). Mon problème se trouve au niveau des encaissements, parce que la commande pourra s’effectuer entre le 1er et le 15 de chaque mois et mon paiement fournisseur s’effectuera autour du 15 donc c’est comme si mes clients payaient l’intégralité en avance ...
    Ca donne ca :
    - CA HT : 197 431 €
    - CA TTC : 219 092,5 €
    - Achats 55 % du CA HT soit 108 834 € HT
    - Clients : ??? suis je censé mettre 0 jours, 1 jours ou -15 jours ?
    - Fournisseurs : règlement immédiat
    - Stock : Mes produits changent chaque mois ... comment l’intégrer ?

    Merci d’avance pour votre aide !

    • 21 novembre 2013

      Si les clients paient entre le 1er et le 15, alors en moyenne ils vous règlent le 8 de chaque mois. Or vous payez vos fournisseurs le 15. Vous avez donc un besoin négatif, un dégagement de trésorerie effectivement, de 8 jours.

      Concernant les stocks, ce n’est pas la nature du stock qui est à prendre en compte mais sa valeur moyenne. Il faut que ce montant soit cohérent avec les achats et les ventes par ailleurs affichés. Evidemment, dans un prévisionnel, il s’agit d’approximations, de trouver le nombre de jours de CA que représente le BFR, s’assurer que l’entrepreneur a bien estimé le montant de ses apports (dans une cave à vin par exemple, le BFR représente quelques mois de CA, et donc un apport initial important).

  • 5 novembre 2013, par louna

    Bonjour à tous !
    Je suis un peu perdu....J’ai très bien compris les différents calcul pour le BFR mais dans mon cas je comprend pas trop comment faire. Mon (prévisionnelle) CA de l’année est de 57602 euros TTC (je suis à la Réunion donc la TVA est de 8,5%), mes créances client sont nul, les paiement sont immédiat. Et le paiement des fournisseurs est immédiat également. La valeur annuel de mon stock et de 42441 euros. J’ai beau avoir cherché et cherché, j’ai pas trouvé le moyen de calculer le BFR dans ma situation.....Merci d’avance !!

    • 8 novembre 2013

      En l’absence de créances et dettes (même si l’imposition à TVA laisse supposer une dette fiscale, et les cotisations sociales une dette sociale), il reste votre stock. Votre BFR serait donc égal à la valeur de votre stock moyen (voir l’exemple ci-dessus du brocanteur).

  • 24 octobre 2013, par beredoh

    BONJOUR A TOUS. LE BUDGET PRÉVISIONNEL DE MON ENTREPRISE EST EN COURS ÉLABORATION. LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DEMANDE DE FAIRE UNE ANALYSE DOCUMENTÉE DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT LIÉE AUX PRÉVISION POUR 2014. COMMENT FAIRE CETTE ANALYSE ET QUELS DOCUMENTS JOINDRE. VOICI MES PRÉOCCUPATIONS. JE VOUS DEMANDE DE ME VENIR EN AIDE AFIN DE ME PERMETTRE DE RÉPONDRE A LA QUESTION.

    • 24 octobre 2013

      Etant donné vos fonctions dans cette entreprise, il me semble que vous ne pouvez pas manquer de compétences en la matière. D’autant que si ce sont les attentes de votre DG qui vous posent problème, il suffit de lui demander des précisions. Avec ces précisions et ces axes de travail, nous pourrons vous aider (cous pouvez donc compléter votre question à la suite de cette réponse, mais sans les majuscules s’il vous plait).

  • 8 septembre 2013, par John DENNIS

    Avez-vous besoin d’une aide financière ? Avez-vous besoin d’un prêt de n’importe quel type ?? Avez-vous besoin d’un prêt pour les affaires ou pour rembourser vos dettes ?? Quels que soient vos problèmes de prêts peuvent être, nous sommes ici pour aider comme nous offrons des prêts aux particuliers comme aux entreprises à faible et abordable taux d’intérêt. Contactez-nous dès aujourd’hui au (johndennis10@blumail.org) pour obtenir votre prêt

  • 24 juillet 2012, par francoisv

    Bonjour,
    Je vais lancer une nouvelle activité au sein de ma sté et je voudrais faire un simple compte d’exploitation et entre autre une estimation du BFR de cette future activité.
    Nous devons (année1) payer 50% a la commande (délai de livraison moyen 15 jours) et 50% a la livraison. Notre stock permanent sera faible (ex 2500 a 5000€). Et nos clients nous payerons en moyenne a 30 jours.
    Quelle est la meilleure formule de calcul de BFR sachant qu’on va payer notre fournisseur en avance :
    (a la commande=15+30j pour 50% des marchandises et a la livraison=30J env. pour les autres 50%) ? Merci d’avance

    • 2 août 2012

      La formule de calcul du BFR reste celle indiquée dans l’article ci-dessus. Le fait que vous payez vos fournisseurs en deux fois entraîne simplement que deux lignes doivent figurer dans le calcul de ce BFR :
      - avance et acompte fournisseurs,
      - règlements fournisseurs.
      L’écart en nombre de jours entre ces deux lignes correspondra au délai moyen entre la commande et la livraison.

      Le stock permanent faible entraîne un besoin faible. Mais ce stock est-il réaliste en fonction de vos ventes prévisionnelles d’une part et des délais de livraison de vos fournisseurs d’autre part (c’est ce que regarde notamment un expert-comptable qui analyse un business plan) ?

      Vos clients vous paieront à 30 jours, là encore ce délai entraîne un besoin de trésorerie permanent à évaluer (30 jours de chiffre d’affaires TTC).

  • 25 avril 2012, par yann

    Bonjour, je souhaite créer une base de données d’informations produits sur internet que je vendrais à des industriels.
    Donc pas de stocks, ni créances clients car paiement comptant dès souscription en ligne, ni dettes fournisseurs.
    Mon BFR est-il nul ?
    Suis-je soumis à la TVA ?

    Merci de votre réponse !

    Yann

    • 25 avril 2012

      En l’absence de créances et dettes, votre BFR est nul et cela n’a rien de grace. Concernant la TVA, c’est un tout autre problème, cela dépend de la forme de votre société (pas de TVA pour les auto-entrepreneurs par exemple) et de votre chiffre d’affaires (option pour la franchise en base de TVA réservée aux petites entreprises).

  • 19 mars 2012, par Stephy77

    Bonjour,

    Je ne sais pas comment calculer mon BFR. Je prépare le Business plan pour une société de production de spectacle pour enfants. Nous achetons des matières premières pour les costumes mais je ne sais pas si ça doit être considérés comme du stock. Nous n’avons pas de créances clients car les billets vont être achetés comptant.Nous allons certainement recourir à un emprunt, nous aurons donc des dettes fournisseurs ? Pourriez-vous m’éclairer sur le calcul du BFR pour ce type d’activité ?
    Merci

    • 2 août 2012

      Oui, les costumes peuvent être considérés comme un stock. Les achats de matière sont en revanche traités comme tout achat de consommable. En l’absence de créance clients, il faut simplement indiquer que ce poste comptable n’a pas d’impact sur le montant de votre BFR. L’emprunt est à distinguer des autres fournisseurs.

  • 26 novembre 2011, par bulle2coca

    Bonjour, je découvre votre site très utile et souhaite à mon tour vous soumettre une question sur le calcul du BFR.
    Je prépare le business plan pour créer une entreprise de service (franchise). Je n’aurai ni stock, ni créances fournisseurs. En revanche je vais recourir à un prêt bancaire pour le local professionnel (achat ou location je ne sais pas encore ainsi que pour les travaux).
    Comment dois-je calculer ce besoin de trésorerie lié à cet emprunt dans le BFR ?
    Par ailleurs, si j’accorde des facilité de paiement à mes clients (forfait de 1000 € payable par exemple sur 3 mois), dois-je en tenir compte dans le calcul du BFR et comment ?
    D’avance merci pour vos réponses et votre précieuse aide.

    • 2 décembre 2011

      Vous avez effectivement un besoin de trésorerie à calculer sur la base de :
      - votre prêt professionnel à rembourser (mensualités),
      - vous aurez en permanence 3.000€ de créances clients (1.000€ de crédit sur 3 mois).

  • 29 septembre 2011, par MBinc

    Bonjour à vous ..
    svp j’essaye de détérminer le bfr de mon projet mais je bloque !
    pourtant j’ai compris le truc .. actifs circulant - dettes à court terme ..
    Mon activité est l’exploitation de terrains de foot (je les loues à des particuliers)
    J’ai pas de stocks .. j’ai que des dettes bancaires (emprunt) et salaires personnels .. par contre, j’encaisse au moment de la livraison du service (donc pas de créances clients)
    Merci pour votre aide.

    • 29 septembre 2011

      Pas de stock, pas de dette, pas de créance : votre BFR est nul, tout simplement (aucune trésorerie nécessaire pour faire fonctionner votre entreprise).

  • 31 août 2011, par Nicolas

    La société pour laquelle je travaille fabrique chaque année 7500 produits. Nous devons conserver chacun de ces produits 2 jours pour les tester avant de les expédier.

    Je vais mettre en place un nouveau test qui ne durera qu’un jour mais qui ne concernera que 2000 de ces produits chaque année. Pour ces produits nous donc pourrons anticiper d’une journée l’expédition. En revanche, les autres 5500 autres produits restent bloqués 2 jours.

    Le contrôleur de gestion de ma société m’indique qu’une journée de stock équivaut à environ 250 000 euros.

    Il m’indique aussi que le gain sur BFR sera, si mon test est mis en place, de 67k€ environ (c’est à dire : (250 000 / 7500) * 2000).

    Cette évaluation vous paraît-elle avoir du sens car j’avoue ne pas la comprendre (même si j’admets qu’il ne s’agit que d’une évaluation très approximative) ?
    Merci pour votre aide.
    Nicolas

    • 2 septembre 2011

      Si vous immobilisez du stock, il n’y aura pas un gain de BFR mais davantage de BFR.

      Le coût du stock comprend des éléments fixes (salaires, amortissements des locaux...) et des éléments variables. Il faudrait pouvoir affiner le travail de votre contrôleur de gestion pour connaître le coût réel de l’augmentation du coût du stock en raison de votre projet.

      Comme tout projet en entreprise, c’est le gestionnaire de projet (interne ou externe) qui est capable de trancher et de mesurer si l’augmentation du BFR qui découlerait de votre mesure est justifiée.

    • 3 septembre 2011

      Merci pour votre réponse.
      Mais en fait une partie du stock sera moins immobilisée car une certaine proportions de produits (2000 sur 7500) ne sera bloquée qu’une journée au lieu de deux (qui est la durée habituelle chez nous).
      Cela n’a pas pour conséquence de faire diminuer le BFR ?

    • 3 septembre 2011

      D’accord, je viens de comprendre : vous bloquez 5500 produits une journée de plus et débloquez 2000 produits une journée de moins. Si c’est cela, le stock moyen devrait tout de même augmenter, donc le besoin de trésorerie également (si tous les produits ont une valeur comparable, dans tous les cas c’est votre contrôleur de gestion qui connaît la nature de son stock et peut calculer l’évolution du BFR).

  • 11 août 2011, par Alixddg

    Bonjour, tout d’abord merci pour cet article qui m’a bien aidé.
    J’ai cependant une question quant au calcul de mon BFR.

    L’entreprise vient d’être créée et nous faisons une commande en début d’année de 15000 produits, le stock à la fin de l’année est de 500 produits.

    Tous les paiements se font comptant.

    Dans le calcul dois je tenir compte du stock final, intial, ou encore de la moyenne ? et à quel prix, le prix de reviens du produit (toutes charges comprises) ?

    Nous avons par ailleurs contracté un emprunt (sur 15 ans), dois je l’inclure ? si oui le montant restant dû, les interets ?

    Merci d’avance !

    • 24 août 2011

      Le stock est évalué à sa valeur moyenne, donc en tenant compte de 15000-500 produits / 2 (soit 14.500/2 = 7.250 produits en moyenne en stock) pour obtenir une moyenne sur l’année. Par votre exemple, on comprend l’importance de fractionner (si possible) ses achats pour limiter son BFR. Dans votre cas, des achats mensuels de 1.250 produits par mois (plutôt que 15.000 au 1er janvier) diviseraient votre BFR sur la partie stock par 5 (mais cet avantage serait certainement compensé par une hausse des prix d’achat) !

      Le BFR stock est calculé sur le prix de revient du stock (TVA comprise si vous ne récupérez pas la TVA par exemple).

      Le besoin de trésorerie lié à l’emprunt doit être pris en compte, aussi bien pour les intérêts que le capital remboursé.

  • 5 août 2011, par Mathieu JOSEPH

    Bonjour,
    Je cale aussi un peu sur cette question de BFR.
    Je monte un dépot-vente en ligne, donc je n’ai pas de stock à acheter, pas de fournisseurs à payer et les clients payent au comptant.
    Cependant dans le e-commerce, il existe un délai de rétractation qui est maintenant de presque 30 jours. Même si le client paye au comptant, tant que le délai n’est pas passé, la somme peut repartir à tout moment. Peut-on considérer qu’il existe une créance client de 30 jours, due au délai de rétractation ?

    Merci par avance

    • 6 septembre 2011

      Absolument, votre trésorerie client est bloquée durant le délai de rétractation, donc un besoin de trésorerie découle de ces encaissements bloqués.

      Cependant, dans la pratique, vous devriez pourvoir connaître le taux et déduire le montant des ventes annulées dans les 30 jours. Aussi, c’est ce montant qu’il serait plus intéressant de prendre en compte dans votre business plan en déduction de votre chiffre d’affaires car ces régularisations de CA ont un impact sur la trésorerie mais indirect seulement. Le véritable impact est sur les ventes (et la TVA !) et donc indirectement sur la valorisation du stock.

  • 4 août 2011, par karinne

    Bonjour,
    Je dépose ce jour mon dossier à la banque , je reprends un depot vente evidemmentle BFR est négatif puisque j’encaisse les ventes des produits en dépot et regle une commission de 50 % à la déposante.
    Pourtant une question reste en suspens mon avocat me met le doute comment me protéger des déposantes qui ne viennent jamais réclamer leur chèque ? c’est le cas actuel pour l’activité.
    A cela plusieurs raisons, l’oubli mais surtout elles donnent comment ce protéger ?
    Merci karinne

    • 4 août 2011

      Le BFR est négatif pour votre activité si l’on considère uniquement la partie commerciale : vos encaissements précèdent vos décaissements, de quelques jours seulement d’ailleurs, aussi vous possédez une trésorerie permanente. Mais je ne comprends pas quel problème vous pose, en ce qui concerne le BFR, le cas des clients qui ne viendraient pas chercher la partie du prix de la vente qui leur revient. Cela s’ajoute à vos ressources, vos dégagements de trésorerie. Comptablement, il faut constater des charges à payer et conserver en réserve les fonds qui pourraient être demandés. Juridiquement, et votre avocat pourrait vous aider, votre contrat devrait prévoir qu’au terme d’un délai de xxx à compter de l’envoi d’un courrier simple, recommandé ?, les déposants perdraient leur part.

  • 25 juillet 2011, par alexandre

    bonjour,
    je n’arrive pas à calculer mon bfr.
    j’ai 20 000 euros de stock de produits. mes clients me payent au comptant et je paye mes fournisseurs au comptant également. je n’ai pas de dettes bancaires non plus
    mon BFR serait donc stock (20 000 euros) + créances clients (0€) - Dettes fournisseurs (0)/ = 20 000 euros.

    en revanche j’ai 19 000 euros de charges d’exploitation.

    est-ce que je fais 20 000 - 19 000 € ?
    merci pour votre réponse

    • 27 juillet 2011

      Le BFR ne tient compte que des créances et dettes, pas des charges et produits (charges et produits que l’on retrouve indirectement dans les créances et dettes). Vous avez donc un besoin permanent de 20.000€ de trésorerie pour financer votre stock, besoin de capitaux propre qui devra être financé par une ressource à long terme (par des apports en capital en particulier, apports qui seront à augmenter par une augmentation de capital si la société se développe et donc que son stock augmente).

  • 30 mai 2011, par Anita

    bonsoir je suis moi aussi un peu perdu , et n’arrive pas à savoir comment calculer mon BFR .
    Je vais créer en tant qu’auto entrepreneur un service de conseil en image , donc uniquement du conseil , je n’ai pas de stock , pas de créance fournisseurs, et mes clients me payent de suite et je ne paye pas la TVA . Je ne comprend donc pas comment évaluer mon bfr . Pourriez vous m’éclairer un petit peu et m’expliquer la marche à suivre pour effectuer ce calcul svp ?

    Merci

    • 30 mai 2011

      Indiquez dans son business plan un BFR = 0 n’a rien d’absurde, il faut juste pouvoir le justifier et indiquer, comme vous venez de le faire, l’absence de stocks, de dettes fournisseurs et de créances clients et aucun autre élément significatif dans les créances et dettes de votre bilan.

    • 30 mai 2011

      merci pour cette réponse je pensais pas pouvoir mettre un BFR nul !
      Bonne journée

    • 30 mai 2011

      On peut bien avoir un résultat nul, des charges financières nulles, des stocks nuls... alors pourquoi pas son BFR ? Bonne continuation.

  • 25 mai 2011, par steph

    Bonjour,je travaille sur un projet de création sur entreprise de soutient scolaire.je recruterai des enseignants qui dispenseront des cours chez des clients.j’éprouve des difficultés quant au calcul du BFR.je n’arrive pas à matérialiser mon stock,mes créances et mes dettes.Pour mieux comprendre je souhaiterai que vous me présenter un exemple de calcul du BFR pour une entreprise de soutient scolaire.

    • 25 mai 2011

      Stock : pour les activités de services, il n’existe pas de stock

      Dettes : vos salariés par exemple. Vous les payez en fin de mois, donc vous bénéficiez en moyenne de 15 jours de délai de paiement (30 jours sur le premier jour travaillé, 0 jour sur le dernier jour du mois travaillé et payé quasiment immédiatement). Votre masse salariale x 15 jours / CA annuel = nombre de jours de CA à inscrire en ressources dans votre BFR.

      Créances : vos clients vous paieront suivant quel échéancier ? Le même raisonnement est à tenir. Globalement, vos créances clients (des besoins de trésorerie) devraient être comblés par vos ressources liées aux dettes salariés.

  • 10 avril 2011, par Yao

    Bonjour, je n’arrive pas concrétement à calculer mon BFR sachant que l’entreprise que je vais créer sera une eurl en tant qu agent commercial à mandat unique et exclusif.Mes entrées seront exclusivement sous forme de commissions liés aux ventes que fera mon mandat avec les clients que je lui fournis. Donc je n’ai ni marchandises, ni stock qui m’appartient.
    Par contre le stockage des marchandises (location entrepot) avant la vente est à ma charge, de même pour les invendus (je sais pas si cela rentre en compte). Ma commission sera versé mensuellement.

    J’espère avoir été clair ?

    Je vous remercie d’avance

    • 15 avril 2011

      Commission versée sans délai après une vente ? Si un délai est au contraire constaté dans la pratique (délai entre la vente et la signature de l’acte d’achat définitif par exemple), alors un besoin en fonds de roulement est constaté.

      De la même façon, tout stock engendre l’immobilisation de trésorerie durant la durée moyenne de détention de ce stock. Si vous détenez un stock de 10.000€ en moyenne, alors vous devrez apporter ces 10.000€ lors de la création de votre entreprise (en capital pour une société) pour financer ce stock permanent. Et c’est là que le calcul du BFR est important car en cas de croissance de votre chiffre d’affaires, ce besoin de financement augmentera au moins aussi rapidement que vos ventes (le stock augmentant proportionnellement aux ventes).

      Vos invendus constitueront un stock éventuellement déprécie en comptabilité, mais à financer également par des apports de trésorerie. Ils entrent donc dans le calcul du BFR pour leur valeur estimée (valeur qui augmentera là aussi avec la quantité de ventes prévisionnelle).

  • 7 avril 2011, par Bellabrina

    Bonjour,

    J’aurai grand besoin d’aide. Je vais reprendre une entreprise de prestation de services un club privé (plus particulièrement) et je dois calculer le BFR. Hors je n’ai pas besoin de créances client, ni de créances fournisseur étant donné que je ne vend aucune matière première, et que le stock que j’achète je le paie comptant sans délai (il est ensuite offert à mes clients dans mon club)et que les services que je vend à mes clients, ils me le paient comptant sans délai non plus.

    Je suis vraiment perdu dans ce calcul là. C’est la seule chose que je n’ai pas réussi à faire dans mon dossier pour la banque.

    En espérant que vous pourriez m’aider.

    • 8 avril 2011

      Du côté des besoins, si vous n’avez pas de créances clients, vous avez au minimum ce stock payé comptant et que vous offrez petit à petit à vos clients. Aussi, la valeur moyenne de ce stock représente un besoin de trésorerie permanent. Si ce stock est constitué par un achat mensuel de 1.000€ et que vous l’écoulez en un mois, alors la valeur moyenne de ce stock est de 500€ qui constitue un besoin.

      Du côté des ressources, si vous êtes soumis à TVA, votre dette de TVA est une ressource (décalage entre la collecte de la TVA et son reversement à l’Etat, donc de la trésorerie disponible jusqu’au paiement de cette TVA). De la même façon, toutes vos dettes fiscales mais surtout sociales constituent une ressource : vos cotisations sociales sont comptabilisées en charges pour une période donnée puis payée ultérieurement (tout dépend de votre statut), en attendant cette trésorerie est pour vous une ressource, un excédent de trésorerie, dans le compte bancaire de votre entreprise.

      Au final, vous pouvez parfaitement évaluer rapidement des faibles besoins et ressources puis conclure que votre BFR est nul en détaillant justement :
      - l’absence de délais de paiement du fait de votre activité,
      - l’absence de stock et dettes significatives.

      Ce qui compte, c’est de maîtriser la notion de BFR et de le faire comprendre à votre banquier dans votre dossier, se d’assurer que le montant du BFR n’entraînera pas de difficultés de trésorerie non anticipées.

  • 20 novembre 2010, par sony

    bonjour,je suis en train de reprendre l’entreprise dans laquelle je travaille depuis 8 ans,j’ai des parts dans cette dernière et l’actuelle gérant qui vend ses parts veut récupérer le fond de roulement est-ce possible ?

    • 22 novembre 2010

      Récupérer le fonds de roulement, vous en êtes certain ? Ce serait absurde, le fonds de roulement est indispensable au fonctionnement de l’entreprise au même titre qu’une immobilisation, on ne peut pas le récupérer parce que l’on s’en va ! Il ne veut pas reprendre le capital non plus ? Que vend le gérant s’il ne vend le fonds de roulement ? Il faut dire non, que rien n’est prévu dans l’acte de cession de ses parts et qu’il ne peut prétendre à rien d’autre qu’au paiement du prix de ses parts.

  • 22 septembre 2010, par mam25

    Bonjour,
    Licenciée économique depuis quelques jour, je souhaite louer les locaux où je travaillais pour reprendre l’ activité : commerce de prêt-à-porter féminin.
    Pour cela, je dois monter un dossier financier afin de demander des aides pour cette création d’ EURL.
    Je dois calculer le BFR, je ne sais pas comment le définir puisqu’il n’y a pas de créances clients. Comment faire ?
    On me demande un plan de financement initial, compte de résultat, trésorerie....
    Tous les tableaux et calculs trouvés sur le net ne correspondent pas à l’ activité d’un petit commerce.
    Je dois cependant présenter mon dossier avec toutes ces données comptables. Je ne peux m’offrir l’ aide d’ un expert comptable.
    Aidez-moi, s’ il vous plait !

    • 22 septembre 2010

      Les tableaux présentés sur ce site correspondent à votre activité et à la taille de l’entreprise envisagée. Pour calculer le BFR sans créances client, si suffit d’indiquer "0" à créances clients. En revanche, dans votre cas, la valeur moyenne de votre stock par rapport au chiffre d’affaires sera la difficulté principale. En d’autres termes, quel sera votre stock moyen ? Combien représentera-t-il de jours de chiffre d’affaires ?

    • 12 octobre 2010

      renseignez vous à la chambre de commerce.
      ils ont un logiciel(prévisionnel) apres j’ai peut etre projet de status à remplir par vous meme.
      arocapat@hotmail.com

  • 11 juin 2010

    Pour compléter mon message précédent, j’ai du mal sur le calcul des "créances moyennes" et "dettes moyennes" car les montants de factures et modes de réglement de la grande distribution sont assez aléatoires. Concernant les dettes moyennes, c’est simple, je divise les achets de matière premières par 3.

    De nouveau, merci beaucoup de votre aide.
    Céline

    • 16 juin 2010

      Tout d’abord, il faut tout exprimer en jours de chiffre d’affaires hors taxes.
      - vos créances : vos clients vous règlent 2 mois après facturation, or ils représentent 119,6% du chiffre d’affaires ou 1,196 jour de chiffre d’affaires, aussi il faut anticiper un besoin de 60 jours x 1,196 de chiffre d’affaires.
      - vos dettes : elles constituent un dégagement de trésorerie qui vient limiter votre besoin. En effet, vous ne payez vos fournisseurs qu’après un délai à compter de leur facturation. Mais quel est ce délai ? Vous indiquez le montant moyen de ces dettes, vous pouvez donc diviser ce montant moyen de dette par votre chiffre d’affaires HT journalier pour obtenir le nombre de jours de chiffre d’affaires (CA) représentés par ces dettes.

      Pour simplifier, votre BFR sera en nombre de jours de CA (et en montant il faudra multiplier ce nombre de jours de CA par le CA journalier) sera égal à la différence entre le besoin clients et le dégagement fournisseurs.

  • 11 juin 2010

    Bonjour,

    Pouvez-vous m’aider sur le calcul du BFR pour un dossier à remettre au banquier :
    Dans le cas d’un commerce pour des produits de grande distribution, avec un stock variant de 3600€ à 7000 €, des factures client de 60 à 3000 €, (dans certains cas payées plus de 2 mois après réception de la marchandise ...)et environ 3 approvisionnements par an, comment puis-je calculer le BFR ?

    Merci par avance de votre aide.

  • 30 mars 2010, par valjo

    je suis en cour d’installation d’une micro crèche. je bloque sur le bfr, comment le calculer, sachant que je n’ai pas de stock, faut -il mettre toute les charges (edf, gdf, loyé, salaire assurance compta, tel...) et les déduire du total des ressource générer par la participation des parents.
    merci pour vos éclaircissements.

    • 1er avril 2010

      Vos ressources seront la participation des parents et, éventuellement, des subventions. Quand, pour une période donnée (mois ou trimestre) percevrez vous ces produits ?
      - En début de période, auquel cas vous pourrez utiliser ces ressources pour financer vos charges (salaires, cotisations trimestrielles, charges locatives...). Votre BFR sera alors négatif : votre activité permettra de dégager un fonds de roulement suffisant pour financer votre activité et vos capitaux propres n’auront donc pas à anticiper ce BFR.
      - En fin de période (ou en milieu de période) : dans ce cas, vos capitaux propres devront comprendre ce besoin en fonds de roulement. C’est le cas en particulier pour toutes les activités qui attendent des subventions de l’Etat, souvent versées avec beaucoup de retard, ce qui n’est pas sans poser d’énormes problèmes de trésorerie aux petites structures. En effet, vous devrez "faire l’avance" de toutes vos charges en attendant les encaissements de vos clients.

      Il faut donc détailler sur tableur (excel, open office est mieux et gratuit...) la date de règlement de chaque charge (loyer le 5 du mois, cotisations le 5 de chaque mois, d’autres trimestrielles, EDF tous les 20 ...) et la date prévisionnelle des encaissements : l’écart entre les deux donne le BFR.

      N’hésitez pas à poursuivre cet échange, je ne vous ai donné là en effet qu’une autre vision du principe de calcul du BFR.

  • 20 octobre 2009

    bonjour,
    est que vous pouvez m’aider a culculer la durée du besoin de financement
    sachat que l’unité commerciale dispose de 6000 euros pour apprivisionner une cafétéria et il ya 1800 euros de frais de matières réglé au fournisseur au fin de mois et 300 euros de frais de livraison. Q comment calculer la durée de besoin de financement
    en vous remerciant par avance

    • 20 octobre 2009

      Il manque des éléments pour calculer le BFR. En effet, vous avez un dégagement de trésorerie de 2100€ (achats + livraison) de 15 jours en moyenne (délai de paiement moyen pour vos achats du mois, réalisés en moyenne le 15 et à payer en fin de mois). Vous avez donc un excédent de trésorerie.

      Mais maintenant, il s’agit de savoir quand vos ventes seront réalisées. Si ces achats permettent des ventes immédiates (sont consommés durant le mois) et payées comptant, au total, vous aurez un dégagement de trésorerie (BFR négatif). En revanche, s’il vous faut 3 mois pour vendre la marchandise achetée, vous aurez payé votre fournisseur avant d’avoir reçu le règlement de vos clients et constaterez alors un besoin de trésorerie à estimer.

      Enfin, il faut prendre en compte toutes les charges de l’entreprise (EDF, Telecom, cotisations sociales...) pour que le calcul du BFR soit correct.

    • 26 janvier 2010

      Bonjour,

      Pourriez vous m’aider pour calculer le BFR de ma future entreprise. Je dépose un dossier de subventions, j’ai pratiquement tous les tableaux financiers complétés mais je butte sur le BFR.

      Ma société est un editeur de logiciels`(il n’y a pas de stock car tout est digital (pas de support physique des logiciels), et donc peu importe le nombre d’unité vendu cela ne changera pas le cout de production)). En résumé pour fonctionner la société paye ses employés et facture des clients. Les délais de paiement de clients peuvent prendre jusqu’ à 120 jours... (si si ca existe, je vous jure...).

      La premiere année (de janvier 2010 à decembre 2010), je commence l’activité en janvier et commence à generer du CA en Juin. Je recevrais me premiers paiements en Octobre.

      Je suis un peu perdu sur la formule de calcul car il y a beaucoup de chose sur internet mais n’ayant pas de stock et n’étant pas certain de savoir calculer « Les travaux en cours » je solicite votre aide.

      CA 2010/ créances clients : 260K (120 jours)
      Salaires et charges de personnel : 214K
      Crédit fournisseur 1 : 65K (120 jours également)
      Crédit fournisseur 2:75K (60 jours)
      Crédit fournisseur 3 : 30 (30 jours)

      je suppose qu’il faut compiler Salaires et charges de perso avec d’autres charges mais je ne sais pas à quoi correspond les charges courantes par exemple.

      Merci infiniment pour votre aide

      Egalement si par la même occasion vous pouvez m’expliquer dans mon cas comment se calculera/presentera le BFR en N+1 et N+2...

      Merci beaucoup

      Stéphane

    • 10 février 2010

      Etant donné l’importance des chiffres indiqués, il faudrait calculer votre besoins en fonds de roulement normatif. Cela consiste à exprimer votre besoin de trésorerie en jours de chiffre d’affaires HT. Ainsi, en fonction de vos hypothèses de chiffre d’affaires, vous pourrez déterminer votre BFR.

      Par exemple, si vos clients vous paient à 120 jours, les créances clients représentent un besoin de 120 jours de CA HT x 1,196 soit 143,52 jours de CA.

      Fournisseurs payés à 90 jours fin de mois, soit en moyenne 105 jours après réception de leur facture (90 + un demi mois, pour faire la moyenne entre les factures reçues en début de mois et celles reçues en fin de mois), ces achats représentant par exemple 25% du chiffre d’affaires, ces fournisseurs assurent un dégagement de trésorerie de 105 x 1,196 x 25% x CA HT soit 31,40 jours de CA.

      C’est compliqué, et il faut tenir compte de tous les postes du bilan :
      - dettes aux caisses de cotisations payées trimestriellement ou le 5 du mois,
      - stocks exprimés en jours de CA,
      - imposition à TVA (on perçoit de la TVA collectée que l’on ne rembourse que le 20 du mois suivant, soit en moyenne un demi mois (soit 15 jours) + 20 jours soit un total de 35 jours de trésorerie disponible)...

      Aussi, on dépasse largement le cadre de ce site qui a pour but d’aider les créateurs de petites structures, généralement sans salariés. Il faudrait plutôt se référer à des ouvrages de comptabilité.