aide creation entreprise

Comment devenir auto-entrepreneur ?

Quelles sont les conditions pour devenir auto-entrepreneur ? Quelles démarches effectuer ? Et comment cesser son activité d’auto-entrepreneur ?

Bénéficiaires du statut d’auto-entrepreneur

Champ d’application du statut d’auto-entrepreneur

Tout le monde peut se déclarer auto-entrepreneur, même si des particularités apparaissent en fonction du statut du créateur d’entreprise (salarié, retraité, chômeur, bénéficiaire du RSA, étudiant...).

En revanche, certaines activités sont exclues du régime de l’auto-entrepreneur :
- les activités relevant de la TVA immobilière (marchands de biens, lotisseurs, agents immobiliers, opérations sur les parts de sociétés Immobilières),
- les locations d’immeubles,
- certaines activités commerciales ou non commerciales comme la location de matériels et de biens de consommation durable, etc (détail activité interdites aux auto-entrepreneurs).

Ensuite, si l’activité que l’auto-entrepreneur souhaite exercer exige des qualifications indispensables, cet auto-entrepreneur devra pouvoir justifier de ces qualifications comme tout autre indépendant. Pour connaître les diplômes requis pour l’exercice d’une profession, il est conseillé de se renseigner auprès de la chambre de commerce pour les commerçants ou la chambre des métiers pour les artisans.

Enfin, un auto-entrepreneur doit parfois obligatoirement souscrire une assurance responsabilité professionnelle (c’est le cas notamment dans le bâtiment). Aussi, le coût de cette assurance, comparativement au chiffre d’affaires maximum de l’auto-entrepreneur (et, indirectement, de sa rémunération nette) rendra parfois prohibitif l’exercice de certains métiers.

L’auto-entrepreneur peut aussi bien exercer sous ce statut une activité principale qu’une activité secondaire (parallèlement à un emploi salarié, durant sa retraite...).

Condition du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur

Une condition essentielle à respecter pour bénéficier du statut d’auto-entrepreneur : le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur.
En effet, le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur doit demeurer sous les seuils de chiffre d’affaires fixés pour les micro-entreprises soit :

  • 82.200 euros pour une activité d’achat-revente en 2014, 2015 et 2016 (81.500 euros en 2013),
  • 32.900 euros pour les prestations de service relevant des bénéfices industriels et commerciaux et pour les professionnels libéraux en 2014, 2015 et 2016 (32.600 euros en 2013).

Si l’auto-entrepreneur débute son activité en cours d’année, le montant de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est calculé en proratisant les seuils précédents. Par exemple, pour une activité d’achat-revente commencée au 1er juillet, le chiffre d’affaires maximum de cette première année est fixé à 82.200€ * 6/12 mois soit 41.100€ environ (en réalité le prorata est calculé au jour près, soit dans notre exemple 181 jours / 365 jours).

Si le chiffre d’affaires 2014 d’un auto-entrepreneur a dépassé le seuil prévu, il pourra cependant continuer à bénéficier de son statut d’auto-entrepreneur pour la fin de l’année civile en cours (2014) ainsi que l’année suivante (2015) mais à la condition que son chiffre d’affaires ne dépasse jamais :
- 90.300 euros en 2014, 2015 et 2016 (89.600 euros en 2013) soit 7.400 € par mois environ pour une activité d’achat-revente,
- 34.900 euros en 2014, 2015 et 2016 (contre 34.600 euros en 2013), soit 2.850 € par mois environ pour les prestations de service relevant des bénéfices industriels et commerciaux et pour les professionnels libéraux.

Si le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur dépasse ces derniers seuils, alors il ne bénéficiera plus du régime micro-social que pour l’année durant laquelle le dépassement a été constaté.

Le dépassement de ce plafond de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur a également des conséquences fiscales (TVA, perte prélèvement libératoire) rétroactives. Tout dépassement de ce seuil doit donc être anticipé.

Condition de revenus de l’auto-entrepreneur

C’est l’un des inconvénients de ce statut d’auto-entrepreneur : le revenu imposable de l’auto-entrepreneur doit être limité pour bénéficier du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Les revenus de l’auto-entrepreneur doivent être imposés au maximum à la tranche à 14% de l’impôt sur le revenu pour relever du régime spécial d’imposition mis en place par la réforme de l’auto-entrepreneur.

En revanche, cela ne signifie pas que, lorsqu’un foyer fiscal dépasse le revenu maximum prévu pour l’option au prélèvement libératoire, l’un de ses membres ne peut pas devenir auto-entrepreneur. Simplement, les auto-entrepreneurs qui ne peuvent bénéficier du prélèvement libératoire de leur impôt sur le revenu devront reporter leurs revenus d’activité sur leur déclaration annuelle de revenus (déclaration n°2042 à compléter au mois d’avril de chaque année).

Formalités pour devenir auto-entrepreneur

Devenir auto-entrepreneur c’est créer une entreprise individuelle particulière, aux règles de fonctionnement simplifiées. De ce fait, les démarches pour s’inscrire auto-entrepreneur sont largement simplifiées. Lorsque l’on est bénéficiaire de l’ACCRE, il est conseillé de formuler sa demande d’ACCRE simultanément à son inscription au statut d’auto-entrepreneur.

Formalités inscription auto-entrepreneur en ligne

Vous pouvez :
- déclarer une nouvelle activité en tant qu’auto-entrepreneur,
- opter pour le régime micro-social lorsque vous êtes déjà micro-entrepreneur,
à partir du site officiel : lautoentrepreneur,

Il est également possible de s’inscrire en ligne en tant qu’entrepreneur auprès de la Chambres de Métiers et de l’Artisanat à partir du site des cfe métiers.

Lors de son inscription en ligne au statut d’auto-entrepreneur, il faut indiquer :
- ses coordonnées (nom, prénom, adresse...) et envoyer par email une pièce d’identité scannée,
- son statut actuel (chômeur indemnisé par exemple) et le justifier (justificatif du calcul des ARE dans ce même exemple),
- la nature de son activité et son code APE (Activité Principale Entreprise, à choisir dans une liste consultables pendant son inscription),
- le choix de l’auto-entrepreneur d’opter ou non pour le prélèvement libératoire de son impôt sur le revenu,
- une éventuelle demande d’ACCRE jointe à cette inscription.

Si l’auto-entrepreneur ne peut matériellement envoyer par email les documents exigés (documents à scanner), il lui est malgré tout possible de valider son inscription sur internet et de la compléter par un courrier (à l’adresse de L’URSSAF qui lui sera alors indiquée). Ainsi, son dossier sera immédiatement enregistré, ce numéro de dossier sera communiqué à l’auto-entrepreneur et lui permettra de suivre auprès de l’URSSAF l’avancement de son inscription définitive.

Suite à son inscription, l’auto-entrepreneur doit attendre de recevoir par courrier le numéro de SIRET qui identifie son activité et lui permet de débuter légalement son activité. Malheureusement, il faut souvent attendre ce numéro de SIRET plusieurs semaines (vos témoignages sont les bienvenus en bas de la page : quel délai pour devenir auto-entrepreneur).
En attendant de recevoir votre n°SIRET, vous pouvez cependant commencer à travailler en tant qu’auto-entrepreneur en indiquant la mention “en cours d’immatriculation” sur toutes les correspondances officielles avec vos clients.

Formalités inscription auto-entrepreneur auprès du CFE

Le Centre de Formalité des Entreprises (CFE) vous assiste dans la création de votre entreprise (en tant qu’auto-entrepreneur par exemple) ou lors de votre option pour le régime micro-social (pour les entrepreneurs individuels déjà immatriculés).

Pour devenir auto-entrepreneur, une simple déclaration doit être faite au Centre de Formalité des Entreprises compétent. Ce formulaire comprend 4 volets indiquant :

  • l’identité du déclarant : nom, prénom, lieu et date de naissance, nationalité, adresse postale et internet, téléphone et le statut actuel de l’auto-entrepreneur (salarié ou retraité).
  • la nature de l’activité : activité commerciale, artisanale ou profession libérale, description de l’activité, date de début d’activité, le lieu d’activité (adresse, téléphone).
  • un volet social : le numéro de sécurité sociale de l’auto-entrepreneur et son régime d’assurance maladie actuel, le régime micro-social s’appliquant obligatoirement aux auto-entrepreneurs.
  • un volet fiscal qui permet éventuellement à l’auto-entrepreneur d’opter pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Cessation d’activité

Là encore, une simple déclaration de cessation d’activité sera à compléter à partir d’un formulaire disponible sur Internet ou auprès de la chambre de commerce et d’industrie ou de la chambre de métiers et de l’artisanat de votre département.
Étant donné le prélèvement à la source des cotisations sociales de l’auto-entrepreneur calculées sur le chiffres d’affaires effectivement réalisé, il n’y aura plus, en cas de cessation d’activité, de régularisations à attendre comme dans le cas d’une entreprise individuelle (avec des rappels de cotisations qui peuvent intervenir jusqu’à deux ans après la cessation d’activité).

Le formulaire Cerfa de cessation d’activité est disponible sur le site public suivant.


  • 17 juillet 2014, par Lionel

    Bonjour,

    Actuellement demandeur d’emploi depuis 14 mois je souhaite au plus vite me déclarer auto entrepreneur afin d’être en mesure de facturer des prestations informatiques + mise en place de contrat de maintenance pour quelques clients chez qui je travaille (cette activité correspond à mon métier d’origine) . Pour l’instant je suis contraint de travailler gratuitement puisque je ne suis pas encore enregistré, en voici la raison.J’ai validé avec Pôle Emploi et l’AFPA un stage qualifiant "d’électricien d’équipement" en vu d’obtenir un Bac Pro . Ce dernier commencera en Septembre 2014 pour se terminer en Octobre 2015. Je ne serai plus indemnisable par PE à partir de Mai 2015.
    Je vais bénéficier de l’aide d’indemnisation de fin de formation mais la rémunération sera très basse , en tout cas insuffisante pour que je puisse faire face. D’où ce projet d’auto entrepreneur qui devrait me permettre de mettre un peu de "beurre dans les épinards".
    Problème ce jour j’apprends par PE que je ne peux pas cumuler une formation + mes indemnités et avoir une activité en tant qu’ auto entrepreneur, même si les revenus mensuels ne devraient pas dépasser les 600 € ! Il y a quelques mois en arrière PE avait un tout autre discours d’où mon choix de valider la formation pour eux il n’y avait aucun problème. Aujourd’hui j’ai un avis contradictoire ... bref d’un conseillé à un autre les avis diffèrent et je ne sais plus à quel saint me vouer !!!
    J’espère que vous serez en mesure de me répondre, le statut d’auto entrepreneur doit permettre de lancer son activité , d’arrondir ses fins de mois je ne comprends pas pourquoi une formation serait considérée comme un cumul d’avantages.
    D’avance merci pour votre réponse.

    Cdt

    Lionel

  • 7 mai 2014, par michea

    Je suis praticienne en médecine chinoise, magnétiseur, rebouteux, déclaré en auto entrepreneur. J’aimerai animer des ateliers bien être, relaxation, et auto soulagement mais ne sais comment et sous quelle nomination me déclarer.
    Je suis preneuse de toute info.
    Merci d’avance

    • 12 juin 2014

      Il faut se référer à la nomenclature des codes APE, accessible sur plusieurs sites de CCI (taper codes APE dans un moteur de recherche). Vous pouvez également demander conseil à votre CFE (réponses généralement obtenues par téléphone).

  • 30 avril 2014, par denise vella

    bonjour jais une question qui me turlupine : le maire de mon village ma propose de prendre le restaurant communal en gerance mais jais depose un dossier de surendettement est ce que sa pose un probleme si oui le quel merci si vous pouviez me repondre
    denise

  • 21 mars 2014, par joe650

    Bonjour

    Je viens de terminer ma formation prothesiste ongulaire plus de 115 heures
    Comment faire pour s inscrire en auto entrepreneur ?
    Merci
    Cdlt

    • 12 juin 2014

      C’est un peu expliqué sur ce site tout de même, non ? Ou bien en passant par votre CFE, ou bien directement sur le site lautoentrepreneur. Mais vous pouvez aussi vous renseigner davantage sur ce statut avant de vous inscrire...

  • 14 mars 2014, par Mars

    Bonjour,

    Il y a plus d’un mois, j’ai fait une inscription en AE sur le site Guichet Entreprises en activité artisanale principale (le portait officiel pour l’inscription en ligne renvoie à ce site pour ce cas précis).
    N’ayant pas de nouvelle depuis, j’ai appelé la CMA pour savoir ce qu’il en était (le site Guichet E. m’ayant confirmé la transmission de mon dossier au CFE compétent (CMA donc).
    La personne que j’ai eu à la Chambre m’a dit que les inscriptions AE en activité principale devaient se faire sur rendez-vous à la CMA (et de surcroît, qu’ils avaient du retard dans les dossiers...).

    J’ai répondu que j’avais déjà fait mon inscription, que le dossier complet avait été envoyé et par conséquent, qu’ils devaient l’avoir.
    Je leur ai aussi envoyé un mail pour leur demander de confirmer (au téléphone, après avoir donné mon nom mais pas le n°de dossier, la personne n’a pas eu connaissance du dossier...) et, dans le cas contraire, je redemanderais à Guichet E. de renvoyer les documents.
    La personne n’avait pas l’air bien informée du suivi car elle m’a dit que l’URSSAF devait avoir reçu aussi le dossier ; à l’URSSAF on m’a répondu que le dossier était transmis au CFE compétent (donc pas l’urssaf dans mon cas) et peut-être à l’INSEE (je les appellerai lundi).

    La CMA fait payer des frais de dossier lorsqu’on s’inscrit chez eux et c’est pourquoi j’ai fait mon inscription en ligne. Mais s’ils me disent de m’inscrire chez eux alors que j’ai déjà rempli un dossier complet en ligne, ont-ils le droit de m’obliger à payer des frais de dossiers si je veux qu’ils valident mon inscription et quel recours puis-je avoir ?

    Merci.

  • 6 mars 2014, par suiki

    bonjour
    j ’était auto entrepreneur je me suis radié il y plus d’un mois .Mais actuellement j’aimerais me réinscrire en changeant de spécialité ,c’est a dire j’étais dans le secteur bâtiment ,second oeuvre tout corps d’état ,j’aimerais me réinscrire toujours le bâtiment mais spécialité agencement intérieur ,donc le code APE est différent pour ces 2 spécialités.Mais j’ai téléphoné à la chambre des métiers pour avoir des renseignements,mais ils me disent que sa marche pas ,car s’est toujours dans le secteur bâtiment.

    • 6 mars 2014

      Qu’est-ce qui ne marche pas ? Votre nouvelle inscription au statut d’auto-entrepreneur ou votre inscription à la chambre des métiers ? Votre chambre des métiers refuse l’inscription des auto-entrepreneurs ? Quelle est la particularité de votre dossier qui pose problème ?

    • 6 mars 2014

      c’est l’inscription en tant auto entrepreneur ,car après une radiation il faut attendre 1 ans pour ce réinscrire.ou changer de spécialité et code APE .pour la spécialité que je veux je change de code APE ,mais c’est toujours dans le secteur bâtiment. donc ils m’ont dit que je ne pouvais pas me réinscrire du fait que c’est toujours dans le batiment

  • 26 février 2014, par lilie48120

    Bonjour

    Je veux commencer a creer et vendre mes bougies , j’ai les documents de déclaration d’entreprise a la maison + ceux de demande auto-entrepreneur , lequel est le mieux ?

    D’autre part , dois je obligatoirement avoir un diplome puisque ce que je veux faire est considerer comme artisanat ???

    MErci de votre réponse

    • 26 février 2014

      "déclaration d’entreprise a la maison + ceux de demande auto-entrepreneur" : il ne s’agit pas de choisir !

      Le statut juridique est le statut d’auto-entrepreneur. Ensuite, l’auto-entreprise peut ne pas posséder de local professionnel et son siège est choisi au domicile de l’entrepreneur.

    • 26 février 2014

      D’accord je vais tout remplir merci

      Et pour le diplome ? Il faut ou pas ? Parce que moi je n’ai rien et je n’ai jamais vu personne qui en ai un

      Merci à vous

    • 26 février 2014

      Diplôme pour des bougies, je ne suis pas certain... Il n’y a pas une formation qualifiante ou un diplôme obligatoire pour toutes les activités.

  • 24 février 2014, par lillie

    Bonjour, voilà je m’étais inscrite en auto entrepreneur il y a un ans mais l’activité ne fonctionnais pas, j’ai voulus e radier et j’ai envoyer un courrier à la chambre des commerces il m’ont répondu que je n’étais pas sur le répertoire des métier, je voudrais bien me résilier mais comment faire ?

    • 24 février 2014

      C’est auprès de votre CFE que vous pouvez agir, ou bien directement sur le site lautoentrepreneur, formulaire cessation d’activité.

  • 1er février 2014, par jojo

    Bonjour
    Actuellement je suis demandeur d’emploi et je bénificit du RSA
    Je suis peintre décorateur dans le batiment avec 12 ans d’experience
    Je voudrai me lancer Auto entrepreneur dans ce metier biensur
    J’aurai voulu savoir les demarches a suivre (aide pour la création entreprise,document a fournir,organismes a contacter,ects
    Merci pour votre reponse

  • 20 janvier 2014, par elaurent

    Bonjour, je suis auto entrepreneur depuis 2 ans. Activité : soutien d’anglais. Je donne des cours d’anglais chez les particuliers. Je voulais savoir si je pouvais faire des petits travaux de traductions pour les entreprises car une entreprise m’a demandé si je pouvais leur envoyer un devis. celà peut il entrer dans le cadre de mon activité principale soutien d’anglais ( prestation de services, activité libérale) ou bien je dois mettre çà en tant qu’activité secondaire ? et surtout ai je le droit de faire des travaux de traductions pour des entreprises ( aucun diplôme nécessaire ) ? Merci pour toute information.

    • 20 janvier 2014

      Vous pouvez effectivement ajouter une activité secondaire à votre auto-entreprise (libérale, avec la hausse du taux de cotisations en 2014 et 2015, lire notre article sur cette hausse), directement depuis le site officiel, car cette prestation ne correspond pas à votre objet principal. Ensuite, il est possible d’exercer la profession de traducteur sans formation particulière, cette profession n’étant pas réglementée.

  • 6 janvier 2014, par xavmarc

    voulant m’inscrire comme auto entrepreneur a la chambre des métiers d’Auxerre aujourd’hui .
    l’on ma réclamer un chèque de 205 euros.
    étant inscrit a pole emplois ,je suis surpris,toutes mes infos me parlait plutôt de
    gratuité
    cela aurait il changer récement.
    merci de votre réponse

    • 6 janvier 2014

      Quel est le détail de votre facture ? N’est-ce pas plutôt auprès de votre CFE que vous avez déposé votre demande d’inscription au statut d’AE ?

  • 1er janvier 2014, par yvotarbes

    Bonjour, Je souhaite devenir auto entrepreneur en créent une agence réceptive pour un Tour Operateur étranger. Par contre, jusqu’à aujourd’hui, j’étais aussi sous contrat avec l’agence qui s’occupe de ce Tour Operateur, ce tour operateur payait a l’agence la totalité de mes frais de salaire. Il est donc nécessaire que je sois, de nouveau, salarié pour bénéficier du même avantage et ce sera mon entreprise qui va alors m’embaucher. Vous m’avez suivie jusque la ? :) Ça veut dire, puis-je m’embaucher moi même pour que mon salaire me sois reversé par le TO en question ? Ou alors dois-je déclarer les frais de mon salaire comme une entrée d’argent, mais voila, je vais payer des impôts la dessus alors qu’avec un smic je ne suis pas imposable ! Que puis-je faire svp ? Merci de votre aide. Cordialement, Yvo

  • 21 octobre 2013, par anneso

    Bonjour a tous,
    Je suis tombée par hasard sur ce forum car au mois de novembre je commence ma formation pour devenir prothesiste ongulaire chez les particuliers a leurs domiciles.
    J’envisage donc de me mettre auto entrepreneur mais ce statut est tous nouveau pour moi.
    Quelqu’un pourrait m’éclaircir sur ce sujet ? C’est a dire : charges a verser par mois sur un salaire de base de 1000 euros par mois ? Ya til que les charges payer ? Les modalités d’inscription ?

    Cordialement

    • 6 janvier 2014

      Merci de consulter un peu les pages de ce site avant de poser des questions sur les forums.

  • 23 septembre 2013, par erik69630

    bonjour !
    je me permet de vous contactez , car je souhaite devenir auto-entrepreneur, et je ne ses pas encore comment sa se passe ,
    - je travail actuellement, est ce que je doit arrêter.
    - poste actuel : agent de maitrise a plein temps
    - je suis pâtissier professionnel
    - il y a quelques chose a payer pour commencer
    - comment sa se passe merci de bien vouloir me renseigner merci

  • 7 septembre 2013, par Joëlle Polarite

    Je suis inscrite en profession liberale code 8690D
    J’exerce à Paris .

    - Est il possible d’exercer à mi temps : 3 jours à Paris 3 jours en province ?
    - ou dois je m’inscrire également en province ?
    Merci
    Joëlle

    • 8 septembre 2013

      Indépendamment de votre lieu d’activité, il n’existe qu’une seule entité juridique en France, immatriculée au lieu de votre activité principale. Votre inscription au statut d’auto-entrepreneur vous permet donc d’exercer également en province. D’ailleurs, une seconde inscription au statut d’auto-entrepreneur est interdite et vous serait automatiquement refusée.

  • 26 août 2013, par fanny

    Bonjour,
    Je suis actuelement employée dans la fonction publique. Je viens de faire une formation en massage suedois/californien et je souhaiterais develpper une activité complementaire a mon emploi (aucun rapport entre les 2 activités). Je voudrais pouvoir devenir praticien en massage de bien etre mais se deplacer a domicile avec table huile etc..est tres compliqué.
    Comment puis je faire ? auto entrepreneur me semble adapté mais est ce possible si j ai des charges : loyers etc... Je souhaiterais parfaire cette activité et continuer de me former, est ce possible en auto entrepreneur ?
    Je suis en plein questionnement merci pour votre reponse.

    Cordialement.

    • 26 août 2013

      Oui, c’est possible avec le statut d’auto-entrepreneur, mais vous devez prendre connaissance des conditions particulières qui limitent le droit des fonctionnaires de créer une entreprise (dans notre dossier "droit de créer une entreprise"). En effet, votre activité sera limitée dans le temps. De plus, il est fort possible que la réforme en cours vous interdise tout simplement la création de cette activité secondaire...

  • 4 juillet 2013, par crithadyl

    Bonjour

    en plus de mon activité je souhaite me lancer en auto-entrepreneur dans le nettoyage de terrasse, facade et toitures.
    Ai-je besoin de justifier d’une qualification professionnelle ?

    Merci

    • 8 juillet 2013

      Je ne le pense pas, mais il faut se renseigner auprès de votre chambre des métiers. D’ailleurs, l’inscription à la chambre des métiers est devenue obligatoire pour les artisans auto-entrepreneurs afin de pouvoir les informer (et vérifier) de leurs qualifications obligatoires.

  • 4 décembre 2012, par liza77

    Bonjour, je suis agent commerciale independante dans l’immobilier, je vais faire une cessation en decembre. je souhaiterais me declarer en auto entrepreneur pour des prestations de service aux entreprises, mes questions sont : suis je obliger de changer de n. de siren, quelles sont mes demarches ? En agent commerciale independante puis je avoir droit à une aide pour declarer mon entreprise ?

  • 28 novembre 2012, par valerie

    Bonsoir j’aimerai devenir auto entrepreneur dans la vente de vêtements à domicile et sur internet. Est possible d’assimiler les deux ? Et est ce possible de vendre à domicile en tant qu’auto entrepreneur ? En vous remerciant

  • 21 novembre 2012, par mel.seigneur

    Bonjour,

    J’aurais beaucoup de questions générales et particulières à poser sur ce statut avant de m’y engager (ou non). Je me sentirais également plus rassurée de rencontrer une personne physique pour en parler. Est-il possible de prendre RDV avec quelqu’un de qualifié à la Chambre de Commerce ( ou autre..) ?

    • 21 novembre 2012

      Certainement, il faut contacter pour cela votre CCI, d’autant que des permanences y sont généralement organisées pour l’URSSAF, le RSI... et votre CFE est là justement pour vous aider à finaliser votre projet.

  • 31 octobre 2012, par didier

    je suis auto entrepreneur dans le bâtiment (rénovation, plâtrerie, électricité, plomberie, isolation, installation de nouvelle salle de bain ... petits travaux de tous genres ...) Ai-je choisi le bon statut ? Il m’a été difficile de choisir le code APE qui me convenait le mieux. Où aller pour se renseigner ?

    • 11 novembre 2012

      Impossible de vous répondre en l’absence d’éléments (charges réelles, assurance choisie...). En revanche, je pense de plus en plus qu’intégrer une coopérative d’activité et d’emploi spécialisée apporte un soutien important lors du lancement d’une activité. Voyez la présentation de la CAE Alter Batir qui intervient dans le domaine du bâtiment et qui figure dans notre dossier "CAE".

  • 28 octobre 2012, par bedemm

    Bonjour

    je souhaiterais devenir auto entrepreneur et garder mon emploi es ce possible ? Comment devons nous faire ?

    Merci de me renseigner urgent

  • 25 octobre 2012, par Johanna2304

    Bonjour,
    Ma question risque d être très large et peut être vague mais voilà.
    J aide qqn à savoir comment devenir auto entrepreneur ? Elle est actuellement salarié en Suisse et elle voudrait ouvrir une auto entreprise car elle est auteur/éditeur (durant son temps libre). Est ce que c est mieux pour elle d ouvrir une auto entreprise ? Une micro entreprise ? Ou une entreprise individuelle ? Je ne vois pas bien la différence qu il y a entre les 3 ; et comme elle bosse en Suisse, je me rends pas bien compte ce qui est le mieux pour elle ? Aussi, elle voudrait ouvrir ceci avec qqn, donc un salarié.
    Et son but serait éventuellement, si possible, de payer ce salarié, mais pas se payer elle. D’être uniquement le "représentant légal" en fait.
    Et par la suite, si ca marche bien, à ce moment là, se payer aussi.
    Est ce possible de faire ca ?
    Quelle est la meilleure solution ?
    Désolée, ca fait bcp je sais, mais j’aurai vraiment besoin d’y voir plus clair et je vois pas trop comment m y prendre pour trouver toutes ces réponses parmi tant d informations :-)
    Merci bcp bcp pour votre aide et réponse !!

  • 16 octobre 2012, par sophie

    Bonjour , bonsoir
    Je voudrai savoir si je me mais auto-entrepreneur comment je doit faire a qui me renseigner ?

    Je voudrai me mètre auto-entrepreneur pour un societee de Dj animateur de soirée et je ne sais vraiment pas quoi faire j ai un matériel de professionnel ainsi que tous les jeux de lumière mais je ne c’est pas comme je doit mi prendre si quelqu un peux me donner un conseil ?

    • 19 octobre 2012

      Premier conseil : consultez ce site.

      Ensuite, vous pouvez également vous déplacer à votre chambre de commerce, et demander un rendez-vous avec votre CFE (dans ces mêmes locaux).

  • 14 octobre 2012, par jerome

    Bonjour je voudrais devenir auto entrepreneur dans le batiment en platrerie, isolation, electricite isoaltion de facade par l exterieur par finition crepi,je desire savoir comment faire et ou se renseigner et si j ai le droit de cumuler avec mon emploi a plein et si j ai un chiffre d affaire mensuel a respecter et aussi les charges a donner et si ceka est interressant de devenir auto entrepreneur merci d avance tous les conseils seront les bienvenus cldt

    • 24 octobre 2012

      Je viens de vous envoyer un message privé avec le lien vers le dossier "statut personnel du porteur de projet" dans lequel les conditions de cumul d’activité sont détaillées. Pour toute autre information, merci de consulter préalablement ce site.

  • 8 octobre 2012, par NANOU

    si je m inscris pour être auto entrepreneur es-que je vais continuer a toucher mon chômage.
    si oui quelles sont les conditions ?
    Combien d années d’expérience doit on avoir pour ce statut.
    Merci

    • 24 octobre 2012

      Toutes les réponses à ces questions figurent dans le dossier "Financement d’une création d’entreprise", car vos ARE contribuent à permettre le lancement de votre entreprise.

  • 1er octobre 2012, par Elliott

    Bonjour,

    Je suis salariée dans une entreprise privée. Je gagne environ 30 000 € par an.
    Et je souhaiterai avior le statut d’auto-entrepreneur juste pour avoir une boite pour faire des traductions anglais/francais, pour faciliter mes fins de mois, et essayer de gagner à peine 300 à 500€ en plus par mois.
    Est-ce possible ? je n’aurais pas à payer de charges ou des impots en plus ? Car sinon, cela ne vaudra as la peine de gagner ces quelques centaines d’euros en plus...
    Merci pour votre réponse.

    • 24 octobre 2012

      Ce cumul d’activité est possible, mais en revanche vous ne pourrez pas échapper aux cotisations et impôts des auto-entrepreneurs. Pour une activité BNC, entre cotisations (formation comprise) et CFE (à partir de la troisième année), comptez environ 25% de votre chiffre d’affaires à reverser. Ensuite, ce revenu professionnel s’ajoutera à vos revenus salariés sur votre déclaration annuelle de revenus. Consultez ce site pour plus de détails.

  • 21 août 2012, par kevin

    bonjour, j’ai moins de 25 ans je souhaiterais devenir auto entrepreneur ai’je droit a des aides ?

    • 21 août 2012

      A l’accre, qui vous permet de payer moins de cotisations sociales durant les 3 premières années de votre activité, voir l’article correspondant dans la rubrique "financement d’une création d’entreprise".

  • 20 août 2012, par soso

    Bonjour, Mon mari est salarié et souhaite devenir auto-entrepreneur en achetant des véhicules, en les réparent et les revendent.

    Nous souhaitons connaitre exactement les charges que l’on doit avoir par an et ce que l’on doit payé (impôts, ...)

    Ceci reste pour l’instant un projet c’est pour cela que nous souhaitons savoir ce qui nous attend, malgré avoir lu les informations sur le site celles-ci reste encore flou.

    et au point de vu administratif, au cour de l’année quels documents sont à fournir ? et à qui ?

    et faut -il avoir des diplômes ?

    merci par avance.

    • 11 septembre 2012

      Les documents à fournir pour s’inscrire auto-entrepreneur sont listés dans l’article ci-dessus. Concernant l’achat-revente de biens, vous aurez pour prélèvements obligatoires, sur la base de vos ventes, 12% de cotisations sociales. Ensuite, sur la base de 29% de vos ventes, vous serez imposé à l’impôt sur le revenu. Enfin, il ne faut pas oublier, à partir de la troisième année, la CFE dont le montant minimum moyen varie entre 400 et 800 euros par an.

  • 26 juin 2012, par valy

    bonjour, je suis salariée mais je voudrais créer mon auto entreprise.
    Je fabrique des bijoux et je souhaiterais les vendre.je créer les bijoux a mon domicile et je les vends aux particuliers que je démarche moi même, bouches à oreilles etc et c’est la raison pour laquelle je souhaiterais me déclarer AE.je rentre donc dans deux cadres : artisanat et commerce. comment dois je m’inscrire ? quel cas de figure est le plus intéressante pour moi ? est ce possible ? je pourrais même donner des cours chez moi de fabrication de bijoux voir d’autres ateliers d’activités. est ce que le statut pourrait être "animation" ou "artisanat d’art" ? est ce deux projets ou un seul qui peut englober toutes mes compétences ? merci de m’aider a y voir plus clair. valy.

    • 14 juillet 2012

      La fabrication de bijoux me pose un réel problème qui apparaît clairement sur les forums de ce site. En effet, pour mois, il s’agit d’une activité artisanale, or des créateurs de bijoux affirment que leur entreprise relève d’une activité commerciale et qu’ils paient leurs cotisations d’auto-entrepreneur au taux de 12% (contre 21% pour les artisans). Je ne sais donc pas quoi vous répondre, si ce n’est qu’évidemment les cotisations sont plus faibles pour un commerçant que pour un artisan, à chiffre d’affaires égal (car justement les commerçants constatent des achats de marchandises qui n’existent pas pour les créateurs de bijoux). Que dit la chambre des métiers ?

  • 7 juin 2012, par jean

    Bonsoir,
    Je suis commercial au chomage, j’aimerai savoir si j’ai droit au statut d’auto entrepreneur pour mes services de produits dans le batiment (exemple pour un grossiste ou matériaux).

    • 11 juin 2012

      POur des activités d’achat-revente le statut d’AE est parfaitement possible. Vous êtes également bénéficiaire de l’ACCRE, voir la rubrique ACCRE, ARE et ARCE.

  • 4 juin 2012, par celinef

    Bonjour,
    Mon mari souhaite s’inscrire en AE pour faire des soins énergétiques, lors de l’inscription sur le CFE, son activités bio-énergéticien apparait comme une activité commerciale, ce qui signifie qu’il doit s’inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC), je ne comprend pas pourquoi puisque d’après ce que j’ai pu lire dans les documents cette activités devrait être affiliée au RSI et relevée du BIC. Merci de m’éclairer.

    • 4 juin 2012

      Une activité commerciales consiste plutôt à l’achat-revente de biens (de produits de soins par exemple). Avez-vous plus de précisions sur l’affectation réalisée par le CFE (texte exact ou code APE) ?

    • 4 juin 2012

      Bonjour et merci de répondre si rapidement.

      Pour être exact mon mari ne s’est pas encore inscrit, mais nous avons fait une simulation sur le CFE afin de voir toutes les questions qui se posent et ensuite faire une inscription définitive qui soit la plus exacte possible (j’ai lu qu’il était plus compliqué de faire une modification une fois inscrit, comme changer le code APE par exemple).

      Pour répondre à votre question le métier de bio-énergéticien apparait sous le code APE : 8690F "Activités de santé humaine non classées ailleurs", ensuite en sélectionnant : nature de l’activité : bio- énergéticien, Activités commerciales se coche automatiquement.

      J’ai testé d’autre nature d’activité sous le même code APE, la plupart apparaissent dans activités commerciales, quelques unes dans activités artisanales (rebouteux par exemple) et très peu (coach en développement personnel ou encore relation d’aide) sont classées professions libérales rattachées à la CIPAV.

      Merci d’avance.

    • 18 juin 2012

      C’est avec votre CFE que je vous conseille de choisir votre code APE, car si le taux de cotisations est beaucoup plus avantageux pour les activités commerciales c’est justement en raison des achats liés à ces activités. Entre prestations de services et BNC en revanche, l’écart est moins significatif.

  • 28 mai 2012, par jennifer

    Bonjour, merci pour ces nombreuse s informations

    je suis rédacteur web et j’ai la possibilité de travailler pour une société mais je dois avoir un numéro SIRET donc le statut autoentrepreneur, les cotisations me font un peu peur.
    Je gagne environ 900 euros par mois avec plusieurs plateformes du type texmaster, est il possible :

    - de facturer en direct la société avec le statut AE et
    - de facturer les plateformes uniquement sur la déclaration des impôts ?

    Cela pourrait alléger mes cotisations car avec 900 euros de gains je devrais donner combien à peu près 200 euros ? aurais je d’autres frais ?

    merci beaucoup

    • 4 juin 2012

      Toutes vos facturations doivent être effectuées par votre auto-entreprise (votre entreprise individuelle), il est impossible de facturer en tant que particulier pour échapper aux cotisations sociales.

      A vos 200 euros de cotisations mensuelles sont à ajouter votre impôt sur le revenu effectivement, et la CFE à compter de la troisième année.

    • 5 juin 2012

      Merci de votre réponse

      j’ai deux sociétés à laquelle je facture des services avec mon statut autoentrepreneur, elles sont installés en Belgique et en Allemagne, dans la déclaration faut il mettre le salaire provenant de l’étranger dans une case spécifique où est il soumis à la même reglementation que les cotisations françaises ?

      merci

    • 5 juin 2012

      "dans la déclaration faut il mettre le salaire provenant de l’étranger dans une case spécifique où est il soumis à la même reglementation que les cotisations françaises ?" Que les rémunérations provenant de France vous voulez dire ?

      Oui, il n’y a pas de ligne particulière pour déclarer des revenus provenant d’un autre pays européen.

      Vos comptes bancaires étrangers sont-ils bien déclarés en France ? Ce n’est pas le sujet mais ce site traite également des sociétés offshores et des risques liés à la dissimulation d’un compte bancaire ouvert à l’étranger (en Belgique en particulier).

    • 5 juin 2012

      D’accord merci

      Je fais viré l’argent des sociétés européennes sur un compte en France

      En récapitulant si j’ai un salaire de 1 000 euros par exemple toute sociétés confondues (européennes et française) je devrais appliqué les cotisations (environ 20%) sur les 1 000 euros. Ce matin j’ai reçu une demande de l’apicil pour ouvrir un compte est ce que les cotisations sont en supplément ou sont elles comprises dans les 20%

      merci

    • 5 juin 2012

      Les assurances complémentaires ne font évidemment pas partie des cotisations de l’auto-entrepreneur, assurance santé comme assurance responsabilité civile notamment (dont le montant peu être très important dans le BTP par exemple).

  • 4 mai 2012, par swi

    Bonjour,

    Je suis inscrit depuis mars 2011 en tant que vigneron cotisant solidaire (régime agricole / MSA), déclaration en personne physique.

    Je souhaite cumuler une autre activité d’agent commercial de produits agricoles, avec le statut autoentrepreneur.

    Comment faire pour déclarer cette nouvelle activité ?

    Merci d’avance !

    • 4 mai 2012

      Effectivement, il est maintenant possible pour les inscrits à la MSA de se déclarer auto-entrepreneur pour exercer une activité (autre que agricole). Pour cela, je vous conseille de vous rendre dans votre CFE pour bénéficier de conseils et déclarer cette création d’entreprise (mais pour un coût de 60 euros) ou bien de vous inscrire via le site lautoentrepeneur.

  • 2 mai 2012, par Sevnice

    Bonjour,
    Dans le cadre d’une totale reconversion, je souhaite me lancer dans la création d’évènements en tous genres (culturels, artistiques, festifs, culinaires, sportifs)
    ce projet nécessite t-il une qualification obligatoire ?
    en outre, je suis actuellement salariée et d’ici quelques mois mon contrat prendra fin, dois je indiquer ma future situation si je déclare maintenant pour démarrer ou pourrais-je le modifier ensuite ?
    merci pour vos réponses

    • 2 août 2012

      Pas de qualification particulière. Si vous créez cette activité avant le terme de votre contrat de travail, elle sera considérée comme une activité secondaire et vous percevrez des ARE pour retrouver un emploi. Si vous attendez d’être chercheur d’emploi pour lancer cette activité, vous percevrez des ARE pour compléter vos revenus d’entrepreneur, mais n’aurez pas de démarches de recherche d’un emploi à effectuer. Par ailleurs, vous serez alors bénéficiaire de l’ACCRE (voir sur ce site).

  • 13 avril 2012, par Arnaud

    Bonjour,

    Je suis actuellement salarié à l’étranger et souhaite m’inscrire en tant qu’auto-entrepreneur. J’ai un projet pour créer mon activité en France pour mon retour mais j’ai besoin d’un numéro de SIRET afin de contacter certains fournisseurs et étudier la viabilité de mon projet. Est-il possible pour moi de s’inscrire au régime d’auto-entrepreneur ?

    • 16 avril 2012

      Si vous êtes toujours résident fiscal français, vous pouvez vous inscrire comme tout résident français sur le site lautoentrepreneur.

  • 12 avril 2012, par kekelitas

    bonjour je souhaitais savoir s’il était possible d’être auto entrepreneur pour vendre des matieres premieres et outils pour la création de bougies ? merci pour ce renseignement.
    Bonne soirée.

  • 5 avril 2012, par anne1116

    Bonjour, je souhaiterai louer un local afin de proposer des massages aux pierres chaudes (Formation effectuée) , vendre des bijoux magnétiques et également exposer mes sculptures car je suis inscrite a la maison des Artistes. Puis réunir ces 3 projets dans le statut d’auto_entrepreneur ? Merci

    • 25 mai 2012

      Le statut d’auto-entrepreneur n’est pas vraiment conseillé en raison :
      - de son impossibilité de bénéficier d’un bail 3/6/9 (sauf si le propriétaire accorde dans le bail un droit de renouvellement),
      - de la non prise en compte des charges réelles de l’auto-entrepreneur (de vos loyers en particulier).

  • 20 mars 2012, par Brigitte 91

    Bonjour,

    Photographe amateur je viens d’être sollicitée par une entreprise pour faire qqs travaux photographiques avec du travail a priori récurent sur plusieurs mois mais ils auront besoin de factures et m’ont donc dit de m’inscrire en tant qu’auto entrepreneurs.
    Pouvez vous me dire si cela est possible alors que je travaille, et si les "gains" que j’aurai sont cumulables avec mes revenus ou imposable à part ?
    On m’a dit qu’éventuellement aussi je pourrais déduire des investissements (achat boitiers et objectifs) de mes revenus est ce vrai ? Ou puis je trouver des explications concernant tout cela ?

    Merci pour votre aide

  • 15 mars 2012, par jch20000

    Bonsoir et Merci de votre réponse.

    Afin de la compléter pouvez-vous me dire si le CA de l’auto-entrepreneur est à proratiser sur l’année (sachant que mon immatriculation date de 10/2009) ou, étant inférieur à ce qu’autorise l’administration fiscale, il n’y a aucune incidence dans la mesure où il ne dépasse pas les plafonds légaux.

    Merci à nouveau de votre réponse

  • 15 mars 2012, par jch20000

    Bonjour,

    Si l’on passe en cours d’année du statut d’auto-entrepreneur à une EURL, quelles sont les conséquences fiscales et sociales ?

    Y-a-t-il séparation comptable des 2 activités ? Y-a-t-il proratisation du CA d’auto-entrepreneur ?

    Merci de votre réponse

    • 25 mai 2012

      Il y a deux formalités distinctes à accomplir alors :
      - fermeture de l’auto-entreprise,
      - création d’une EURL, avec apport éventuel du fonds de commerce de l’AE à l’EURL.

      Il y a donc :
      - chiffre d’affaires d’AE durant quelques mois et cotisations correspondantes,
      - cotisations EURL à partir de sa création (cotisations minimum des TNS, voir sur ce site dans la rubrique entreprise individuelle, car le statut de l’associé d’EURL est le même que celui de l’EI).

  • 12 mars 2012, par AL77

    Rebonjour
    je suis toujours sur ma télédéclaration et je m’interroge sur un autre point.
    Je ne sais trop quoi mettre dans la zone "dénomination", j’ai renseigné mon nom/prénom et EIRL mais cela convient-il ?
    Dois-je quelque chose de plus parlant du type "BRICO-SERVICES" sachant par ailleurs que je souhaiterai n’ouvrir qu’un compte bancaire "particulier" et non "entreprise".

    merci

    • 6 juin 2012

      Nom Prénom, rien à ajouter, sauf un nom commercial si vous le désirez.

      Quant à l’EIRL, il s’agit d’une option juridique qui entraîne l’obligation de déposer lors de la création de l’entreprise et chaque année une déclaration d’affectation pour mieux protéger son patrimoine.

  • 12 mars 2012, par AL77

    bonjour,
    je suis sur ma déclaration d’activité (sur le site https://www.cfe.urssaf.fr/autoentre...) dans le cadre de l’aide à domicile, mais avec 2 activités, les petits travaux de jardinage et d’entretien ainsi que les travaux de bricolage. Mon problème est qu’il n’est possible de renseigner qu’une seule activité ! comment doit-on procéder ?

    Par ailleurs, on doit renseigner si l’activité est principale ou complémentaire.
    Je perçois l’ARE et j’ai lu sur un site que lorsqu’on est demandeur d’emploi(avec maintien de l’ARE déduction faite des revenus d’auto-entrepreneur,il fallait renseigner "activité complémentaire", or, sur le site de déclaration, cette particularité n’existe pas :

    "COMPLEMENTAIRE lorsque vous êtes dans l’une de ces situations à la date de votre déclaration d’activité :

    1 - Vous poursuivez une formation initiale ;

    2 - Vous avez liquidé vos droits à un régime d’assurance vieillesse ;

    3 - Vous percevez un traitement ou un salaire pour une activité exercée au moins à mi-temps ;

    4 - Vous exercez une ou plusieurs activités non salariées non artisanales ; "

    merci pour votre aide

    • 14 mars 2012

      Pourquoi déclarer votre auto-entreprise comme une activité complémentaire ? Une même auto-entreprise peut avoir une activité principale et une ou plusieurs activités secondaires, mais le maintien de vos ARE n’est pas lié à cette option.

    • 14 mars 2012

      merci pour vos réponses,

      d’après le site de déclaration, pour être dispensé d’immatriculation au répertoire des métiers, l’activité doit être complémentaire !

      qu’en pensez vous ?

    • 14 mars 2012

      Pour les artisans, l’inscription au répertoire des métiers est obligatoire pour tous les auto-entrepreneurs (activité principale ou complémentaire, cette nuance a disparu depuis la création du statut d’auto-entrepreneur, sur quelle page avez-vous noté cette anomalie ?). Cette information peut très simplement être vérifiée auprès de votre chambre des métiers.

    • 14 mars 2012

      sur la 1ere page, si je mets activité principale, le système me dit "dans ce cas, vous êtes soumis à l’obligation d’immatriculation gratuite au répertoire des métiers. Vous allez être redirigé vers le site correspondant pour déclarer votre début d’activité et votre immatriculation." alors que lorsque je mets activité "secondaire" non !

      Le site APCE rappelle bien que :
      L’article 8 de la loi dispense les commerçants et les artisans d’immatriculation au RCS ou au RM :
      - lorsqu’ils exercent une activité non salariée à titre principal ou complémentaire,
      - et qu’ils optent pour le nouveau régime micro-social.

      je ne comprend donc pas pourquoi je suis redirigé vers la chambre des métiers !

    • 28 mars 2012

      Si votre activité principale est artisanale, vous devez vous déclarer à la CM, c’est une obligation même pour les AE.

  • 5 mars 2012, par Nuts

    Bonjour, actuellement je suis auto-entrepreneur en prestation de service (discomobile) et j’aimerais savoir si on peut agrandir l’activité avec de l’achat/revente en plus de la prestation de service, quel est le coût de ce changement et peut-on faire de location de matériel (sonorisation et éclairage) et ouvrir un eCommerce en auto-entrepreneur ??? Merci

    • 6 mars 2012

      Comme pour un changement d’activité, l’auto-entrepreneur qui souhaite ajouter une activité secondaire à son activité principale doit le déclarer sur le site lautoentrepreneur (formulaire "modification d’activité").

  • 28 février 2012, par juju9611

    Bonjour je souhaiterais devenir auto entrepreneur mais en m’associant a un ami est ce possible ?
    Comment se rend on compte que l’on va dépasser le revenu maximum autorisé par mois et si par chance l’activité a du succès et que l’on dépasse le plafond que ce passe t’il ?
    Peut on s’agrandir par la suite en restant auto entrepreneur ?l’entreprise ne devient elle pas une sarl ou sas ?
    Merci

  • 25 février 2012, par pascal

    bonjour,
    je souhaiterais devenir autoentrepreneur dans le cordage de raquettes de tennis mais je me demande si c’est possible et si il faut un diplome ,de plus dans le forum il disent que l’on ne peut pas dépasser une certaine somme et sachant que je suis deja salarié dans une entreprise je voudrais savoir comment se font les calculs ,si je doit calculer la difference entre mon salaire et et le seuil maxi ou si je peux le cumuler avec mon salaire,d’avance je vous remercie de vos réponses

    • 1er mars 2012

      Votre chiffre d’affaires maximum pour conserver le statut d’AE serait de 32.000 euros par an, au delà de ce CA vous pourriez cependant poursuivre votre activité, mais avec un autre statut.

  • 21 février 2012, par lenicois06

    bonsoir,je suis titulaire du diplome de CQP.c’est un diplome qui permet d’exercé le metier d’agent de securite.je voulais savoir si cest possible de devenir auto entrepreneur dans ce domaine la.effectuer par exemple du gardiennage de locaux ou d’immeuble.travaillé a mon compte.puis je avoir une reponse svp.cordialement

  • 18 février 2012, par Petitlily

    Bonjour,

    voilà, je suis encore au stade où je muris mon projet, mais je voulais avoir quelques petites infos concernant mes droits quant à la nature de mon "éventuelle future" entreprise !
    Voilà, je suis salariée de la fonction publique à temps partiel, mais je commence à avoir fait le tour de mon boulot et je ne vois pas d’évolution possible dans l’immédiat.
    J’ai 28 ans, et j’ai toujours adoré négocier et chercher le meilleur rapport qualité/prix dans tous les domaines de la vie quotidienne avec une préférence pour dénicher les bons plans voyages ! Je fouine et déniche...par plaisir...billets d’avions...assurances...réparation auto...téléphonie...achat et revente de mes voitures...location de vacances...
    Du coup, certains de mes proches depuis plusieurs années me disent "mais pourquoi tu n’essaies pas de vendre tes services ?"
    Question qui ne me faisait que rire jusqu’à présent a fait son bonhomme de chemin dans mon esprit....et pourquoi pas après tout ??? Avec cette période de crise, il est plutôt bienvenu de pouvoir économiser un maximum sur son budget mensuel !
    Du coup, je me renseigne deci delà , glane des infos un peu partout sur le net...mais je ne trouve rien de bien concret. J’ai lu toutes les infos sur le statut de l’auto-entrepreneur mais je ne sais pas à quoi correspond exactement ce que je veux proposer. Je ne souhaite pas me lancer à la légère , je veux savoir exactement où je vais et si ça relève de l’utopie ou du réalisable ! Ma question est donc la suivante :
    Ai-je le droit sans qualification (j’entends par là sans diplôme adapté) de proposer mes services de conseillère ou négociatrice "privée" pour les particuliers dans leurs dépenses quotidiennes ou ponctuelles en tant qu’auto-entrepreneur ? Si oui, à quelle domaine appartient ce type de service : service à la personne ou profession libérale ? + autres infos si vous avez...
    Merci beaucoup par avance de votre réponse.Bien cordialement.

    • 20 février 2012

      Entreprise de services, cotisations à 21,3% du chiffre d’affaires encaissé, pas de diplôme qualifiant attendu.

  • 7 février 2012, par aurore44

    Bonsoir,

    Je suis en CDI temps partiel et j’ai déposé un dossier de surrendettement. Est il possible de créer une auto entreprise pour completer mon temps partiel ?

  • 26 janvier 2012, par nonodeco

    bonjour

    je suis marchand ambulant en autoentepreneur et je voudrais ouvrir un commerce suis je obliger de me reinscrir autauentrepreneur pour le commerce ou le numero de siret pour les marches ambulant suffit

  • 21 janvier 2012, par artebal

    Bonjour,
    Je suis autoentrepreneur depuis un mois mais je reste demandeur d’emploi, perçois l’ASS et suis beneficiaire de l’ACCRE. De quel régime social suis-je dépendant ? le RSI m’a déjà contacté pour de futures cotisations, mais etant encore "rémunéré" par le pôle emploi je pensais beneficier du regime social des salariés. Ni le pôle emploi, ni le CPAM ne sait me répondre...N’ayant pas encore de revenus comme AE je ne voudrais pas me retrouver sans couverture sociale.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bien cordialement

  • 17 janvier 2012, par Cécile

    Bonjour, je compte être à la fois pâtissier au domicile des gens et donner des cours de pâtisserie/décoration de gâteau, je dépends de la chambre du commerce ou de l’artisanat, il me semble le second en tant que pâtissier à domicile mais pour les cours ? Merci de vos réponses

  • 13 janvier 2012, par ninouninet

    bonjour,

    je suis actuellement militaire dans le genie et je souhaites quitter l’institution militaire.
    je voudrai me lancer en tant que auto-entrepreneur dans le terrassement.
    je possede un bac pro travaux publics,et j’ai une experience de 15 ans en tant que conducteur engins (certificat technique elementaire sur tracto pelle,bull,etc..).
    les diplomes que j’ai passé a l’armée non pas de valeur dans le civil mais on la meme equivalence que le CACES.
    - est ce que je peut me lancer avec le titre de terrassier.
    merci

  • 13 janvier 2012, par marine

    bonjour je travaila actuellement dans une auto ecole en tant que secretaire j’ai mon diplome de monitrice cependant je ne pourrais excercer que au mois de mais (FAUTE DE 3ANS DE PERMSI) J’aimerais ouvrir ma propore auto école en tant que auto entrepreneur mais je ne sais pas trop par ou commencer.j’aimerais quelques conseils et connaitre les demarches a effectuer. Merci d’avance

  • 12 janvier 2012, par pacificsud

    Bonjour, mon projet d’auto-entrepreneur est basé sur 2 activités d’achat-revente. Ce projet se ferait dans une autre région avec l’aide de ma compagne déjà installée dans la dite région.
    La 1ère : la vente sur les marchés de vêtements.
    La 2ème : la vente d’articles de décoration dans un local commercial qui me servirait à la fois d’entrepôt pour mes 2 activités.
    Après ma rupture de contrat conventionnel, puis-je faire les démarches administratives et d’aide dans ma région ?

  • 5 janvier 2012, par SOPHIA26

    bonjour,
    je souhaiterais devenir auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, actuellement coiffeuse en entreprise, je souhaite être formateur en coiffure en activité secondaire.

    A quel régime j’appartiens, a quel statut je peux prétendre,dois-je m’adresser a l’URSSAF,rsi ou CIPAV ?

    j’avoue que j’ai lu beaucoup de vos articles mais c’est le flou total.

    Par quoi dois-je commencer ?

    dans l’attente de vos réponses je vous remercie

  • 4 janvier 2012, par kathrine

    je suis au RSA, separée, seule, avec 4 enfants etudiants. Si je me declare auto entrepreneur, est ce que je conserve une aide sociale les mois ou je n arrive pas a avoir une rentrée d argent grace a mon activité ? merci de me rassurer a ce sujet. cordialement

  • 16 décembre 2011, par laguess

    Bonjour ma question est peut on travailler pour un patron et être auto-entrepreneur dans le même secteur que son travail ?

    • 22 janvier 2012

      Bonjour ma question est peut on travailler pour un patron et être auto-entrepreneur dans le même secteur que son travail ?

    • 5 décembre 2012

      Oui, s’il s’agit réellement de sous-traitance et non d’un contrat de travail déguisé.

  • 13 décembre 2011, par nonololo

    bonjour,
    je voudrais savoir comment devenir auto-entrepreneur dans le traiteur à domicile et voir aussi à faire des buffets et mariages les week-end mais voila je ne sais pas à quoi je pourrais prétendre car je suis reconus TH (travailleur handicapé ) et je voudrais lancer mon auto-entreprise .

  • 1er décembre 2011, par Kinou

    Bonsoir,
    Suite à un message et réponse de janvier (que j’ai recopiés ci-après)
    Je ne comprend pas pourquoi cette personne ne peut conserver son N° de SIREN
    comme cotisant solidaire qui sera le même que celui d’auto entrepreneur et que par contre il aura deux N° de SIRET puisque le complément entre SIREN et SIRET est le type d’activité ou secteur.
    Ai je mal compris ?
    Cordialement

    Message de janvier
    "je suis cotisant solidaire à la MSA pour une toute petite activité de maraîchage. J’étais jusqu’il y a peu également salarié dans le bâtiment mais au chômage actuellement. J’envisage de m’installer comme formateur sous statut auto-entrepreneur. Est-il admis de cumuler ces deux activités sachant que j’ai déjà un numéro SIRET en tant que cotisant solidaire ? Merci de votre réponse."
    réponse
    "Effectivement, il n’est pas possible de créer plusieurs entreprises individuelles (or l’auto-entreprise est une entreprise individuelle). En revanche, il est autorisé de créer plusieurs sociétés, ou une entreprise individuelle et des sociétés.
    "

    • 1er décembre 2011

      Peut-être parce que les activité agricoles ne sont pas compatibles avec le statut d’auto-entrepreneur et qu’un entrepreneur individuel classique ne peut pas en plus se déclarer auto-entrepreneur pour une seconde activité.

  • 29 novembre 2011, par Maher

    Bonjour,

    Je suis inscrit à pôle emploi comme demandeur d’emploi suite à un licenciement économique.

    A la suite de mon licenciement, j’ai crée une société unipersonnelle à l’étranger (hors CEE) qui a pour activité le conseil économique orienté vers les opérateurs africains.

    Mon activité de prospection implique des absences prolongées qui me mettent en risque par rapport à l’obligation de présence sur le sol français.

    Aussi, j’ai pensé à adhérer au statut d’auto-entrepreneur mais je me pose deux questions :

    1/ est ce le statut le plus adapté à ma situation ?

    2/ si j’opte pour le statut d’auto-entrepreneur est ce que la création d’un bureau de représentation en France (avec siret) de mon activité basée à l’étranger me rendrait éligible à l’ACCRE, ARE ou ARCE ?

    Je vous remercie par avance pour votre intérêt.

    Cordialement

    • 2 décembre 2011

      Si vous avez créé une société offshore, il faut absolument conserver une activité et des revenus en France, sinon comment justifier vos dépenses courantes ? Le statut d’auto-entrepreneur peut alors être complété par une société offshore.

  • 17 novembre 2011, par laye sylvette

    Pour quelqu’un qui demande sa retraite d’artisan, quel délai faut-il après la cessation d’activité pour devenir auto entrepreneur

    Merci

  • 15 novembre 2011, par lenath.02

    Bonjour,
    Je souhaiterais devenir auto entrepreneur en complément de mon poste de secrétaire actuelle pour arrondir mes fins de mois. Pour cela je souhaiterais créer un site de vente par internet.
    Quelqu’un pourrait-il me dire comment dois je m’y prendre pour créer un site de vente en ligne, trouver des fonds ou aides pour acheter un peu de marchandise et avancer plus dans ce projet ? Où puis-je me diriger pour obtenir toutes les infos nécessaires ?
    Dans l’attente de vos réponses,
    Cordialement,

  • 15 novembre 2011, par lefebvre julien

    bonjour,

    j’aimerais devenir auto-entrepreneur dans le lavage auto à la vapeur.

    arrivant en fin de contrat le 31/12/11, j’aimerais savoir s’il existe des aides pour investir dans le matériel approprié à ce domaine ?

    faut il que je passe une formation, sachant que j’ai un CAP-BEP et un BAC pro en mécanique auto ?

    merci d’avance pour vos réponses.
    cdlt

  • 11 novembre 2011, par abdeslem

    Bonjour,
    j’aimerai etre auto-entrepreneur dans l’amélioration de l’habitat.Mais je n’est aucun diplome,mise a part une formation de 2ans dans la menuiserie et environ 7ans d’experiences dans le batiment( menuiserie,charpentes,couverture,isolation)Esque je peut monter un proget ?

  • 3 novembre 2011, par eugenie0507

    Bonjour, j’aimerais devenir auto entrepreneurs pour pouvoirs financer mes etudes de commerce. j’ai un cap coiffure, cap vente et la je suis en bac pro commerce. Est ce possibble d’etre autoentrepreneurs a mi-temps.Merci d’avance pour vos reponse

    • 10 novembre 2011

      Bien sur il est possible de ne se consacrer qu’à temps partiel à son auto-entreprise, le statut d’auto-entrepreneur a même été conçu pour pouvoir exercer une activité secondaire (pas de cotisations minimum, cotisations toujours proportionnelles au chiffre d’affaires.

  • 24 octobre 2011, par cocomoreno

    Bonjour,
    Actuellement j’occupe un poste d’assistante projet mais à partir du 01/01/12 je vais me retrouver sans emploi.
    Voulant être disponible pour mes enfants, je souhaiterai occuper un poste de télésecrétaire ou équivalant en restant dans le domaine administratif tout en travaillant à la maison.
    Comment dois je procéder ?
    Puis-je commencer maintenant en mettant ou répondant à des annonces ? dois je faire une formation (j’ai un bac pro administratif et comptable) ?
    Cordialement j’attends votre réponse.

    • 30 octobre 2011

      OFFRE DE PRÊT ENTRE PARTICULIER

      Bonjour,

      Je mets à votre disposition un prêt à partir de 100.000€ à 9.000.000€ à des conditions très simple à toutes personnes pouvant rembourser. Je fais aussi des investissements et des prêts entre entrepreneurs de toutes sortes afin de venir en aide aux entreprises en faillites.

      J’offre des crédits à court, moyen et long terme en collaboration avec mon avocat et une durée de remboursement abordable. Nous ignorons de vos usages et nos transferts sont assurés par une banque pour la sécurité de la transaction. Pour toutes vos demandes faites propositions par rapport aux taux et aux échelonnements de paiements et je serai à votre aide.

      Enfin pour plus de compréhension veuillez me joindre par e-mail : leblancjoseph89@yahoo.fr

      Cordialement,
      Mr JOSEPH LEBLANC

    • 30 octobre 2011

      Tout le monde a bien compris qu’il s’agissait d’une arnaque ? Je laisse ce message pour exemple : ne jamais répondre à des offres de prêt de ressortissants étrangers et ne jamais verser de frais de dossier ou autre pour obtenir un prêt.

  • 19 octobre 2011, par florent1639

    Bonjour,

    Etudiants diplomés en environnement, nous souhaiterions développer une activité de consultant en environnement dans les prochaines semaines. Nos compétences étant complémentaires et surtout indispensables, nous souhaitons nous associer. Le statut d’auto-entrepreneur répond à nos attentes sans obliger un investissement particulier en termes d’argent. Malheureusement, il n’est pas exploitable à 2 personnes pour une seule entreprise. La sous-traitance impliquant un cout supplémentaire au niveau des charges et la séparation de notre activité en 2 sociétés n’étant pas vraiment envisageable car indissociables...quelles sont les alternatives nous permettant d’avoir un statut équivalent à celui d’entrepreneur à 2 ?
    Merci d’avance pour vos précisions.
    Cordialement,
    Florent

    • 19 octobre 2011

      Voir l’article suivant, mais si vos compétences sont complémentaires et votre collaboration systématique, mieux vaudrait peut-être créer une SARL directement.

    • 20 octobre 2011

      Re-bonjour, merci pour votre réponse. Le problème c’est que notre "entreprise de consultant" ne sera sans doute pas effective à temps plein dès le départ. Le statut SARL implique des charges qui seront sans doute des difficultés supplémentaires. L’article que vous avez indiqué en lien est très intéressant et dans notre cas, la requalification en société d’auto-entrepreneurs a une forte probabilité. Cependant, peut etre le laps de temps sera-t-il suffisant compte tenu de premiers contrats espacés dans le temps comme pour tout démarrage ?
      Pour ce qui concerne le statut d’auto-entrepreneur, y a t il des inconvénients à salarier l’un des deux associés (en dehors des problèmes "d’inégalité" de statut) ? Merci beaucoup pour vos conseils.
      Cordialement,
      Florent

  • 16 octobre 2011, par lolotte91460

    bonjour,
    je veut me mettre auto entrepreneur en tant que prothesiste ongulaire.
    je veut faire cela chez moi dans mon deux pieces, ai-je le droit ?
    merci de votre reponse.

  • 9 octobre 2011, par Fraiztagada

    Bsr, actuellement salariée, je souhaite me mettre auto entrepreneur en plus dans le domaine de la pâtisserie pour la confection et la vente. Comment dois je faire ? Dois-je avoir un local ? Un diplôme en pâtisserie ?

    • 14 octobre 2011

      Il faut poser cette question à votre chambre des métiers, j’ignore totalement la réglementation et les règles d’hygiène dans le domaine de la pâtisserie.

  • 8 octobre 2011, par milou07160

    bonjour,

    actuellement en congé parental (se termine en octobre 2012), je voudrais me monter en tant qu’auto entrepreneur ( c’est a dire que je voudrais créer un site internet où je pourrais vendre du vin) comment m’y prendre, ?vers qui me tourner pour les démarches ? dois je démarcher toutes les caves afin de savoir s’il serait interréssé par ce mode de vente ? c’est le flou complet ms une réel motivation pour creuser cette piste,
    cdt
    emilie

    • 10 octobre 2011

      Il n’y a pas le choix : il faut commencer par une étude de marché. Ce n’est pas les caves que vous aurez à démarcher (vos concurrents, à étudier en revanche) mais des producteurs qui n’ont pas encore d’intermédiaire (de négociant).

  • 30 septembre 2011, par JDM

    Bonjour
    je suis déjà gérant d’une SARL puis je ouvrir une autre activité
    achat/vente sous le régime AE ?

    • 3 octobre 2011

      Non, le RSI refuse cette double inscription (gérant majoritaire de SARL + auto-entrepreneur).

  • 26 septembre 2011, par lomaflo

    bonjour, je souhaiterais etre me mettre a mon compte pour etre prothesiste ongulaire cilaire, bar a sourire, est un institut m’a demander de travailler pour eux deux jours par semaine et les trois autres jours je travaillerai chez moi, donc deja quel statut prendre auto ou micro ?
    ensuite je souhaiterais retombé enceinte au mois de mai prochain, sachant que je ne serai plus sous la secu mais le rsi, eceque mes frais medicaux...seront pris en charges, les frais d’hopitaux ,echographie,gyneco... ? et aurai je le droit au congée maternité ?merci de votre reponse qui m’eclaircirai beaucoup

  • 21 septembre 2011, par ajael44

    Bonjour,

    Je souhaite ouvrir une AE dans les travaux de finition (peinture, etc,...) et je vais donc suivre une formation AFPA pour obtenir mon CAP exigé par le CFE...

    Ma question : puis-je débuter mon activité dès que je commence ma formation ? Ou dois-je attendre mon diplôme pour débuter mon activité ? Car j’ai des clients en attente !

    D’avance merci...

    • 21 septembre 2011

      Si cette qualification est obligatoire pour que le CFE accepte votre inscription au statut d’auto-entrepreneur, comment allez-vous faire pour facturer légalement les travaux effectués avant la création de votre entreprise (avant l’obtention du diplôme obligatoire) ?

  • 20 septembre 2011, par den’s

    bonjour , etant mecanicien dans un garage , puis me mettre autoentrepreneur dans le domaine mecanique auto ? on m a dit que c etait pas possible . pourtant un ami carrossier travaillant dans un garage , est autoentrepreneur dans le meme domaine . quoi penser ? pouvez vous m aider ?

    • 26 septembre 2011

      Il faut voir si votre contrat de travail et l’activité projetée sont compatibles avec une inscription au statut d’AE.

  • 19 septembre 2011, par BEBER

    BONJOUR JE SUSI ACTUELLEMENT ARTISAN EN EI ET VUE LES DIFFICULTEES QUE JE RENCONTRE J AIMERIAS CHANGER DE STATUT SOIT PASSER EN AUTO ENTREPENEUR OU SI C EST PAS POSSIBLE EN MICRO ENTREPRISE
    JE CHERCHE VRAIMENT UNE SOLUTION RAPIDE CAR AUTREMENT JE SERAIS OBLIGE DE DEPOSER LE BILAN

    • 19 septembre 2011

      Vous pouvez effectivement opter pour le régime des micro-entreprises auprès de votre centre des impôts, mais ce changement n’interviendra qu’à compter du 1er janvier 2012.

      Si vous avez des difficultés financières, n’hésitez pas à vous faire assister :

  • 17 septembre 2011, par lune1961

    Bonjour, Je viens d’avoir le statut de traductrice interprète d’une langue rare et j’ai parfois des demandes de traduction par des particuliers. Elles ne sont pas quotidiennes et mon chiffre d’affaires ne dépasserait pas, dans le meilleur des cas, les 150E/mois.
    Suis-je obligée de me déclarer en tant que professionnelle indépendante dans ce cas ? Y a-t-il un plafond reconnu par la loi selon lequel je pourrais juste déclarer ces revenus complémentaires à mon activité professionnelle quotidienne lors de la déclaration des revenus sans passer par un statut d’indépendant ?
    Je vous remercie de votre réponse.

  • 12 septembre 2011, par babette

    bonjour,

    je suis retraitée depuis 4 ans à 60 ans et je désire reprendre l’affaire de ma fille qui va arrêter son activité à la fin d’année 2011, au bout de 6 ans de bail. puis-je m’inscrire en tant qu’AE et pouvoir vendre le fond de commerce pendant les 3 ans restants du bail ?

    MERCI DE VOTRE REPONSE.

    • 25 mai 2012

      C’est une question à laquelle je ne sais pas apporter une réponse certaine. Ce qui est certain, c’est qu’un auto-entrepreneur ne peut pas bénéficier d’un bail commercial. Dans la pratique et dans l’ignorance de cette incompatibilité, des propriétaires accordent un bail commercial à des auto-entrepreneurs, mais ce bail, me semble-t-il, pourrait être remis en cause judiciairement. Aussi, logiquement, un auto-entrepreneur ne peut pas vendre son fonds de commerce. Et une AERL (objet de l’article suivant) ? La question reste en suspens. En revanche, une micro-entreprise le peut, or une micro-entreprise relève du même régime micro-social que l’auto-entrepreneur.

  • 9 septembre 2011, par Philippe

    Bonjour , un collègue travaille avec le statut de fonctionnaire dans sa commune, et souhaiterai développer une activité de massage le week end ( sur son temps libre) à son domicile. peut-il le faire ? et si oui qu’elles sont les démarches qu’il doit faire auprès de son employeur.
    Celui ci peut il lui refuser ? et dernière question : je pense que le massage de bien être rentre dans la catégorie du service à la personne ?? est ce exact ?
    vous remerciant pour vos réponses
    Cordialement
    Philippe

    • 9 septembre 2011

      Effectivement, si le massage rentre dans la catégorie du service à la personne, alors cette activité peut être exercée à titre accessoire avec le statut d’auto-entrepreneur (avec autorisation hiérarchique mais sans limitation dans le temps par conséquent). Dans le cas contraire, l’autorisation hiérarchique serait limitée dans le temps.

      Vous pouvez contacter votre CFE pour obtenir cette information précise.

  • 28 août 2011

    Bonjour, je suis actuellement en portage avec environ 2 jours/mois de travail déclarés, pour prestation formation/traduction linguistiques. En même temps, je reçois l’ASS des Assedics, environ 400 €/mois en plus. En total, y inclus les remboursements des frais de fonctionnement par ma société de portage : 650 €/mois, très peu.
    Régulièrement la question de la TVA m’est posée par des prospects : il veulent souvent une facture sans TVA or la société de portage doit la facturer. Je pense à me mettre, en plus de mon statut de salarié porté, en auto-entrepreneur pour pouvoir être "intéressant" (car sans TVA) pour certains prospects. Qu’en pensez-vous ? Merci de votre réponse !

    • 29 août 2011

      Il est parfaitement possible de cumuler un emploi salarié (portage salarial) avec le statut d’auto-entrepreneur.

  • 22 août 2011, par Yann

    Bonjour je souhaite devenir auto entrepreneur , je souhaite acheter des vêtements et les revendres avec une marge . Mes questions sont que dois je inscrire dans la case " déclarer votre activité " ?
    Et ensuite Quel activité je dois cocher ? Artisanal,commercial,ou libérale ?
    A mon avis c’est commercial et la sa m’emmène sur le site de la cfe pour une déclaration que je ne comprend pas entièrement pouvez me dire un organisme a apeler ou un cite qui pourrait m’aider dans cette démarche svp ? Cela éviterait que je me trompe .
    Et pour finir, une fois la déclarations sur le site de la cfe est ce que je dois revenir au cite original pour finir ma déclaration d’ auto entrepreneur ?
    Les réponses que vous allait me donner me permettront ainsi de réaliser mon projet et d’avancer un peu plus dans la vie active étant donner que je suis au chômage cette activité me permettrait de sortir un peu la tête de l’eau comme ont dit que je n’aime pas ne pas avoir d’activité encore un grand merci a vous
    Cordialement

    • 27 août 2011

      L’achat-revente est une activité commerciale. Allez dans votre CCI (chambre de commerce et d’industrie) et demandez à rencontrer un conseiller de votre CFE.

  • 13 août 2011, par sebastien

    bjr, je suis actuellement en eurl dans le batiment depuis trois ans, des soucis de santée sont arriver d’ou je dois ralentir la cadence !! est-il possible de passer en AE directement ou dois-je faire un depot de bilan et recréer l’entreprise en AE, c’est trés urgent, merci a tous.

    • 24 août 2011

      Une EURL est une société, un auto-entrepreneur est un entrepreneur individuel. Vous ne pouvez pas transformer une société en entreprise individuelle. La seule solution serait donc de cesser votre activité. Mais si vous recréez cette même activité, il faudra attendre un délai de carence pour pouvoir devenir auto-entrepreneur :

  • 11 août 2011, par salva

    Bonjour, je voudrez savoir comment ça se passe avec les dettes fournisseur et les dettes bancaire, après la radiation de l’auto_entrepreneure, vue que je arrête après le non financement de mais projets par la banque il faux avoir un château pour avoir 15.000€ de financement(SE LAMENTABLE)

    • 21 août 2011

      L’auto-entreprise étant une entreprise individuelle, l’auto-entrepreneur est indéfiniment responsable des dettes de son entreprise. Cesser votre activité vous oblige donc à solder vos dettes.

  • 11 août 2011, par GINO

    mon chiffre d affaire est assez bas pour un revenu d’environ 900 euros par mois.Est-il possible de passer au régime autoentrepreneur car je gagnerais environ 1300 et là ce n’est plus la même chose de plus terminé le comptable....
    mERCI

    • 11 août 2011

      Vous êtes artisan soumis au régime du réel ? Dans ce cas, vous pouvez opter pour le régime fiscal de la micro-entreprise et bénéficier ainsi du régime social de l’auto-entrepreneur (options à exercer auprès de votre CFE) :

  • 5 août 2011

    Bonjour,

    Je suis étudiante et je souhaiterais devenir auto entrepreneur en achat revente pour me générer un revenu d’appoint. Serai je imposable sur le revenu même si les revenus générer sont moindres ? Si je mets mon activité en suspend pendant quelques temps, puis je garder mon statut ? Des charges ou impôts me seront ils tout de même prélevés ?

    • 5 décembre 2012

      Je soulignais l’intérêt du statut d’AE pour un étudiant, mais sans préciser effectivement :
      - que les revenus de l’AE étudiant sont soumis à l’IR (au sein du foyer fiscal de leurs parents si l’étudiant est fiscalement rattaché à ce foyer),
      - que l’étudiant conserve son statut d’AE même si son chiffre d’affaires est nul.

  • 27 juillet 2011, par duprat florence

    bonjour ,

    je suis déja en auto entreprise en acticité de revente de sous vétements en réunion mais cette activité ne me permets pas de vivre correctement . Je souhaite aussi proposer mes services en photographie ( écoles et divers ) . puis je le faire avec la même auto entreprise ? puis je avoir une seconde auto entreprise ? merci pour vos réponses
    cordialement

    • 6 juin 2012

      Vous pouvez cumuler plusieurs activités au sein d’une même entreprise individuelle (dont auto-entreprise) mais pas créer plusieurs entreprises. En revanche :
      - en 2013, un même entrepreneur individuel devrait pouvoir créer plusieurs EIRL,
      - il est parfaitement possible de gérer plusieurs sociétés (des EURL ou SARL).

  • 12 juillet 2011, par mirams

    bonjour j’ai pleins de questions mais en voici une je suis assistante maternelle a mi temps et je touche un peu de chomage ,puis je ouvrir un statut auto en tant que prothesiste ongulaire ?est ce que je perd tout mes droits ??? merci merci beaucoup d’avance

  • 5 juillet 2011, par piko

    BONJOUR,

    Actuellement je suis dans le sud mais je compte partir m’installer en lorraine pour ouvrir un magasin de vetements Est ce que je peut faire une demande d’auto entrepreneur ici donc dans le sud puis partir avec ce statut en lorraine ?je veut deja commencer les demarches maintenant !merci

    • 5 décembre 2012

      Si un auto-entrepreneur change d’adresse, il doit en informer son CFE (Centre de Formalités des Entreprises), soit en se rendant directement à son CFE, soit par le biais du site lauto-entrepreneur : sur ce site, en page d’accueil, cliquer sur « Modifier / cesser son activité » . Une fois l’option « Modifier votre situation ou votre activité » sélectionnée, indiquer la nouvelle adresse à transmettre à votre CFE. Mais attention, le transfert de votre dossier entre URSSAF n’est pas automatique, il est fortement conseille de contacter :
      - votre nouveau centre URSSAF pour l’informer de votre changement d’adresse,
      - votre ancien centre URSSAF pour lui demander de transmettre votre dossier.

      Un déménagement n’est donc pas aussi simple que cela, si vous souhaitez simplement préparer votre création d’entreprise, vous pouvez peut-être aussi bien le faire sans créer d’entreprise (ce qui ne vous empêche nullement de commencer votre étude de marché et votre business plan.

  • 1er juillet 2011, par jerome

    bonjour , je voudrais juste savoir si je pouvais etre auto entrepreneur meme fichier banque de france je suis determiner a me soritr de ce pétrin donc je prefere travailler dur et pouvoir rembourser mes dettes quis eleve environ a 25000 euros ??,merci de me repondre

    • 5 décembre 2012

      Voir l’article qui traite de ce sujet dans la rubrique de ce même dossier "FAW auto-entrepreneurs".

  • 9 juin 2011

    Bonjour,

    Je suis actuellement Auto-Entrepreneur, je souhaite fermer ce dernier car mon activité n’est pas rentable et souhaite ouvrir une autre dans un tout autre domaine d’activité.
    Cela m’est-il possible ?
    Dans le cas ou cette dernière n’est pas possible, pouvez vous me donner une solution afin de changer mon activité.

    Je vous remercie par avance

    • 9 juin 2011

      Vous pouvez parfaitement :
      - ou bien, par une déclaration modificative, changer de code APE,
      - ou bien cesser votre activité et créer une nouvelle activité par une nouvelle inscription au statut d’AE.

  • 7 juin 2011, par micka

    bonjour mon mari a été licencié suite a la liquidation judiciaire de l’entreprise pour laquelle il travaillait il est en preavis non effectué du 3 juin au 3 aout il va creer son autoentreprise il va faire sa declaration le 8 juin peut il faire la demande d’accre en meme temps sachant qu’il n’est pas encore inscrit a pole emploi (pas encore eu l’attestation d’employeur pour pouvoir s’inscrire) et pourra t-il demander l’arce quand il va s’inscrire a pole emploi ??

    • 7 juin 2011

      Votre mari peut effectivement demander l’ACCRE alors qu’il est indemnisable (sans encore être indemnisé par le Pôle Emploi) et, ensuite, bénéficier du maintien de ses ARE ou demander l’ARCE. Je vous conseille vivement de passer par votre CFE (centre de formalité des entreprises, dans les locaux de votre chambre de commerce (CCI)) pour créer cette entreprise et vous faire assister dans ces démarches de création d’entreprise et de demande d’ACCRE.

  • 6 juin 2011, par Lilou

    Bonjour. Je suis auto entrepreneur et me pose une question concernant les impôts. Je vais faire ma première déclaration d’impôt et je ne sais pas si il faut que j’envoie la feuille d’impôt que tout le monde envoie ou bien celle destiné uniquement aux auto entrepreneur ou alors les deux ?

    Dans l’attente d’une réponse.

    Merci.

    • 6 juin 2011

      Vous devez compléter les déclarations :
      - n°2042 : récapitulative de tous vos revenus,
      - n°2042C : pour indiquer votre chiffre d’affaires d’auto-entrepreneur (conformément aux instructions reçues de l’URSSAF : récapitulatif du chiffre d’affaires et cases dans lesquelles ce CA est à reporter dans la 2042C).

  • 6 juin 2011, par Nico

    Bonjour,

    Je suis actuellement intérimaire electricien et je souhaiterais devenir auto-entrepreneur et monter mon entreprise de services "archivages de dossiers, factures particuliers". Quelles sont les démarches ? Faut-il un diplome particulier ?
    Puis-je conserver mon activité actuelle en même temps ?

    Merci

    • 5 décembre 2012

      Voir les articles titrés :
      - auto-entrepreneur salarié
      - démarches création auto-entreprise

      "archivages de dossiers, factures particuliers" : Faut-il un diplôme particulier ? Comment pourrais-je le savoir ? Il faut que vous réalisiez votre étude de marché.

      Désolé de vous répondre ainsi, mais vous postez ce message sans cesse alors que je ne peux rien vous apporter d’autre que le contenu de ce site. Créer une entreprise demande au minimum un peu de curiosité, veuillez consulter le plan de ce site, les articles de cette rubrique, au minimum la page ci-dessus avant d’exiger davantage d’information.

  • 5 juin 2011, par Rletinier

    mon projet serait la livraison de petits-déjeuners à domicile, mais pour cela j’ai quelques questions qui restent sans réponses :

    « Puis-je dans le cas de petit déjeuner revendre des croissants, café, ou encore cuisiner des petit déjeuners étranger (bacon, haricots etc...), ou cela devient-il de la restauration ? Et donc suis-je obligé d’avoir une cuisine de type cuisine de restaurant ? ou puis-je faire les préparations a mon domicile ? »

    Et enfin, mon ami peut-il se joindre a mon projet ? si oui de quel manière : salarié, associé ou autre ?

    Merci d’avance pour vos réponses, aussi précisent quelles puissent l’être .

  • 1er juin 2011, par sylviane paquin

    bonjour
    Bientôt en retraite je veux continuer a travailler en devenant auto-entrepreneur dans le domaine de la couture et de la broderie machine puis-je commencer cette activité maintenant bien je ne sois en retraite qu’en avril 2013
    merci de votre aide

  • 17 mai 2011, par Lau

    Bonjour. Je suis auto entrepreneur depuis Fevrier 2010 en tant que toiletteur canin. Or, j’ai était très mal renseignée et n’est pas fait les choses correctement. Je ne me suis pas inscrite à la chambre des métiers, ni dans un CFE et pas non plus au répertoire des métiers. Je n’ai demandée aucune aide ( Accre...)Ma question est donc la suivante : Puis je fermé mon entreprise et la réouvrir toujours en tant qu’auto entrepreneur pour pouvoir, cette fois ci, faire les choses correctement de A à Z ? Ou bien puis je m’inscrire tout de même à la chambre des métiers, à un CFE et au répertoire des métiers malgré que cela fasse un an que je suis AE ? Dans l’attente d’une réponse.

    • 5 décembre 2012

      Voir le dossier "statut personnel du porteur de projet", et l’article consacré à la création d’une entreprise après une liquidation (la fermeture de votre 1er AE).

  • 13 mai 2011, par Kulekci Can

    Bonjour, mon patron va fermer sa boite d’électricité et voudrez que j’ouvre une micro entreprise pour que je puisse continué a sa place ! mais j’ai que 18ans puis je le faire ? je suis diplomé du CAP ! et quel démarche suivre si je peut !

    • 16 mai 2011

      Un conseil : ne reprenez pas cette entreprise. Si vous souhaitez créer votre entreprise, vous aurez davantage d’aides en étant licencié puis en créant alors votre entreprise. Mais surtout :
      - une création d’entreprise mérite réflexion
      - quelle sera la place de votre employeur actuel dans cette entreprise ?

  • 11 mai 2011, par martial

    Bonjour ,
    Je souhaites devenir auto-entrepreneur en tant que fleuriste décorateur ,je voudrais savoirs comment faire . Je suis fleuriste depuis plus de 17 ans , quel sont les démarches a faires .
    En vous remerciant , d’avance pour vos conseil .

    • 12 mai 2011

      Vous êtes actuellement fleuriste, salarié ou indépendant (entrepreneur individuel) ?

  • 11 mai 2011, par Catherine

    Bonjour,
    Après notre mariage, mon futur mari qui est anglais et vit actuellement au Royaume-Uni va venir vivre en France. Son secteur d’activité est dans le bâtiment.
    Peut-il devenir auto-entrepreneur en France ?
    Y a-t-il une procédure particulière pour les étrangers ?
    Merci de votre réponse
    Catherine

    • 5 décembre 2012

      Voir le dossier "statut personnel du porteur de projet", et l’article consacré à la création d’une entreprise par une personne d’une autre nationalité que française.

  • 3 mai 2011, par abdou

    bonjour,
    je souhaite me lancer dans l’activité d’autoentrepreneur dans le secteur,de l’électricité dans la réalisation d’ouvrage destinée à l’installation électrique en bâtiment.
    je n’ai pas de diplômes, il y a t-il des équivalences ?
    quel est le montant du plafond annuel ? merci d’avance pour vos réactions.

    • 9 mai 2011

      En ce qui concerne la qualification minimum pour devenir électricien : contacter votre CM (chambre des métiers auprès de laquelle vous aurez d’ailleurs l’obligation de vous inscrire). En ce qui concerne le plafond de CA pour un AE, voir :

    • 11 mai 2011

      Il est évident qu’il vous sera demandé un diplôme ( à moins que vous ne disposiez d’une expérience professionnelle assez longue dans cette branche) comme cela est demandé aux entrepreneurs en EI ou bien en société. Ce ci est une question de sécurité et d’équitabilité.

  • 3 mai 2011, par pat

    bonjour
    je suis actuellement au chomage, puis je devenir auto entrepreneur sans perdre mes droits ? et dois je cotiser à la rsi ???ou autre merci

  • 1er mai 2011, par Alexandre

    bonjour

    Voila j’aimerais me le lancer en tant que auto-entrepreneur dans la vente de matériel de sonorisation et éclairage et si possible de la location du matériel.
    j’aimerais savoir les démarche a suivre et savoir si je dois payer quelque chose pour débuté l’activité .Et si le matériel je peu le commendé ou je veux sans passé par des fournisseurs .

    merci pour votre reponse

    • 2 mai 2011

      Deux limites à votre projet :
      - les activités de location sont interdites aux auto-entrepreneurs,
      - ces immobilisations (achat de matériel) entraîneraient des dotations aux amortissements au régime du réel, des charges annuels, alors que ces achats ne seront pas pris en compte avec le statut d’auto-entrepreneur.

  • 28 avril 2011, par carole

    Bonjour,

    Je suis actuellement en recherche d’emploi, jeune diplômé en architecture intérieur et mon futur employeur souhaiterais que je sois en statut auto entrepreneur. Est-il possible d’être en auto entrepreneur et de travailler pour quelqu’un ?
    les démarches se font elles juste par le net ?
    j’ai un peu de mal à comprendre toutes ces histoires de pourcentage, de taux, d’impôts enfin de tout... je n’y connais rien et c’est un peu compliqué de tout comprendre sur le site.
    J’aurais donc aimé savoir en quelques mots ce que le statut d’auto entrepreneur engendre chaque mois si je suis seulement payée par un patron ?

    en vous remerciant
    Carole

    • 29 avril 2011

      Titre de votre message : "auto entrepreneur et salarié". Oui, il est possible pour un salarié de devenir, en parallèle de son emploi, auto-entrepreneur mais un auto-entrepreneur ne peut pas être le salarié de son client. Cette dernière remarque sonne curieusement n’est-ce pas, or elle découle de votre propre message : "mon futur employeur souhaiterais que je sois en statut auto entrepreneur." Vous ne pouvez pas avoir un employeur si vous êtes auto-entrepreneur, simplement des clients. Or on comprend qu’il existera un lien de subordination entre vous et votre client unique (votre employeur), aussi ce n’est pas un contrat commercial que vous signerez avec lui, mais un contrat de travail dissimulé.

    • 19 juillet 2011

      bonjour,
      je suis dans le même cas, pour même métier.
      Avez vous des infos ?
      merci.

  • 13 avril 2011, par loli

    Bonjour,
    Je suis actuellement en négociation pour une rupture de contrat conventionnelle qui semble bien engagée. Avant ce statut de salariée, j’ai exercé le métier de chargée d’études marketing pendant 15 ans sous le statut de salariée intermittente. Je souhaiterais reprendre cette activité en tant qu’AE. J’ai gardé quelques contacts et j’ai donc déjà deux clients potentiels plus mon entreprise actuelle qui souhaiterait continuer à travailler avec moi. Voici mes questions : à partir du moment où la rupture est effectivement actée, puis-je m’inscrire parallèlement à Pôle emploi et en tant qu’AE ? à quel moment précisément puis-je procéder à ces inscriptions, de façon à pouvoir commencer mon activité le plus vite possible après mon départ de l’entreprise ? Je travaillerais pour des instituts d’études de marché ou directement avec des entreprises, s’agit-il d’une profession libérale ou d’une activité commerciale ? Je vous remercie par avance de vos réponses.

    • 15 avril 2011

      Pour obtenir l’ACCRE, il faut être :
      - soit indemnisé par le Pôle Emploi et donc attendre la fin de votre délai de carence pour demander l’ACCRE,
      - soit indemnisable : dans ce second cas, durant votre préavis suite à la rupture conventionnelle de votre contrat de travail, vous pouvez prouver que vous allez percevoir des ARE du Pôle Emploi. Vous êtes donc indemnisable et pouvez alors demander l’ACCRE. Mais attention, vous pouvez aussi rester plus longtemps au sein de l’entreprise de votre employeur que le délai légal de 15 jours. Durant cette période, qui ne sera pas considérée comme du préavis, vous ne pouvez pas demander l’ACCRE. Il y a donc un risque de se voir contester l’ACCRE si la demande n’est pas formulée au bon moment. Je vous conseille donc de passer par votre CFE pour formuler cette demande.

      Pourriez-vous nous tenir au courant de vos démarches, merci d’avance.

  • 24 mars 2011, par fredo

    bonjour, je suis actuellement indemnisé par la caisse de chômage militaire et souhaite créer mon entreprise, est ce que je peux bénéficier de l’ACCRE étant donné que ce n’est pas le pôle emploi qui m’indemnise ?
    Merci de votre réponse.

    • 4 avril 2011

      La situation des militaires a changé très récemment, voir l’article suivant :

  • 18 mars 2011, par Leman

    Bonjour,

    mon employeur basé en Suisse s’apprête à me licencier et je souhaiterais soit créer ma propre entreprise mais comme je suis frontalière (résidente en France) et qu’un partenaire éventuel se trouve en Suisse, l’activité serait basée en Suisse. Les assedics n’ont pas de notions de frontières et m’ont donc répondu qu’il n’y avait pas de problème pour eux, par contre l’ACRE ou l’Ursaff donneront-ils leur accord dans ce cas pour percevoir les aides ?
    Si non, je suppose qu’il faut créer une entreprise Franco-Suisse mais cela veut-il dire que nous paierons charges, impôts etc.. dans les 2 pays ?
    Ma 2ème solution serait d’être freelance pour une société en Suisse, est-ce possible dans ce cas de percevoir les aides/allocations en début d’activité ?
    Merci par avance

    • 21 mars 2011

      Effectivement, l’URSSAF ne risque pas d’aider à la création d’entreprises suisses. Peut-on être indépendant en France, percevoir à ce titre l’ACCRE et les allocations du Pôle Emploi (ARE ou ARCE) et facturer l’ensemble de ses prestations à des clients étrangers ? Etant donné que votre chiffre d’affaires sera encaissé en France, que vos cotisations seront donc payées en France, je ne vois pas en quoi ce projet pourrait poser problème à l’URSSAF ou au Pôle Emploi. Dans tous les cas, il faudra vous inscrire au Pôle Emploi et donc vous rendre au premier entretien avec un conseiller Pôle Emploi. Ce sera l’occasion de poser cette question avant de vous déclarer AE.

  • 8 mars 2011

    Bonjour,

    Je suis déjà en libéral (TNS et sous le régime fiscal du Réel simplifié).

    Puis-je créer une autre activité (libérale ou non) que je réaliserais sous le régime de l’auto-entreprenariat ?

    J’ai en effet cru voir sur qu’en libéral, il n’était pas possible de créer deux entreprises individuelles et que le statut de l’auto-entrepreneur est cumulable avec une activité salariée, le fonctionnariat, le statut de retraité et celui de chômeur indemnisé,

    Est-ce que cela signifie que je ne peux cumuler mon activité indépendante actuelle et un statut d’auto entrepreneur même pour une activité différente et qui serait accessoire ?

    Merci pou votre aide,

    Cdt

    • 9 mars 2011

      "le statut de l’auto-entrepreneur est cumulable avec une activité salariée, le fonctionnariat, le statut de retraité et celui de chômeur indemnisé" : c’est vrai

      "il n’était pas possible de créer deux entreprises individuelles" : c’est vrai aussi.

      Pas de solution donc aujourd’hui pour créer 2 entreprises individuelles, mais il est possible de cumuler 2 activités au sein d’une même entreprise :

    • 7 août 2011

      Bonjour,
      Je souhaiterai devenir auto-entrepreneur dans le service à domicile (garde d’enfants et personnes âgées), est-il possible de prendre les cesu dans ce statut ae ?
      Lors de la déclaration trimestrielle, dois-je déclarer dans le même formulaire mes cesu (salarié) et mon activité d’ae ou puis-je cumuler les 2 sachant que c’est la même activité ? Merci de votre réponse.

  • 3 mars 2011, par FineJ

    Bonjour
    J’ai une auto-entreprise dans le domaine de l’informatique (et des mathématiques) : principalement de la formation, du cours particuliers et du graphisme (principaux clients : des particuliers). Mon mari, travaillant dans l’informatique envisage de créer lui aussi son auto-entreprise dans le domaine de l’informatique. Il ferait en principe du développement de logiciels ou de sites pour des collectivités ou des entreprises... mais peut-être aussi selon les revenus de la maintenance pour les particuliers.

    Ces clients seront potentiellement les mêmes que les miens (je vais "faire sa pub" auprès de mes quelques clients !). Mais j’ai un doute...
    Peut-on avoir deux auto-entreprises qui se complètent, mais avec quelques clients qui seraient potentiellement les mêmes... Je n’ai aucune envie de refuser du travail, mais je n’ai pas envie non plus qu’on soit considérés comme "société de fait", juste à cause de quelques clients, qui ne feraient que compléter son CA de quelques dizaines d’euros par mois :/

    Si d’aventure il avait besoin de mes services en graphismes pour un site internet -bien qu’il travaille avec d’autres personnes que moi habituellement- comment peuvent se passer les choses... Dois-je lui facturer ce travail ? (entre époux c’est assez étrange, lol) Doit-on faire une facture chacun au client (mais nous revenons au problème du "1 client pour 2 AE")

    Merci d’éclairer ma lanterne, je ne veux pas être hors la loi mais c’est pas simple d’obtenir des infos sur ce genre de situations...
    Pas simple non plus de faire des conjectures sur ce que peut nous réserver l’avenir !

    • 4 mars 2011

      Je me sers de votre question comme d’un témoignage très instructif. En effet, vous souligner le risque pour des auto-entrepreneurs qui travaillent en commun d’une requalification par l’URSSAF de cette association en société (et donc le règlement des cotisations sociales des TNS sur la base du résultat de cette société).

      Par ailleurs, vous soulignez le problème de la rétrocession d’honoraires. Si cette pratique est admise pour les entreprises relevant du régime de la déclaration contrôlée, je conseille toujours aux auto-entrepreneurs travaillant pour un même client de facturer distinctement ce même client.

      Mais dans ces deux cas, le statut d’auto-entrepreneur étant récent, il n’existe pas encore de jurisprudence qui permettrait clairement d’indiquer les pratiques à proscrire. Vous pourriez poser cette même question par écrit à l’URSSAF, pour obtenir une sorte de "rescrit social". Dans tous les cas il faut marquer sa différence (compte bancaire distinct, dans votre cas activité distincte...), chaque conjoint peut légalement gérer son entreprise mais il faut éventuellement pouvoir le prouver (le risque majeur étant la facturation par l’un de la prestation de l’autre pour permettre de limiter le chiffre d’affaires de ce dernier afin qu’il conserve son statut d’auto-entrepreneur).

    • 4 mars 2011

      Je vais donc poser ma question à l’URSSAF, merci de m’avoir aiguillée vers le bon interlocuteur !

      Si nous nous distinguons par le type de clients : l’un particuliers uniquement et l’autre entreprises et collectivités, nous n’aurons pas de clients en commun (et cela me permettrai de demander l’agrément pour pouvoir être payée par CESU par les clients). C’est un bon point vis à vis de l’URSSAF de ne pas avoir de client commun, est-ce suffisant ?

      Par contre, pour faire un CA correct je vais peut-être devoir diversifier mon activité et faire de la maintenance (pas du tout mon domaine, mais s’il le faut j’aurai un bon "professeur"...). Si je fais de la maintenance, je me retrouve à exercer partiellement la même activité que mon conjoint et je suppose que ça pose problème vis à vis de l’URSSAF... mais là encore rien n’est sûr...

      Le problème, c’est que nous n’avons aucune idée de ce qui va le mieux fonctionner...
      Nous allons prendre le temps de la réflexion pour peaufiner nos projets tout en restant "dans les clous"

      Dans tous les cas merci encore de nous avoir aidés !

  • 2 mars 2011, par lora

    Bonjour, j’ai des dettes personnelles importantes acquises AVANT le démarrage de mon activité d’autoentrepreneur, et pour lesquelles je souhaite faire un dépôt de dossier de surendettement auprès de la banque de France. En tant qu’auto entrepreneur mon dossier a été refusé par la BDF (alors qu’un surendetté accepté peut devenir auto entrepreneur ! quelle logique !!!). J’ai cru comprendre qu’en changeant de statut (passer en EIRL) il me serait possible de refaire un dépôt de dossier de surendettement pour mes dettes personnelles antérieures. Est-ce le cas ? et qu’en est-il de cette possibilité pour les AERL ? Je précise que mon activité fonctionne bien et me permets de vivre !Pouvez-vous me dire aussi si l’EIRL est plafonnée pour les revenus comme c’est le cas pour l’AERL ? Je crains de dépasser le plafond de 32600 euros par an ...Merci de votre réponse, j’ai besoin d’être très vite renseigné pour savoir comment m’y prendre !

    • 25 mai 2012

      Vous avez parfaitement raison, pour bénéficier d’un plan de surendettement, l’entrepreneur individuel doit au préalable liquider son entreprise, et dans votre cas, se priver des ressources qui lui permettraient justement de construire ce plan !

      Avec l’EIRL, il y a une véritable avancée sur ce plan : l’entrepreneur peut bénéficier personnellement d’un plan de surendettement et son EIRL continuer à fonctionner normalement et à lui verser des revenus (pris en compte dans le plan de surendettement).

      La loi ne distingue pas sur ce point EIRL et AERL (l’AERL étant une EIRL adaptée aux AE et micro-entreprises). Aussi, l’entrepreneur en AERL devrait également pouvoir bénéficier d’un plan de surendettement.

      En revanche, j’ignore si, en créant aujourd’hui une AERL (qui deviendra EIRL dès que vous dépasserez le plafond de chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs), vos dettes personnelles antérieures peuvent faire l’objet d’un dossier de surendettement Banque de France. Logiquement oui, puisqu’un plan de surendettement concerne généralement un emprunt immobilier contracté de longue date.

  • 28 février 2011, par valerie

    j’ai remarqué qu’il n’y avait pas de renseigne au niveau autoentrepreneur pour les handicapés donc voici mes questions qui serviront pour d’autres hancicapés

    bonjour je suis reconnu handicapé à 80% et reconnu travailleur handicapé donc je touche l’aah et la mva

    je souhaiterais devenir auto entrepreneur et j’aimerais savoir si je peu cumuler auto entrepreneur et aah plus mva

    quel revenus annuels ne dois je pas depasser pour conserver mon aah et mva(majoration pour la vie autonome)

    cordialement

    • 25 juillet 2011

      bonjour
      je suis dans votre cas avez vous trouver une solution je souhaite également devenir auto entrepreneur et suis adulte handicapée 80 :
      merci cordialement

    • 14 septembre 2011

      Bonjour,
      Etant moi même reconnue TH je suis interressée par cette discussion.
      On n’a juste indiqué qu’un créateur d’entreprise individuelle pourrait avoir des aides de la MDPH, mais personne ne sait si une personne handicapée à 80% peut ou pas se servir des 20% restants pour créer une activité ...

      Parce que légalement, on est certes handicapés à 80%, mais il nous reste 20% de "non handicapé" ... Donc pourquoi pas monter une structure ...

  • 28 février 2011, par zautotampon

    Bonjour,

    décidée à m’installer en tant qu’auto-entrepreneuse à la Réunion, ma question concerne l’articulation entre cette installation et le dossier de demande de réexamen de mes droits à l’assurance chômage.

    J’ai en effet dû démissionner de mon ancien poste salarié en métropole afin de rejoindre mon ami à la Réunion, mon employeur m’ayant refusé la rupture conventionnelle.

    Je dois donc attendre le 10 avril 2011 (ma démission ayant pris effet au 10 décembre 2010) pour solliciter le réexamen de mon dossier à Pôle-Emploi.

    En attendant, j’ai continué ma recherche d’emploi salarié à la Réunion ; suite à mes candidatures, j’ai reçu plusieurs réponses d’éventuels recruteurs me demandant si je serais prête à travailler en tant qu’intervenant extérieur (je ferais de la prestation de service, conseil en gestion et organisation).

    la solution de l’auto-entrepreunariat me semble la plus judicieuse, d’autant plus que je ne parviens pas à trouver un emploi.

    ma question est donc la suivante : ai-je vraiment intérêt à signaler à pôle emploi mon projet de création d’activité ?

    je ne rentre pas dans les conditions pour bénéficier de l’ACCRE puisqu’à ce jour, je ne suis pas indemnisée et je ne bénéficie pas non plus du RSA (je n’y aurai droit qu’en mars à hauteur de 140 € puis les 460 € à partir d’avril si je n’ai toujours pas de ressources).

    j’ai en effet cru comprendre que ce faisant, je risquais tout simplement de "me griller" pour le bénéfice des allocations chômage lors de l’examen de mon dossier par la commission paritaire, seules les recherches soutenues d’un emploi salarié étant de nature à permettre le bénéfice de ces allocations.

    Cependant, mes futurs client ne m’attendront pas éternellement et j’ai besoin de commencer à travailler pour vivre, donc de m’installer en tant qu’auto-entrepreneuse très rapidement.

    Pensez-vous que je puisse m’installer tout en espérant pouvoir toucher des assedics si je démontre de mes recherches d’emploi après ma période de carence ?

    Est-ce que je risque de me retrouver dans une situation irrégulière vis-à-vis de pôle emploi si je fais une déclaration de début d’activité sans l’en informer (donc sans demander d’aide) tout en continuant mes recherches d’emploi salarié et sollicite le réexamen de mon dossier d’indemnisation auprès de la commission paritaire ?

    Je souhaite seulement un filet de sécurité au cas où mon activité ne serait pas suffisante pour vivre de mon auto-entreprise...

    Merci d’avance pour votre réponse, c’est difficile de s’y retrouver quand on ne rentre pas dans les petites cases (licenciement ou rupture conventionnelle puis création d’entreprise etc...)

    • 28 février 2011

      Ai-je vraiment intérêt à signaler à pôle emploi mon projet de création d’activité ?

      Ma réponse est : vous en avez l’obligation.

      Maintenant, si vos revenus d’activité ne sont pas suffisants et que vous percevez des ARE, vous continuerez à percevoir ces ARE, au moins en partie.

  • 21 février 2011

    bonsoir
    puis je prendre une carte d auto entrepreneur en etant a la retraite ?
    cdt

  • 17 février 2011, par proprauto

    bonjour je suis actuellement depuis 1 an auto entrepreneur en prestation de service et je voudrais ajouter achat revente en auto entrepreneur quel faut il faire ? merci

    • 18 février 2011

      Il faudrait modifier l’activité déclarée sur le site lautoentrepreneur ou auprès de votre CFE. Le CFE est peut-être à conseiller car il faut s’assurer que ce cumul d’activités sera autorisé (une activité commerciale n’étant pas forcément accessoire à votre activité principale).

  • 11 février 2011, par Cheyenne

    Bonjour,
    je suis en micro-entreprise sous le régime de l’auto-entrepreneur depuis 2 presque 2 ans. Ma fille, qui va sur ses 19 ans et qui habite encore chez moi, voudrai se mettre auto-entrepreneur pour faire les marchés comme moi. Elle aura son propre stand et sa propre marchandise mais nous prendrons la même camionnette puisque nous irons sur les mêmes marchés et habitant sous le même toit, ça simplifie les choses. Actuellement elle est encore rattaché à mon foyer fiscal et à ma charge. Comment ça passera si elle se déclare auto-entrepreneur.. ???
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • 14 février 2011

      Dans tous les cas, vos charges ne sont pas prises en compte fiscalement et socialement pour le calcul de votre impôt ou de vos cotisation sociales. Aussi, que les charges liées à ce véhicule soit indiquées dans votre livre des achat ou que ces charges soient réparties entre vos charges et celles de votre fille, cela ne change rien. Du point de vue des assurances, j’ignore si ce point a une importance ?

  • 2 février 2011, par martial

    bonjour, je voudrais savoir si un artisan commercant peut etre auto entrepreneur ? le chiffre d’affaire ne doit pas depasser quel montant ? j’ai bien vu le montant pour un commercant uniquement dans le cadre achat revente, mais pas artisan. cdt

    • 8 février 2011

      NON. iL DOIT ATTENDRE UNE ANNEE CIVILE COMPLETE APRES RADIATION POUR DEVENIR AUTO ENTREPRENEUR DANS LE MËME METIER.
      CFE METIERS CMA

    • 11 février 2011

      Merci de ce complément de réponse, je n’avais pas compris cette partie de la question. Effectivement, si vous cessez une entreprise individuelle pour vous inscrire AE dans le même domaine d’activité, si cette inscription au statut d’AE intervient soit dans l’année au cours de laquelle est survenue la cessation d’activité, soit dans l’année suivante, alors vous n’aurez pas créé une nouvelle entreprise mais repris l’activité de votre entreprise antérieure :

  • 29 janvier 2011, par mumu

    aucuns diplômes, mais si je deviens auto-entrepreneur chez moi en couture et repassage, cotisons nous pour la retraite ? Je suis au chômage non rénumèrè, il me manque des trimestres côtisés, j’aimerais savoir si ça fonctionne ?

    • 31 janvier 2011

      Attention, initialement, tout auto-entrepreneur devait valider 1 trimestre de retraite par année d’activité, indépendamment de son chiffre d’affaires déclaré. Or cet avantage a finalement été supprimé aussitôt que l’on s’est rendu compte du coût potentiel pour l’Etat de cette largesse. Aussi, il faut déclarer un chiffre d’affaires minimum pour valider 1 trimestre de retraite, et donc payer les cotisations sociales correspondantes (au moins en partie, car l’Etat continue d’abonder aux différentes caisses).

  • 28 janvier 2011, par denis90

    bonjour , je souhaite ouvrir une autoentreprise, mais ma femme se pose une question : vu que nous somme mariés mais sans contrat de mariage , si je fais des dettes et que je coule , risque t on de nous saisir jusqu a nos biens privés , et peu elle payer pour moi contraite , ou alors mes dettes n engagent que moi ??
    merci d avance

    • 25 mai 2012

      C’était l’une des promesses d’Hervé Novelli : le patrimoine des auto-entrepreneurs doit être protégé. Mais ça n’était pas le cas jusqu’à présent, si ce n’est par une démarche particulière auprès de son notaire pour rendre insaisissable ses biens immobiliers. Mais aujourd’hui, l’AERL est une véritable réponse à vos craintes absolument justifiées dans le cas d’une entreprise individuelle. Voir la rubrique correspondante sur ce site (statut EIRL et AERL).

  • 25 janvier 2011, par astre82

    bonjour,

    lassée des postes sous-qualifiés et du chômage j’ai sur un coup de tête déclaré une auto-entreprise de vente et de cours à domicile en avril 2010.
    Hâtivement et mal préparé, mon projet à été brusquement interrompu par l’accident d’un proche dont il a fallu que je m’occupe.

    En tout et pour tout mon auto-entreprise a vécu moins d’un mois (j’ai très rapidement rempli les formalité de cessation, je n’ai rien vendu et pas donné le moindre cours, O euros de CA et je n’ai même pas reçu les fameuses CET qui ont fait hurler tant d’autoentrepreneurs.

    Aujourd’hui, ayant appris de mes erreurs je muris un solide projet uniquement dans la vente, qui devra voir le jour en janvier 2012.

    Je crains cependant de ne pas pouvoir bénéficier de nouveau du staut d’auto-entrepreneur et des 3 année de répis pour le CET.

    Mes questions :

    Puis-je renouveler une déclaration d’activité de vente au même conditions qu’une primo inscription, en sachant que ma première "activité" n’a pas eu d’existence réelle (moins d’un mois) et que la prestation de cours n’en fera plus partie (In fine l’activité n’est pas la même) ?

    Merci par avance de votre réponse.

    • 25 janvier 2011

      Si vous déclarez une nouvelle activité (nouveau code APE) alors vous pourrez créer une nouvelle entreprise.

  • 25 janvier 2011

    Bonjour,

    Etant déjà inscrit sous le statut AE dans l’activité d’achat-revente de vêtements, j’aimerais savoir s’il est possible que ma compagne puisse elle aussi s’inscrire en AE avec la même activité, et à la même adresse de domiciliation ?

    Je précise que le but n’est pas de détourner le chiffre d’affaire mais de distinguer 2 concepts différents dans l’achat-revente de vêtements, avec chacun sa gestion, son chiffre à déclarer, son revenu d’activité, etc...

    Je vous remercie par avance pour vos réponses.

    • 25 janvier 2011

      Oui, votre conjointe a les mêmes droits que vous (créer une entreprise et choisir son activité). En revanche, votre précision est importante : vous devez garder des preuves de l’absence de liens entre vos deux activités (clients différents, matériel et mobilier distinct...) pour éviter toute requalification en société (SARL imposable à l’IS, les gérants majoritaires (on additionne les parts des conjoints !) relevant du régime des travailleurs non salariés et non du régime micro-social de l’auto-entrepreneur).

  • 24 janvier 2011, par Latiote98

    bonjour,

    Avec une amie nous souhaiterions développer une activité de création/vente de bijoux ensemble (sous un seul nom de marque, un seul site internet...). Il s’agirait d’une "petite" activité secondaire en plus de notre travail en tant que salariées du privée. L’idée est d’assouvir notre passion en gagnant quelques euros et non pas de faire fortune... Aussi nous avons tout de suite pensé au statut d’autoentrepreneur car cela n’entraine que très peu de formalités et de contraintes mais voilà...il s’agit d’une entreprise individuelle....
    Toutefois, nous ne pensons pas être les seules dans ce cas et nous aurions voulu savoir comment "contourner" légalement cette contrainte ?

    Merci de votre réponse

    Cordialement

    Latiote98

    • 25 janvier 2011

      Il n’est pas possible de s’associer avec le statut d’auto-entrepreneur, mais peut-être pourriez-vous travailler en parallèle ?

  • 24 janvier 2011, par Karine

    bonsoir Je suis assistante maternelle agréer à mon domicile et je souhaiterai me lancer car je fait des costumes de scènes et de carnaval pour les associations de mon village et j’ai de nombreuses personnes qui me disent que sa pourrait marcher. Mais ai-je le droit car je n’est aucune formation de couturière, j’ai pris simplement des cours de couture. Mon mari étant lui artisan chauffagiste à son compte depuis 10 ans, es ce que le fait que j’ai moi aussi une société ne vas pas nous générer beaucoup plus d’impôts ?? Merci par avance de votre réponse. Karine

    • 24 janvier 2011

      Vérifiez auprès de votre chambre des métiers mais je n’imagine pas qu’il existe une formation spécifique à obtenir pour devenir couturière. Si vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur, vos charges sociales et impôt sur le revenu seront proportionnels à votre chiffre d’affaires. A partir de ce moment là, payer beaucoup de charges c’est réaliser un chiffre d’affaires important, rien d’inquiétant à cela.

  • 21 janvier 2011, par Céline

    bonjour, j’ai le projet de devenir auto entrepreneur, en tant que couturière a domicile, et ajouter a cette activité mes services en repassage toujours a domicile.
    Je possède CAP et BEP Couture, mais pour le repassage ????????????
    Faut il jusitifier d’un diplome ?????????

  • 20 janvier 2011, par Emmanuel

    Bonjour,

    je suis cotisant solidaire à la MSA pour une toute petite activité de maraîchage. J’étais jusqu’il y a peu également salarié dans le bâtiment mais au chômage actuellement. J’envisage de m’installer comme formateur sous statut auto-entrepreneur. Est-il admis de cumuler ces deux activités sachant que j’ai déjà un numéro SIRET en tant que cotisant solidaire ?
    Merci de votre réponse.

    • 24 janvier 2011

      Effectivement, il n’est pas possible de créer plusieurs entreprises individuelles (or l’auto-entreprise est une entreprise individuelle). En revanche, il est autorisé de créer plusieurs sociétés, ou une entreprise individuelle et des sociétés.

  • 20 janvier 2011, par priss

    Bonjour,

    Je suis une jeune femme de 21ans sortant tout juste d’ecole ou j’aie obtenue mon baccaleaureat metiers d’arts et artisanat dans le monde de la mode !
    Conjugant deux petits travail je souhaiterais devenir auto-entrepreneur afin de proposer mes services en tant que couturiére a domicile,mais je ne sait pas par ou commencer pour me lancer et quelles demarches suivres afin d’etre reconnu comme auto-entrepreneur !
    Je vous remercie, cordialement.

    • 24 janvier 2011

      Une auto-entreprise est une véritable entreprise. Une auto-entreprise est une entreprise individuelle dont le statut fiscal et le calcul des cotisations est simplifié. Ce statut s’adapte certainement parfaitement à votre activité qui engendre peu de frais réels. Mais il faut faire murir son projet, ne pas hésiter à l’écrire (voir lien ci-dessous), rencontrer des intervenants sur ce marché (voir conseils pour l’étude de marché d’une indépendante travaillant à domicile dans la rubrique "Conseils en création d’entreprise", un bon moyen de démarcher des clients avant même de créer son entreprise).

  • 19 janvier 2011, par Marc

    Je suis infirmier IADE (anesthésiste diplômé d’état).
    Je voudrais créer une auto entreprise et travailler pour le compte d’une scm médicale au bloc opératoire.
    Est-il possible de prendre le statut d’auto entrepreneur pour facturer mes prestations par jour de travail ?
    Ce qui me semble un peu nébuleux, c’est le fait que je suis dans ce cas un exécutant pur aux ordres des médecins du bloc.Dans ce cas mon statut d’autoentrepreneur est-il juridiquement valable et la scm qui utilisera mes services pourra-t-elle être facturée sans requalification de cette relation ?

    Merci

    Marc

  • 18 janvier 2011

    Bonjour,

    mon mari est auto entrepreneur dans le batiment (poseur menuiseries) et s’apprête à (déjà) dépasser le plafond trimestriel.Puis-je me mettre moi aussi AE pour la même activité (même foyer fiscal)et donc encaisser quelques factures puisque chaque client est différent ?

    Cordialement

    • 19 janvier 2011

      Dans la pratique c’est possible mais légalement ça ne l’est pas (vous ne pouvez pas encaisser des factures qui ne correspondent à vos prestations).

  • 18 janvier 2011, par sandrine

    Bonjour ,

    J’aimerais me lancer dans l’aventure d’auto entrepreneur .
    Je crée et réalise des faires parts mariage , baptême etc ainsi que du home déco , urne et livre d’or de mariage .
    J’aimerais vendre mes créations . Tout est fait main .
    Puis je m’inscrire en tant que Auto entrepreneur ?
    Cela pose t’il un soucis de travailler a son domicile ? Aurais je une assurance supplémentaire a payer ?
    Puis je m’inscrire en ligne ( si oui comment ? ou ? )

    Merci beaucoup pour votre réponse .
    Cdlt
    Sandrine

    • 24 janvier 2011

      Un auto-entrepreneur peut travailler à son domicile. Les modalités d’inscription au statut d’AE sont détaillées ci-dessus.

  • 12 janvier 2011, par Yoann43

    Bonjour, je suis en train de monter un projet auto entrepreneur de service a la personne ((livraison de courses ,de repas, homme toutes mains (jardinage,bricolage,nettoyage)), Faut il un agrement ?
    Une fois mon entreprise crée faut il ouvrir un compte et avoir un chequier de l’auto entreprise ou mon compte perso suffit ?? Pour faire mes achats du style produits de nettoyage, essence pour les outils et ma voiture, achat de nouveaux materiels ....
    Si mon affaire fonctionne bien puis je prendre une personne a temps partiel ( 5 a 10 heure/mois) ?
    Faut il fournir au client chaque année un justificatif fiscal pour effectuer sa declaration d’impot ?
    Merci cordialement.

    • 17 janvier 2011

      Dans le cadre de votre étude de marché, il serait bon de rencontrer d’autres porteurs d’un projet similaire ou des personnes intervenants déjà sur ce marché. Les associations d’aides à la création d’entreprise jouent ce rôle d’intermédiaire. Un exemple parmi d’autres : France Active et l’Adie (voir sur ce site dans la rubrique Aides à la création d’entreprise).

  • 12 janvier 2011, par lefevre

    je suis demandeur d emploi sans indemnitees depuis plus de 2 ans j aimerais aider les personnes qui ont des difficutees dans leurs taches administratives puis je devenir auto entrepreneur avec ce projet

    • 17 janvier 2011

      Votre idée de création d’entreprise peut être concrétisée, mais construisez votre projet avant de vous lancer :

  • 4 janvier 2011, par sylvia

    Bonsoir,
    je suis AE depuis octobre 2010, je dois renvoyer l’imprimé 1447-CK (oui je sais je suis en retard...) je ne sais pas comment remplir la case B3 car je travaille chez moi (je suis propriétaire) : garage aménagé pour l’occasion.
    merci pour votre réponse.
    cordialement.

    • 5 janvier 2011

      Les auto-entrepreneurs sont désormais exonérés de CFE durant leurs trois premières années d’activité, la CFE n’est donc pas due cette année encore pour tous les AE.

  • 2 janvier 2011

    bonjour, je souhaite devenir auto-entrepreneur. j’ai en vue de faire une formation de prothésiste ongulaire et je voudrais savoir si je peus devenir auto-entrepreneur avec ce métier. je suis au chômage puis-je bénéficier d’aide pour débuter mon activité.merci

    • 4 janvier 2011

      Vous pouvez devenir prothésiste ongulaire avec le statut d’auto-entrepreneur. Je vous conseille sur le net de chercher des conseils de personnes qui travaillent déjà dans ce domaine. Le forum Manucure.info est à conseiller.

  • 2 janvier 2011, par asma84

    je voudrais preparer des patisseries oriental de chez moi et aprés les vendre aux marché,par la suite les distribuer dans les boulangerie.Je voulais savoir comment je dever me prendre pour les papier et est-ce qu’il existe des mesure d’hygiene.

    • 6 janvier 2011

      Voir avec votre chambres des métiers, c’est la moindre des choses dans le cadre d’une étude de marché.

  • 22 décembre 2010, par Sandra

    Bonjour,
    Je souhaite devenir auto-entrepreneur mais je ne sais pas trop si mon activité est commerciale ou artisanale et les avis sont partagés.
    Mon activité principale va consister à acheter des meubles (non neufs), en vue de les relooker c’est-à-dire les réparer si nécessaire puis les transformer par le biais de peinture, patine...
    Je vais également relooker les meubles des clients et fabriquer des objets.
    Lorsque je m’inscris, je dois choisir l’activité artisanale ou commerciale (car achat revente après transfomation).
    Cordialement.

    • 23 décembre 2010

      L’esentielle de votre valeur ajoutée provient de votre main d’oeuvre, de vos travaux de peinture, de patine, de vos créations de relooking. Votre activité serait donc plutôt artisanale. Maintenant, vous pouvez vous déclarer auprès de votre CFE et les conseillers du CFE ont un rôle de conseil pour ce type de problèmes d’inscription, afin que votre activité ne soit pas reclassée d’office par le greffier.

  • 8 décembre 2010, par speed24000

    bonjour,

    je travaille actuellement chez un patron dans le chauffage et les énergies renouvelables et j’aimerai savoir si il m’est possible de devenir auto-entrepreneur dans la même branche tout en continuant à travailler chez lui ?

    • 5 décembre 2012

      Lire l’article sur l’obligation de loyauté d’un salarié envers son employeur dans les questions fréquentes des auto-entrepreneurs (dans ce même dossier).

  • 7 décembre 2010, par CARRET

    Bonjour, je souhaite devenir entrepreneur indépendant en vendant mes services de commerciale (prospection et vente). Pour la première année le statut d’auto-entrepreneur est il bien approprié ?
    Pouvez vous SVP me dire si il y a des frais quelconque lorsque l’on créer son entreprise auto entrepreneur ? Merci de vos conseils.

    • 6 juin 2012

      Qu’entendez-vous par entrepreneur indépendant ?

      Il existe en effet :
      - le statut fiscal d’auto-entrepreneur,
      - le statut fiscal de micro-entreprise,
      - le régime juridique d’entrepreneur individuel soumis au régime des TNS.

      Tous ces statuts sont des entreprises individuelles, qui peuvent donc opter pour l’EIRL en 2011.

      Ensuite, vous pouvez également créer une société (EURL, SARL...) ou vous lancer avec le portage salarial ou une CAE (également sur ce site).

  • 7 décembre 2010, par gouttedepluie

    Bonjour,
    Voilà ma situation :
    en nov 08, j’ai crée mon entreprise individuelle pour ouvrir un magasin de pret a porter, tout aller bien jusqu’en janvier 2010, ou le CA a commencé à baisser progressivement je suppose a cause de la crise, puis ma rue est tombée en travaux pendant 5 semaines, et là chute vertigineuse... j’apprend que les travaux reprendront en sept jusqu’a dec 10, la je dis stop !
    je change donc mon activité, rend mon local, et fait les marchés , CE, site internet ....
    mais en ce moment, avec cet hiver precoce, je n’y arrive plus !
    entre le rsi, comptable, et les autres charges il ne me reste plus rien !
    Une connaissance m’a recommandé de faire ceci :
    mon mari est salarié, il pourrait creer son auto entreprise, reprendre mon stock, me mettre en conjoint collabo et comme ca c’est moi qui continue l’affaire, puisque lui n’a pas le temps vu son job.

    Est ce possible a votre avis ??
    Comme ca, plus de comptable, moins de charges... on a fait le calcul, ya pas photos !
    Je pourrai cesser mon activité au 24 dec 2010, et mon mari enchainerai sur l’auto ?
    Merci de vos avis et conseils, car la je suis au bord du gouffre !!!

    • 7 décembre 2010

      C’est certainement possible mais certainement aussi illégal. Pourquoi, plus simplement, ne pas opter pour la micro-entreprise et simplifier ainsi vos obligations comptables. Vous pourrez ensuite opter pour le régime micro-social de l’auto-entrepreneur. Consultez votre CFE, exposez-leur votre situation et n’hésitez pas à les entretenir de la solution envisagée (pour mieux comprendre les risques auxquels vous vous exposez).

    • 7 décembre 2010

      Pourquoi illégal ?
      En micro il n’y a pas de conjoint collabo me semble t’il ?
      En faite, il faut que je trouve le moyen de continuer en baissant mes charges.
      Je ne peux moi meme reconstituer une entreprise si je cesse mon activité, etant en E.I.
      La seule solution a ma connaissance, et que ce soit mon mari qui monte une entreprise, et que ce soit moi qui la fasse fonctionner, et la seule maniere encore a ma connaissance c’est d’etre conjoint collabo.
      Mon mari a un boulot a plein temps et déplacements frequents, ce n’est pas lui qui pourra faire les marchés, il n’y aura que moi. Et apparement je peux avoir une carte ambulante en tant que conjoint collabo.
      Il est clair que le CFE saura surement me guider.Merci pour votre reponse

    • 7 décembre 2010

      Et merci de revenir sur ce forum pour nous apporter la réponse du CFE (légalité de l’inscription de votre mari au statut d’AE mais sans participer à l’entreprise créée, car un auto-entrepreneur crée une entreprise individuelle).

  • 3 décembre 2010, par manou begain

    bonjour,
    en cas d’achat d’un fonds de patisserie, un couple peut-il s’inscrire en autoentrepreneur ? ce fonds existe déjà, nous souhaiterions l’acheter

    • 25 mai 2012

      On ne peut pas s’associer en tant qu’auto-entrepreneur. La solution serait donc une inscription au statut d’auto-entrepreneur et que son conjoint adopte le statut du conjoint de l’entrepreneur individuel.

      Un auto-entrepreneur ne bénéficie pas du renouvellement du bail, ce statut n’est donc peut-être pas adapté à votre situation. Mais surtout, le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur est limité et ne correspond là encore certainement pas à votre activité. Enfin, votre activité exige peut-être des risques financiers en raison d’un recours à l’emprunt. Aussi, dans ce cas, la protection de son patrimoine devient une priorité que permettent la création d’une société ou l’option pour l’EIRL.

      Votre projet est un peu trop lourd pour être lancé au hasard, je vous conseille vivement de vous faire aider par une association spécialisée (demander à votre mairie les associations qui agissent dans votre région) ou par le Pôle Emploi.

  • 2 décembre 2010, par Elisjack

    Bonjour,je suis travailleuse handicapée en ASS il y à 3 ans,j’ai créé avec mon mari pré-retraité une association qui donne des cours de poterie et fait aussi des interventions extérieures (école, centre de loisirs.)Nous vendons également des objets que nous créons.J’aurais du bénéficier d’un emploi tremplin ou d’un CAE au sein de notre association mais ceux-ci ont été supprimés inopinément. Je veux donc me déclarer auto-entrepreneur. Dois-t-on supprimer l’assoc. ou puis-je devenir prestataire de celle-ci (je donne les cours et je crée) ? ai-je droit à des aides en temps que travailleur handicapé ? merci

    • 3 décembre 2010

      Je pense surtout que c’est l’association qui pourrait bénéficier d’aide pour l’embauche d’un premier salarié / salarié handicapé. C’est le Pôle Emploi qui pourrait vous détailler les aides possibles (réductions de cotisations sociales essentiellement). De votre côté, le statut de salarié vous permettrait de cotiser à l’Unédic et de percevoir des allocations chômage en cas d’arrêt de votre activité.

      Un auto-entrepreneur potier relève de la CIPAV. Ses cotisations sociales se limitent à 18,3% de son chiffre d’affaires. Etant donné que dans la poterie il n’existe quasiment aucune autre charge (terre, immobilisations... appartenant à l’association), vos cotisations sociales seraient donc d’environ 20% de votre résultat, soit extrêmement faible. C’est ce taux de cotisations qu’il faut comparer au taux des cotisations salariales + patronales en cas d’embauche par l’association. Mais attention, une fois encore, si le statut d’AE vous permettra de dégager le plus important revenu net, il ne permet pas en revanche de cotiser à l’Unédic.

  • 25 novembre 2010, par gorgo

    bonjour,
    suite à votre réponse d’hier, je voulais avoir confirmation sur le fait qu’étant en couple et ayant chacun son statut d’auto entrepreneur dans la création : ma femme créant des vêtements, coussins et bijoux fantaisie et moi des objets de déco, lampes... que cela ne dérange pas de vendre aux mêmes endroit ? (sur le même stand dans les marchés...).
    Nous ne serions donc pas reclassé en société ?

  • 24 novembre 2010, par lothiron romain

    bonjour,
    j’aimerais savoir si, étant en couple, nous pouvons avoir chacun le statut d’auto entrepreneur ?
    ma femme faisant des vêtement, coussins et bijoux fantaisie, moi faisant des objets de décorations, lampes... que nous vendrions sur les même points de ventes (marchés,internet).
    Merci de me répondre car je suis vrèment dans la m... car étant depuis 6 mois conjoint collaborateur, je viens d’apprendre que j’allais recevoir une certaine somme à payer en décembre. (joyeux noël).
    Encore une question, à quoi sert de payer des trucs en rapport avec la retraite si on atteint pas un certain CA qui nous valide les trimestres ? en gros on paye pour rien ?

    • 24 novembre 2010

      Deux conjoints peuvent effectivement s’inscrire auto-entrepreneur, chacun devant respecter le plafond de chiffre d’affaires.

    • 27 novembre 2010

      Même point de vente : qui saura que vous utilisez le même stand ? En revanche, d’un point de vue théorique, l’URSSAF pourrait requalifier votre association en société (modifiant votre statut d’auto-entrepreneur pour celui de TNS).

    • 27 novembre 2010

      Je trouve votre réponse légèrement bizarre. Un auto entrepreneur est bien un travailleur non salarié ??

    • 28 novembre 2010

      Absolument, un AE relève du régime des TNS, mais le calcul de ses cotisations sociales ne suit absolument pas les règles générales des TNS (cotisations minimum, calcul des cotisations sur la base du résultat).

  • 23 novembre 2010, par gghh2

    Bonjour, je suis actuellement salarié dans une entreprise qui crée des site web. Est-il possible de devenir entrepreneur dans la création de site web en parallèle de mon CDI ? Car l’article parle de "ne pas être en concurrence" mais si mon entreprise crée des sites web à environ 4000€ et moi à 600€,est-ce de la concurrence ? Je sais que ma question peut paraître stupide mais je n’ai pas vu de réponse noir sur blanc.
    Merci.

    • 23 novembre 2010

      Si vendre moins cher que son employeur un produit répondant à un même besoin n’est pas le concurrencer !

  • 23 novembre 2010, par MOMO

    mon ami aimerait créer son entreprise. Cependant, il est au RSA et , du fait d’évènement imprévu, il a à son actif, un dossier de surendettement. Ce dossier peut-il l’empécher de créer cette entreprise ?

  • 22 novembre 2010

    bonjour,je suis esthéticienne salariée dans un institut à mi-temps je voudrais pour compléter mes revenus exercer mes compétences en maison de retraite et en foyer pour handicapés moteur puis je devenir auto entrepreneur en gardant mon statut de salariée et comment faire ?merci.

    • 22 novembre 2010

      Oui, vous pouvez devenir AE si vous ne concurrencez pas votre employeur. POur cela, il faut vous inscrire sur le site lautoentrepreneur (relire article ci-dessus).

  • 21 novembre 2010, par yannick

    bonjour je viens d’avoir le diplome de l’afpa comme agent d’entretien du batiment je voudrais me lancer dans l’aide a la personne j’ai plusieur modules(electricite avec le br, plomberie,plaquiste,decoration,peinture,papierpeint,sollier.Qq’est qu’il est preferable de faire ,me mettre comme auto entreprenneur ou travailler avec des cheques en^mploie-services

  • 18 novembre 2010

    Bonjour,

    Mon mari est actuellement auto entrepreneur, il vend du matériel electrique vente par correspondance, j’aimerai savoir si je peux moi aussi devenir auto entrepreneur, et vendre aussi par correspondance ?
    Merci pour vos réponses.
    Dolorès

    • 22 novembre 2010

      Vous pouvez parfaitement être également auto-entrepreneur et exercer la même activité que votre mari, chacun devant respecter le plafond de chiffre d’affaires de 80K€ (donc 160K€ au total).

  • 17 novembre 2010, par matt09

    Bonjour,

    Je suis actuellement au rsa , et j’ai pour projet de vouloir faire un site internet de vente de matériel de loisir ( l’airsoft ), en me déclarerant comme auto-entrepreneur.

    Existe t-il des aides autres que l’ACCRE, qui est si j’ai bien compris une aides a la création ou reprise d’entreprise ?

    Hors pour ma part, je ne voie pas le statut auto entrepreneur comme une réel entreprise( car cela n’est qu’un complément de salaire si je me trompe ) ?

    Merci d’avance de m’éclairer sur le sujet.

    • 17 novembre 2010

      Une auto-entreprise est une entreprise individuelle qui ne dit pas son nom. Un auto-entrepreneur a un chiffre d’affaires obligatoirement limité, mais qui peut permettre de dégager une rémunération correcte. En revanche, il est tout à fait permis de dépasser ce plafond de chiffre d’affaires et de devenir entrepreneur individuel alors soumis au régime des TNS. Dans ce cas, il n’y a plus aucune limite de chiffre d’affaires, et donc de rémunération. Le statut d’AE sert à se lancer.

      Aussi, l’ACCRE favorise ce lancement en rendant les cotisations sociales des premiers mois très faibles. Autres aides possibles, financières cette fois : l’ARCE, les prêts d’honneur accordés par des associations spécialisées telle France Active, prêt bancaire garanti par Oséo, aides financières régionales voire départementales...

  • 17 novembre 2010, par Charles

    Bonjour,

    Je suis actuellement salarié (et je compte bien le rester). Je veux devenir auto entrepreneur dans 2 services = espace vert (tondre les pelouses, tailler les rosiers, etc.) et réparation ordinateur, formation logiciel.
    Étant dans un coin un peu perdu, je prévois 300 a 500 euros de CA (pour arrondir fin de mois car Heures sup au boulot saturées).

    J ai donc trois questions à poser :

    1 - Dois je créer deux entreprises ?
    2 - Existe t il des aides pour acheter du matériel afin de débuter les activités (n étant pas au chômage, apparemment il y a aucune aide...)
    3 - Le fait d être Interdit bancaire interdit il l accès à la création et à l accès aux aides ?

    Merci pour votre réponse.

    • 17 novembre 2010

      Vous n’avez pas le droit de créer deux entreprises individuelles. En revanche, un AE peut exercer une activité accessoire à son activité principale :

  • 17 novembre 2010, par MANUEJOK

    Bonjour,

    Je suis employée dans une agence immobiliere depuis bientôt 5 ans, à temps complet, en parallele je souhaite me mettre à mon compte en auto-entrepreneur, dans le bien être est la relaxation ( rien de medical ni thérapeuthique seulement "bien-être", je suis actuellement une formation (tous les week end) pour apprendre differentes sorte de massages, je souhaite ajouter à mes massages la pose d’ongles et soins du visage.

    comment dois je proceder, est ce qu’une simple inscription en ligne me suffit pour pratiquer ?

    nous sommes en novembre , vaut il mieux attendre 2011 pour me declarer ? afin d eviter de devoir faire une declaration impôt pour 2010 vu que je pratiquerais surement pas avant, mais d’un côter je voudrais bien que tout soit en regle pour le jour J, ET JE SAIS QUE LES PAPIERS PEUVENT PARFOIS PRENDRE DU TEMPS

    MERCI.

    • 17 novembre 2010

      L’inscription au statut d’auto-entrepreneur, en ligne ou auprès de votre CFE, voir article ci-dessus, est très rapide ; ensuite, le délai avant d’obtenir son numéro siret est variable, de quelques jours à plusieurs semaines !

      EnN ce qui concerne la déclaration des revenus d’au auto-entrepreneur, compléter une déclaration d’impôt en l’absence de revenus ne prend jamais beaucoup de temps... Ce qu’il faut, c’est que votre projet soit tout à fait réfléchi au moment de votre inscription. Je souligne notamment le problème de l’exercice de votre activité à votre domicile.

  • 17 novembre 2010, par virg

    bonjour je viens de m inscrire à pole emploi,mais avec 4 enfants pas facile de trouver un travail
    en revanche je bricole beau coup à la maison,je brode et je crée pas mal de choses
    je voulais donc savoir comment faire pour continuer à créer et les vendre
    merci

    • 17 novembre 2010

      Merci de relire l’article ci-dessus qui détaille les démarches d’inscription au statut d’auto-entrepreneur, et les autres articles de cette rubrique (menu en haut à droite).

  • 16 novembre 2010

    Bjr, voilà j’ai une question à vous demander :
    ma mère est couturière professionnelle et j’ai envie de crée une petite entreprise avec ma mère !!! est ce possible ??

    • 17 novembre 2010

      Absolument, vous pouvez par exemple créer une SARL avec votre mère (voir sur ce site la rubrique SARL), mais vous pouvez également créer votre activité et vous "associer" à votre mère pour certains travaux seulement. Quel intérêt une véritable association au sein d’une entreprise unique présenterait pour vous un avantage ?

  • 15 novembre 2010, par elsa7701

    Bonjour, je suis actuellement coiffeuse à domicile dans un groupe donc je suis salariée, et j’aimerai me mettre auto- entrepreneur, est-ce possible ?

    • 16 novembre 2010

      Possible oui, le CFE ou l’URSSAF ne vous en empêchera pas, mais déloyal vis à vis de votre employeur (risque de licenciement)

  • 14 novembre 2010

    Bonjour,
    Je travaille actuellement dans un cabinet d’architecte en tant qu’assistante et je souhaiterai exercer mon activité en tant qu’autoentrepreneur en restant salariée dans ce cabinet. On me propose de travailler pour un autre cabinet en tant qu’autoentrepreneur (chez moi). Je voulais savoir si j’ai le droit d’accepter ce contrat ou si cela relève d’une clause de non concurrence sachant que rien de tout ça n’est notifié dans mon contrat.
    Cordialement.

    • 15 novembre 2010

      Vous avez une obligation de loyauté envers votre employeur, et ne pouvez pas exercer votre activité pour une autre société (indépendamment du statut juridique). Votre employeur actuel serait-il d’accord pour ce cumul ? Dans ce cas en effet, rien n’empêche un employeur à autoriser ses salariés à créer librement une entreprise.

  • 14 novembre 2010, par André Drai

    Bonjour, je suis depuis peu inscrit à pôle emploi et je souhaiterai devenir auto-entrepreneur dans le dépannage batterie automobile seulement, ( pas de mécanique ). Me faut-il obligatoirement un diplôme pour ce genre d’activité.
    Merci par avance pour votre réponse.
    Salutations.

  • 8 novembre 2010, par Levi

    Bonjour,
    d’après l’article, la profession d’infirmière spécialisée n’est pas citée (il s’agit d’une infirmière qui est engagée directement par un chirurgien pour travailler en tant qu’aide opératoire, et non pas de l’infirmière à domicile qui elle, a ses feuilles de soins et a une patientèle). Donc qu’est ce qui emp^che l’infirmière spécialisée de se déclarer AE et facturer des heures d’aide opératoire comme des prestations de services ?
    merci

  • 6 novembre 2010, par medium pure

    bonjour, j’ai pour projet d’ouvrir une ligne audiotel de voyance,je prendrai avec moi plusieurs voyants pour receptionner les appels.
    quelles sont les demarches a effectuer j’ai fais une demande d’auto entrepreneur, mais me faut il un statut juridique ?
    etant donné que je n’emploi pas de salarié et que je ne suis moi meme pas salarié.
    Quelles solutions s’offrent a moi ?
    merci

    • 8 novembre 2010

      Pour un médium, vous auriez pu deviner que le statut d’auto-entrepreneur est bien un statut juridique. A défaut de don, vous pouvez toujours consulter ce site... (Désolé pour l’ironie, mais votre question laisse penser que vous vous êtes inscrit auto-entrepreneur sans même comprendre ce statut, ce qui n’est pas vraiment sérieux non plus).

    • 5 août 2011

      Bonjour,
      cette réponse est des plus faciles. Je suis dans le même cas, et je galère pour savoir comment faire le plus légalement possible. petit exemple sur 1200 euros en portage salarial il me reste 375 euros.
      On croit où l’on ne croit pas aux différents Dons, en tout cas force est de constater que profession médicales, fonctionaires, chercheurs, femmes aux foyers, toutes les profession nous consulte.
      L’ironie, me semble bien déplacé, l’argent de nos cotisations a t’elle une odeur dans les caisses, je ne le pense pas
      je suppose même que mon message ne sera pas validé

    • 5 août 2011

      Je n’ai aucune raison de ne pas valider votre message, si ce n’est pour contredire l’information donnée : sur un total de facturation de 1200€ en portage salarial, votre rémunération est supérieure à 375 euros. Pour preuve, consultez l’article consacré au coût du portage salarial, ou bien détaillez votre exemple pour que votre intervention soit réellement constructive.

      Maintenant, mon rôle est certes d’expliquer les particularités de chaque statut juridique mais aussi de prévenir les porteurs d’un projet de la complexité de chaque statut, et il me semble dangereux, pour toute activité, de se déclarer auto-entrepreneur avant de s’interroger sur les conséquences, sociales dans le cas précis, de cette création d’entreprise. On ne devient pas entrepreneur individuel à la légère, la réponse est facile mais de bon sens.

  • 5 novembre 2010, par YOTE 40

    actuellement en liquidation judiciaire depuis 4 ans concernant mon entreprise agricole, je souhaiterai créer ma micro entreprise en qualité de chauffeur PL et SPL. Tout en sachant que je n’ai rien à investir car il s’agira d’utiliser le matériel d’un ami. Puis-je faire quelque chose ou dois-je attendre que ma liquidation judiciaire soit totalement bouclée ?

    • 9 novembre 2010

      Le tribunal, aidé par votre liquidateur, doit clôturer la procédure de liquidation avec ou sans sanction. S’il y a sanction, alors vous risquez de ne pas pouvoir gérer une entreprise (une auto-entreprise est une entreprise individuelle simplifiée) durant 5 ans. De plus, les créanciers de votre entreprise agricole retrouveront un droit de poursuite individuelle sur vos revenus futurs.

      Qu’en pense votre liquidateur ? C’est lui qui sait aujourd’hui quelles seront certainement les conséquences de cette liquidation.

  • 4 novembre 2010, par LE GOFF

    Je souhaite changer de métier.
    J’envisage de devenir auto entrepreneur pour effectuer l’entretien d’espaces verts chez les particuliers (tonte de pelouse, coupe de haie et d’arbres, ...).
    Je n’ai aucune formation théorique concernant cette profession, une formation est elle obligatoire ?
    Je possède un niveau scolaire de terminale F1.

    • 9 novembre 2010

      Concernant l’entretien de jardins, je vous conseillerais de vérifier auprès de votre CFE que cette activité est bien compatible, en activité principale, avec le statut d’auto-entrepreneur. Si le CFE vous indique que oui, alors je serais très intéressé par leur réponse (et le code APE qui correspond).

    • 16 décembre 2010

      Pas de formation prof. obligatoire si vous ne faites que de l’entretien.

      Activité rattachée à la Chambre de Commerce et non à la Chambre des Métiers (c’est le cas des paysagistes car il y a une sous activité maçonnerie).

      Vous dépendrez de la MSA pour les cotisations.

    • 10 janvier 2011

      vous vous faites employer par des particuliers appelés "particuliers employeurs", par l’intermédiaire du chèque emploi service, ou CESU, ces particuliers paient des charges, vous êtes protégés, vous décidez du tarif horaire, mais vous êtes limité dans le nombre d’heures de travail. Voir site internet URSSAF.fr

  • 2 novembre 2010

    Bonjour,

    J’apporte mon aide à une personne, retraité de l’enseignement, qui crée et édite des bandes dessinées.
    Afin de mettre en place les outils d’une commercialisation efficace, je lui suggère ce créer une micro entreprise (les ventes, a priori, ne représenteront pas CA important).

    Cette personne possède déjà un numéro d’éditeur (ISBN).

    Suis-je, en l’occurrence, de bon conseil ou dois-je me tourner vers d’autres choix ?

    En vous remerciant de votre réponse.

    Cordialement

    • 5 novembre 2010

      Je ne connais pas ce secteur et j’espère qu’un visiteur pourra vous renseigner. Maintenant, je pense qu’il existe des circuits de distribution auxquels il serait préférable d’adhérer, ce qui n’est pas incompatible avec le statut d’éditeur (donc aucune autre structure à créer). En particulier, les distributeurs parisiens (Gibert notamment) peuvent retenir un livre en particulier présenté par son auteur.

  • 1er novembre 2010, par crisrealex

    Je suis formateur dans la police nationale. Depuis quelques mois je suis sollicité pour élaborer et déployer des dispositifs de formation déstinés à des polices municipales..Depuis peu de temps les textes nous régissant ont évolué et nous pouvons cumuler maintenant plusieurs activités. Je suis aussi sollicité pour intervenir dans des sociétés privées dans le cadre de thématiques plus ou moins liées à mon métier..
    Puis je m’orienter officiellement dans cete voie sans être considéré comme faisant de la concurence déloyale à mon employeur qu’est la Police nationale.

  • 30 octobre 2010, par chapelle85

    J’ai 57 ans, et je suis depuis octobre 2009 inscrit à Pôle emploi et je perçoit l’ARE depuis janvier 2010, suite à une rupture conventionnelle de contrat. J’ai actuellement 153 trimestres cotisés. J’ai l’opportunité de reprendre une activité et travailler pour une Société en tant que formateur et apporteur d’affaires dans le domaine médical. Je doit être payé à la commission. Je devrais facturer mes prestations à la société, pour celà je pense opter pour le statut d’auto entrepreneur. Avant de signer mon contrat, je suis inquiet sur plusieurs points ?
    1) Quelles sont les démarches à faire pour les déclarations et auprès de quels organismes,
    2) Comment sont prise en charge mes cotisations (Sécurité Sociale, etc...)et par qui,
    3) L’ACCRE est-il le meilleur statut dans mon cas,
    4) si d’ici quelque temps je devais arrêter cette activité, mon ARE est-il perdu,
    5) si mon chiffre d’affaire est nul, aurai-je des prélèvements à prévoir ?

    Merci pour vos éclaircissements, l’âge étant et ayant toute ma vie été salarié, je suis un peu dans la crainte de l’avenir...

    • 9 novembre 2010

      1-2) Voir l’article ci-dessus

      3) L’ACCRE est une réduction de cotisations sociales, quand on peut en bénéficier il n’y a pas à hésiter.

      4) ARE : voir lien ci-dessous

      5) en cas de chiffre d’affaires nul, pas de cotisations (voir FAQ, menu tout en haut de la page accueil).

  • 12 octobre 2010, par bip bip43

    bonjour je suis en congé parental d’éducation et j’aimerais faire de la voyance sur internet. Puis-je devenir auto entrepreneur pour ce genre de métier car je ne suis pas sur de vouloir reprendre mon poste dans la grande distribition. Merci de votre réponse.

  • 6 octobre 2010, par dudit sophie

    Bonjour,
    j’ai une auto ecole et je souhaiterais travailler dans d’autre auto école en free lance( offrir mes services ponctuellement) puis je le faire avec mon statut de patron en nom propre ou dois je devenir auto entrepreneur pour me faire rémunéré ?
    Merci

    • 7 octobre 2010

      Il ne faudrait peut-être pas non plus concurrencer votre employeur actuel.

  • 6 octobre 2010

    bonjour j ai 39 ans et je viens d être licencier g travailler 19ans comme pâtissier et 6ans comme cuisinier. En diplôme g eu mon cap pâtissier ( la pratique pas la théorie )et un diplôme de cuisinier obtenue par l armée. Je veux ouvrir une croissanterie puis je le faire ?
    merci de votre réponse

  • 5 octobre 2010, par reyna

    Bonjour,

    Je suis salariée dans le secteur privé et je souhaiterais exercer une activité complémentaire en tant que guide touristique.Ma question est : si je dépasse le seuil limite CA, est ce que je peux basculer sans probleme vers la micro entreprise tout en restant salariée ?

    Merci

    • 6 octobre 2010

      En cas de dépassement du seuil de chiffre d’affaires, vous deviendrez entreprise individuelle classique et non micro-entreprise (soumise au même seuil de CA que l’auto-entrepreneur). Cette situation de cumul avec votre contrat de travail ne poserait pas plus de problème que le statut d’auto-entrepreneur.

      Guide touristique, une formation spécifique est-elle obligatoire ?

  • 4 octobre 2010, par clem

    bonjour je souhaite devenir auto entrepreneur en tant que couvreure zingueur. Je suis biento âgé de 19ans et qualifié d’un CAP Couvreur zingueur, tout en travaillant chez mon patron . serait-il possible devenir auto entrepreneur ? merci

    • 5 octobre 2010

      Non, vous ne pouvez pas concurrencer votre employeur, ce serait déloyal et contraire à votre contrat de travail.

  • 4 octobre 2010, par lolo

    je suis demandeur d’emploi je voudrais etre auto entrepreneur ai je le droit a des aides pour me lancer dans les premiers mois de mon activite comme auto entrepreneur ? si mon projet ne fonctionne pas ai je toujours le droit au assedic ?

    • 5 décembre 2012

      Merci de consulter le dossier "financement d’une création d’entreprise" dans lequel vos droits de cumuler vos ARE avec vos revenus d’entrepreneur sont expliqués.

  • 29 septembre 2010, par adline

    Bonjour je suis salarié et aimerais devenir autoentrepreneur. Acheter des vêtements et chaussures et les revendres par le biais d’un site internet est ce possible ??

    Merci d’avance de votre réponse

    • 30 septembre 2010

      Oui, pourquoi pas, vos cotisations seront alors de 12% de votre chiffre d’affaires.

  • 27 septembre 2010, par le guillou

    Bonjour, apres 11 années passées dans la grande distribution j ai décidé d arreter,mon dernier poste est chef de magasin.Avec mon pdg j ai négocier mon depart pour pouvoir me lancer. Je souhaite créer ou reprendre un snack, pizzeria, epicerie toujours en relation avec l alimentaire.Es que cela sera possible ? Mon licenciment sera effectif apartir du 15 octobre.Dois je attendre d avoir mon rendez-vouz assedic. merci d avance.

  • 26 septembre 2010, par bandit44

    Bonjour, je travail dans un domaine vraiment précis pour et je sais que le métier manque de personnel pour effectuer des déplacements dans la France entière. Je sais que les concurrents a mon actuel société ont le même problèmes (recrutement de personnels). Je souhaite devenir AE pour palier le manque de personnel qualifié lors des grands projet nécessitant un technicien de plus. Ne ferrais je pas concurrence a mon entreprise ??? Et surtout, ais-je le droit d’etre AE ou plutot comme un sous traitant ???

    • 27 septembre 2010

      Il me semble effectivement que votre projet s’oppose à la règle de non concurrence implicite dans tout contrat de travail (même si aucune clause d’exclusivité écrite).

  • 26 septembre 2010, par Frédéric

    Bonjour,

    De formation électronicien, je souhaite devenir AE dans l’assistance et la réparation a domicile d’ordinateur avec une activité de vente de matériel informatique (celui ci me permettant de réparer les ordinateur des personne concernées).

    Tout ceci est il compatible avec ma formation et donc puis je sans problème exercer ce futur métier ?

    Merci.

    • 27 septembre 2010

      Il faudrait le vérifier auprès de votre chambre des métiers (inscription obligatoire pour les auto-entrepreneurs également).

    • 28 septembre 2010

      D’accord merci.

      Autre petite question :

      Étant donner que je compte exercer au fin fond de la campagne, le service a la personne risque de ne pas tourner qu’autour de l’assistance informatique, comme par exemple aller déposer une personne âgée chez le coiffeur ou faire les course d’une autre.

      De ce fait le code APE qui est 9511Z a la base pour de l’assistance info va devenir autre chose, mais si ce code change pourrais je toujours faire de l’assistance info ???

      J’espère avoir été suffisamment clair.

      Merci encore de votre réponse.

    • 4 octobre 2010

      Assistance informatique + aides à la personne = activités trop différentes à mon avis.

  • 23 septembre 2010, par odildarm

    Bonjour

    Je souhaite créer une auto entreprise pour animer des ateliers de découverte de l’univers sonore dans le cadre de festival de film qui ne peuvent pas payer ma prestation comme intermittente du spectacle ; hors parallèlement j’exerce un métier m’ouvrant des droits aux ASSEDIC. Puis je cumuler des revenus en tant qu’auto entrepreneurs pour cette activité d’animation d’atelier avec l’indemnité ASSEDIC ?

    • 24 septembre 2010

      Il est possible de cumuler le versement d’ARE par Pôle Emploi avec une création d’entreprise (voir rubrique Aides à la Creation d’Entreprise). En revanche, il n’est pas possible d’exercer avec le statut d’auto-entrepreneur une activité d’intermittent du spectacle :

  • 22 septembre 2010, par frank

    Bonjour a tous,
    Après 3 ans d’activité dans une entreprise événementielle privée et suite a une rupture conventionnelle avec mon employeur, j’aimerai me lancer prochainement dans l’immobilier et plus précisement comme négociateur en immobilier. Une agent immobilier m’a dit qu’il suffisait de me mettre auto-entrepreneur car il est désormais rare qu’une agence recrute en tant que salarié.
    Est ce possible n’ayant pas encore d’expériences professionnelles dans ce domaine. Avez vous des témoignages et si c’est possible, pourriez vous me dire si je peux exercer dans differents domaine en tant qu’auto-entrepreneur, c’est a dire négociateur mais aussi occasionnellement des extra dans l’événementiel, dans le cinéma etc..
    Merci d’avance

    • 23 septembre 2010

      Si un VISITEUR peut apporter son témoignage sur le recours au statut d’auto-entrepreneur pour la négociation en immobilier.

      En ce qui concerne cumuler plusieurs activités, c’est possible mais avec une seule inscription au statut d’auto-entrepreneur et donc dans certaines limites :

  • 22 septembre 2010, par Franco

    Je suis actuellement salarié en dispense de préavis jusqu’à fin novembre 2010. Puis-je exercer une activité de consultant indépendant dans le conseil en management ou en organisation pendant cette période d’inactivité ?. A priori les 1ères missions qui me seraient confiées porteraient sur les mois d’octobre et novembre 2010.

    • 22 septembre 2010

      Si vous êtes dispensé de préavis de licenciement par décision de votre employeur, alors vous avez perçu votre indemnité compensatrice (rémunérations que vous auriez perçue si vous aviez travaillé jusqu’en novembre 2010). Dans ce cas, vous pouvez vous inscrire immédiatement auprès de Pôle Emploi (sans perdre votre indemnité compensatrice). Ensuite, vous pourrez effectivement reprendre une activité, indépendante si vous le souhaitez, avec le statut d’auto-entrepreneur par exemple et en bénéficiant de l’ACCRE. En revanche, en cas de création d’entreprise, vous ne pourrez demandez l’ACCRE tant que vous ne serez pas indemnisé par Pôle Emploi (attention au délai de carence). Pour vos premières missions ou pour des missions ponctuelles en attendant de retrouver un emploi, le portage salarial est peut-être tout aussi approprié.

  • 19 septembre 2010, par dg

    Bonjour, je suis inscrite comme demandeur d’emploi depuis quelques années, je n’ai plus de droit ARE mais je suis en ASS depuis bientot 1 an. Mon époux était entrepreneur indépendant et il a cessé son activité (vente du fond de commerce). Il est lui aussi, inscrit comme demandeur d’emploi mais non indemnisé. Prochainement, nous allons bénéficier du RSA. Moi, j’ai suivi une formation de conceptrice paysagiste (dessinatrice de jardin), et je voudrais devenir auto-entrepreneuse dans ce domaine. Mon époux, de son coté, voudrait changer de métier (restauration) et devenir, lui aussi, auto-entrepreneur dans le commerce et faire de l’import-export avec un pays non européen et vendre sa marchandise par correspondance. Dans ces conditions, pourrions-nous bénéficier de l’ACCRE chacun ? Aussi, pourrions-nous exercer ces métiers en tant qu’auto-entrepreneur ? Merci de vos réponses.

    • 20 septembre 2010

      L’allocation de solidarité spécifique (ASS) peut être cumulée avec des revenus d’activité pendant 12 mois maximum à compter du début de l’activité.

      Oui, l’ASS est cumulable avec l’ACCRE et permet de conserver une allocation à taux plein (15,14 € par jour) en plus de ses revenus d’activité.

      En revanche, les activités agricoles rattachées au régime social de la MSA (paysagiste notamment) sont exclues du régime de l’auto-entrepreneur.

      Les activité d’import-export sont parfaitement possibles avec le statut d’auto-entrepreneur même si les cotisations de l’auto-entrepreneur sont calculées sur son chiffre d’affaires et non sur son résultat. En conséquence, les remboursements de frais de port par exemple sont du chiffre d’affaires, et entrent dans le calcul des cotisations... Mais avec les taux réduits de cotisation liés à l’ACCRE, se lancer avec le statut d’auto-entrepreneur reste souvent intéressant.

      Vous êtes inscrit à Pôle Emploi, demandez un rendez-vous à un conseiller, il pourra peut-être vous aider dans votre projet.

  • 17 septembre 2010

    Bonjour je suis fonctionnaire, ingénieur d’études catégorie A et j’exerce un travail à temps plein dans l’enseignement supérieur en France.

    De par mes origines et le domaine spécifique de mon travail, je reçois de plus en plus de demandes pour faire des traductions spécialisées. Puis-je devenir autoentrepreneur pour pouvoir accepter ces demandes sachant que la traduction ne fait pas partie de mes missions professionnelles ni des activités de l’organisme auquel je suis rattaché ?

    Merci pour votre réponse

  • 17 septembre 2010, par Cabestan

    Bonjour,

    Qu’en est-il des agents RATP qui voudraient créer leur auto-entreprise ?
    Voici ce que dit le statut de l’agent RATP :
    Article 3 :
    Sous réserve des exceptions prévues par les lois et règlements en vigueur en matière
    de cumul, il est interdit à tout agent, sous peine de mesures (25) disciplinaires,
    d’exercer à titre professionnel une activité privée lucrative. Cette disposition ne
    s’applique pas à la production des oeuvres scientifiques, littéraires ou artistiques.
    Tout agent dont le conjoint exerce à titre professionnel une activité lucrative doit en
    faire la déclaration à la direction et en préciser la nature.
    13.04.05


    Je précise que les agents RATP ne sont pas fonctionnaires !

    Pas facile d’avoir des réponses précises à ce sujet.

    • 17 septembre 2010

      Merci pour cette information. Si les agents de la RATP ne sont pas fonctionnaires, il semble qu’ils n’aient pas davantage de droits que les fonctionnaires de créer une activité secondaire.

  • 15 septembre 2010

    bonjour je suis actuellement salarié dans le domaine du chauffage (technicien de maintenance ) pourrai je devenir AE dans le meme domaine pour ensuite me mettre a mon compte deffinitivement ... est ce une bonne idee ? merci.

  • 15 septembre 2010

    Actuellement salarié, je souhaite demander un congé sabbatique afin de me lancer en auto-entrepreneur. Dois-je en informé mon employeur ou bien mes activités durant mon congé sabbatique sont-elles à ma discrétion ?

    • 17 septembre 2010

      Pourquoi pas plutôt un congé pour création d’entreprise. Dans tous les cas, vous n’avez pas l’obligation d’informer votre employeur de vos projets. En revanche, votre contrat de travail vous permet-il de créer une entreprise. En effet, si une clause d’exclusivité vous interdit toute autre activité, cela risque de poser problème au terme de votre congé.

  • 12 septembre 2010

    bonjour.
    J’aimerais produire des plantes, en petite quantité,à domicile, et les vendres sur internet. quel serais le statut le plus approprié ?
    J’espère que la question n’a pas déjà été posée.
    D’avance Merci.

    • 13 septembre 2010

      Production de plantes : ne serait-ce pas une activité agricole (interdite aux auto-entrepreneurs) ?

  • 8 septembre 2010

    Bonjour, je souhaite me lancer dans la creation d’une entreprise avec le statut d’autoentrepreneur.
    Le lieu ou je souhaite creer mon entreprise n est pas dans le meme departement mais dans la meme region, car je souhaite demmenager.
    Ce serai pour faire un commerce de jeux video(vente, occasion etc)
    Le statut d autoentrepreneur sera t il interessant pour moi ?
    Merci

    • 8 septembre 2010

      Le lieu où vous souhaitez créer votre entreprise n’est pas le même que... quoi ? Votre domicile ? Cela signifie-t-il que vous comptez louer un local commercial ? Dans ce cas, il faut mesurer que l’ensemble de vos charges ne doivent pas dépasser environ les 2/3 de votre chiffre d’affaires (loyer + acquisitions marchandises + cotisations sociales + charges de fonctionnement (électricité, téléphone, Poste, frais bancaires...) pour que le statut d’auto-entrepreneur reste plus intéressant que le régime réel des entrepreneurs individuels.

      En d’autres termes, il faut absolument que vous rédigiez votre business plan :

  • 7 septembre 2010, par arnaud

    bonjour je voudrais me lacer en AE dans le domaine de la construction bois , n’ayant pas le diplome de charpentier je voudrais proposer mes services dans les entreprises de charpente et construction bois et proposer (entre autre) a ces entreprises le transport et mises en places des éléments sur le chantier (cela passe donc par l’achat d’un camion )mais le fait de faire du transport meme si ce n’est pas mon activité principale implique-t-il de passer la capacité de transport en AE .Ce projet et il viable ? merci

    • 8 septembre 2010

      J’ignore la réponse à l’obligation ou non d’une qualification particulière pour le transport de matériaux que vous envisagez mais, dans tous les cas, je ne vous conseille pas le statut d’AE. En effet, l’acquisition d’un camion (d’une immobilisation) ne permet aucune déduction de charges pour l’AE. Vos charges réelles se trouveraient alors supérieures aux charges estimées des AE. Pour cette activité, il faut donc imaginer que ce seraient les entreprises qui auraient recours à vos services qui possèderaient ce matériel de transport.

  • 7 septembre 2010, par morgalan

    bonjour,je suis actuellement jeune retraité et je suis pour boucler mes fins de mois,assistante maternelle.J’aimerai savoir si je peux devenir auto-entrepreneur,tout en conservant mon statut d’asmat dans un premier temps,dans la vente de prêt a porter par correspondance,puis l’été prochain cesser mon activité d’assmat pour en plus faire les marchés.Merci de votre réponse.Cordialement

    • 7 septembre 2010

      Vous pouvez cumuler votre contrat de travail avec le statut d’auto-entrepreneur. En revanche, un auto-entrepreneur n’est pas inscrit au RCS, or un numéro d’immatriculation est souvent nécessaire aux marchands ambulants.

  • 2 septembre 2010

    Bonjour, je suis actuellement militaire sous contrat . Puis-je ouvrir une micro entreprise avec ce statut ? . merci .

    • 13 septembre 2010

      En principe, les militaires en activité ne peuvent exercer à titre professionnel une activité privée de quelque nature que ce soit. Il leur est donc notamment interdit de diriger une entreprise. Ils peuvent cependant :
      - détenir des parts sociales dans une société et en percevoir la rémunération, dans le cadre de la gestion de leur patrimoine privé,
      - produire et percevoir les revenus attachés aux œuvres de l’esprit, dans le respect des dispositions relatives aux droits d’auteur des agents publics et sous réserve de respecter leur devoir de discrétion à l’égard des informations recueillies dans l’exercice de leurs fonctions militaires,
      - ou exercer une activité accessoire, lucrative ou non, notamment auprès d’un organisme privé, dès lors que cette activité est compatible avec les fonctions militaires.

      Un décret fixe la liste des activités accessoires pouvant être autorisées à ce titre et précise les conditions et les modalités de cumul. Figurent notamment dans cette liste les expertises et consultations auprès d’une entreprise ou d’un organisme privé, l’enseignement ou la formation, ainsi que l’activité de conjoint collaborateur au sein d’une entreprise artisanale, commerciale ou libérale. Le militaire devra préalablement adresser une demande écrite au ministre de la défense (ou à l’autorité déléguée), qui lui répondra dans un délai de 2 mois. Toutefois, l’exercice d’une activité bénévole au profit de personnes publiques ou privées sans but lucratif est libre. L’activité accessoire ne doit pas porter atteinte au fonctionnement normal et à la neutralité du service et doit être compatible avec les obligations propres aux militaires.
      A noter : ces activités accessoires sont entendues hors création ou reprise d’entreprise, qui restent interdites aux militaires en activité."

      Source : décret n° 2008-999 du 24 septembre 2008, Journal officiel du 26 septembre 2008

  • 26 août 2010, par sandra

    bonjour je voudrais me lancer dans une auto-entreprise(marché alimentaire) mais je suis demendeur d’emploi qu’elle aide peut me donné les assedic sachant que je suis indeminisée merci

    • 31 août 2010

      Vous êtes bénéficiaire de l’ACCRE, qui consiste en une réduction de cotisations sociales.

    • 31 août 2010

      Par ailleurs, Pôle Emploi continuera à vous verser vos ARE mensuellement ou sous forme de capital :

  • 24 août 2010, par val001

    bonjour,
    voila j’ai deux projets d’auto entrepreneur, l’un a cours terme(il financerais le premier) l’autre a long terme. est ce légal ?

    • 3 septembre 2010

      Vous ne pouvez vous enregistrer 2 fois auto-entrepreneur.

      En revanche, un même auto-entrepreneur peut cumuler 2 activités :

  • 15 août 2010, par Vévé

    Bonjour,
    Je suis comédienne, et j’ai un statut d’intermittente du spectacle.
    Je souhaite devenir auto-entrepreneur en art thérapie avec médiation théâtre, es-ce possible ? et travailler auprès d’institutions.
    De plus, es-ce vrai que les intermittents auto-entrepreneurs doivent payer une cotisation de 500€ ? qui peut être réajustée par la suite suivant les recettes ?
    Merci de votre réponse.

    • 17 août 2010

      Intermittant et auto-entrepreneur, comme artiste et auto-entrepreneur, le cumul est possible mais conditionné :

    • 17 août 2010

      En revanche, je ne comprends pas votre allusion à une taxe spécifique dans votre cas. Peut-être parlez-vous du mode de calcul des ARE par Pôle Emploi pour les chômeurs créateur d’entreprise ?

  • 5 août 2010

    Bonjour,
    Je suis actuellement sans activité, je souhaiterai avoir mon entreprise de chez moi dans la création florales. Ce serait pour tous ce qui est de la décoration de salle, de table, de voiture pour tout évènement. Mais je ne sais absolument pas quel sont les démarches à faire. Pourriez vous m’expliquer ?

    Cordialement,

    • 6 août 2010

      J’explique dans l’article ci-dessus les démarches pour devenir auto-entrepreneur, mais je crois que vous devriez vous faire aider par une association d’aide à la création d’entreprise, telle que France Active

  • 5 août 2010, par L’HUILLIER

    je suis actuellement salariée dans une agence immobilière.
    J’aimerais savoir si je peux devenir auto entrepreneur afin de gérer la location de meublé saisonniers pour des propriétaires.
    Merci pour votre réponse

    • 6 août 2010

      J’ai peur qu’une activité immobilière sous le statut d’auto-entrepreneur soit impossible pour 2 raisons :
      - les activités immobilières sont interdites aux auto-entrepreneurs,
      - vous concurrenceriez votre employeur, ce qui est déloyal et contraire au droit du travail.

  • 3 août 2010, par Sylvie P.

    Bonjour,
    Peut-on être AE et avoir un statut de commercant ambulant ?
    Si oui, quelle est la marche à suivre ?
    Par quel bout commencer les démarches. Je suis encore actuellement salariée mais je compte arrêter.
    Merci d’avance.

    • 5 décembre 2012

      Voir l’article qui explique la procédure pour qu’un AE puisse obtenir la carte de commercant ambulant auprès de la préfecture.

  • 2 août 2010, par denis90

    bonjour , je suis mecanicien dans un garage , et voudrais devenir autoentrepreneur dans la peinture / tapisserie pour les maisons chez les gens . est ce possible de cumuler ces deux activitées , du moins dans un premier temps ? merci d avance

    • 4 août 2010

      Oui, il me semble possible de cumuler ces 2 activités qui ne se concurrencent pas. En revanche, pour cette activité artisanale exercée en auto-entrepreneur, il faudra vous inscrire (gratuitement) à la chambre des métiers et pouvoir prouver les compétences exigées.

  • 30 juillet 2010

    bonjour

    je suis actuellement salarié dans une association sportive et j’aimerais pouvoir me faire un complément financié

    je suis titulaire d’un brevet d’état d’éducateur sportif.
    j’aimerais me lancer dans le coaching a domicile (renforcement musculaire entretien postural et de motricité, étirement).

    quelles sont les démarches pour monter une auto entreprise ?
    mon diplome me permet il de l’excercer ?
    n ’y a t’il pas concurrence vis à vis de mon activité principale ( entraineur en gymnastique artistique) ?

    • 11 août 2010

      Je pense que l’article ci-dessus répond à vos questions concernant les démarches à accomplir pour devenir auto-entrepreneur. L’idéal, pour éviter tout litige avec son employeur, serait d’obtenir son accord écrit. En effet, il y a un risque que vos clients soient justement les personnes que vous avez rencontré via l’association qui vous emploie.

  • 28 juillet 2010, par philippe

    bonjour je suis cariste magasinier dans une societè je voudrais devenir auto entrepreneur dans ce metier faire des missions dans d’autres societè

    • 4 août 2010

      Votre projet ne me semble pas répondre à votre obligation de loyauté vis à vis de votre employeur. Cet employeur vous donnerait-il son autorisation écrite ?

  • 28 juillet 2010, par denis90

    bonjour , je suis mecanicien dans un garage , et souhaiterais etre autoentrepreneur dans le paysagime , ou en tant que carreleur tapissier/peintre . puis je continuer les deux activitées , du moins un certain temps ? pour les cotisations ça se passe comment ?
    merci beaucoup
    denis

    • 3 septembre 2010

      Les travaux de jardinage relèvent des activités agricoles interdites aux auto-entrepreneurs. De petits travaux de jardinage peuvent seulement être exercés par un auto-entrepreneur dans le cadre de services à la personne et en respect de son agrément (qui détaille les travaux que l’auto-entrepreneur peut réaliser dans le cadre de sa mission de service à la personne).

  • 26 juillet 2010, par Genix

    Bonjour
    Intermittent du spectacle ( technicien son ) depuis pas mal d’années, le statut d’auto-entrepreneur m’intérêsse, d’abord pour une indépendance ensuite des artistes étrangés me demande de travailler pour eux et me demandent de facturer !
    ma premiere question : une fois mon statut acquis, je perds mes droits d’intermittent du spectacle on est bien d’accord ? , et plus inscrit au régime chômage ?
    la deuxième : puis-je établir des factures de mes prestations partout en Europe ?
    la troisième : je possède quelques machines et micros , puis-je les louer et facturer ?
    la quatrième : comment se passe l’achat de matériel ou autres pour les besoins de mon activité ?
    Cordialement

    • 11 août 2010

      Si vous devenez auto-entrepreneur, vous relèverez du régime des TNS mais sous forme simplifiée, donc rien à voir avec le régime des intermittents.

      Un auto-entrepreneur n’a pas le droit d’exercer des activités de location mobilière.

      Tout le matériel et autres immobilisations acquis pour les besoins de votre activité ne sont pas spécifiquement déductibles. En effet, les cotisations sociales de l’auto-entrepreneur sont toujours calculées sur son chiffre d’affaires, indépendamment du montant réel de ses charges.

  • 26 juillet 2010, par trafalgar

    Bonjour à tous !
    Je suis cotisant solidaire à la MSA et en qualité de producteur de plantes de collection je suis autorisé à vendre ma production sur les marchés, sous accord des règlements municipaux. Si, en parallèle de mon activité de producteur-vendeur agricole, je réalisais des ventes de produits "hors production", (tels que l’extrait de lavande), pourrais-je exercer cette activité en tant que autoentrepeneur (activité : achat/vente), en échappant aux démarches administratives fastidieuses dont les marchants ambulants sont habituellement soumis ? Et peut-on cumuler les deux statuts ?? Merci pour votre aide précieuse !

    • 1er septembre 2010

      Votre activité secondaire serait une activité agricole ? Dans ce cas, le statut d’auto-entrepreneur n’est pas envisageable. A l’inverse, s’il s’agit bien d’une activité d’achat-revente, il me semble en effet (à vérifier auprès de la MSA) que vous pouvez cumuler votre activité agricole avec le statut d’auto-entrepreneur.

  • 25 juillet 2010

    Je suis actuellement secrétaire juridique et travaille pour le compte de trois avocats.
    M’est-il possible, après avoir procédé à une rupture de contrat, de devenir auto-entrepreneur et travailler avec un ou deux de ces mêmes avocats sous cette dénomination ?
    Vous remerciant de votre prompte réponse.

    • 6 août 2010

      Attention, ce sont vos employeurs qui risquent de refuser. En effet, si vous cessez votre emploi salarié pour retravailler pour eux exclusivement, vous pourriez à tout moment les attaquer aux Prud’hommes en avançant que c’est à leur demande que vous vous êtes installée auto-entrepreneur. En effet, la situation sociale d’un auto-entrepreneur est bien moins avantageuse que celle d’un salarié : pas de congés payés, pas de droits à des allocations chômage, non application de la limite de la durée du travail, droits à la retraite plus faibles...

      De votre côté, il faut donc anticiper qu’un indépendant doit facturer bien plus que ce qu’il percevait comme rémunération lorsqu’il était salarié.

      Enfin, il faut anticiper une contestation possible de Pôle Emploi, qui vous verserait des ARE (au moins partiellement) alors que vous continuez à travailler pour les mêmes personnes !

      Votre projet ne me semble donc réalisable que si vos actuels employeurs deviennent simplement pour vous des clients parmi d’autres.

  • 18 juillet 2010, par pilou

    bonjour je suis actuellement en CDI dans un grand groupe j aimerai savoir ci il mais possible de crée ma micro entreprise savoir les démarche a effectuer savoir ci il y a des risque financier merci d avance

    • 20 juillet 2010

      En tant qu’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur relevant du régime micro-social, les risques liés aux cotisations obligatoires n’existent plus comme pour les entrepreneurs individuels qui acquittent des acomptes de cotisations les 2 premières années et doivent anticiper les régularisations qui interviennent la troisième année.

      En revanche, il existe toujours des risques financiers liés aux charges : un auto-entrepreneur qui s’engage envers un bailleur prend autant de risques que n’importe quel entrepreneur.

  • 12 juillet 2010, par golconde

    Bonjour,

    Je souhaiterai devenir micro entrepreneur, mais je ne sais si dans mon cas cela est possible. Je souhaiterai animer des ateliers de cosmétiques bio. J’ai un diplome des beaux arts et durant ces études, j’ai participé à un stage d’"art et bien être" qui m’a passionné. par la suite, j’ai participé à ce type d’atelier plusieurs fois, et cela fait des années que je crée moi même tous mes cosmétiques, savons bio... Je connais des personnes qui font cette activité et qui m’ont affirmé qu’il ne fallait aucun diplome, mais je souhaiterai en être sure. Puis je animer ce type d’atelier ?

  • 9 juillet 2010

    Bonjour étudiant étranger titulaire d’un statut étudiant je voudrai devenir auto-entrepreneur mais Jai peut qu’aux niveaux de la préfecture en ne me fait pas le changement de statut esque un auto-entrepreneur a les même avantage que quelqun qui a une Enterprise

  • 9 juillet 2010, par jean-louis ducrocq

    Bonjour,

    Je ne sais pas quel est le statut à choisir, en effet je souhaiterais développer et héberger des vitrines, passerelles & domaines sur le web :
    N’y a t’il pas dans ce projet un mélange des deux proposées et comment ne pas ce tromper en ce cas !
    Il y activité d’achat-revente (ne serait-ce que dans l’enregistrement du nom de domaine et la remise)et prestation de services dans le développement ?
    J’avoue là malgré mes recherches me perdre et compliquer ma démarche !
    Merci de votre main tendue !

    • 15 juillet 2010

      Lorsqu’un auto-entrepreneur cumule des activités différentes, il doit les distinguer aussi bien lors de son inscription que lors du règlement de ses cotisations sociales :

  • 7 juillet 2010

    bonjour,
    Mon fils est lycéen en info-graphisme, il va avoir 17 ans début aout de cette année. Il voudrait pouvoir monter son site internet et proposer ses services ( dessin à la demande, faire-part, affiches, etc...) peut-il devenir auto entrepreneur à son age ? Si oui, quelles sont les conditions ? Merci d’avance de vos réponses.

    • 25 mai 2012

      Promulguée le 15 juin 2010 et publiée au Journal Officiel le lendemain, la loi sur le statut EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) instaure de nouvelles mesures visant à assouplir les conditions de création et de gestion d’une entreprise par un mineur (moins de 18 ans).
      Auparavant, seuls les mineurs émancipés de plus de 16 ans (reconnus comme tel par le juge des tutelles ou mariés civilement) étaient autorisés à diriger une société. Le nouveau texte élargit ce droit aux mineurs de plus de 16 ans non émancipés, à condition que ceux-ci constituent ou administrent une société unipersonnelle (à associé unique) ou créent une entreprise individuelle sous le statut EIRL.
      Pour en arriver là, ces mineurs doivent avoir reçu l’autorisation du juge des tutelles, préalablement saisi par leurs parents ou administrateur légal.
      Une fois le sésame obtenu, ces jeunes candidats à la création peuvent accomplir les démarches administratives requises pour faire aboutir leur projet de création et de gestion de leur entreprise, EIRL, société unipersonnelle ou société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).
      En revanche, tous les actes d’achat, de vente ou de dons, restent du ressort des parents ou des administrateurs légaux.
      Désormais au mineur émancipé de devenir commerçant. Ce qui signifie qu’il peut créer et gérer une EIRL, une EURL ou une SASU, quelle que soit son objet, même commercial, contrairement au mineur non émancipé qui ne peut exercer qu’une activité non commerciale (civile, artisanale, voire libérale si les règles de la profession choisie le lui permettent) (source : Les Echos).

  • 6 juillet 2010, par Crevette

    Bonjour ,

    Voila je suis actuellement employé dans une agence d’aide a domicile et je souhaiterais me renseigné d’avantage pour devenir moi meme gerante d’une boite d’aide à domicile pour toutes prestations ( auxiliaire de vie , aide menagere , travaux de jardinage etc ) ..Je suis diplomée dans ce milieu ...
    Comment puis je faire pour reussir a creer ma propre boite et quelles aides sont financés pour cela ?
    Si vous pouviez m’informer sur tout cela , ca serait vraiment genial !!

    Merci beaucoup .

    • 15 juillet 2010

      L’article ci-dessus vous indique comment devenir auto-entrepreneur, les démarches à entrepreneur. Un auto-entrepreneur crée en réalité une entreprise individuelle particulière. C’est donc un excellent moyen de créer une entreprise en simplifiant au maximum la gestion (calcul des cotisations, comptabilité ultra-simplifiée, pas de TVA...).

  • 6 juillet 2010, par kiki

    bonjour,
    artisan du BTP en EI et rencontrant des difficultés j’ai demandé à la chambre des métiers si je pouvais cesser mon activité et ouvrir une AE, on m’a répondu que non car je suis déjà immatriculé. Est ce vrai ? et si oui : si je cesse mon activité EI au bout de combien de temps me sera t-il possible de recréer une entreprise en AE.
    Merci

    • 13 juillet 2010

      On ne peut pas passer du statut d’EI à celui d’AE. En effet, l’AE n’est pas compatible avec une reprise de son ancienne activité :

  • 5 juillet 2010, par Rapha de Warning

    Bonjour,
    je suis Artiste et je souhaite vendre mon CD produit par moi-même. Je dois fournir un n° de siret aux sites sur lesquels je souhaite vendre mon CD. Comment dois-je procéder ?
    Merci pour votre aide.

    • 12 juillet 2010

      Comment font les autres artistes ? Une inscription à la MDA ne donne pas de n° siret, alors comment vos distributeurs gèrent-ils habituellement la distribution d’oeuvres d’artistes ? C’est à eux qu’il faudrait poser la question.

      Maintenant, si vous souhaitez obtenir un n° siret, vous pouvez effectivement devenir auto-entrepreneur pour votre activité commerciale (partie fabrication et vente CD).

  • 1er juillet 2010, par Daniel

    Bonjour,

    Je me présente je suis actuellement salarié dans une PME mais qui risque bientôt de devoir fermer ses portes et je projette donc de devenir auto-entrepreneur mais je ne sais pas du tout comment faire. Je suis âgé de 54 ans et je souhaiterai me mettre à mon propre compte en tant qu’ artisant. En effet, mon but serait par exemple de refaire des pièces de maisons comme papier peint etc tout ce genre de choses. Merci de votre réponse. Cordialement, Mr. SOLAS.

    • 1er juillet 2010

      Il ne faut pas vous lancer dans cette activité si vous ne savez pas exactement où cela va vous mener :
      - étude de marché (même succincte) de l’activité projetée (Y a-t-il de la demande ? Ce marché est-il saturé ? Analyse de la concurrence),
      - revenu potentiel de cette nouvelle activité,
      - cumul ARE - revenus d’activité (voir sur ce site la rubrique auto-entrepreneur et le cumul Assedic revenus d’auto-entrepreneur),
      - droits à la retraite (cumul retraite salarié actuellement et retraite artisan).

      Pour cela, vous pouvez vous faire aider par une association d’aide à la création d’entreprise. Je présente sur ce site (rubrique Aides à la création d’entreprise, en bas du menu) l’Adie et France Active, mais il en existe beaucoup d’autres. Ces associations pourront vous aider à monter votre projet et participer à son financement éventuel.

      Tout ce travail préparatoire ne doit pas vous décourager, bien au contraire, mais il est indispensable pour que cette activité vous procure un réel revenu.

  • 30 juin 2010, par etoile

    Bonjour,
    Je serais licencié fin septembre 2010 et j ’aimerai savoir si il est possible de mettre en auto entrepreneur en comptabilité ( j ai une formation très solide ) et savoir s il existe des aides auprès du pole emploi service pour la création de nouvelle entreprises.

    • 1er juillet 2010

      Il est interdit d’exercer la profession de comptable en indépendant (en tant que salarié ou gérant, c’est évidemment différent) sans le titre d’expert-comptable (DEC validé). Dans le cas contraire, tenir une comptabilité ou établir des déclarations sociales et fiscales constituent un délit (exercice illégal de la comptabilité). Or l’Ordre des experts-comptables veille à ce que son monopole demeure.

  • 28 juin 2010, par alicia houssais

    BONJOURS j’ai fais une formation en onglerie et je souhaiterais monter mon entreprise en tant qu’auto-entrepreneur mais je ne sais pas trop comment faire c’est pour cela que j’aimerais bien de l’aide pour que vous me disiez les démarche a faire.je voudrais commencer en septembre c’est pour cela que je vous écrit maintenant merci d’avance pour vos réponse

    • 29 juin 2010

      L’article ci-dessus ne vous aide pas ? Je vous conseille plus largement tous les articles de la rubrique suivante qui détaillent le statut social et fiscal de l’auto-entrepreneur. Notez que les prélèvements obligatoires de l’auto-entrepreneur (cotisations sociales + impôt sur le revenu) sont calculés sur la base de son chiffre d’affaires et non sur son résultat. Aussi, si vous avez beaucoup de charges (investissement, loyer d’un local commercial), votre bénéfice sera faible mais vos cotisations resteront calculées sur la base du chiffre d’affaires. Dans ce cas, une entreprise individuelle classique (soumise au régime du réel) ou une société sont peut-être plus avantageux. Dans tous les cas, il faut réaliser un business plan, écrire votre projet, le chiffrer.

      NB : pour l’onglerie, le forum manucure.com est très actif, vous obtiendrez certainement des avis, des conseils quant à votre projet.

  • 27 juin 2010, par seb

    bonjour je demarre une formation de pluriactivite agricoles de novembre 2010 a juin 2011 cette formation concerne les plantes medicinales aromatiques taille de vigne taille d arbre fruitier esssentiellement .a l issu de cette formation je souhaiterais etre prestataire de service quelles serai mes revenues et les demarches a effectuer j ai encore 6 MOIS d allocation chomage il y aurai je droit meme en ayant le statut de prestataires de sevices ?merci

    • 28 juin 2010

      Quelle forme d’entreprise envisagez-vous de créer ? Pour les activité agricoles, le statut d’auto-entrepreneur n’est pas possible.

  • 25 juin 2010, par Lola

    Bonjour, J’ai un Bac+5 en histoire de l art mais étant donné la difficulté du marché, cela fait 2 ans que je donne des cours d espagnol pour des entreprises. L article 6 de la convention collective Organisme de Formation, ne me permet pas de travailler plus de 800 heures par an avec mon école, c est pour cela que je veux devenir auto-entrepreneur. Est ce que je peux le faire ayant un BAC+5 en Histoire de l’Art et 2 ans d experience dans le domaine de la formation ou il me faut vraiment un diplome de professeur ? Merci.

    • 28 juin 2010

      Il me semble que vous pouvez exercer des actions de formation dès lors que vous n’affichez que les diplômes que vous possédez vraiment. En effet, il n’existe pas de diplôme de professeur. Les CAPES (d’espagnol par exemple) ou CAPET (enseignement technique) ne sont en effet que des diplômes d’état qui vous permettent d’enseigner au sein de l’Education Nationale avec le statut de fonctionnaire. Pour de la formation privé hors contrat, ou pour des missions de formation au sein d’établissement publics d’ailleurs, ces diplômes ne sont pas nécessaires.

  • 23 juin 2010, par Cycy

    Bonjour,
    Je vous explique, nous possédons une entreprise d’énergie renouvelable, nous vendons le matériel, et on le pose également. On aimerais passer en auto-entrepreneur mais on nous apprend qu’il faut faire un bénéfice de 30000 euros environ, ce qui nous semble bizarre. Puisque l’on fait de la main d’oeuvre mais aussi de la vente, pouvons nous alors passer à un chiffre d’affaire de 80000 euros ? Si oui, quelle démarche faire ? Car nous sommes un peu perdus...Merci.

    • 24 juin 2010

      Si vous cumulez 2 activités, chacune devra être suivie distinctement. Si vous êtes en entreprise individuelle actuellement, il faut faire l’option pour le régime de la micro-entreprise. Ainsi, dès 2011, vous pourrez bénéficier du régime micro-social de l’auto-entrepreneur.

      Mais le régime de l’auto-entrepreneur serait-il plus intéressant pour vous ? Il faut pour le savoir comparer ses charges réelles aux abattements prévus pour les micro-entreprises. En effet, les cotisations suivant les régimes fiscaux de la micro-entreprise et de l’auto-entrepreneur sont sensiblement les mêmes. Si vos charges réelles (cotisations comprises) sont supérieures à l’abattement des micro-entreprises, le régime du réel est plus intéressant que les régimes simplifiés de l’auto-entrepreneur ou de la micro-entreprise. Ces abattements sont de :
      - 71% pour les activités achat-revente,
      - 50% pour les entreprises de services,
      - 34% pour les professions libérales.

  • 22 juin 2010, par lizette

    bonsoir,
    Je suis actuellement en CDI et je voudrais savoir si c’est possible d’être auto entrepreneur en parallèle de mon travail

    • 23 juin 2010

      Oui, et c’est notamment l’objet de ce site d’expliquer les conditions de ce cumul CDI - auto-entrepreneur. Bonne lecture.

  • 21 juin 2010

    Bonjour,
    Je suis employé chez un pavillonneur en tant que technico-commercial, responsable de la vente dans mon secteur. Mon contrat contient une clause d’exclusivité pour cette activité, avec en plus une possibilité de faire du suivi de chantier.
    Je souhaiterai me mettre auto-entrepreneur dans le dessin et le chiffrage de pavillons, ainsi que de la coordination d’entreprises. Les clients que je suivrai ne seront que des connaissances, en aucun cas des contacts de mon entreprise.
    Ces activités ne sont qu’indirectement concurrentes, la création est-elle possible ?
    Suis-je obligé de prévenir mon employeur ?
    Quel sont ses recours possible, s’il apprend cette création ?
    Merci d’avance.

    • 21 juin 2010

      Indirectement concurrente, il faudrait donc obtenir l’accord de votre employeur, sans quoi vous risqueriez de commettre une faute (voir FAQ auto-entrepreneur, menu en haut de page).

  • 18 juin 2010, par gogo18

    bonjour,

    je souhaiterai savoir, doit on avoir le statut auto entrepreneur pou être affilier à des prestataires de marques blanches( cela consiste à intégrer dans son propre site web , une rubrique destinée à vendre les produits (services) fournis par des tiers. enfaite c’est créer une marque blanche sur son site, c’est un service en quelque sorte d’intermédiaire entre affileur et l’acheteur sans avoir à citer les sources.la gestion de la marque se fait totalement par l’affileur.

    et peut on être auto entrepreneur ou pas du tout en étant affilier dans différentes prestataires de marques blanches exp : dreamstore (lingerie) et easyflirt ( site rencontre).

  • 15 juin 2010, par Raph

    Bonjour a vous !
    je vie acctuellement chez mes parents et je suit entrain de monter une auto-entreprise dans le domaine du chauffage mes parents sont locataire d’une maison individuel et leur propriétaire ne veut pas me permetre de domicilié le siege de mon auto-entreprise au domicile de mes parent.Quelle sont les solutions dont je peut bénéficié ?sachant que je n’aurai pas beaucoup de matériel a stocker mise a part mon outillage et que auqu’un client ne viendra car je me déplaceré moi-meme sur les chantier.je voudrais aussi savoir ce que je risque si je décide de domicilié le siege de mon entreprise chez mes parents meme si le propriétaire s’y oppose ?comment pourait’il etre informé ?est-ce que la chambre de metiers se renseigne sur l’authenticité de l’attestation de mise a disposition de locaux ?je présise que dans 2 mois le temp d’évaluer le rendement de l’auto-entreprise je me chercheré un petit local adéquate.merci d’avoir pri le temp de lire ce message et merci d’avance d’y répondre.
    Amicalement

    • 22 juin 2010

      En cas de refus d’autorisation, il reste possible d’installer le siège social d’une sarl à son domicile en adressant à son propriétaire le courrier suivant :

      "J’ai l’honneur de vous informer de mon intention d’user de la faculté prévue par l’article L123-11-1 du Code du commerce, en vue d’installer temporairement le siège social de ma société ..., dont je suis le dirigeant, à mon domicile personnel, situé ..., à compter du ...
      J’ai parfaitement connaissance de ce qu’il ne peut résulter des dispositions ci-dessus, ni du changement de destination de l’immeuble, ni de l’application du statut des baux commerciaux."

  • 15 juin 2010, par dizign

    Bonjour, étudiant de 21ans dans le graphisme et le web design aimerai savoir si le statut d’auto-entrepreneur serait judicieux pour commencer à voler de mes propres ailes et m’aider à financer mes études. Merci (en cours de bts)

    • 15 juin 2010

      Les graphistes sont acceptés à la Maison des Artistes, c’est peut-être une possibilité encore plus avantageuse.

  • 14 juin 2010, par jaud

    bonjour j ai 56 ans et je suis au chomage j aimerai me lancer en AE pour faire des livraisons de sable et autres granulats avec un petit camion VL pour des particuliers,faut il une capacite de transport. J ai deja exerce ce metier .Je vous remercies

  • 13 juin 2010, par Semedo

    Bonjour je suis actuellement en cdi temps plein et j’aimerais savoir s’il m’étais possible de me lancer en tant qu’entrepreneur ?car je fais toutes sortes de coiffures africaines mais je ne sais pas sous quelle forme l’appliquer ?artisanat africain ?ou coiffure ?

    • 14 juin 2010

      Le cumul CDI statut d’auto-entrepreneur est évidemment possible mais, dans votre cas, il ne faudrait pas que votre CDI concerne la coiffure ! De plus, cette activité demande une formation et ne peut s’exercer en tant qu’indépendant qu’avec un diplôme.

  • 12 juin 2010, par stef

    bonjour,
    je souhaite creer mon AE dans la reparation et lentretien des toitures (je suis couvreur de metier) mais la mettre au nom d un de mes parents cela est til possible
    merci

    • 14 juin 2010

      Comme une entreprise individuelle, le statut d’auto-entrepreneur est obligatoirement attaché à l’entrepreneur. Il n’existe pas d’associés dans une entreprise individuelle. Dans votre cas, il faudrait imaginer une société (SARL par exemple) dont vous ne seriez qu’un salarié. Mais peut-on être gérant d’une SARL (vos parents) sans formation professionnelle ? De plus, ce type de montage pose d’énorme problème de gestion (gérant de fait).

  • 12 juin 2010, par PALAZZETTI Alexandre

    bonjour,

    je voudrais me lancer en tant que autot entrepreneur dans la mecanique moto, faire du depannage et revisions a domicile est-ce possible ?

    si oui que doit-je faire pour lancer mon projet.

    merci

    • 16 juin 2010

      Avez-vous les compétences nécessaires à l’exercice de cette profession (formation, diplôme), sur ce point je ne sais vous renseigner.

    • 21 juin 2010

      bonsoir,je suis actuellement en cdi as de nuit dans une maison de retraite j’ai mon cap de coiffure et j’aurais voulu exercer la coiffure en paralléle avec mon emploi comment faire ? merci

    • 21 juin 2010

      Pour devenir auto-entrepreneur dans le domaine de la coiffure, il faut effectivement se prévaloir du diplôme requis pour l’exercice de ce métier en indépendant. Parallèlement à une inscription au statut d’auto-entrepreneur (auprès de votre CFE ou du site lautoentrepreneur) vous devrez vous inscrire (gratuitement) à votre chambre des métiers. Si cette activité n’a pas de lien avec celle objet de votre CDI, vous n’aurez pas même à informer votre employeur de cette activité secondaire.

  • 11 juin 2010, par BIBI

    Bonjour,
    Je suis actuellement en invalidité 1ère catégorie, je dois travailler quelques heures par semaine avec une amie qui ouvre une sandwicherie au 1er Septembre.
    Elle me demande de créer une auto entreprise ,je ne sais pas si c’est possible, car elle aussi sera en auto entrepreneur.

    • 15 juin 2010

      Vous ne pouvez pas travailler pour le compte de quelqu’un avec le statut d’auto-entrepreneur, ce serait un contrat de travail dissimulé. En revanche, il est vrai qu’avec le statut d’auto-entrepreneur on peut devenir sous-traitant d’une entreprise, voire même d’un autre auto-entrepreneur. Mais dans ce cas le sous-traitant doit conserver toute son autonomie d’entrepreneur, notamment par l’acceptation d’un contrat de sous-traitance.

  • 11 juin 2010, par Clotilde

    Intermittente du spectacle en tant que graphiste, je souhaiterais pouvoir facturer certaines prestations à des clients qui me réclament des factures. Quelle serait la meilleure solution pour moi : un statut d’auto-entrepreneur, sachant que mon activité sera toujours le graphisme ou m’inscrire à la maison des artistes et facturer des honoraires. Et qu’en est-il des assedics, mes heures sont-elles, dans un cas comme dans l’autre à déclarer, comme pour mes heures d’intermittence ?
    Merci de votre réponse.

    • 15 juin 2010

      Les graphistes sont acceptées à la MDA, dont le régime social est encore plus avantageux (en terme de cotisations sociales) que le statut d’auto-entrepreneur. Cette inscription à la MDA vous permettra d’émettre des factures.

  • 11 juin 2010, par hitch

    bonjour
    je suis intermitent de la restauration,je souhaiterai devenir auto entrepreneur dans le paysagiste entretenir des jardin et continuer en meme temps mon statut d intermitent de la restauration es possible et comment faire ?
    merci cordialement

  • 10 juin 2010, par Christophe

    Bonjour,
    Je souhaiterais organiser des événements sportifs tels que trail, marche gourmande ou encore raid nature. Puis-je prétendre au statut d’auto entrepreneur pour toucher une rémunaration ou me conseiller vous de créer une association ? Je suis diplomé d’une licence en management du sport. Merci pour votre réponse

    • 22 juin 2010

      Auto-entrepreneur ou salarié d’une association, personne ne peut vous aider à ce stade de votre projet. Il faudrait rédiger votre projet, répondre à vos propres questions par une étude de marché, et aboutir à un plan de financement prévisionnel. Ensuite, il existe de nombreuses associations d’aide à la création d’entreprise qui pourront analyser votre projet, voir vous accorder des crédits en fonction de votre dossier.

  • 6 juin 2010, par kamel

    bonjour a tous,
    je me suis inscris en tant qu’auto entrepreneur sur le site dédié, j’ai validé mon inscription mais aprés vérification me suis trompé. Comment modifié mon inscription sans modifié mon n°siret (tjrs pas recu depuis le 01/06) et puis je beneficier de l’accre malgré cette modif’.
    Merci a tous

    • 23 juin 2010

      Je vous conseille d’attendre votre numéro de SIRET, de demander l’ACCRE (pourquoi ne pas l’avoir fait simultanément à votre inscription) puis de modifier dès réception de votre numéro SIRET votre statut d’auto-entrepreneur. Pour cela, vous pourrez retourner sur le site de lautoentrepreneur, saisir votre numéro de SIRET et modifier les caractéristiques de votre activité, la nature de votre activité en particulier.

  • 3 juin 2010, par Rodron Michel

    Bonjour,
    Je suis à la retraite et j’ envisage de créer mon auto-entreprise de métreur en batiment. Dans quelle catégorie je vais être ? la prestation de services me semble être celle qui conviendrait le mieu à mon activité.
    Merci pour votre réponse.

  • 1er juin 2010, par Vévé

    Bonjour,

    Je suis intermittente du spectacle, en tant que comédienne ou clown pour enfants hospitalises.
    Je viens d’obtenir un diplôme en art thérapie et souhaite devenir auto-entrepreneur dans ce domaine, en parallèle avec mon activité de comédienne, es-ce possible et quelles sont les premières démarches et conseils ?
    Merci de me répondre.

    • 2 juin 2010

      Vous pouvez effectivement cumuler une inscription à la MDA avec le statut d’auto-entrepreneur, mais seulement pour exercer une activité distincte et non artistique.

      Les démarches d’inscription au statut d’auto-entrepreneur sont décrites dans la rubrique auto-entrepreneur de ce site (article comment devenir auto-entrepreneur ?).

  • 27 mai 2010, par sonia

    Bonjour , je suis actuellemnt en congé parental . je travaille dans un laboratoire photo ou je devlloppe des photos et ou nous vendons aussi des telephone portable . Je souhaiterais faire des photos de mariage bapteme ect.. a mon compte . est il possible de cumuler congé parental et autoentrepeneur ?

    • 5 décembre 2012

      Voir l’article qui traite justement de l’interdiction d’exercer une activité professionnelle durant un CPE.

  • 27 mai 2010, par ABBATE

    bonjour je suis professeur de guitare titulaire cadre a statut d’agent territorial donc et je voudrais déclarer en tant qu’auto entrepreneur une série de concerts que je vais faire cette été concerts auto produits est ce possible et comment ?merci de votre réponse

    • 1er juin 2010

      Les musiciens relèvent des Agessa, non ? Dans ce cas, ils ne peuvent prétendre au statut d’auto-entrepreneur.

  • 18 mai 2010

    Je souhaite me lancé dans la maintenance informatique à domicile mais je voulais avoir vos impressions et savoir par ou commencé ? non sur de moi et n’arrivant pas à trouvé une entreprise pour me recruté je me penche vers cette option sur Nevers (58) .
    Merci.

  • 17 mai 2010

    Bonjour jai 19 ans et je voudrais vendre de la patisserie oriental a domicile.Est ce que le statut d’ auto entrepreneur me serait approprié ?
    Quel sont les démarches ? Faut-il un diplome ?merci

  • 11 mai 2010

    je fais la formation de mandataire judiciaire à la protection des majeurs et pour obtenir l’agrément de la prefecture , je dois fournir une attestation d’immatriculation de l’entreprise par le centre de formalité ds entreprises . J’ai entendu dire que l’autoentrepreneur serait une solution , quel avantage en retirais- je ? d’autre part , je percois une allocation orphelin assez consequente déclarée aux impots, sera t-elle prise dans le total du chiffre d’affaires .

    • 12 mai 2010

      Un auto-entrepreneur n’est justement pas inscrit au RCS. Comme pour d’autres activités (voir lien) qui nécessitent cette inscription au RCS, le statut d’auto-entrepreneur ne convient pas. En revanche, une micro-entreprise est immatriculée au RCS et peut bénéficier du même régime social et fiscal que l’auto-entrepreneur.

      Non, vos autres revenus n’entreront pas dans le chiffre d’affaires de votre entreprise.

  • 11 mai 2010, par myriam

    peut on devenir auto-entrepreneur alors que l’on est interdit bancaire pour X raisons ? Je souhaite faire l’ecriture des particuliers ou entreprise en ce qui concerne les couriers lettres, slogan, descriptif produits, poemes, recit, articles...est ce une activitée où l’on peut avoir le statut d’auto entrepreneur ?

  • 9 mai 2010, par René

    Je dispense de la formation gestes et postures pour differents organismes comme vacataire salarié et je suis inscrit comme demandeur d’emploie et perçoit des indemnitées ARE quand je n’est pas de missions.
    Je souhaiterais fabriquer et vendre des articles facilitant la mobilisation des personnes et facturer certaines missions de formation.
    est ce que le statut d’auto entrepreneur peut me convenir en restant vacataires pour certain organismes de formation.
    Merçi de votre réponse

    • 10 mai 2010

      Vous pouvez devenir auto-entrepreneur pour des missions de conseil parallèlement à un emploi salarié, mais quel est votre statut de vacataire ? Pourquoi ne factureriez-vous pas ces missions de formation via le statut d’auto-entrepreneur.

      En revanche, je ne comprends pas bien l’activité que vous souhaitez développer : mobilisation ou mobilité des personnes ? Etes-vous certain que la marge attendue par cette activité est suffisante pour justifier le statut d’auto-entrepreneur ? Ne serait-il pas préférable d’être soumis au régime du réel (prise en compte des charges réelles) ?

  • 8 mai 2010, par Charline

    Bonjour je suis étudiante et avec un ami nous aimerions vendre des crêpes sur les marchés. Nous avons 21 ans, nous sommes motivé mais nous avons un peu peur pensez vous que nous devrions nous lancer ? Savez vous quels sont les obligations à gérer à mettre en oeuvre avant de se lancer ?
    Merci d’avance.

    • 8 mai 2010

      Il me semble que vous en êtes au tout début de votre projet de création d’entreprise. Connaissez-vous bien la concurrence ? Avez-vous au minimum exercé cette activité durant l’été ?

  • 6 mai 2010, par sophievdb

    bonjour,
    est-il possible d’acheter et revendre un produit fini (en fait, faire l’intermediaire entre le fabricant et celui qui vend au public), comment faut-il procéder ?merci d’avance.

    • 6 mai 2010

      Les activités d’achat-revente sont des activités commerciales relevant des BIC que l’on peut évidemment réaliser avec le statut d’auto-entrepreneur. Dans ce cas, vos cotisations sociales s’élèveront à 12% de votre chiffre d’affaires.

  • 5 mai 2010, par tatiana

    bonjour, actuellement en gendarmerie fin de contrat en novembre 2011. je vais rénover la grange et la maison de mes beaux parents pour en faire des gîtes pour les pèlerins ainsi que des tables d’hôtes ( petite hôtellerie ).
    je voulais savoir si je peux me mettre en auto entrepreneur ?
    ouverture début 2012.
    Merci de votre réponse

    • 25 mai 2012

      Auto-entrepreneur pour quoi faire ? Payer des cotisations et facturer vos beaux-parents, sans pouvoir déduire vos charges réelles (les achats de matériaux notamment) ? Si vous cherchez un moyen d’être rémunéré pour votre travail, il faudrait plutôt imaginer une SCI dans laquelle vos apports en industrie seraient rémunérés par des parts sociales : à la fin des travaux, vous deviendriez propriétaire d’une partie du bien et pourrez percevoir une partie des revenus de cette activité. Mais encore faut-il que vos beaux-parents soient d’accord. De plus, l’apport de leur bien à une SCI peut se révéler couteux. Enfin, les apports en industrie sont relativement rares dans une SCI, consulter un notaire s’imposerait donc.

  • 5 mai 2010, par lelette

    bonjour je souhaiterai devenir auto entrepreneur mais serai t’il possible d’ouvrir un magasin car chez moi je n’ai pas de place je fabrique des bougie de toute forme et me serai t’il possible de prendre le titre d’auto entrepreneur merci

    • 5 mai 2010

      Un auto-entrepreneur peut louer un local commercial, mais il ne bénéficiera pas du droit au bail, ni d’un bail 3/6/9. L’autre contrainte : il faut qu’un propriétaire face confiance à un auto-entrepreneur.

  • 28 avril 2010, par CROZAT

    je souhaiterai garder des enfants a mon domicile

  • 25 avril 2010, par trine

    bonjour, je vais être à la retraite en septembre et je suis enseignante spécialisée. Pour donner des cours : aide aux devoirs, bilan de compétences, remédiation et être dans la légalité, est-ce que le statut d’auto entrepreneur est adapté ???

    • 7 mai 2010

      Les travaux de formation entrent bien dans les dérogations à la règle de non cumul fonctionnaire création entreprise. De plus, vous serez à la retraite donc pouvez effectivement exercer ces activités.

  • 15 avril 2010, par Sandy

    Bonsoir,
    Voilà je suis mère au foyer sans travail, ni permis à la campagne, nous avons un salaire à la maison pour 5 personnes et j’aimerai vendre mes créations de couture pour arrondir nos fins de mois..Donc je voudrais savoir si je dois faire cette demande d’auto entreprise ??? Est ce vraiment intérressant, surtout si je vend peu ?? et il y a t’il des points à savoir sur le fait que nous avons acheté notre maison avec l’aide aussi des pret à taux 0 et du 1% patronal ? Vu que je pratiquerai cette activité à la maison ??
    et une dernière question, aurai je le droit de les vendre sur les marchés ??
    Merci d’avance pour toutes vos réponses ...
    bonne soirée ..

    • 7 mai 2010

      Oui, vous pouvez devenir auto-entrepreneur et travailler à domicile. Cette inscription ne changerait rien au financement de votre maison. Si votre chiffre d’affaires est faible, voir nul, vos cotisations resteront calculées sur la base de vos encaissements et la règle est 0 chiffre d’affaires = 0 cotisations.

  • 12 avril 2010

    Bonjour,

    Peut on devenir auto-entrepreneur dans l’activité de Décorateur d’intérieur ? Si oui, quelles sont les démarches à effectuer ?
    Merci

    • 6 mai 2010

      Les Décorateurs, Décorateurs conseil et Décorateurs ensemblier sont des professions libérales qui relèvent de la CIPAV. Vous pouvez exercer ces activités avec le statut d’auto-entrepreneur. Pour vous inscrire auto-entrepreneur, l’article ci-dessus vous donnera la marche à suivre. Mais n’hésitez pas à consulter ce site plus en détail pour bien comprendre l’engagement que représente une inscription au statut d’auto-entrepreneur.

  • 11 avril 2010

    Bonjour, ma belle-mère à la retraite très douée en cartomancie souhaiterait se lancer et devenir auto-entrepreneur. Est-ce possible pour ce type d’exercice ? Dans quelle catégorie s’inscrit-elle ? Merci

  • 9 avril 2010, par yann

    bonjour,peut on devenir auto entrepreneur apres une liquidation judicière de sa propre société,merci de vos reponses

    • 12 avril 2010

      Peut-on créer une entreprise individuelle après une liquidation judiciaire ?

  • 8 avril 2010, par G.P.

    bonjour, je me suis cree en tant qu’auto entrepreneur voila 10 mois maintenant et mon activite tourne bien, par contre je me trouve confronte au refus de certain grossiste de ne pas vouloir desservir les autos entrepreneur suite a de mauvais payeur ou autres soucis. j’aimerais savoir comment passer du statut d’auto entrepreneur a un statut donc classique de societe micro entreprise. merci

    • 25 mai 2012

      Si vous dépassez le plafond de chiffre d’affaires prévu pour les auto-entrepreneurs, vous deviendrez automatiquement entrepreneur individuel, avec possibilité de créer une EIRL dès 2011. C’est peut-être une solution.

      Maintenant, le régime fiscal et social de la micro-entreprise est le même que ceux de l’auto-entrepreneur, l’intérêt de ce changement est donc limité (les garanties apportées par une micro-entreprise ne sont pas supérieures à celles d’un AE, l’EIRL en revanche vous apporterait davantage de crédit). Avez-vous également pensé à créer une société soumise à l’IS (SARL, EURL sur option). Sur ce site, vous trouverez dans la rubrique "SARL" l’intérêt que peut présenter l’IS lorsqu’une entreprise génère des revenus confortables.

  • 8 avril 2010, par Sarah

    Bonjour, je viens d’être au chômage et je fais des créations textiles (couture, broderie, tricot...), je souhaiterais devenir micro-entrepreneur. Ce qui m’engoisse ce serait les frais (Si les frais sont supérieurs au chiffre d’affaire, je n’ai aucun intérêt à me lancer). Si mon chiffre d’affaire est minime, je paye des impôts en conséquence. Cependant quand je suis allée me renseigner aux impôts, on m’a dit qu’il y avait une taxe professionnelle (qui a été remplacée en début d’année). Cette taxe dépend du chiffre d’affaire ? Si je vends rien, dois-je payer cette taxe ? La dame des impôts n’a pas su me répondre. Merci beaucoup pour votre aide. Cordialement

    • 8 avril 2010

      Il faut distinguer plusieurs coûts pour un auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur soumis au régime micro-social :
      - les coûts de fonctionnement : vos achats de textile, électricité, assurance... que doit évaluer votre business plan qui s’avère donc indispensable même pour une petite activité (ne serait que pour se poser les bonnes questions),
      - les charges sociales, proportionnelles au chiffre d’affaires (21,3% dans votre cas, pas de cotisations si pas de chiffre d’affaires),
      - l’impôt sur le revenu, au prélèvement libératoire ou non (voir sur ce site régime fiscal auto-entrepreneur)
      - la taxe professionnelle, dont est exonéré durant 3 ans l’auto-entrepreneur qui bénéficie du prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu. Cette taxe est due pour son montant minimum qui varie d’une région à l’autre, comptez 500€ environ.

  • 6 avril 2010, par Tonny

    bonjour
    je suis actuellement salarier dans le bâtiment et je voudrais en plus de mon activité proposer met service en temps qu’auto entrepreneur ces possible ? quelle sont les avantage et inconvénient merci

    • 6 mai 2010

      Attention, vous ne pouvez pas exercer une activité en indépendant qui serait la même que celle exercée en tant que salarié sans concurrencer votre employeur (ce qui est interdit). Il faudrait donc que votre activité d’auto-entrepreneur soit résolument différente de celle de votre employeur et que vos clients soient absolument différents (clients entreprises pour votre employeur, des particuliers pour votre activité d’auto-entrepreneur par exemple).

  • 2 avril 2010, par angel

    Bonjour,
    Je suis actuellement salariée dans une entreprise et je voudrais me lancer en tant qu’auto-entrepreneur en plus de ce travail.
    J’aimerai proposer mes services aux entreprises pour faire leur comptabilité jusqu’au bilan (saisie, état de rapprochement ...) mais je ne sais pas où me renseigner, pouvez vous m’indiquer où je pourrais aller ???

    • 2 avril 2010

      Cette activité est absolument interdite, à moins que vous ne soyez expert-comptable diplômé (DESCF, stage 3 ans minimum puis DEC). L’ordre des experts-comptables est attentif au respect de cette règle. Vous ne pouvez donc en aucun cas facturer des prestations comptables, depuis la saisie d’écritures jusqu’à l’établissement de déclarations sociales ou fiscales.

  • 30 mars 2010, par Libé

    Bonjour,

    Je souhaiterai savoir si un étranger ayant un statut d’immigré (ou de résident) en Belgique peut devenir auto-entrepreuneur en France ? Si oui quelles sont les conditions.
    Merci de votre réponse.
    Salutations distinguées.

    Libé

    • 31 mars 2010

      Non, pas si vous ne possédez pas un titre de séjour vous permettant de travailler en France.

  • 19 mars 2010

    bonjour ; l obtention de la réduction de charge les 3 premiéres années ( 3 %,6%,9% ) est elle réellement subordonnées au paiement de l IR par prélèvement libératoire ? comme il est dit ci dessous ? l urssaf m avait pourtant dit qu il n en était rien !

    http://aide-creation-entreprise.inf...

    • 1er avril 2010

      Un auto-entrepreneur est exonéré de taxe professionnelle la première année d’activité dans tous les cas et les 3 premières années pour les auto-entrepreneurs qui ont opté pour le versement fiscal libératoire. Cette condition est indispensable pour être exonéré de taxe professionnelle pendant 3 ans.

      L’URSSAF vous a indiqué l’inverse ! Pourriez-vous recontacter votre URSSAF pour demander confirmation de leur information. Si jamais on vous affirme encore que cette exonération n’est pas liée au prélèvement libératoire, merci de bien vouloir leur demander de vous indiquer le texte sur lequel l’URSSAF s’appuie (cela m’intéresse énormément).

  • 18 mars 2010, par elsaxel

    bonjour,
    je souhaite me lancer en tant qu auto entrepreneur, j’achette de la vaisselle que je peint à la main et que je voudrait revendre sur les marchès : est ce une activitée commerçial ou artisanal ? qu elles sont les formalitées pour vendre sur les marchés ? puige ouvrir au publique mon atelier et faire de la vente dedant ? est-il possible d’exposer chez des commercants et quels sont les conditions ? merci

    • 18 mars 2010

      Votre activité est artisanale. Oui, vous pouvez vendre dans un local, chez des commerçants évidemment, dans tous les cas c’est à vous de fixer les conditions de vente et à les rédiger dans un contrat. Cependant, il faut tenir compte du fait que les commerçants seront assujettis à TVA. Aussi, lorsqu’ils vendront une assiette 119,60, ils ne conserveront que 100 et vous demanderont certainement une marge de 50% environ soit 50. Au total, vous ne conserverez que 50 sur une vente de 119,60.

    • 18 mars 2010

      bonjour,
      je ne sais pas qui tu es, mais sans méchanceté aucune, il serait souhaitable que tu trouves quelqu’un dans ton entourage qui te guide dans le cadre de l’orthographe et la grammaire ! Ce sont des choses dont on se dit, "je n’en aurai pas besoin " mais là tu veux embrasser le monde du commerce, tu te dois à ce que ton courrier te preprésente dans un premier temps auprès de tes collaborateurs ! Ce sont des règles simples qui une fois que tu les as acquises ne te quittent plus ! J’ai eu la chance d’avoir un bon insttituteur en CM2, j’ai 60 ans, je n’ai rien perdu, et ça me sert, ça me sert bien ! Alors dis-toi qu’il n’est jamais trop tard pour commencer ! Et bon Courage ! Paul

    • 9 avril 2010

      Bonjour, juste pour info si tu n’as rien oublié de ta scolarité alors "insttituteur" sa ne s’écrit pas comme sa. Quand on critique les gens sur leurs fautes, il faut au moins essayer de ne pas en faire soi-même.

    • 12 avril 2010

      Bonjour, tu critiques mais toi aussi tu fais des fautes... "sa ne s’écrit pas comme sa"... On écrit plutôt "cela ne s’écrit pas comme cela" ou "ça ne s’écrit pas comme ça"...

  • 18 mars 2010, par malric

    bonjour !vla j’ai besoin de savoir si je me lence dans l’auto-entreprise"la peinture"es que c’ést possible de devenir auto-entrepreneur en sachant que je n’est actuellement pas d’emploi ni chomage ni daide ?je vous remercie d’avance en espérent une reponse au plus vite svp !!encore mercie

    • 18 mars 2010

      Il n’est pas nécessaire d’être au chômage pour créer son entreprise. Oui, vous pouvez devenir auto-entrepreneur mais êtes-vous inscrit à Pôle Emploi (même non indemnisé, il est évidemment possible de s’inscrire à Pôle Emploi). Dans ce cas, demandez un rendez-vous à un conseiller pour lui faire part de votre projet et qu’il vous redirige vers des personnes qui pourraient vous soutenir dans ce projet. Par ailleurs, avez-vous pris contact avec une association d’aide à la création d’entreprise ?

  • 17 mars 2010

    bonjour jai actuellement une s a r l avec un associe 50-50 on es sur le point de faire un liquidation judiciaire puis je deja devenir auto entrepreneur dans le meme domaine (pose de revetements de sols) merci de votre reponse

  • 17 mars 2010, par Onelove

    Moi je suis étranger avec un titre qui me permets de travailler.
    Actuellement, je travaille et j’aimerais savoir si je cumuler avec le statut d’auto entrepreneur ? car mon salaire seul ne me permet pas de vivre aisement.
    Merci

  • 16 mars 2010, par jc

    bonjour
    puis-je utiliser le statut d auto entrepreneur pour faire de l achat vente en neuf et occasion en commerçant non sédentaire ,et donc obtenir (car je crois que cela est necessaire pour pouvoir exercer ) : le kbis et la carte de commerçant ambulant ?
    de plus apparemment on ne peut pas etre auto entrepreneur et etre inscrit au registre du commerce ! merci de votre reponse

    • 18 mars 2010

      Absolument, une activité de commerçant ambulant exige un Kbis que l’on obtient uniquement lors de l’immatriculation d’une société (EURL, SARL...) ou d’une entreprise individuelle au registre du commerce et des sociétés.

    • 23 mars 2010

      Merci de souligner cette contradiction. Un auto-entrepreneur ne peut devenir commerçant ambulant étant donné qu’il n’est pas enregistré au registre du commerce et des sociétés (RCS). Je vais regarder vos deux liens et corriger en conséquence.
      Merci encore.

    • 4 mai 2010

      Bonjour
      j’aurais aimer savoir si l’ont s’inscrit au registre du commerce pour etre marchand ambulant peut on
      avoir le statut d’ ’auto-entrepreneur.car je désire me lancer dans la vente de produit pour enfants sur les marcher et les brocantes.
      Si oui pouvez vous me dire comment faire ?
      Merci pour votre réponse.

    • 4 mai 2010

      Non, un auto-entrepreneur ne peut s’inscrire au RCS et donc exercer une activité de commerçant ambulant.

    • 5 décembre 2012

      Attention, la préfecture n’exige pas obligatoirement une inscription au RCS, voir sur le forum des artistes inscrits à la MDA la réponse formulée par la préfecture et rapportée par un visiteur. Nos articles sur les commerçants ambulants sont depuis mis à jour.

  • 16 mars 2010

    Mon amie est espagnole. Peut-elle devenir AE ?

    Merci

  • 16 mars 2010, par cybermamie

    Bonjour. Aujourd’hui retraitée, mais ayant effectué la seconde partie de ma carrière dans la fonction publique, je ne suis pas affiliée aux régimes généraux d’assurance maladie et de retraite. Suis-je autorisée à créer une AE sans être contrainte de remettre en question retraite et couverture sociale ?
    Merci d’avance.

    • 1er avril 2010

      Couverture sociale, vous ne la perdrez pas ; retraite, elle pourrait être diminuée au-delà d’un certain seuil de revenus professionnels. Pour connaître ce seuil, le seul moyen consiste à contacter votre caisse de retraite, chacune ayant son fonctionnement propre. Cependant, je demande toujours un retour sur cette information qui intéresse beaucoup de visiteurs. Pourriez-vous donc nous indiquer sur ce forum le contenu de la réponse de votre caisse de retraite ? Merci d’avance.

  • 16 mars 2010

    Bonjour,

    quelle est la différence entre freelance et auto-entrepreneur ?

    Merci pour votre réponse !

    • 16 mars 2010

      Etre freelance, cela ne veut juridiquement rien dire, juste que l’on travaille à son compte, ce qui peut se faire avec les statuts d’auto-entrepreneur, de micro-entrepreneur, d’entrepreneur individuelle, bientôt l’EIRL, en portage salarial également...

  • 15 mars 2010, par Princess

    Bonjour,

    Etant salariée à temps complet en CDI (responsable administrative dans une école privée), je souhaiterai me lancer dans la gestion administrative à domicile sous le statut d’auto entrepreneur, tout en gardant mon statut de salariée, est-ce possible ?

    Merci pour votre réponse

    • 16 mars 2010

      Vous n’avez pas le statut de fonctionnaire, vous pouvez donc librement cumuler votre contrat de travail avec une activité d’auto-entrepreneur qui ne concurrence nullement l’activité de votre employeur.

  • 15 mars 2010, par Topher55

    Bonjour,

    J’ai une petite question je voudrais savoir si je devient auto entrepreneur plaquiste puis-je prendre un ouvrier car seul pour le placo se n’est pas facile

    Cordialement

    • 16 mars 2010

      Je ne connais pas de texte de loi interdisant l’embauche d’un salarié par un auto-entrepreneur. Mais d’un autre côté, cela n’a pas beaucoup de sens. En effet, les charges liées à une embauche sont supérieures aux charges estimées d’un auto-entrepreneur. Dans votre domaine, des charges réelles supérieures à 50% de votre chiffre d’affaires ne rendra pas fiscalement intéressant le choix de ce statut.

      Lorsqu’on a des charges réelles importantes (des salariés par exemple), mieux vaut opter pour une entreprise classique ou les charges sont prises en compte pour leur montant réel.

      Dans votre cas, ne pourriez-vous pas intervenir avec un autre auto-entrepreneur qui facturerait également votre client. Deux factures pour une même prestation, c’est commercialement un peu compliqué à expliquer mais ce serait une solution.

  • 11 mars 2010, par sutra

    peut on faire de la negociation de prix , de devis pour les particuliers ? rechercher la meilleure offre entre differents fournisseurs. Essayer de faire baisser le prix d une voiture d une maison d une TV...... qu ils souhaitent acheter(contre remuneration)

    • 6 mai 2010

      Un auto-entrepreneur ne peut pas devenir courtier en assurance notamment, or les prestations que vous envisagez sont très proches du courtage en assurance. Etant donné que je réponds très tardivement à votre question, avez-vous trouvé d’autres informations ?

  • 11 mars 2010, par druart

    bonjour
    je souhaiterais avoir plus d’info sur l’auto entrepreneur
    Je suis propriétaire d’une ancienne fermette avec box et je voudrais louer mes box sous ce régime
    est ce possible ?

    • 11 mars 2010

      Les activités immobilières sont incompatibles avec le statut d’auto-entrepreneur.

  • 11 mars 2010, par SONIA

    Bonjour, je souhaiterais savoir si l’on peut devenir auto-entrepreneur
    et avoir un travail fixe en même temps.
    Peut-on avoir des aides pour monter sa société ?

    • 11 mars 2010

      Vous pouvez absolument cumuler un contrat de travail avec une activité d’auto-entrepreneur. Maintenant, il ne faudra pas concurrencer votre employeur. Votre activité secondaire devra donc être distincte de votre activité salariée (pour respecter votre contrat de travail, clause d’exclusivité ou de non concurrence ou pas).

  • 10 mars 2010, par topino

    bonjour . ma question est : j ai 53 ans sans emploi et sans aide . je voulais savoir si je peu etre auto -entrepreneur dans le depannage voiture car je possede une depanneuse. ce qui revient je pense a la qualification d offre de services. merci de votre reponse cordialement

    • 11 mars 2010

      La qualification est la bonne (cotisations 21,3% du chiffre d’affaires). Maintenant, il faudrait contacter votre CFE pour obtenir des conseils personnalisés sur votre dossier. En particulier, notez bien que vos charges réelles (assurance, essence...) ne seront prises en compte que forfaitairement. Il faut donc absolument que vous estimiez le montant de ces charges pour vérifier que vos cotisations sociales ne seraient pas moins élevée avec la création d’une entreprise individuelle.

  • 10 mars 2010, par negese

    Bonjour,

    je suis actuellement educateur sportif salarié, et j’aimerai être auto entrepreneur....Monter des projets sportifs comme des raids, des trails et egalement faire de la prestation de services....Avec le statut d’auto entrepreneur, ai-je le droit de faire de la prestation de services... ?
    et a t-on le droit d’embaucher une personne ??
    Merci de votre réponse

    • 11 mars 2010

      Un auto-entrepreneur qui exerce une activité de services cotise aux différentes caisses de cotisations à hauteur de 21,3% de son chiffre d’affaires.

      Un auto-entrepreneur peut théoriquement embaucher un salarié mais deux limites à cette embauche :
      - les charges réelles de l’auto-entrepreneur sont estimées or des charges salariales sont toujours supérieures aux charges estimées de l’auto-entrepreneur. Le régime réel de l’entreprise individuelle s’impose donc dans ce cas.
      - le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur est limité à 32.100€ par an et l’embauche d’un salarié est incompatible avec ce seuil.

  • 9 mars 2010, par marjorie

    bonjour je voudrais devenir auto entrepreneur pour nettoyage des vitres et encadrement chez les particuliers et petites entreprises me faut il un plan business et me faut t il un immatricule.merci

    • 25 mai 2012

      Un business plan, c’est l’outil qui permet d’anticiper les résultats à attendre de son activité. C’est également le moyen de se poser toutes les bonnes questions et d’anticiper toutes les charges liées à son activité. Ce n’est pas obligatoire, mais établir un compte de résultat prévisionnel est le minimum.

      Suite à votre inscription au statut d’auto-entrepreneur, vous recevrez un numéro SIRET qui vous autorisera à débuter votre activité.

  • 8 mars 2010

    Bonjour,

    en quoi la MDA est-elle plus profitable à un designer que le statut d’AE ?

    Merci !

    • 11 mars 2010

      En raison des taux de cotisations.

      Mais, finalement, cette comparaison est maladroite de ma part, puisque les activités qui relèvent de la MDA ne peuvent être exercées avec le statut d’auto-entrepreneur.

  • 8 mars 2010

    Bonjour,

    Comment fonctionne l’imposition si l’on ne travaille sous le statut d’auto-entrepreneur sans rythme régulier ?
    En clair : si je fais un chiffre d’affaire annuel de dix euros, je ne serais imposable que sur cette somme ? Même si elle est très faible ?

    Merci pour votre réponse

    • 9 mars 2010

      Absolument, un auto-entrepreneur conserve son statut même si son chiffre d’affaires est nul durant une durée maximum de 3 ans (après quoi il deviendra automatiquement entrepreneur individuel). On peut donc déclarer 10€ de chiffre d’affaires annuel et conserver sans limitation son statut d’auto-entrepreneur.

  • 8 mars 2010, par devin

    bonjour , etant en conge parental je desire devenir autoentrepreneur courant juillet pour le confectionnage de rideau et autre dans la couture je voudrais savoir comment faire pour pouvoir exserces a domicile merci de votre reponse

  • 5 mars 2010, par maud

    Bonjour je suis actuellement en alterance , l’année prochaine je souhaiterai ouvrir une société d’organisation d’évenements (évenementiel .....) . ai- je le droit de prétendre au statut d’auto entrepeneur ? (sachant que je serrai toujours en alternance l’année prochaine ? )

    merci par avance de votre réponse .

    cordialment

    • 8 mars 2010

      Un auto-entrepreneur peut avoir une activité dans l’événementiel, mais peut-il cumuler cette activité avec un contrat d’apprentissage. Certainement, comme tout étudiant et tout salarié, si rien ne s’y oppose dans ce contrat d’apprentissage. En revanche, même si cela n’est pas obligatoire, il serait judicieux d’en informer votre responsable dans l’entreprise qui vous emploie, pour s’assurer de son agrément.

  • 2 mars 2010, par Illyanna

    Bonjour

    Je suis actuellement en train de me renseigner sur mon statut ainsi que sur mes droits si je deviens modèle pro. Je suis un peu perdue, si vous pouviez me donner quelques pistes je vous en remercie.

    Sandrine

    • 2 mars 2010

      Oui, quelle est votre question ? Et sous quel statut social exercent les autres modèles (si vous avez l’information) ?

  • 2 mars 2010, par elisabeth

    bonjours je desir devenir auto entrepreneur service à la personnes pour ménage repassage .dois je avoir un agrément simple ou pas et dois je faire aparaitre une tva et doisje faire des facture si on me paie en cesu merci

    • 2 mars 2010

      Un auto-entrepreneur n’est pas soumis à TVA, mais ne peut pas non plus percevoir de CESU dans le cadre de son activité d’auto-entrepreneur :

  • 1er mars 2010, par meryll.dg

    Bonjour,
    Ayant créé une AE de services informatique à domicile, je pensai proposer une réduction de 10% pour les clients chez lesquels j’interviens plusieurs fois, proposer aussi un parrainage (10 pour le parrain et le filleul), le 5ème cours à moitié prix.

    Ma question : Même si j’ai qu’un seul prix de base, avec ces possibilitées de remise, au fianal je vais me retrouver avec des factures à différents tarifs lors de ma déclaration, est-ce légal ? ou faut-il créer un document style CGV ou contrat ?

    Merci beaucoup !

    Meryll

    • 2 mars 2010

      De quelle déclaration parlez-vous ? Lors de votre déclaration (trimestrielle je suppose) de chiffre d’affaires, vous n’indiquez que le montant total de votre chiffre d’affaires pour la période. A aucun moment on ne vous demande le détail de vos factures. En cas de contrôle fiscal ou social en revanche, il vous sera demandé de présenter votre livre des ventes : vos factures correspondant aux encaissements clients déclarés feront foi. En revanche, il ne vous sera jamais demandé que toutes vos prestations soient vendues au même prix.

  • 1er mars 2010, par dd

    je suis au chomage depuis juillet 2009, je souhaite devenir AE en achetant des objets dans les vide greniers puis les renover et les vendre pour le moment a mon domocile (garage)est ce possible ? un grand merci d avance pour la reponse

    • 2 mars 2010

      Oui, c’est possible, et c’est même ce que font déjà beaucoup de brocanteurs qui vendent leur marchandise via des sites tels qu’ebay (qui a "sponsorisé" en 2009 lors de son lancement le statut d’auto-entrepreneur pour cette raison). Cependant, vous devez noter que les frais de port dans ce cas refacturés aux clients entrent dans le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur et donc dans sa base de calcul de ses cotisations.

      Cependant, étant donné que vous êtes bénéficiaire de l’ACCRE (à demander simultanément à votre inscription) votre taux de cotisations sera très modéré les premières années d’activité.

  • 28 février 2010, par louis

    bonjour,je suis salarié dans le BTP et aimerais faire de la location de château et jeux gonflable. Puis je le faire en tant qu’auto-entrepreneur ? et vers qui dois je me tournée pour commencer cette activité ?

    • 1er mars 2010

      Les opérations de location de matériel ou de biens de consommation durable, sauf si elles présentent un caractère accessoire ou connexe pour une entreprise industrielle ou commerciale, ne peuvent être exercées avec le statut d’auto-entrepreneur (ni celui de micro-entreprise). C’est l’une des activité interdites aux auto-entrepreneurs.

  • 26 février 2010, par Lecoutre

    Bonjour,

    Je souhaiterai crée mon entreprise dans un premiere temp sur internet et dans des reunnion du genre tupeware.
    Et ce que je perd mes droit en tant que chomeur ?
    Quel sont les modalité a remplir ?

    MMerci d’avance

    • 5 décembre 2012

      Non, voir le dossier Financement d’une entreprise, vos droits aux ARE y sont précisés.

  • 25 février 2010, par Didier LM

    Je voudrai changer de siret en cours d’année. En effet, je suis plus dans le service en général que dans un domaine particulier. Je me suis engagé dans l’entretien de tombe et je voudrai élargir le nombre de service pour augmenter mes chances de réussite, est-ce possible.J’ai commencé mon activité depuis Décembre 2009.
    Merci

    • 11 mars 2010

      Vous souhaitez indiquer que votre entreprise a changé d’activité. Aussi, ce n’est pas votre numéro SIRET qui est à modifier (il y a continuité de la personnalité morale de l’entreprise créée) mais son code APE d’activité. Pour cela, vous devez informer votre CFE, par internet éventuellement :

  • 24 février 2010, par Mumu82

    bonsoir
    je désire créer une activité en tant qu’auto entrepreneur dans le domaine création de montage vidéo, suis je dans le commerce, l’artisanat ou le libéral, je ne trouve nul part mon activité répertorié. merci d’avance pour votre réponse

    • 25 février 2010

      Tout d’abord, votre activité pourrait-elle être prise en charge par la MDA ? Je vous conseille de leur téléphoner, le statut d’artiste restant plus avantageux que le statut d’auto-entrepreneur.

      Sinon, votre activité relèverait des BNC, mais RSI ou CIPAV ? Il faudrait contacter le RSI peut-être en premier, la CIPAV ayant tellement traîné des pieds pour permettre une adhésion au statut d’auto-entrepreneur...

  • 23 février 2010, par Bricopack

    En tant que demandeur d’emploi depuis le mois de Juillet 2009, je réfléchit à un projet d’AE amenée à évoluer (statut) au fil du temps.

    Quels sont les avantages que possède le demandeur d’emploi en devenant un AE ? Garde t-il ses indemnisations ou comment sont elles recalculées, pour des indemnisations situées aux alentours du SMIC ?

    Merci de votre réponse et bravo pour votre site.

    PS : Si vous êtes intéressé, vous pouvez publier vos guides sur mon site ci dessous.

    • 23 février 2010

      Les chômeurs sont incités à créer une entreprise par le maintien de leurs allocations lors du lancement de l’activité, le bénéfice de l’ACCRE, un encadrement particulier par Pôle Emploi...

  • 22 février 2010, par céline

    Bonjour,

    Etant en ce moment factrice en CDI, je souhaite monter ma boutique de lingerie feminine, avec un local d’ un loyer de 623euros. Est-ce possible de passer par le bien de auto-entrepreneur pour réaliser ce projet, tout en donnant un congé sans solde a mon travail.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse

    Cordialement.

    • 22 février 2010

      Oui, c’est toujours possible mais le statut d’auto-entrepreneur n’est pas forcément la meilleure structure juridique. En effet :
      - l’auto-entrepreneur ne bénéficie pas du droit au bail sur un bail commercial : au-delà du délai de 9 ans, le propriétaire pourra reprendre son bien et l’auto-entrepreneur ne pourra faire valoir son droit au bail pour y demeurer.
      - les charges de l’auto-entrepreneur sont prises en compte forfaitairement. Aussi, avec un loyer de plus de 7500€ par an, vous risquez fort de réaliser une marge plus faible que celle anticipée par les créateurs de ce statut. En effet, votre loyer représente déjà 10% environ du chiffre d’affaires maximum que vous avez le droit d’effectuer avec ce statut.

      Avez-vous réalisé votre business plan, au minimum un compte de résultat prévisionnel ? C’est une condition essentielle pour choisir son statut d’une part, et pour trouver un local d’autre part.

  • 22 février 2010

    bonjour je voudrais savoir si en tant que main d’oeuvre ou service de remplacement sur les exploitations agricoles je peux etre auto entrepreneur

  • 21 février 2010, par stéphane

    puis-je devenir auto-entrepreneur en tant que guérisseur magnétiseur
    radiesthésiste ?
    merci de me répondre .

  • 20 février 2010, par POUNETTE09

    BONJOUR
    JE SUIS AU CHOMAGE ET JE VOUDRAI OUVRIR UN MAGASIN DE COUNTRY POUR VENDRE VETEMENTS ,BOTTES CHAPEAUX ETC COMMENT DOIS JE M Y PRENDRE JE N AI AUCUNE EXPERIENCE EN CE DOMAINE MAIS JE SUIS FAN DE COUNTRY ET PAS DE MAGASIN SUR 50 KM AUX ALENTOURS
    MERCI

    • 22 février 2010

      Un magasin ? Cela signifie :
      - de présenter un business plan à une agence ou directement à un propriétaire, sans cela vous n’obtiendrez jamais de bail,
      - des charges fixes qu’il s’agit d’estimer. En effet, dans les régimes simplifiés tel que le statut d’auto-entrepreneur (ou régime micro-entreprise) les charges réelles ne sont pas prises en compte. Les prélèvements obligatoires sont en effet calculés sur le chiffre d’affaires et non sur le résultat.

      Vous en êtes au début de votre projet, il faut maintenant travailler à son écriture.

  • 19 février 2010, par mme frison

    bonjour je suis actuelement en cheque emplois service attend que femme de menage chez des particulier en cdi a temp partiel ( entre 400 et 500e par mois )
    je voudrais savoir si je pouvez gardez mon travail et etre auto entrepreneur
    dans la reparation d’ordinateur maintenance , reformatage etc a domicile
    merci

    • 23 février 2010

      Oui, le cumul salarié en chèque emploi service et auto-entrepreneur est possible.

  • 18 février 2010, par michael

    bonjour je voudré savoir en tant que plombier si j’ai la possibilité d’etre auto entrepreneur ? et par la suite si ce statu ne me convien pourrais je changer sans conditions ?

    • 18 février 2010

      On peut devenir plombier auto-entrepreneur, mais ce statut ne vous soustrait pas à toutes les obligations de qualifications imposées pour l’exercice d’une profession (il faudrait contacter la chambre des métiers pour vérifier qu’aucune qualification particulière n’est exigée pour devenir plombier).

  • 18 février 2010, par MHF

    Si je prends ma retraite sans avoir tous les trimestres demandés. Aurai-je le droit de m’inscrire en tant qu’auto-entrepreneur pour m’arrondir mes fins de mois. j’ai 60 ans.

    • 18 février 2010

      Oui, absolument, et si vous voulez mon avis : ce statut d’auto-entrepreneur a un peu été créé pour cela et pour anticiper qu’avec l’allongement de la durée de cotisation d’une part, et des carrières de plus en plus décousues d’autre part, de plus en plus de retraités ne percevront pas une retraite à taux plein.

  • 17 février 2010, par Sieg

    Bonjour, est ce que je peux bénéficier du statut auto-entrepreneur si je crée une boutique en ligne pour une activité d’achat-revente. Y a t-il des démarches particulières ? Merci d’avance.

    • 18 février 2010

      Rien de particulier pour cette activité avec le statut d’auto-entrepreneur, si ce n’est que les frais de port qui seront remboursés par vos clients entreront dans vos encaissements et donc votre chiffre d’affaires (qui sert de base de calcul à aux prélèvements obligatoires des auto-entrepreneurs et micro-entrepreneurs).

  • 16 février 2010, par taveau

    je suis actuellement au r.s.a et voudrais crée une a.e.j’ai besoin de 2 salarier et d un véhicule utilitaire(le prix est de 22000euros)et d’un fond de roulement important(pour les matière 1er.).je voudrais savoir a quel prêt j’aurais droit et les quel ;pour le véhicule,le fond de roulement,les employée,et les aides que j’aurais droit.j’ai pas de fond propre,car je n’ai pas de travaille a l’heure actuel.

    • 16 février 2010

      Ne devenez pas auto-entrepreneur ! Si vous avez besoin d’un investissement initial de 22.000€ et de deux salariés pour faire fonctionner votre activité, il ne faut surtout pas choisir un statut (auto-entrepreneur ou micro-entreprise) dans lequel :
      - vos immobilisations ne seront pas amorties,
      - vos charges seront estimées,
      - votre chiffre d’affaires sera limité (avec 2 salariés, si vous vous limitez au plafond prévu pour ces statuts simplifiés, votre activité n’a aucune chance de survie).

      Il faudrait davantage se tourner vers la création d’une SARL et se faire aider dans ce projet par un conseiller Pôle Emploi (qui vous permettrait un suivi par un expert-comptable par exemple).

  • 15 février 2010, par amadonna

    Bonjour, je souhaite monter une entreprise en auto entrepreneur, puis-je la monter avec ma soeur ? et je suis en congé maternité et ma soeur en congé parental, a t-on le droit de monter une entreprise sans attendre la fin de nos congés ?

    • 16 février 2010

      Non, il n’est pas possible de s’associer avec le statut d’auto-entrepreneur.

      Non, on ne peut avoir une activité professionnelle durant un congé maternité ou un congé parental.

  • 13 février 2010, par antho

    BONJOUR,

    je souhaite devenir auto entrepreneur pour etre vendeur à domicile d’alcool es ce possible ?
    ai je besoin d’une autorisation particulière ?

    merci

    • 13 février 2010

      Oui, je pense... Ca finit par conduite à n’importe quoi ce statut d’auto-entrepreneur !

  • 12 février 2010, par Merkator

    Je voudrais devenir autoentrepreneur en prestation de service pour les nettoyages de tombes et tout ce qui concerne les entretiens de bien privés, terrasses et autres...

    Merci de m’expliquer les démarches à effectuer pour rendre cette affaire viable.

    • 25 mai 2012

      Toujours commencer par un business plan, c’est un travail essentiel est inévitable.

  • 10 février 2010, par fanny16

    bonjour,

    je souhaite devenir AE en coiffure à domicile, actuellement je suis en congé parental qui prend fin novembre 2010 et je souhaiterais effectuer mes démarches publicités etc... dans l’immédiat est ce compatible, peur de se retrouver sans rien à la fin de mon congé ? Une autre question en tant qu aide à la personne on peut effectuer des soins esthétiques à domicile est ce valable aussi pour la coiffure. exemple : les personnes agées qui ne peuvent se déplacer ; ou voir personnes malades.

    merci de votre réponse

    • 10 février 2010

      Rien ne vous empêche de préparer la création de votre entreprise durant votre congé parental (définition de votre politique marketing, étude de marché par des rencontres avec des clients potentiels... voir le lien suivant).

      la coiffure à domicile existe évidemment, alors pourquoi pas la pratiquer avec le statut d’auto-entrepreneur ?

  • 10 février 2010, par stephane

    Bonjour
    J’ai actuellement une activité indépendante (profession libérale) en déclaration controlée.

    Puis-je créer en même temps une seconde activité complètement différente (édition de livre) en auto-entrepreneur ?

    • 10 février 2010

      On ne peut pas posséder 2 entreprises individuelles. Or le statut d’auto-entrepreneur est assimilé à une entreprise individuelle. Vous ne pouvez donc pas davantage vous inscrire auto-entrepreneur que créer une micro-entreprise à côté de votre entreprise individuelle actuelle (relevant des BNC, mais il en serait de même si vous releviez des BIC).

    • 30 mai 2010

      Bonjour,
      Je suis depuis avril 2009 travailleur indépendant, régime BNC (profession libérale, psychologue) et salarié de l’éducation nationale. J’ai obtenu de l’éducation nationale l’autorisation.
      Ma 1ère année est déficitaire de 3950 euros (normal). J’ai peur d’être rapidement submergée par les charges sociales. Puis-je demander le statut d’auto- entrepreneur alors que j’ai démaré mon activité en tant que travailleur indépendant ? Ai-je intérêt à le faire en sachant que pour les années à venir mon chiffre d’affaire ne dépassera 2500 euros par mois ? Merci de vos réponses. Cordialement. Carole.

    • 31 mai 2010

      Vous êtes en BNC au régime normal ou sous le régime fiscal de la micro-entreprise ? En effet, si vous êtes au régime normal (cotisations sociales forfaitaires les 2 premières années avant ajustement), pour bénéficier du régime micro-social de l’auto-entrepreneur (cotisations proportionnelles au chiffre d’affaires), il faudrait opter pour le régime de la micro-entreprise (qui vous permettra de bénéficier du régime micro-social, mais pas avant 2011 maintenant...).

      Je vous conseille de contacter votre CFE pour être conseillée sur les démarches à suivre.

  • 8 février 2010

    bonjour,
    je suis technico commercial dans le BTP
    pouvez vous me dire si je peux me déclarer auto-entrepreneur :
    en tant que guérisseur magnétiseur radiesthésiste.

    dans l’attente de votre réponse ! merci

  • 7 février 2010, par didine

    bonjour je suis actuellement conseillére beauté et j’aimerai me lancer en auto entrepreneur dans ce domaine ( soins visage, maquillage etc..)
    est ce possible ou pas ?
    merci de me renseigner .
    cdlt

  • 5 février 2010

    Bonjour, je suis actuellement au RSA et je désire m’inscrire en tant qu’auto-entrepreneur dans le domaine de l’infographie. Création de cartes de visites, flyers etc... Puis-je avoir droit a des aides et continuer à bénéficier du RSA le temps que mon entreprise démarre. Si oui quel statut dois-je adopter ? Merci de vos réponses.

    • 5 février 2010

      Oui, vous pouvez cumuler le RSA et le statut d’auto-entrepreneur dans les conditions suivantes :

  • 4 février 2010, par imen

    je souhaiterai devenir auto entrepreneur mais j’ai pas les fonds necessaires a qui je peux m’adresser pour avoir droit a des aides

    • 5 février 2010

      Plus que des aides financières pour devenir auto-entrepreneur, vous pourrez sur dossier demander un prêt à la création d’entreprise, qui pourra être complété d’un prêt OSEO (voir rubrique ci-dessous) :

  • 3 février 2010, par mary1706

    Bonjour
    Je suis mariée,mon mari travaille dans une entreprise de btp et nous avons 3 enfants scolarisés.Je suis mère au foyer et j’aimerais reprendre une activité professionnelle et créer mon entreprise(en auto-entrepreneur)dans la création et la vente d’objets et de projets décoratifs.
    Est-ce possible ?Quelles sont les charges à payer ?Comment cela se passe-t-il au niveau des impôts ?de l’Urssaf ?Quels sont les risques encourus pour notre foyer si l’entreprise ne fonctionne pas ? Cordialement.

    • 5 février 2010

      Il faudrait consulter la rubrique Auto-entrepreneur de ce site pour y voir un peu plus clair. Dans l’attente, vous pouvez parfaitement lancer votre activité, vos cotisations (URSSAF incluses) seront proportionnelles à votre chiffre d’affaires encaissé et nulles en l’absence de chiffre d’affaires. Votre imposition à l’IR sera calculée sur la base de votre revenu d’activité (chiffre d’affaires diminué d’un abattement forfaitaire) ou, dans le cas du prélèvement libératoire, par l’application d’un taux forfaitaire sur la base du chiffre d’affaires. Il n’y a aucun risque à se lancer auto-entrepreneur dans la mesure où une simple déclaration suffit pour cesser son activité.

  • 2 février 2010, par mme mizrahi

    bonjour ,je souhaiterais avoir un conseil,je desirerai ouvrir une boutique en ligne sur internet,est ce le statut d’auto entrepreneur est le bon ?aurais je un numero de siret ? quelles démarches doit je éffectuer en 1er ? merci d’avance pour vos reponses et vos conseils,votre site est super riche en informations.

    • 11 mars 2010

      L’inscription au statut d’auto-entrepreneur peut se faire ou bien auprès de son CFE, ou bien via le site lautoentrepreneur. Suite à cette inscription, vous recevrez votre numéro SIRET. Mais êtes vous bénéficiaire de l’ACCRE. Dans ce cas, je vous conseille de demander cette aide simultanément à votre inscription.

      Le statut d’auto-entrepreneur est un statut possible. Votre site sera-t-il un site marchand ? Dans ce cas, vous serez auto-entrepreneur relevant des BIC pour une activité d’achat-revente avec des cotisations égales à 12% de votre chiffre d’affaires.

      L’inconvénient du statut d’auto-entrepreneur, c’est donc que l’on paie des cotisations et des impôts même lorsque l’on réalise des pertes. Par exemple, si votre marge est insuffisante pour financer la construction d’un site internet, le régime réel (les charges sont prise ne compte pour leur montant réel et c’est le résultat de l’entreprise qui est la base de calcul des cotisations) de l’entreprise individuelle par exemple serait plus adapté.

      Autre inconvénient pour la VPC : les frais de port entrent dans le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur et donc dans la base de calcul de ses cotisations : l’auto-entrepreneur paye des cotisations sur les frais de port qui lui sont remboursés par ses clients !

  • 1er février 2010, par ohoohohoh

    bonjour j aimerais devenir autoentrepreneur mais je suis deja salarié a temps plein et je souhaiterai faire dans le meme domaine que mon employeur mais sans utiliser son fichier clients ai je le droit légalement de devenir un conccurrents de mon patron ?
    ce serait pour faire de la vente de rdv dans les energies renouvelables.

    • 23 février 2010

      Le problème n’est pas d’utiliser ou non le fichier professionnel de votre entreprise (ce qui serait évidemment grave, mais c’est un autre problème) mais de ne pas respecter le droit du travail.

  • 1er février 2010, par caroline

    bonjour,

    je suis assistante maternelle mais toujours pas de contrat actuellement, puis je cumuler ce travail avec le statut d’auto entrepreneur ? Je souhaite creer un site internet en faisant de la revente de bijoux est ce possible ? Et pourrai je avec ce statut vendre sur le net et faire les marchés ?

    Merci de votre réponse

  • 29 janvier 2010, par princessefalcon

    Bonjour. Je suis actuellement au rsa et je souhaite devenir auto entrepreneur pour faire du service à la personne. Est- ce possible ou dois je etre inscrite chez les demandeurs d’emplois depuis un certain temps. Merci

    • 10 février 2010

      Bénéficiaire du RSA, vous pouvez évidemment devenir auto-entrepreneur et, de plus, vous serez bénéficiaire de l’ACCRE consistant en une réduction de vos cotisations sociales. Enfin, durant les premiers mois d’activité, votre RSA pourra être partiellement maintenu et compléter vos revenus d’auto-entrepreneur.

      Il existe bien des associations d’aide à la création d’entreprise qui pourrait vous soutenir dans ce projet (et vous permettre de rencontrer d’autres personnes qui souhaitent intervenir sur le même marché, échanger des expériences...). Pour les connaître, un conseille Pôle Emploi saurait vous guider. Aussi, je vous conseille de vous inscrire à Pôle Emploi (lire dans la rubrique "aides à la création d’entreprise" le rôle de conseil de Pôle Emploi pour les créateurs d’entreprise).

      Bon courage, car cette inscription retardera peut-être un peu le lancement de votre activité mais la rendra certainement moins risquée et vous permettra le soutien parfois utile lorsque l’on se destine à travailler à son compte.

  • 28 janvier 2010, par Amandine

    Bonjour, je suis actuellement en CDI dans la région parisienne. Je souhaite repartir dans ma région natale en bourgogne. Et je souhaiterai profiter de cette occasion pour devenir auto entrepreneur. J’ai déjà mon projet en tête. Mais la question que je me pose est si je démissionne et que mon activité ne fonctionne pas et donc que je suis obligé d’arrêter, aurai-je droit aux allocation chomage puis que j’aurai démissionné de mon emploi ? Car ce n’est pas possible de négocié un licenciement à l’amiable dans mon entreprise. Et ayant un bébé de 7 mois à ma charge et seule je ne peux me permettre de me lancer si je ne suis pas sur d’avoir un revenu minimum dans le cas ou mon activité ne fonctionne pas, afin de me permettre le temps de trouver un emplois.
    Merci d’avance.

    • 10 février 2010

      Non, vous n’aurez pas le droit à des allocations chômage après une démission et un auto-entrepreneur ne cotise pas aux Assedic.

      La meilleure situation aujourd’hui pour créer son entreprise est d’être chômeur. C’est une provocation évidemment, mais je ne peux m’empêcher de faire le parallèle entre la création du statut d’auto-entrepreneur et la possibilité désormais de la rupture conventionnelle des CDI (qui donne droit à des allocations chômage).

      Pour les salariés démissionnaires, créer une entreprise est beaucoup plus risqué. Une solution : rechercher un emploi à temps partiel et cumuler cet emploi avec une création d’entreprise.

  • 28 janvier 2010, par danielle40

    bonjour, je suis actuellement à la recherche d’un emploi(aucun revenu car j’ai démissionnée de mon travail"arcellement moral") j’aimerai devenir auto-entrepreneuse dans le service à la personne(ménage repassage...)qu’elles sont les démarches à faire et est que c’est possible !comment se faire connaître pour ce lancer auprès de quels organismes
    merci d’avance

    • 10 février 2010

      Oui, vous pouvez devenir auto-entrepreneur, très simplement éventuellement, par une inscription en ligne sur le site officiel lautoentrepreneur.com Ensuite, vous recevrez un numéro de SIRET (délai de quelques semaines) qui vous permettra de facturer vos premières prestations.

      En revanche, vous avez parfaitement raison, l’essentiel est de pouvoir rendre viable cette activité. Pour trouver une assistance lors de cette création d’entreprise, je vous conseille de vous tourner vers une association d’aide à la création d’entreprise, une antenne de l’ADIE par exemple, France Active, ou toute autre association dont vous trouverez les coordonnées à Pôle Emploi par exemple, auprès de votre M,airie...

  • 25 janvier 2010, par titjoe12

    Bonjour, je souhaite devenir auto-entrepreneur, et je voulais savoir si au moment où je m’inscris je dois debuter l’activité (commande de produit, créations de site qui peux prendre du temps). Merci de votre réponse

    • 9 février 2010

      Une fois inscrit auto-entrepreneur, il faudra d’abord recevoir votre numéro SIRET, et cela peut prendre parfois plusieurs semaines.

      Ensuite, effectivement, vous n’avez aucun obligation de réaliser du chiffre d’affaires immédiatement. Vous pouvez tout à fait déclarer le premier trimestre un chiffre d’affaires nul, cela n’aurait rien de surprenant ni d’inquiétant.

  • 24 janvier 2010, par Nanoue

    je souhaite devenir auto-entrepreneur dans la pose de flocage et de la sérigraphie. Dans la pratique, un fournisseur ou un magasin de sport me fournit gratuitement le support (t-shirt, coupe-vent, etc..) et me demande de fabriquer et de poser le flocage. Lorsque le travail est fait, il me règle donc ce travail et c’est lui qui vend le support terminé.
    Aurais-je intérêt à lui acheter le support vierge, le floquer et le revendre moi-même ?
    Que dois-je choisir ?

    • 10 février 2010

      Votre question est : la position de sous-traitant est-elle plus avantageuse que celle de l’entreprise qui assure la relation clients ? Ma réponse : ça dépend. Et ça dépend de tellement de choses qu’une étude de marché s’imposait certainement avant de vous lancer.

      Maintenant, une piste tout de même : étant donné que les charges de l’auto-entrepreneur sont estimées, plus la marge d’un auto-entrepreneur est importante, plus ce statut est avantageux.

      Autre piste : le calcul des cotisations est différent si votre activité principale est d’acheter un support puis de le vendre transformé (BIC achat-vente).

      Maintenant, à vous d’étudier votre marché, d’établir un business plan, de faire des choix stratégiques... même si les visiteurs de ce site peuvent également vous apporter leur contribution évidemment.

  • 23 janvier 2010, par Eva

    Bonjour,
    Je quitte mon entreprise fin avril (rupture conventionnelle). Puis-je dès à présent créer ma micro-entreprise (auto-entrepreneur) dans la vente de services-formation, et commencer mon activite, même si je suis toujours salariée de cette entreprise (à temps-complet) jusqu’à cette date ? Légalement, est-ce que l’entreprise qui m’emploie actuellement peut se retourner contre moi (j’ai une clause d’exclusivité à mon contrat).
    Merci pour votre réponse.

    • 24 janvier 2010

      Tout d’abord, attention à ne pas confondre la micro-entreprise (entreprise individuelle) et le statut d’auto-entrepreneur, même si au final les différences sont bien minimes. En revanche, les démarches de création ne sont pas identiques !

      Une clause de votre contrat de travail vous empêche de démarrer votre activité, pourquoi ne s’appliquerait-elle pas ? Et que dit votre contrat de travail pour la suite ? Avez-vous la possibilité de créer une activité concurrente dès le terme de votre contrat, dans la même région ?

  • 21 janvier 2010, par zéphyrion

    Bonjour,
    Je suis étudiante à l’école des gobelins mais avec le statut de salarié car ma formation est en alternance. Seuleument j’ai une activité de journaliste/chroniqueuse à côté de mes études qui commence à prendre de l’importance et une boîte de production me propose un job plus conséquent et me demande une convention de stage.
    En tant que salariée impossible d’acquérir ce fichu bout de papier donc j’aurais voulu savoir si le statut d’auto-entrepreneur pouvait donner lieu à un contrat légal entre les deux parties (moi et la boîte de production), même si le travail n’a lieu qu’une heure par semaine pour une émission télé, et surtout comment facturer la prestation dans ce cas et la déclarer ? Est-ce similaire à du freelance ? Et enfin journaliste c’est une profession libérale ?
    J’espère avoir été suffisamment claire sur ma situation et mes interrogations.
    Je vous remercie d’avance pour vos réponses.
    Bien cordialement
    PL

    • 24 janvier 2010

      Oui, le statut d’auto-entrepreneur vous permet de fonctionner comme un freelance (statut qui n’existe pas d’ailleurs) : votre actuel employeur vous fait un contrat précisant votre mission, le montant de vos honoraires que vous facturez au fur et à mesure de vos prestations.

      Votre chiffre d’affaires est déclaré trimestriellement et vous payez des cotisations sociales de 21,3% de votre chiffre d’affaires encaissé durant le trimestre. Voir FAQ Etudiant auto-entrepreneur.

  • 19 janvier 2010, par casse bonbon

    bonjour,
    Je suis salarié et afin d’avoir un revenu complémentaire je souhaite devenir auto-entrepreneur.
    J’ai le projet de proposer des buffets pour des soirées .
    Pour cela je vais certainement suivre des formations de cuisine et d’hygyène alimentaire.
    Est -il necessaire d’etre diplomé d’un cap ou bep pour ce projet de traiteur ?

  • 17 janvier 2010, par ceds25

    bonjour.
    je suis actuellement embaucher dans une entreprise et en dossier de surrendettement en bdf.
    j’aimerais me monter une auto entreprise dans le bois de chauffage mais devrais investir dans du materiel.puis-je trouver des aides comme des prets pour acheter ce qu’il me faut et demarrer mon activité ?

    • 9 février 2010

      Vous pouvez obtenir des aides régionales, départementales, mêmes communales et le meilleur moyen d’être informé est de contacter une association d’aide à la création d’entreprise, telle que l’ADIE, qui pourra par ailleurs vous accorder un prêt et vous assister dans votre plan de financement (conseils pour prêt bancaire, distribution d’OSEO...).

  • 16 janvier 2010, par Foin

    bonjour
    Je suis agriculteur au régime du bénéfice reel,
    je souhaiterai en parralèle creer une activité de terrassement avec une mini pelle, pouvez vous me dire si le statut d’auto-entrepreneur pourrai correspondre à ma situation et quel serai mon régime d’imposition
    Merci de votre réponse

    • 23 février 2010

      Oui, pourquoi ne pourriez-vous pas devenir auto-entrepreneur ? Votre régime social serait le régime micro-social :

  • 16 janvier 2010, par Lali

    Bonsoir,

    Actuellement au chômage, je crée mon activité de créatrice textile que je pensais prendre en auto-entrepreneur. D’autre part, on me propose une mission en communication (mon premier métier mais que je n’exerce pas en ce moment). je sais que le cumul d’activités d’auto-entrepreunariat est possible si les activités sont proches. Or là, création textile d’accessoires et consultant en communication, c’est très différent ? La création textile est secondaire mais importante. On m’a conseillé la création d’une association pour la création textile et du statut d’auto-entrepreneur pour le conseil en communication. Mais l’association ne me permet pas d’avoir des tarifs de matières premières (grossiste) ? et de rémunérer mon travail de créateur textile ? Dans ce cas, puis-je cumuler deux activités aussi différentes ? Mon conjoint peut-il être auto-entrepreneur sur l’activité textile (mais c’est moi qui suis en première ligne ????)
    merci de votre temps et de vos conseils.

    • 9 février 2010

      Effectivement, selon moi, vous ne pourrez pas exercer deux activités aussi différentes au sein d’une même entité juridique. La création textile n’entrerait-elle pas dans les métiers de la MDA (maison des artistes). C’est ce qui me semblerait le plus logique : un statut pour une activité principale de consulting et une activité secondaire de création.

      Vos missions de consultant peuvent aussi être exercées en portage salarial (voir également sur ce site).

      Enfin, votre mari peut effectivement exercer l’une des activités, (qui pourra vérifier que c’est lui la "couturière" ?) mais ce n’est pas autorisé.

  • 10 janvier 2010, par roger

    ah oui j’ai oublié de vous demander, si je commence en tant qu’aotu entrepreneur à etre payé pour les heures de debardages que j’effectuerai, ai je besoin de monter tout un dossier de buisness plan pour avoir droit à mon accre comme je vous l’ai dit, environ 9000€ chacune ? De plus, puis je y garder sur un compte perso et me verser un salaire tous les mois en tenant compte de ce que j’aurais perçu de mes heures travaillées et payées pour le debardage que j’aurais effectué. De plus, je viens de voir qu’un exploitant forestier recherche un bucheron qualifié, pourrais cumuler un salaire et un revenu en tant qu’auto entrepreneur ? et si c’est le cas, devrais je choisir entre l’un des deux comme activité principale et si c’est le cas, lequel choisir ?
    Enfin, pour ce qui est du regime de securité sociale et de la retraite, comment cela se passe t-il en tant qu’exploitant forestier et salarié bucheron ? Car d’apres ce que j’ai pu entendre si on depend de la msa c’est vraiment pas top.

  • 7 janvier 2010

    Bonjour,
    je bénéficie actuellement du complément de libre choix d’activité en travaillant à 80% et souhaiterai devenir auto-entrepreneur pour effectuer des activités ponctuelles dans le service. Est-possible ?

  • 5 janvier 2010

    Bonjour,
    Je suis en congé parental jusqu’en juillet 2010 et je souhaiterais devenir auto-entrepreneur.Je voudrais démarrer une activité de décoration, personnalisation de T.Shirts à la main. Mais il semble que ce statut ne soit pas compatible avec le congé parental. Serait-il possible de prendre ce statut au nom de mon mari dans un premier temps puis de le passer à mon nom ? Ou y a-t-il un moyen d’obtenir ce statut malgré le congé ?
    (Je trouve d’ailleurs aberrant que le congé parental puisse être un frein à ce genre de projet).
    Merci d’avance pour vos réponses.

    • 6 janvier 2010

      Concernant le congé parental, je vous propose l’article suivant qui rappelle le texte de loi.

      Votre mari peut effectivement devenir auto-entrepreneur et profiter de votre travail dissimulé, ce n’est pas prévu par la loi (illégal de votre côté) mais possible dans la pratique. Mais ensuite, vous ne pourrez changer le nom de cette activité, de celui qui l’exerce. Il faudra arrêter l’activité de votre mari et débuter la votre. Mais encore une fois, je ne peux vous conseiller cette solution. Peut-être feriez-vous mieux de préparer le lancement de votre activité au terme de votre congé parental.

    • 8 janvier 2010

      Bonjour a vous,

      Je viens de lire votre réponse mais il y a une question auquelle je me pose c’est a dire que moi aussi je souhaiterais me mettre en statut auto entrepreneur en sachant que je serai en congé parental le 23 Janvier et pour etre comptable.
      Mais j’aiemrais savoir pour les allocations comment ce passe t’il ?
      Es qu’il les supprime ou pas ?
      Quels sont les démarches a faire pour cela ?
      Merrci de votre réponse,
      Bien cordialement,
      caramel971

    • 9 février 2010

      Pour moi, 2 incompatibilités avec votre projet d’inscription au statut d’auto-entrepreneur :
      - il est interdit de cumuler un congé parental avec une activité professionnelle (si on vous supprime vos allocations, c’est que votre congé n’est pas reconnu et que vous n’êtes alors plus en congé parental),
      - il est interdit de tenir une comptabilité en tant qu’indépendant (toute opérations comptables confondues depuis la saisie comptable jusqu’à la liasse fiscale) sans être diplômé par l’Ordre des Experts Comptables, et attention cet ordre veille au respect de cette loi !

  • 5 janvier 2010, par zeka

    bonjour je suis dans la creation musical je fait des instrus
    jjaimùerais devenir auto entrepreneur je ne sais pas comment minscrire
    svpun peu daide je sais pa si fo sinscrire sur le nnet ouc mieux de trouver sur place

    • 6 janvier 2010

      Vous pouvez vous inscrire sur le site lautoentrepreneur mais le mieux consiste à se rendre à son CFE pour se faire assister par un conseiller lorsqu’on igore totalement tout de ce statut (ou de consulter ce site préalablement).

  • 5 janvier 2010, par Auto

    Bonjour,
    Je voudrais avoir un renseignement.
    Je suis actuellement intérimaire, et serait intéressée par la création d’une auto-entreprise. Savez-vous si j’aurais le droit à des aides financières ?
    En effet, pour créer une entreprise, il faut bien du matériel que ce soit des bijoux pour vendre, ou des pinceaux pour peindre. Tout ce matériel a un coût.
    C’est pourquoi, je vous pose cette question ? A qui doit-on s’adresser pour obtenir des aides financières ? L’état aide t-il ?
    Cordialement,

    • 6 janvier 2010

      Les aides que vous imaginez, pour permettre l’acquisition des immobilisations de l’entreprise créée, sont, en société, constituées par les fonds propres : les apports initiaux des actionnaires ou associés.

      Or les auto-entrepreneurs, les micro-entrepreneurs et même les associés d’EURL et SARL n’ont pas l’obligation d’apporter une certaine somme d’argent lors du lancement de leur activité. Cela facilite peut-être la création d’entreprise mais ne change rien à la réalité : il faut pouvoir apporter des ressources financières à son entreprise lors de son lancement, ne serait-ce que pour survivre en attendant qu’elle puisse permettre le versement d’une quelconque rémunération.

      Dans votre cas cependant, ne fonction de la durée de vos périodes travaillées durant les 24 derniers mois, vous pourrez percevoir des allocations versées par Pôle Emploi durant les premiers temps de cette création d’entreprise (voir article suivant).

  • 4 janvier 2010, par sylvain

    bonjour, je suis salarié d’une entreprise, et je souhaite me faire un complément de revenu en achetant et revendant des voitures d’occasions, comment cela se passe au niveau de la tva ? merci

    • 6 janvier 2010

      Tout dépend de votre statut et/ou de vos options :
      - pour les auto-entrepreneurs et en micro-entreprise : non soumis à TVA
      - pour les autres entreprises et sociétés : possibilité de relever du régime de franchise en base de TVA sur option si son chiffre d’affaires reste limité.

  • 4 janvier 2010, par Guillaume

    Actuellement je suis au chômage. Je suis électricien de métier, et depuis pas mal de temps je pense de plus en plus a être mon propre patron, je voudrais créer une entreprise de fabrication et de vente de luminaires. J’ai 26 ans est ce trop jeune pour être auto entrepreneur ? Je me suis déja renseigner sur formalité de création d’entreprise, faut il un apport personnel de départ ?
    Merci de m’éclairer

    • 4 janvier 2010

      Non, il n’y a pas d’apport à réaliser pour devenir auto-entrepreneur et il faut seulement être majeur pour pouvoir devenir auto-entrepreneur (donc pas d’opposition à votre inscription).

  • 31 décembre 2009, par adam

    Bonjour,
    Je suis actuellement diagnostiqueur immobilier salarie dans une PME depuis 8 mois.
    Je souhaiterais en accord avec mon patron demissionner à l’amiable puis me mettre en auto-entrepreneur pour etre mon propre chef et pour augmenter mon revenu.
    Ai-je le droit au chomage apres ma demission conventionnelle ?
    Puis-je etre le sous traitant de mon ancien patron ?
    Cordialement.

    • 25 mai 2012

      Non, vous ne pouvez obtenir d’allocations chômage après une démission. Oui, vous pouvez devenir sous-traitant de votre employeur actuel.

      Sur le sujet des diagnostics techniques, possédez-vous les qualifications nécessaires à l’exercice de cette profession ? Je vous indique l’adresse suivant où vos remarques, critiques et témoignages sur le sujet seraient les bienvenus.

  • 21 décembre 2009

    Bonjour,
    Je suis actuellement en congé parental, et compte démissionner (car refus de mon employeur d’une rupture de contrat à l’amiable...) pour devenir auto entrepreneur.
    Je pense m’inscrire au pôle emploi dès ma démission, avant de créer les formalités du statut d’auto entrepreneur...
    Est-il possible qu’au bout de 4 mois, si mon CA reste bas, je percoive des allocations partielles ? Et dans ce cas, qu’en est-il de l’ACCRE ?
    Merci

  • 20 décembre 2009, par BENJAMIN

    bonjour je voudrais devenir auto-entrepreneur dans l’achat et la revente de poisson d’aquarium ,quel sont les etapes que je dois suivre ?,si je vend rien que m’arriverra t’il ?,a quel auteur sommes nous imposes sur notre chiffres d’affaires ? MERCI POUR VOS REPONSES

    • 7 janvier 2010

      Pour bien comprendre ce statut d’auto-entrepreneur (pour votre activité qui relèverait des BIC achat-vente), je vous renvoie à la rubrique suivante :

  • 18 décembre 2009, par fred

    Bonjour, je suis actuellement salarié d’une entreprise d’achat vente, j’aimerai démissioner et ouvrir mon entreprise en auto entrepreneur dans la meme activité que mon employeur actuel..j’ai une clause de non concurrence...Puis - je quand meme l’ouvrir ?

    • 7 janvier 2010

      Une clause de non concurrence sert justement à vous interdire de créer une entreprise dans le secteur économique et géographique de votre employeur, et ce durant un certain délai indiqué dans votre contrat de travail. La réponse est donc non. Peut-être en déménageant et en sortant de la zone géographique où vous n’avez pas le droit de vous installer...

  • 14 décembre 2009, par ANTOINE

    Bonjour,
    Actuellement je suis salarié à ERDF (j’ai gardé le statut EDF)je voudrais savoir si je pouvais être auto entrepreneur dans la disco mobile,si oui quelle est la démarche à suivre ?

    • 29 mai 2010

      Bonjour,

      Je suis dans la même situation, as-tu trouvé la réponse à ta question.

      Merci d’avance

  • 13 décembre 2009

    Bonjour,
    Etant à la retraite depuis une année et passionnée d’informatique j’aimerais savoir s’il m’est possible de me mettre en tant qu’auto entrepreneur dans le secteur du service à la personne en informatique pour mise en place de matériel, installation et formation pour divers logiciels.
    Merci de votre réponse.

    • 7 janvier 2010

      Oui, et le statut d’auto-entrepreneur a été créé pour cela ! bonne continuation.

  • 12 décembre 2009, par chrys

    bonjour, je suis auto-entrepreneur depuis le 01/04/09 et je n’ai jamais fais de déclaration ! (pas de revenus)
    mais j’aurai voulu savoir si il fallait déclarer même quant on a rien gagné !
    j’ai opté pour le versement liberatoire de l’impôt sur le revenu et l’option de versement trimestriel
    merci de me répondre

    • 7 janvier 2010

      Pas de déclaration si aucun chiffre d’affaires réalisé, c’était la promesse d’Hervé Novelli.

  • 11 décembre 2009, par achristel13

    Bonjour, j’ai signé une rupture conventionnelle de contrat, avec fin de contrat au 31.12.2009.
    J’envisage de devenir auto entrepreneur en revendant des objets sur ebay.
    Quelqu’un aurait-il la gentillesse de me faire part de son expérience et de la marche à suivre ?
    Merci beaucoup par avance pour vos réponses et bonnes fêtes à tous.

    • 7 janvier 2010

      Ce que je peux vous dire, c’est que vous allez bénéficier d’allocations chômage. Aussi, vous pourrez bénéficier de l’ACCRE.

  • 9 décembre 2009, par Clérin Sylvain (comptable)

    Bonjour,

    Je souhaiterais savoir si il y a un délais à respecter entre ma cessation d’activité indépendant BIC au 31 décembre 2009 et la création d’une activité annexe au 1er janvier 2010 (en parallèle je devient salalrié d’une collectivité locale à compter du 1er janvier 2010) ?

  • 3 décembre 2009, par Allan

    Bonjour, je suis actuellement salarié dans une entreprise en métallurgie, si je souhaite devenir auto-entrepreneur en activité secondaire aujourd’hui, et ensuite démissionner du salariat et faire de mon auto-entreprise mon activité principale, que dois-je faire pour basculer mon affiliation d’assurance maladie en tant qu’auto-entrepeneur ?

  • 30 novembre 2009

    Bonsoir,

    Je me suis créé début Novembre en tant qu’Auto-entrepreneur et je viens de recevoir une lettre d’accueil des impôts.

    Ils me demandent de remplir un formulaire 1003 p (fourni)avant le 01/01/2010.
    Je n’arrive pas à voir, comment le remplir et en quoi cela me concerne. Et vous ?

    Merci de votre réponse.

    • 1er décembre 2009

      Le formulaire 1003 P (présentation lien ci-dessous) sert à déclarer votre activité imposable à la taxe professionnelle (vous n’avez pas opté pour le prélèvement libératoire n’est-ce pas ?).

  • 30 novembre 2009, par EMP2A

    Bonjour,

    je suis actuellement employé dans une société et j’aimerai devenir auto entrepreneur dans le même domaine que mon employeur,est ce possible ?

    Merci pour vos réponses.

  • 28 novembre 2009, par GAUTIER nicolas

    actuellement je suis artisan depuis un an,je compte fermé mon entreprise ,puis je ensuite me remettre auto entrepreneur .mais mon activité est artisan electricien et j ai beaucoup de chiffre a la revente du matériel,donc puis je me mettre dans le cas du commercant tous en sachant que je fais la pose de mes équipements ?

    • 2 décembre 2009

      Votre activité principale est une activité de service : électricien. Dans le cadre de cette activité, vous avez une activité secondaire : la vente de matériel.

      En cas d’inscription au régime de l’auto-entrepreneur, il faudra donc déclarer votre activité principale ainsi que votre activité secondaire. Mais cette activité secondaire ne vous rend pas commerçant pour autant.

  • 26 novembre 2009, par Audrey

    Bonjour,
    Je suis étudiante en communication des entreprises, et en parallèle à mes études je travaille dans un restaurant à Luxembourg. Passant mon examen en mai/juin 2010, et sachant très bien que les secteurs de la communications sont plus que boucher ( et que mon profil ne plait pas trop timide les employeurs ont peur de m’embaucher ) j’aimerai beaucoup crée mon entreprise, je sais que je suis capable je suis pas plus débile que les autres. J’aimerai savoir si on début avec le statut d’auto entrepreneur ( quand on as pas encore trop de clients ) est t’il possible par la suite de changer de statut et passer à l’eurl ou a une sarl me permettant de me développer et d’ouvrir des franchises.
    Merci d’avance.

    • 7 janvier 2010

      Oui, bien sur, vous pourrez toujours développer votre activité et dépasser les plafonds prévus pour les auto-entrepreneurs, sous forme d’entreprise individuelle ou de société.

  • 25 novembre 2009, par chryscola

    ancienne artiste, j aimerais donner d’une part des cours de music hall et d’autres part des cours de sophrologie. Le statut d’autoentrepreneur me semble une bonne solution. Est-ce possible ? je suis actuellement aux assedics, comment seront donc calculer mes allocations assedics ? est il plus interressant de choisir le paiement de mes indemnites en 2 fois ou l indemnite partielle. merci de votre réponse

    • 7 janvier 2010

      Vos allocations seront calculées de façon à compléter vos revenus d’activité. Par exemple, si vous percevez actuellement des allocations de 1.000€ par mois, et que votre activité d’auto-entrepreneur dégage un revenu d’activité de 400€ par mois, le montant de vos allocations sera alors de 600€. En réalité, le montant de vos revenus d’activité sont tout d’abord déterminé forfaitairement par Pôle Emploi qui régularise ensuite votre situation (en vous versant un complément d’allocation par rapport à leurs estimations ou qui, au contraire, vous demande un remboursement du trop perçu).

  • 24 novembre 2009, par Mr MOREAU

    Bonjour, je suis actuellement salarié en CDI d’une société.
    Je souhaiterais devenir auto entrepreneur car je suis commercial.
    Mon employeur etant OK, je passe des commandes pour d’autres sociétés, mais le montant de mes commissions est inférieur au seuil demandé.
    J’ai donc besoin de facturer mes commissions à ces entreprises, c’est pourquoi j’avais pensé à devenir auto entrepreneur. Qu’en pensez vous ?
    Merci.

    • 7 janvier 2010

      Il me semble que le statut d’auto-entrepreneur serait adapté à cette facturation de commissions. Concernant l’accord de votre employeur actuel, je prendrais la précaution d’obtenir de sa part une autorisation écrite d’effectuer ces trasactions.

  • 23 novembre 2009, par christophe

    bj je voudrais crée mon entreprise de terrassement et assainissement en complément de mes petit boulot intérim...
    est ce que le statut d’auto entrepreneur me correspond merci

  • 20 novembre 2009, par mathieu

    bonjour je fais actuellement des animation de soiré pour mariage,bapteme mais je voudrais me declaré pour pouvoir etre en regle.
    puis je devenir auto entrepreneur ?si oui doit je payer en plus des droits sacem ?et a quel endroit dois je faire ma demande ?et combien de temps prend la demande ?

    • 7 janvier 2010

      Oui, vous pouvez devenir auto-entrepreneur en vous inscrivant en ligne sur le site officiel lautoentrepreneur, vous recevrez alors votre numéro de SIRET (délai de quelques jours) qui vous permettra d’exercer légalement votre activité.

  • 20 novembre 2009

    Bonjour,

    Puis-je utiliser un nom commercial en tant qu’auto-entrepreneur et utiliser ce dernier nom pour établir mes factures ?
    Sachant que ma banque sais qui je suis à divers titre.
    Mon compte peut-il être également sous le nom de cette enseigne ou doit-il être complété de mon nom personnel.

    Merci pour votre réponse.

    • 5 décembre 2012

      Lire l’article sur le nom commercial d’un auto-entrepreneur dans une rubrique appelée FAQ.

  • 18 novembre 2009, par Cyril

    bonjour,

    je suis chômeur depuis 3 mois, l’entreprise ou j’ai réalisé mon CQPM TIAP me demande de prendre le statut auto-entrepreneur pour travailler environs 3 mois chez eux.

    Je viens de finir mes études et je ne sais pas comment les choses ce passe dans mon cas. Pouvez vous me dire comment faire pour accédé à ce statut ? et ne pas faire d’erreur dans mes choix

    Merci

    • 7 janvier 2010

      Vous pouvez vous enregistrer sur le site lautoentrepreneur mais, dans ce cas, votre période de travail n’entrera pas dans le calcul de vos droits aux Assedic. En fait, cela coutera moins cher à vos employeurs actuels, j’espère que de votre côté vous en tirerez également profit...

  • 17 novembre 2009, par MIMI57

    Bonjour,

    Licencié depuis mars 2009, je suis auto entrepreneur depuis juin 2009 mais comme mon chiffre d’affaire nul, je perçois toujours les Assedics. Je souhaiterais savoir de quel organisme de sécurité social je dépends, suis-je toujours à la MSA comme précédemment ou à la CPAM (les Assedics me disent qu’ils cotisent pour cet organisme) ou à la Mucim ?

    Merci d’avance pour votre réponse

  • 17 novembre 2009, par zouzous

    bonjours ! je suis au chomage. je souhaite créer mon entreprise en AE en 2010. aurais toujours tous les mois mes assédics. Donc le salaire que je pourrais me faire plus un complément de mes assédics ?

    • 7 janvier 2010

      Oui, vous percevrez toujours les Assedic mais votre revenu d’activité ne sera pas un revenu supplémentaire car vos allocations seront réduites du montant de ce revenu professionnel. En fait, plus vous gagnez, moins ils vous donnent, le but n’étant pas de vous aider à gagner plus mais à créer votre société.

  • 16 novembre 2009, par Karin

    Bonjour,
    Actuellement sans emploi et ce depuis avril je suis bénéficiaire de l ass et l on m a parle de ce statut d auto entrepreneur, j aimerai savoir si l on peu obtenir une aide financière auprès de l ACCRE dans ces cas la car j aurai besoin de fonds pour acheter un stock de départ afin de faire de la revente
    quel statut choisir ? restant dans le commerce de vente mais aussi en seconde activité je propose de la prestation de services dans la retouche spécialiser cuir et peau
    merci d avance pour les réponses

    • 7 janvier 2010

      L’ACCRE consiste en une réduction de cotisations sociales, pas en une aide financière. A l’inverse, vous pouvez demander le règlement de vos droits Assedic sous forme de capital pour compenser l’absence de revenus les premiers mois d’activité.

  • 14 novembre 2009

    bonjour, je voulais savoir quel étais le CA minimum pour avoir le statut auto-entrepreneur

    • 16 novembre 2009

      Le chiffre d’affaires minimum d’un auto-entrepreneur est 0. Dans ce cas, cet auto-entrepreneur n’aura aucune charge sociale à régler. En revanche, si son chiffre d’affaires reste nul durant plus de 6 mois, il perdra ce statut.

  • 13 novembre 2009, par Vivien

    Bonjour,

    Je suis actuellement en contrat de professionnalisation de 2 ans en entreprise (je suppose donc que j’ai le status de salarié).
    Mon travail est dans un certain domaine de l’informatique.

    J’aimerai obtenir le status d’auto entrepreneur et monter une entreprise de création de site web en activité secondaire. (la création de site web n’est pas du tout l’activité de mon entreprise en contrat pro).

    Est ce possible ?
    Dans mon cas, est-il plus intéressant de devenir auto entrepreneur avec une EURL ou bien de créer une micro entreprise ?

    • 7 janvier 2010

      Non, il y a d’un côté le statut d’auto-entrepreneur (à recommander en raison de sa souplesse pour tester son marché, vous pourrez toujours changer), d’un autre la micro-entreprise (qui est une entreprise individuelle et qui, désormais, fonctionne quasiment comme une auto-entreprise) et les sociétés (EURL, SARL...).

    • 7 janvier 2010

      Oui, vous pouvez développer cette activité avec le statut d’auto-entrepreneur (cotisations 21,3% du CA).

  • 11 novembre 2009, par Damien

    Bonjour,

    Je suis actuellement salarié dans une société de service (dépannage et réparation de moteurs).
    J’aimerai pouvoir, en complément de mon travail principal, animer des soirées en tant que Disc Jockey.
    Le statut d’auto entrepreneur s’applique t’il à ce que je désire ?

    Merci

  • 9 novembre 2009, par Anne

    Bonjour,
    Puis-je être auto entrepreneur et n’avoir qu’un seul client : en effet je suis actuellement salariée de lentreprise dont mon mari est pdg. Je souhaite quitter cette entreprise mais garder certaines missions (missions de service : exple Paie, Gestion systéme informatique). Qu’en pensez-vous ?
    Merci

    • 7 janvier 2010

      Oui, un AE peut n’avoir qu’un seul client, c’est même le problème de ce statut (risque de devenir sous-traitant de son ancien employeur, une situation choisie par vous mais qu’on peut imaginer imposée à d’autres).

      En revanche attention, vous ne cotiserez plus aux ASSEDIC et diminuerez fortement vos droits à la retraite. Autre limite : en indépendant, les travaux comptables sont réservés aux experts-comptables.

  • 8 novembre 2009, par Mc

    bonjour.

    Je suis actuellement employé dans une entreprise de maçonnerie a plein temps, mais j’aimerais améliorer mes revenus
    en exerçant une activité secondaire dans la vente de pièce auto / mécanique.
    Le statut d’auto-entrepreneur s’aplique il a ce que je désire ??

    merci

    • 10 novembre 2009

      Votre activité secondaire d’auto-entrepreneur ne concurrencera nullement celle de votre employeur. Vous relèverez des BIC achat-vente. Juste un détail si vous pensez à la vente par correspondance : les frais de ports remboursés par le client entreront dans votre chiffre d’affaires et vous paierez donc des cotisations et de l’IR sur ces frais de port.

  • 3 novembre 2009, par matmat

    Bonjour,

    je réfléchie actuellement à lancer mon activité d’auto-entrepreneur en tant qu’ingénieur consultant dans une activité liée à l’automobile.
    Il est possible que je change de logement d’ici quatre ou cinq mois.
    Est-il possible de changer l’adresse de domiciliation de "l’entreprise" ?
    qu’est ce que cela implique au niveau administratif ?
    quelles sont les démarches à entreprendre ?

    Si j’ai bien compris, un statut de salarié d’une entreprise n’est pas censé être remplacé par un statut d’auto entrepreneur intervenant dans l’entreprise.
    quels sont donc les critères qui déterminent qu’une activité doit être exercées en tant que salarié et non d’auto entrepreneur ?
    Y a t il des contrôles ?

    j’espère que j’ai été assez clair dans mes questions. Je reste, bien sur, à votre disposition pour eclairecire les points qui ne le seraient pas.
    Merci beaucoup pour votre site et pour toutes les informations qu’il m’a apporté, et merci par avance pour les réponses que vous pourrez m’apporter.

    bonne continuation

    • 7 janvier 2010

      Votre changement d’adresse sera signalé à votre interlocuteur unique, l’URSSAF. Etant donné qu’il ne s’agit pas d’une entreprise, il n’y aura pas de démarche particulière (greffe, journal annoncé légale...).

      Mais je ne comprends pas votre distinction poste de salarié ou auto-entrepreneur. Au contraire, dans une entreprise, un même poste peut être occupé par un salarié ou par la même personne mais intervenant en tant qu’auto-entrepreneur, en sous-traitance. C’est bien le problème dénoncé par les syndicats, la flexibilité du statut d’auto-entrepreneur pourraient être utilisée abusivement par les employeurs (car un auto-entrepreneur ne cotise pas aux ASSEDIC par exemple, ses cotisations retraite sont bien plus faibles que celles d’un salarié...).

  • 2 novembre 2009, par Stéphanie

    Bonjour,

    Je souhaite quitter mon emploi actuel en CDI et devenir AE dans la photographie.
    Pour m’assurer un minimum de revenus, j’aurai besoin au démarrage de l’activité de percevoir les assedics mais dans quel ordre dois-je au mieux procéder ?
    Effectuer une rupture de contrat conventionnelle (dans l’hypothèse de l’accord de l’employeur...)ouvrant droit aux assedics et ENSUITE créer l’AE ou l’inverse ?
    Puis-je quitter mon travail actuel par démission et être ensuite en statut AE et percevoir les assedics ?

    Merci par avance pour votre réponse

    Cordialement

    Stéphanie

    • 7 janvier 2010

      Si votre AE existe avant la rupture conventionnelle de votre contrat, vous percevrez des allocations Assedic qui pourront être complétées par les revenus de cette activité secondaire. En revanche :
      - vous ne pourrez bénéficier de l’ACCRE
      - vous rechercherez un nouvel emploi et cette activité sera donc destinée à être secondaire.

      Si vous devenez AE une fois inscrit auprès de Pôle Emploi :
      - vous pourrez bénéficier de l’ACCRE,
      - vous ne serez pas dans l’obligation de rechercher un nouvel emploi (même durant la phase de création d’entreprise, avant l’obtenition d’un numéro de SIRET),
      - vos allocations seront diminuées de vos revenus d’AE et seront limitées à une durée de 15 mois.

  • 31 octobre 2009, par cecile

    bonjour, voila je travaille dans une societe dans laquelle je souhaite demissioner mais je me demandais si la periode de preavis reste d un mois ou si elle est reduite a 15jours dans le cadre de l installation en auto entrepreneur ? merci beaucoup

    • 7 janvier 2010

      Votre période d’essai ne peut aucunement être modifiée par vos projets de création d’entreprise.

  • 30 octobre 2009

    bonjour,
    je souhaiterais devenir auto entrepreneur et faire les courses pour les personnes agées est ce possible ?

    • 6 janvier 2010

      Les métiers des services aux personnes (cotisations de 21,3% du CA) sont effectivement ouverts aux auto-entrepreneurs.

  • 29 octobre 2009

    Bonjour ,
    je suis licencié economique depuis 10 jours donc au chômage mais réégime des licencié economique , je souhaite devenir auto entrepreneur dans le domaine et l’achat et revente de matétriél hign tech sur internet ( tél , ordi .. ) , sur les sites internet des gorssistes pour l’achat de ce type de matériél ils indiquent qu’il faut avoir un numéro siret/RCS et eventuellement un numéro de TVA , est ce qu’avec le statut d’auto entrepreneur on peut avoir droit à ces nomination
    ma 2eme question est si je ne vend pas un lot que j’achéte chez un fournisseur est ce que je doit quelques chose au fisc ?
    ma 3 eme et derniere question puis je continuer a toucher mes allocations de chomage tt en ayant cette activité d’auto entrepreneur

    • 6 janvier 2010

      1) Lors de votre inscirption en tant qu’auto-entrepreneur, vous obtiendrez un numéro SIRET mais pas de RCS (puisque justement l’auto-entrepreneur n’est pas inscrit au registre du commerce). Vous ne serez pas non plus soumis à TVA.

      2) Pas de cotisations sociales sur les achats mais uniquement sur la base du chiffre d’affaires (12% dans votre cas).

      3) Oui, vous conserverez vos allocations Assedic si vous créez une activité, au moins partiellement (voir lien suivant).

  • 29 octobre 2009, par Milie

    Bonjour,

    Je suis à la recherche d’emploi, je souhaite devenir auto-entrepreneur. Puis-je le devenir, par quoi commencer ?
    Merci

    • 6 janvier 2010

      Commencez par consulter ce site... Vous pouvez certainement devenir auto-entrepreneur, si vous êtes majeur et que votre activité relève des métiers ouverts aux auto-entrepreneurs. Quel est votre projet ? Avez-vous avancé dans ce désir de créer votre propre emploi ? Etes-vous inscrit à Pôle Emploi ?

  • 28 octobre 2009, par Solartof

    Souhaitant faire réaliser une installation photovoltaique supérieure à 3 kw et m’intéressant aux énérgies renouvelables, est il possible de devenir auto entrepreneur dans le cadre des energies renouvelables et de réaliser l’installation photovoltaique (avec tout ce que cela peut comporter : les aides et autres) comme pour une entreprise standard ?
    Si cette création est possible , que se passe t il si en bénéfice je n’ai que la production de l’installation photovoltaique ?
    Quels seraient les frais minimum pour ce genre de projet ?

  • 27 octobre 2009, par victor

    Bonjour, je vis a l etranger mais concerve un lien professionel avec quelques clients en france qui ont besoin de facturation en bonne et due forme.
    La solution de l auto entrepreneur me semble une vrai bonne idée mais une part de doutes subsitent avant mon inscription :

    TVA
    - sur l autoentrepreneur.com le kit du facturier nous montre des ex de factures ou la mention " tva non aplicable, art 293 B du CGI " apparait. Mon client ne recupere donc pas sa TVA ?
    Est ce que ce systeme de facturation HT est interessant pour mon client ?
    Si je facture un site web 3700 euros et si mon client dois recuperer sa TVA dessus, combien cela represente t il en HT ?

    COUVERTURE SOCIAL
    - Je suis francais, vivant a l etranger ( Buenos Aires ), puis je profiter d’un systeme particulier via les charges que je payerai en étant auto entrepreneur ?

    merci et bravo pour vos reponses extremement precises.

    • 6 janvier 2010

      Vous facturez sans TVA, donc votre client ne peut récupérer de la TVA. Pour prendre une exemple, si vous facturez une prestation 3700€, vous ne collecterez aucune TVA et votre client inscrira 3700€ dans ses charges. A l’inverse, si vous étiez soumis à TVA, vous factureriez environ 4300€, reverseriez 600€ de TVA, votre client constaterait une charge de 3700€ et demanderait le remboursement des 600€ de TVA : quelle avantage ou inconvénient pour votre client ? Aucun. En revanche, si votre client est un particulier qui n’aurait pu récupérer la TVA, cela fait une sacré différence...

  • 27 octobre 2009, par iruoch41

    Actuellement retraité depuis 2 ans, j’ai le désir de reprendre une activité partielle dans la consultance.
    Pouvez-vous répondre à mes questions ?

    1-Puis-je devenir auto entrepreneur et si oui, quelle démarche faut-il faire ?

    2-Quel plafond faut-il ne pas dépasser ?

    3-Quelles cotisations sont obligatoires ?

    4-Quel régime d’imposition est appliqué si le plafond est respecté ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    • 6 janvier 2010

      1) Démarche d’inscription auprès de votre CFE ou sur le site lautoentrepreneur
      2)Plafond de 32.000€ en 2009 pour les activités relevant des BNC (conseil)
      3) Cotisations obligatoires de 21,3% du chiffre d’affaires (dans tous les cas, que vous cotisiez déjà ou non à certaines caisses)
      4) Régime d’imposition à l’IR au prélèvement libératoire sur option ou suivant les règles d’imposition des micro-entrepreneurs (voir lien ci-dessous) :

  • 23 octobre 2009

    Bonjour,

    J’ai une licence en commercialisation des vins et spiritueux. Je souhaiterais acheter des bouteilles d’alcool aux producteurs pour les revendre, en tant qu’auto-entrepreneur.

    Est-ce possible ? N’y a-t’il pas des règlementations spécifiques pour ce genre de commerce ?

  • 22 octobre 2009, par mercier

    Bonjour,

    j’ai demissionne de mon activité salariée apres 5 mois de cumul salarié/autoentrepreneur, malheureusement 2 mois apres mon CA est insuffisant, je cesse donc mon activité d’autoentrepreneur, ais je droit aux allocations chomage ayant été demissionnaire pour creation d’activité ?

    • 22 octobre 2009

      Non, une démission ne permet pas davantage qu’une activité d’auto-entrepreneur de percevoir des indemnités Assedic.

  • 22 octobre 2009, par marinaplumecocq

    bonjour,

    je desire ouvrir une entreprise de maraichage. Est ce que cela rentre dans le cadre d’un statut auto entrepreneur ?

    merci

    • 22 octobre 2009

      Non, il n’est pas possible d’exercer d’activités agricoles sous le statut d’auto-entrepreneur. Vous dépendrez donc obligatoirement de la MSA, comme cotisant solidaire (petite activité) ou comme chef d’exploitation (grosse activité).

  • 21 octobre 2009

    Bonjour.
    Je suis fonctionnaire de Police et suis suspendu de mes fonctions le temps d’une enquête judiciaire (qui dure depuis plus de deux ans).
    Je perçois un demi-salaire en attendant l’aboutissement de la procédure... qui peut être trés... trés élastique.
    Ai-je le droit de créer avec le statut d’auto-entrepreneur ? Mes voeux se dirigent vers l’import-export.
    Merci de vos réponses

    • 22 octobre 2009

      Un fonctionnaire peut devenir auto-entrepreneur mais seulement :
      - pour un temps limité, après quoi il devra ou bien cesser son activité ou bien démissionner,
      - sur autorisation de son autorité.

      Dans votre cas, j’ignore donc si cela est possible ? Votre syndicat répondrait certainement plus précisément à votre cas très particulier.

    • 6 décembre 2009

      je me suis documenté à ce sujet ; c’est effectivement possible. Mais je voulais savoir quels avantages y a-t-il à avoir le statut d’auto-entrepreneur, par rapport au fait d’être tout simplement "indépendant", en exercant une profession accessoire de formation.

  • 19 octobre 2009, par audrey

    bonjour,

    je souhaite devenir auto entrepreneur mais dans un domaine tres particulier : la voyance.
    Ce statut s’applique t’il a ce domaine d’activité ?
    De plus, je vais etre au chomage d’ici quelques jours, quand dois je faire ma déclaration via internet ?
    merci à vous

    • 20 octobre 2009

      Si vous deveniez auto-entrepreneur avant votre période de chômage, vous conserverez cette activité secondaire à côté de votre indemnisation éventuelle par Pôle Emploi et votre recherche d’emploi. La contrepartie de ce cumul est l’absence d’ACCRE.

      Si vous attendez d’être au chômage pour devenir auto-entrepreneur pour exercer une activité principale, vous pourrez être considéré comme création d’entreprise et dispensé à ce titre de rechercher un emploi. Vous pourrez bénéficier de l’ACCRE (voir ACCRE auto-entrepreneur sur ce site). En revanche, vos indemnités Assedic seront diminuées de vos revenus d’auto-entrepreneur.

  • 17 octobre 2009, par rarat92

    bonjours, mon patron et moi même avons fait une rupture de contrat conventionnelle.
    je voudrai monter une société en auto-entrepreneur dans le même domaine ai je le droit et quel est la différence entre auto-entrepreneur et une micro entreprise et comment trouver les aides de l’état et pour finir est ce que je peut monter deux entreprises en même temps. MERCI A VOUS.

    • 20 octobre 2009

      Vous avez le droit de façon certaine si votre employeur vous y autorise. Dans le cadre d’une rupture conventionnelle d’un contrat de travail, une telle clause est peut-être possible à négocier. Sinon, que dit votre contrat de travail (clause de non concurrence ?).

      Il n’existe pas de différence entre micro-entreprise et auto-entrepreneur si l’on considère uniquement les régimes social et fiscal de l’entrepreneur puisque la micro-entreprise peut maintenant opter pour le régime micro-social et le prélèvement libératoire créés pour les auto-entrepreneurs. En revanche, lorsqu’on crée une micro-entreprise, on crée une entreprise individuelle immatriculée au RCS. Si vous avez besoin d’un bail commercial, cela vous donne le droit au bail comme toute entreprise (mais pas pour les auto-entrepreneurs). Mais les différences sont minimes et le statut d’auto-entrepreneur a l’avantage de la souplesse de création du statut et lors de la fin de son activité.

      On ne peut créer qu’une entreprise individuelle ou s’inscrire qu’une fois en tant qu’auto-entrepreneur, quitte à cumuler 2 métiers (1 principal et 1 activité secondaire, voir dans FAQ de ce site).

      Concernant les aides, si vous êtes inscrit à l’ANPE, elles consisteront avant tout en un encadrement pour développer votre activité :

  • 15 octobre 2009

    Bonjour ; une fois que l’inscription en tant que auto entrepreneur est envoyée au rsi qui nous explique comment remplir les charges, faire les factures etc ... il me parait que l’on se trouve SEUL . MERCI pour vos infos

    • 21 octobre 2009

      Les auto-entrepreneurs ne sont pas si seuls, ils sont même tellement nombreux qu’ils ont déjà une fédération, un syndicat, un site officiel, des sites spécialisés sur le sujet, leur CFE pour les accompagner...

      Pour vos factures, vous en trouverez des modèles sur le site lautoentrepreneur et sur bien d’autres sites. En ce qui concerne vos charges trimestrielles, vous pouvez également les déclarer en ligne par le site officiel lautoentrepreneur (par lequel vous avez peut-être effectué votre déclaration de début d’activité ?). Merci d’exprimer vos besoins, cela nous aidera à compléter ce site.

  • 15 octobre 2009, par ben

    bonjour
    je suis sans activité et je souhait devenir auto-entrepreneur dans le multi-services ai-je droit a des aide ?

    • 20 octobre 2009

      Voir le lien suivant. Des aides départementales, communales... sont également à étudier suivant votre lieu de création d’entreprise.

  • 13 octobre 2009, par jay

    bonjour je voudrais savoir les modaliter pour devenier autoentrepreneur
    dans le cadre de la restauration rapide merci de tenir au courant si vous avez
    des imformation merci a tous

    • 13 octobre 2009

      Qu’entendez-vous par modalités ? En ce qui concerne les démarches d’inscription, elles sont détaillées sur ce site. En ce qui concerne la restauration rapide, j’espère que vous recevrez des témoignages. Ce qu’il faut avant tout, c’est établir votre business plan pour vérifier la rentabilité de votre projet.

  • 12 octobre 2009, par ouioui

    Bonjour, je viens de m’inscrire en tant qu’auto entrepreneur et je viens de recevoir mon certificat d’inscription de l’insee. J’aimerai savoir s’il y a d’autres demarches a faire que celle la avant de pouvoir commencer a travailler ?

    PS Je suis dans le secteur du liberale.

    Pourriez-vous me repondre par mail s’il vous plait. Merci

    • 20 octobre 2009

      Vous avez votre numéro SIREN, vous pouvez donc émettre des factures et donc débuter votre activité d’auto-entrepreneur.

  • 10 octobre 2009, par beberian

    je suis comptable à plein temps et je voudrais améliorer mes revenus et j’aimerais faire les bourses d’échange dans le milieu des collectionneurs, donc acheter et revendre du matériel ferroviaire d’occasion, puis je créer cette activité secondaire en auto entreprise ? quels sont mes avantages et comment tenir ses comptes car parfois je vais acheter des lots à des particuliers qui veulent se débarrasser de leur matériel donc je n’aurais peut être pas de factures
    merci marie claude

    • 20 octobre 2009

      Oui, vous pouvez développer cette activité secondaire. En ce qui concerne les achats, ils ne sont pas pris en compte dans le calcul de vos cotisations sociales et votre IR liés à cette activité d’auto-entrepreneur. En revanche, il faut bien tenir un registre des achats. Pour des achats à des particuliers, vous pourriez leur faire signer une note indiquant le prix de la vente et leurs coordonnées.

  • 9 octobre 2009, par lulu

    bonjour étant au chomage actuellement,j’ai rempli un dossier d’auto-entrepreneur il y a exactement 1 semaine,en ligne,et a ce jour aucune reponse,comment peut on savoir si mon dossier a été pris en compte ?moi je suis dans la coiffure et désire pratiqué mon metier en tant que service a domicile.dans l’attente d’une reponse de votre part,merci d’avance.

  • 7 octobre 2009, par virginie

    bonsoir,

    Je suis actuellement salariè dans le métier de la coiffure et j’aurais aimée savoir si il était possible de devenir auto entrepreneur(a domicile) tout en gardant cet emploi ?

    • 9 octobre 2009

      Attention, vous risquez de proposer vos services de coiffure à domicile à des clients de votre employeur, peut-être même en les proposant discrètement sur votre lieu de travail...

      Or votre activité d’auto-entrepreneur ne devra pas concurrencer celle de votre employeur :

  • 7 octobre 2009, par chantal

    bonjour, je suis actuellement au chomage suite a un arrêt par la médecine du travail et depuis je possède une reconnaissance de travailleur handicapé. Est ce que cela peut m’aider pour devenir auto-entrepreneur ? et est ce que c’est possible de devenir auto-entrepreneur pour créer un site web de petites annonces payantes ? merci

  • 4 octobre 2009, par Vimaba

    Bonjour,

    Je suis acuellement dans ma derniere année de congé parental et je souhaite devenir auto-entrepreneur pour augmenter mes revenus .
    est-ce légal en congé parental et pourrais-je garder mon activité aprs la reprise de mon travail ?
    Cordialement
    V.

    • 4 octobre 2009

      Non, en congé parental, vous ne pouvez avoir aucune activité professionnelle. Il faudra donc commencer votre activité d’auto-entrepreneur à son terme (parallèlement à votre activité salariée).

  • 25 septembre 2009, par Edouard

    Bonjour,

    je suis toujours en activité, mais je souhaite améliorer ma situation financière actuelle : je suis fonctionnaire d’Etat !!!

    Suis-je autorisé à cumuler un emploi de vendeur indépendant ?
    et jusqu’à quel seuil financier.
    merci

    • 5 décembre 2012

      Voir dans le dossier "statut personnel" les informations apportées pour les fonctionnaires.

  • 24 septembre 2009, par valérie

    bonjour,
    j’ai en pregés de devenir auto entrepreneur en service à la personne.
    certains me conseils de commencer par etre franchise, d’autres de me lancer directement.
    quand pensez-vous ?
    merci pour tout vos conseils.
    valérie.

    • 29 septembre 2009

      Ce sont 2 projets différents :
      - un auto-entrepreneur crée sa propre activité, la développe de A à Z, depuis le concept jusqu’au lancement commercial de son activité,
      - en franchise, le concept, les fournisseurs, la politique commercial... sont apportés par le franchiseur au franchise. C’est rassurant mais payant (apport personnel + participation au résultat ou au chiffre d’affaires suivant les cas) !

      Il faut donc que vous réfléchissiez plus en détail à ces 2 possibilités, notamment grâce aux nombreux sites consacrés aux franchises.

  • 19 septembre 2009

    je suis actuellement salariée a temps partiel en onglerie et voudrais me declarer en auto entrepreneur en tant ke prothesite ongulaire est-ce long pour etre inscrit et commencer son activité ? sachant qu il me faudras demissioner de mon poste actuel car mon contrat m interdit de cumuler ds le meme secteur d activité.

    • 23 septembre 2009

      Non, s’inscrire en ligne en tant qu’auto-entrepreneur ne demande que quelques minutes et vous pourrez commencer votre activité dès réception de votre numéro de SIREN.

  • 18 septembre 2009, par christine

    Bonjour,je travaille chez des personnes pour faire des ménages et je suis payé par chèque emploi service.je souhaite devenir auto entrepreneur dans le meme milieu.Puis je garder les personnes que j’ai actuellement et etre toujours payé en chèque emploi service et etre entrepreneur ?

    • 29 septembre 2009

      Pour les CESU, si votre activité entre dans leur champ d’application, il peuvent être perçus par l’auto-entrepreneur. Au premier CESU perçu, le volet social rempli par la personne qui vous emploie est envoyé au Centre National du CESU et un numéro de salarié vous est octroyé. Ensuite, des fiches de salaire correspondant à votre rémunération vous seront envoyées.

  • 16 septembre 2009, par dorcadie

    Est-ce que je peux devenir auto-entrepreneur, si je ne travaille que pour un client ?

    • 29 septembre 2009

      Oui, mais si ce client ne souhaite plus travailler avec vous, vous ne percevrez aucune allocation chômage. D’autre part, votre protection sociale sera moindre que celle des salariés. D’une façon générale, il faut éviter de devenir le salarié indépendant d’un employeur devenu client, à moins d’en tirer plus d’avantages que d’inconvénients (rémunération supérieure, possibilité de retrouver rapidement un emploi en cas de cessation d’activité).

  • 15 septembre 2009, par dauphinette

    bonjour j ai le chomage actuellement je voudrais m inscrire en auto entrepreneur
    dans le domaine de négociatrice en immobilier est ce que je continuerais a toucher le chomage tant que je n aurais pas de revenus car l immobilier est dur a démarrer et en cas de maladie est ce que jetoucherais des indemnités maladie merci de me donner votre avis

    • 29 septembre 2009

      Je vous conseille la lecture de l’article suivant et de prendre rendez-vous avec un conseille de votre Pôle Emploi (Assedic). En effet, ce sont les Assedic qui calculeront vos droits et pourront vous en indiquer le montant et la durée. Par ailleurs, de conseillers ANPE spécialisés dans la création d’entreprise pourrait vous aider à définir votre projet et vous accompagner dans sa concrétisation.

  • 11 septembre 2009, par jplm

    profession liberale en bnc j ai fait une cessation d activité il ya plus de six mois

    Je voudrait reprendre mon activité en autoentrepreneur ou microentreprise

    Qu elle est le délais légal minimum pour ce redémarrage avec un nouveau numéro siret 6 mois minimum ? ou 12 mois minimum ?

  • 26 août 2009

    bonjour je suis cuisinier traiteur je souhaiterai devenir auto entrepreneur en créent une activité d’organisateur de mariages
    et receptions quelles sont les formalités quelles vont etre les obligations financieres et exicte t-il des formations dans cette activité merci de me renseigner

  • 12 août 2009, par Serge

    Bonjour,
    J’envisage de créer une structure avec un associé. Y a t’il une possibilité de se constituer autoentrepreneur avec dans les status, deux personnes ?

    • 21 août 2009

      bonsoir,
      il est impossible de s’associer lorsque l’on est auto entrepreneur. Un auto entr doit etre seul et ne peut en aucun cas embaucher quelqu’un ou meme etre associé.
      bonne soirée

  • 7 août 2009, par aurelien lefebvre

    BONJOUR
    JE SOUHAIT DEVENIR AUTO ENTREPRENEUR
    VOILA MON ACTIVITE
    ASSAINISSEMENT ET LOCATION DE PETIT MATERIEL POUR AMENAGEMENT DE TERRAIN
    QUE DOIS JE FAIRE ?
    MERCI DE ME DONNER LES DIFFENTES ETAPES

  • 25 juillet 2009, par Koche

    Je suis à deux mois de ma période de chômage autorisé. Si ma situation ne s’améliore pas dans les semaines qui viennent je serai rmiste. J’envisage de lancer un projet de conseil en communication, chargé de relations artistiques pour les projets sociaux etartistiques sur internet.
    Quels sont les avantages et les inconvénients de l’auto-entreprise dans une situation comme la mienne ?
    Je suis de plus pour cinq ans encore interdit de crédit et non de chéquier.
    Merci de me faire bénéficier de vos conseils.
    Cordialement

    Bernard

    • 30 septembre 2009

      Pour vous, l’avantage serait de pouvoir lancer une activité tout en vous assurant du montant de votre allocation ASSEDIC. En effet, les Assedic complèteront vos revenus d’auto-entrepreneur pour vous garantir un revenu égal à votre allocation Assedic mensuelle. grâce à l’ACCRE, vous pourrez également bénéficier d’une réduction temporaire du taux de cotisations sociales. Si vous souhaitez réellement lancer une activité, les conditions sont réunies pour la tester avec sécurité.

  • 24 juillet 2009

    Bonjour,

    Actuellement au RSA, je voudrais lancer un petit stand de vente de t-shirts touristiques. Vais-je etre automatiquement exonere de charges pendant un certain temps, et en consequence quel est le meilleur statu fiscal a choisir ?

    Merci

    • 30 septembre 2009

      Le lien ci-dessous vous donne la méthode et un exemple de calcul pour le RSA d’un auto-entrepreneur.

  • 23 juillet 2009, par CAT

    Je suis en instance de divorce puis-je commencer à faire mes demarches pour être auto entrepreneur ?

  • 21 juillet 2009, par Frédéric GUILLOT

    Bonjour,
    Je suis actuellement responsable commercial export dans une entreprise depuis 3 ans travaillant dans la maintenance ferroviaire.
    J’ai été embauché dans cette entreprise grâce aux nombreux contacts à travers le monde que j’ai en quelque sorte collectionné depuis plus de 10 ans de métier dans ce milieu.
    Je pense pouvoir proposer à d’autres entreprises françaises de renter en contact avec mes agents, contacts à travers le monde pour developper leurs ventes à l’étranger. Je souhaiterais vendre/louer en quelque sorte mes contacts.
    Puis-je rentrer dans les critères d’auto-entrepreneur ?
    Je pense pouvoir le faire en tant que consultant commercial export.
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Sincères salutations

    • 30 septembre 2009

      Vous pouvez parfaitement devenir auto-entrepreneur. Etant donné votre profil, le portage salarial peut également être une solution (notamment si vous comptez dépasser la limite de chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur).

  • 7 juillet 2009

    Bonjour,

    Je me suis inscrit comme auto-entrepreneur (dans la vente)et je viens de recevoir mon numéros SIRET du centre des Impôts et la fiche751 de demande de renseignements pour la TAXE PROFESSIONNELLE. Jusque là c’est normal.

    Pourquoi certains sont exonérés pendant 3ans et d’autres juste 1 an.

    • 14 juillet 2009

      L’exonération est subordonnée au régime fiscal du prélèvement libératoire.

  • 4 juillet 2009

    bonjour,

    je suis licencié a la fin du mois et je voudrais me créer en auto-entreprise, ma question, faut il attendre d’être inscriste aux assedics ou non ?
    merci pour vos réponses

    • 14 juillet 2009

      Non, vous pouvez créer votre activité avant votre licenciement, cela peut même être plus avantageux.

    • 31 août 2009

      Halte là ! L’auto entreprise n’est avantageuse que si vous exercez une activité salariale à côté ; C’est un bon complément. Mais en tant que ^chercheurs d’epmloi c’est une arnaque. Vous pourrez perdre jusqu’à 15 jours d’indemnisation.

  • 4 juillet 2009, par GOUT Serge

    Bonjour pour etre auto-entrepeuneur des diplomes sont t’il néceserre ou pas.Je voudrai faire de la petite mécanique à domicile ,faut t’il un CAP ?merci

  • 2 juillet 2009

    bonjour
    nous avons un commerce bar tabac snack, jusqu’à présent nous étions deux associés en snc, mais mon associer ma revendu ses parts.je souhaite savoir si je peut changer de statuts, après dissolution bien entendu et devenir auto-entrepreneur.mon chiffre d’affaire annuel est d’environ 55000 €
    merci

  • 1er juillet 2009, par jeanjudoka42

    bonjour

    je suis professeur de judo/jujitsu,j’ai un diplome de brevet d’etat 1er degrees

    je voudrai prendre le statu d’auto-entrepreneur,pour creer mon entreprise et reduire les charges des associations qui m’emploient, et ossi proposer mais services a des entreprises prives.

    Est-ce que mon profil correspond ?

    y-a t-il un delai important pour aquerir ce statut une fois les demarche effectuer ?

    merci de repondre a mes questions

    • 23 juillet 2009

      bonjour,
      Je suis dans la meme situation que vous, et il est vrai qu’il difficile d’obtenir des renseignements fiables...je ne peux malheureusement pas vous répondre, seulement peut etre avez vous eu de votre coté des réponses ???
      Si c’est le cas pouvez vous me renseigner
      Merci d’avance
      cordialement

    • 7 août 2009

      bonjour,

      Pas de problème pour le profil. Il faut simplement respecter les règles de qualification et d’assurance.
      Vous serez en profession libérale (Cipav pour la retraite).
      Délai super rapide en s’inscrivant sur www.lautoentrepreneur.fr.

  • 1er juillet 2009, par voyageur

    bonjour a tous
    Possedons ma capacite ou plutot mon justificatif en moin de 3 t 5 plus une licence valabe jusqu’en novembre 2009 je voudrais savoir si on peut excercer en tant que transporteur en moins de 3 t 5 en tant que auto entrepreneur est ce qu’elqu’un pourrait me repondre merci

    • 5 juillet 2009

      personne m’a encore repondu a ma question ayant ma capacite en moins de 3t5 est ce possible d’excercer la profession de transporteur en moins de 3t5 merci de me repondre

  • 26 juin 2009, par G-Zed

    Bonjour,

    Je voudrais créer un un label d’édition musicale pour les artistes libres qui comprendrait :

    - Production des artistes libres (dont moi en auto production) sur support existants (CD, Vynil, Clef Usb..)
    - Vente de produits de merchandising (T-Shirt, Casquettes, Bracelets) via une boutique internet de e-commerce.

    Sortant d’un emploi en tant qu’analyste programmeur, j’aimerai aussi proposer :
    - Des services d’étude et de conseil en informatique
    - De l’analyse et de la conception à la demande (création de site internet par exemple)

    Puis-je cumuler ces deux activités et le statut d’auto-entrepreneur est-il compatible avec l’édition musicale ?

  • 25 juin 2009, par manu

    bonjour
    je suis auto entrepreneur comme prestation de services
    j’ai le droit a 32000 de benefice
    puije deduire mes frais de route ou d’hebergement

  • 9 juin 2009, par patrice77

    je suis du québec, et je suis professeur de danse, j’aimerai pouvoir organiser des stages et des formations dans toute la France.
    et à l’occasion des spectacles.

    est-ce que je peux avoir droit au statut d’auto entrepreneur ? et dans quelles conditions ?

    je vous remercie de votre réponse.

  • 9 juin 2009, par bbspeed

    bonjour, je suis fonctionnaire hospitalier en disponibilité(et souhaite quitter le fonctionnariat un jour), je souhaite devenir auto-entrepreneur pour faire de l’assemblage de bijoux à domicile "et/ou "de la saisie informatique est-ce possible ?Si oui dans quel sens dois-je commencer mes démarches.doit on utiliser des noms ou appellations particuliers pour nommer notre "auto entreprise"

    • 9 juin 2009

      Oui c’est possible, mais sous conditions et pour une durée de 2 ans maximum (avant de devoir démissionner).

  • 8 juin 2009, par poutou1822

    Bonjour, je suis maman au foyer,je ne suis pas indemnisé par les assedic ni aucun autre organisme et je voudrai créer une entreprise de service à la personne. Est ce que je peux être auto-entrepreneur ou est ce qu’il faut que je créé une micro entreprise ?

    • 13 juin 2009

      Vous pouvez évidemment devenir auto-entrepreneur, au contraire ce statut est fait pour cela : aider des personnes à développer une petite activité et, à terme, une véritable entreprise.

  • 8 juin 2009, par Eryka

    Bonjour,

    Je souhaiterai vendre des produits alimentaire fait maison via un site internet : estce que je peux bénéficier du statut d’auto entrepreneur ?
    et quelles sont les premières démarches à effectuer ? Dois je commencer d’abord par creer mon site et organiser le fonctionnement de l’activité ou faut il que je me déclare en premier ?

    Merci par avance pour vos réponses.

    • 13 juin 2009

      Oui, vous pouvez devenir auto-entrepreneur pour de la VPC. Maintenant, il faut que vous soyez enregistré en tant qu’auto-entrepreneur dès votre première vente. Mais avant cela, vous pouvez très bien préparer la création de votre activité, et de votre site internet en particulier.

  • 29 mai 2009, par siri

    bonjour,
    je souhaite creer mon entreprise automobile achats vente sachant que j ai mon cap mecanique . je ne sais pas par ou commencer. et quel raison fiscal je dois prendre .si je fais partis de la prestations service ou vente. est ce que avec se systeme j ai le k-bis qui me serais utile.si j ai bien compris je devrais regle seulement 13% sur chaque vente .comment se passe les declarations .quel personne peut on rencontrer pour m aider dans mes demarches.
    merci.

    • 13 juin 2009

      Si vous faites de l’achat-vente, votre activité relèvera des BIC achat-vente (cotisations de 13% du chiffre d’affaires en auto-entrepreneur). Aussi, si vous vendez une automobile 10.000€, vous devrez 1.300€ de cotisations sociales, soit autant que les cotisations minimum annuelles du gérant de SARL.

      Il faudrait donc que vous preniez le temps d’étudier toutes les formes juridiques existantes sur ce site et de rédiger votre projet de création d’entreprise. C’est long, cela semble toujours assez loin de son projet, mais c’est la base même de la réussite de la création d’entreprise.

  • 27 mai 2009, par Garfield2cv

    Bonjour,

    Je souhaiterais devenir autoentrepreneur dans la vente et le montage de pneumatique (peut être également un peu de mécanique) pour automobile.
    Serais je considérer comme une activité commerciale ou de service ?

    De plus, j’ai cru lire qu’il fallait une formation de minimum CAP Mecanique ou 3 ans d’expérience. Je travaille chez un constructeur automobile mais ne fait pas de mécanique, est ce que cela pourrait être considérer comme expérience automobile ? J’ai lu aussi que si nous n’avons pas la formation, on pouvait être sous le controle d’une personne qui la possède. En quoi consiste ce controle ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

  • 25 mai 2009, par chris

    bonjour,jai monté ma societe en auto-entrepreneur,entretien et reparation de vehicules,suis en activité commerciale,liberale ou service ?merci

  • 21 mai 2009, par kikinne

    je desirait acheter un terrain pour construire des maisons pour les louer ensuite puis je devenir auto entrepreneur pour se type de commerce (immobilier). pourriez vous me dire comment m’y prendre et qu elle servir je doit plutot m adresser.

    Merci cordialement

    • 25 mai 2012

      Acheter pour construire puis revendre ? Dans ce cas, attention à la TVA. Mais surtout, le statut d’auto-entrepreneur ne vous permettrait pas de déduire vos charges réelles, vous seriez imposé sur le prix de vente : on ne s’improvise pas comme cela marchands de bien.

      Acheter des terrains, faire construire puis louer. Même problématique : vos coûts (terrain, construction...) ne seraient pas pris en compte et vous seriez imposé sur les loyers. En cas de cession, indépendamment du délai de détention, vos plus-values professionnelles seraient imposés. En fait, pour ce type de montage, on n’utilise plutôt une société civile (SCI)

  • 19 mai 2009

    Bonjour,

    Actuellement salarié, je souhaite lancer mon activité en statut auto-entrepreneur.
    Jusque-là pas de problème, mais je sais que dans quelques mois mon employeur va me licencier pour motif économique (l’entreprise va pas bien).
    Que va-t-il se passer avec le Pole Emploi ? Aurais-je toujours droit de bénéficier du CRP avec les avantages d’indemnités ? Devrais-je arreter mon activité d’auto-entrepreneur ? Ou au contraire le Pole Emploi peut-il m’aider avec le CRP à bénéficier de formations pour développer mon activité et passer ensuite en statut SARL ?

    • 13 juin 2009

      L’article suivant devrait vous renseigner : ou bien vous développez dès maintenant une activité secondaire, ou bien vous attendez de bénéficier des conseils personnalisés et formations que pourront vous apportez l’ANPE-ASSEDIC.

  • 18 mai 2009, par matthieu

    Bonjour,

    je suis actuellement salarié vrp a temps plein. je vend des produits informatiques au entreprises.

    je suis diplômés dans les réseaux informatique et je voudrais plus tard être a mon compte.

    aujourd’hui je souhaiterais me déclarer auto-entrepreneur, pour pouvoir commencer a disposer d’une clientèle professionnels et particulier en complément de mon activité actuel et augmenter mes revenus.

    je voudrais savoir d’une part, si je ne rentre pas d’argent dans mon activité d’auto-entrepreneur, ai-je quand même des charges a payé ?
    et d’autre part, étant aujourd’hui salarié je bénéficie en cas de licenciement du chômage, est ce qu’en étant auto-entrepreneur et salarié en même temps, si je suis licencié je bénéficierais du chômage, ou faut-il avant d’être licencié arrêter d’être auto entrepreneur ? merci de m’éclairais.

    • 13 juin 2009

      Oui, malgré les cotisations liées à votre activité salarié, il faudrait payer d’autres cotisations en tant qu’auto-entrepreneur.

      Vous pouvez effectivement créer votre activité d’auto-entrepreneur dès maintenant sans limiter vos droits aux ASSEDIC en cas de difficulté (voir ci-dessous).

    • 13 juin 2009

      Mais attention, surtout dans votre cas, à ne pas concurrencer votre actuel employeur : notamment, il ne faudrait pas que vous démarchiez votre propre clientèle durant votre temps de travail.

  • 13 mai 2009, par Dilouguy

    Bonjour,
    Je suis actuellement bénéficiaire du RMI, puis-je devenir auto-entrepreneur sans perdre mes indemnités mensuelles ?
    Merci.

    • 6 juin 2009

      Oui, depuis le 1er juin, vous pourrez cumuler le RSA avec vos revenus d’auto-entrepreneurs.

  • 12 mai 2009, par madetwist

    bonjour
    le service a la personne c’ est une activite commercial ou liberal ?????

  • 11 mai 2009, par JEDI34

    Bonjour,
    Je suis actuellement salarié (CDI), je souhaite devenir auto entrepreneur pour une activité de photographe. Comme salarié je cotise à la sécurité sociale et autres ... Qu’en est il des cotisations sociales à verser en tant qu’AE, n’y a t il pas redondance ? Cela signifie t il un changement de statut vis à vis de l’URSSAF ?
    Merci de votre réponse

    • 16 mai 2009

      Il n’y a pas redondance mais simplement des cotisations sociales en tant que salarié et d’autres en tant qu’auto-entrepreneur (plus de cotisations car plus de revenus, un peu comme si vous aviez obtenu une augmentation de salaire.

  • 27 avril 2009, par doudou

    J’ai crée mon activité (Secrétaire Freelance- Profession libérale)en janvier 2006, déclaré à l’URSSAF etc, j’ai un numéro SIREN. Je suis très intéressée par le statut d’auto-entrepreneur et je voudrais savoir comment puis-je changer ? Je me demande si malgré tout je peux remplir le formulaire même si j’ai toujours mon activité ? Pouvez-vous m’aider ? Merci. A vous lire.

    • 30 mai 2010

      Je me pose la même question que vous. j’ai déjà un numéro de siret en en tant que profession libérale et inscrite à l’urssaf. Ai-je le droit de maintenant m’inscrire en tant que auto entrepeneur ? Et comment faut-il faire si on est déjà inscrit sous un autre statut ? Merci. Carole

  • 27 avril 2009, par seb’service

    bonjour,je voudrais savoir si je peut ouvrir un compte professionel pour pouvoir séparé mon compte personnel de mon compte privé.merci d’avance.

  • 27 avril 2009, par isachris

    bonjour,
    j’ai été licencié économique, après une étude de marché je souhaiterais devenir auto entrepreneur avec un atelier de réparation de matèriels de plongée à mon domicile (je suis en maison et propriétaire)je suis technicien sav
    je voudrait savoir qu’elle assurance dois je avoir pour ces services
    merci

  • 25 avril 2009, par man69

    bonjour puije devenir auto-entrepreneur et realiser des pretations pour mon propre patron en dehors de mes heures de travail

  • 20 avril 2009, par deuns

    Bonjour,

    Je viens de perdre mon emploi et je vais être admis aux ASSEDIC à partir du 11 mai 2009.
    je souhaiterai savoir si je "m’installe comme auto entrepreneur" avant cette date (11 mai), Est ce que je perds définitivement mes droits aux allocations chomage ?

    Si j’entreprend une activité saisonnière (marchés), quel est la meilleure façon de faire ?
    Je suis encore en préavis, donc aucune démarche entamée
    Merci

  • 20 avril 2009, par niki

    Bonjour je souiterai vende des objet ( de ma fabrication ) en bois sur les marchés , et les brocante .
    Es que le statu d’auto entrepreneur m’autorise a le faire ,
    Dois je demander a la préfecture une carte de commercent ambulent ?

    • 25 avril 2009

      Le statut d’auto-entrepreneur vous permettra de vendre légalement votre production. Maintenant, j’ignore s’il faut une carte de commerçant ambulant pour vendre sur les marchés ? Si vous obtenez une information de la Préfecture, pourriez-vous nous la communiquer.

  • 19 avril 2009

    Bonjour,

    Je suis indécise pour m’inscrire en tant qu’auto entrepreneur pour des prestations de service "social".J’anime des groupes d’échanges entre parents et une association souhaite me rémunérer pour une intervention trimestrielle. Cela vaut-il la peine de faire cette démarche ?
    Je n’ai pas d’autre activité salariale et bénéficie (ainsi que mes enfants) de la protection sociale de mon époux. Pourrais-je conserver ce mode de protection ou dois-je avoir ma propre couverture sociale ?
    Merci de "m’éclairer" sur mes questionnements.

    • 19 avril 2009

      C’est une solution et je n’en connais pas beaucoup d’autres pour une mission temporaire (à part le portage salarial). En effet, vous pourrez légalement facturer votre travail et il sera très simple de mettre fin à cette activité. Bien sur, vous cotiserez en fonction de votre chiffre d’affaires (20% environ) et vos revenus seront imposables. Mais c’est une condition pour travailler légalement. D’ailleurs, étant donné votre cas, on se demande si ce statut n’a pas été aussi créé pour concurrencer le portage salarial...

  • 17 avril 2009, par steph

    Bonjour,

    je me permets une question concernant la facturation de prestations réalisées sous le régime d’auto entrepreneur.

    J’ai créé mon activité (auto entrepreneur, profession libérale) le 5 mars 2009,
    j’avais réalisé des prestations en janvier 2009.

    Puis je facturer maintenant ces prestations (donc réalisées avant que mon activité ne soit officiellement créée) ?

    d’avance merci de votre réponse

    Bien cordialement.

    • 19 avril 2009

      Vous ne pouvez pas facturer des prestations effectuées sans statut juridique (donc illégalement). Pour cela, il faudrait que vous indiquiez que ces prestations ont été réalisées depuis votre inscription en tant qu’auto-entrepreneur.

  • 17 avril 2009, par gerardmanvue

    Bonjour,
    je souhaite demarrer une activitée saisonniere en languedoc roussillon de restauration en louant un local sur le bord de mer cela est il comatible avec le statut d’auto entrepreneur ?
    Merci de vos reponses

    • 18 avril 2009

      Oui, c’est compatible, mais les charges de loyer risquent d’être supérieures auc charges estimées de l’auto-entrepreneur. Cependant, pour une saison, il n’est peut-être pas nécessaire d’envisager un autre statut (création d’une entreprise individuelle ou d’une société qu’il serait beaucoup plus compliqué de créer de façon temporaire).

  • 15 avril 2009, par mimilabroc

    je souhaite créer mon auto entreprise pour vendre de la brocante ,j’ai un stocks d’objets m’appartenant que je souhaite vendre , dois-je déclarer ces objets ? à qui ? comment estimer la valeur ?
    merci beaucoup pour votre aide

    • 18 avril 2009

      Avec le statut d’auto-entrepreneur, vous n’aurez pas à déclarer ou estimer ces objets puisque vos charges sont estimées. Le produit de ces ventes devra lui être déclaré et soumis aux prélèvements obligatoires aux taux prévus.

  • 14 avril 2009, par man1969

    bonjour je souhaite devenir auto entrepreneur et travailler pour mon patron actuel je peut oui ou non

    • 19 avril 2009

      Oui, c’est possible, mais vous perdrez vos droits à indemnités Assedic en cas de rupture de contrat, le droit à des congés maladie, diminuerez vos droits à une retraite... Au total, il faudrait que votre revenu net augmente sérieusement.

  • 11 avril 2009, par j marc

    bonjour je suis fonctionnaire et je voudrais savoir si je peut en deuxieme activité avoir un statut d’auto entrepreneur afin de pouvoir avoir une activité commercial sur le net ! achat et revente d’objets neufs divers ! merci

    • 16 avril 2009

      Malheureusement, votre activité d’auto-entrepreneur serait trop éloigné de votre activité de fonctionnaire, mais la li changera peut-être bientôt (voir lien ci-dessous).

  • 9 avril 2009, par fetheddine3

    bonjour
    je me suis declarer comme autoentrepreneur depuis le 12 01 2009 electricien j’ai tous les documment chiffre d’affaire du 12012009au 09042009 7310 euros je suis titulaire d’un titre sejour salarié 1 an esceque je peut renouvler ma carte sejour et demander le changement de statut proffession non salarié a la prefecture merci

  • 9 avril 2009, par alex0505

    Je suis actuellement en recherche d’emploi et inscrit au Pôle Emploi mais ne touche pas d’indemnités car j’étais gérant associé minoritaire d’une SARL aujourd’hui liquidée. Je me propose de devenir auto-entrepreneur et de percevoir des commissions sur les ventes que j’effectue pour le compte d’un tiers.
    Puis-je devenir auto-entrepreneur et quels sont les taux d’impositions.
    Merci

    • 19 avril 2009

      Oui, c’est possible. Ci-dessous le taux des cotisations sociales, le taux de l’IR variant suivant l’option choisie (voir statut fiscal de l’AE "dans la même rubrique")

  • 2 avril 2009, par cath

    Coiffeuse à domicile pour une société, je voudrais démissionner et devenir auto-entrepreneur,est-ce possible ?Quel régime fiscal choisir ?

    • 4 avril 2009

      Vous pouvez évidemment démissionner pour devenir auto-entrepreneur mais notez bien qu’en cas de cessation d’activité, un auto-entrepreneur ne bénéficiera d’aucune protection sociale (Assedic), tout comme les micro-entrepreneurs ou gérants de société. Le régime d’auto-entrepreneur a l’avantage d’être le plus souple et le plus simple d’un pont de vue gestion administrative.

  • 2 avril 2009, par verma jyoti

    Bonjour,

    Je suis etrangere et je travaille actuellement pour un groupe hotelier à Paris donc sur mon carte de sejour j’ai un "statut salarié". Ayant entendu de statut de autoentrepreneur qui est trés interessant je voudrais ouvrir une petite société de "Traiteur" à coté comme autoentrepreneur.

    Je voudrais savoir si mon activité de traiteur en tant que autoentrepreneur peut avoir un effet sur les charges sociales et mes droits dans mon entreprise actuelle ou je travaille.Est ce qu’il ya des autres choses je dois faire attention en tant que salarié avant de ouvrir une autoentreprise. Au niveau d’activité de traiteur meme si mon revenu est inferieur de 32000 euros est ce que je peux tout de meme opter pour BIC réel normal,comme il s’agit de impot sur le benefice ? Merci de votre reponse

  • 31 mars 2009, par mathieu

    bonjour je suis mecanicien automobile et je souhaite devenir auto entrepreneur et proposer mes services en mecanique automobile quelles sont les demarches à suivre merci

    • 31 mars 2009

      Vous êtes salarié et souhaitez exercer en tant qu’auto-entrepreneur la même activité que l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Cela risque de poser un réel problème : vous concurrencerez votre employeur (voir lien ci-dessous).

  • 30 mars 2009, par nono brocante

    j’adore faire les vide greniers en tant que vendeur - j’en fait une dizaine par an. Vu que le décret réglementant les vide greniers est sorti, je voudrais devenir auto entrepreneur pour pouvoir continuer ma passion. en ai-je le droit ? et à quel titre : je n’achète rien pour revendre, je revends les vieux trucs que l’on me donne.le bénéfice moyen d’une brocante est d’environ 50 € - cela vaut-il le coup ? Et quel sera mon taux d’imposition ? ou devrais-je rajouter mes "bénéfs" à mon salaire ? merci de m’éclairer, je ne sais plus trop où j’en suis

    • 30 mars 2009

      Du fait de votre activité, vous relèverez des BIC achat-vente. Or les charges des auto-entrepreneurs sont estimées. Or pour une activité d’achat-vente, des achats sont normalement anticipés. Pour cette raison, votre taux de cotisations sociales serait faible et dans tous les cas, vos cotisations seront strictement proportionnelles à votre chiffre d’affaires. En ce qui concerne l’IR, vos revenus d’activité seront ajoutés à votre autres revenus. Je ne sais pas si "cela vaut le coup" mais c’est un moyen bien simple et peu onéreux d’exercer votre passion en toute légalité.

  • 26 mars 2009, par Alex

    Bonjour,

    J’ai l’intention de m’installer comme auto-entrepreneur. Je suis électricien. Parfois je fournirai que mon travail (le client fournissant les appareillages, fils...et parfois je fournirai mon travail et les appareillages. Mon maximum sera de 80 000 ou de 30 000 euro ?
    Merci pour votre réponse.

  • 26 mars 2009, par bernard

    bonjour j’ai 24ans je voudré etre bien renségner car j’ai travailler pour un patron et ma demander que je sois auto-entrepreneur.
    donc je voulé savoir si je peut le faire en se moment je suis au chomage donc inscrit au assédic et anpe.
    est ce que sa va rien changer a mon status d’aujordui ?
    quel sont les avantages les inconvéniens ?
    a quoi je mengage ?
    merci de votre atention.

    • 26 mars 2009

      Si vous pouvez bénéficier de l’ACCRE, vos taux de cotisation sociale seront diminués. Votre patron vous versera donc des honoraires qui seront soumis à ces cotisations sociales. La différence avec le statut de salarié :
      - pas de cotisations chômage en cas de fin d’activité,
      - aucune obligation de votre patron de faire appel à vos services : du jour au lendemain, si vous n’acceptez pas ses tarifs par exemple, il pourra faire travailler quelque d’autre sans avoir à vous licencier.

  • 24 mars 2009, par bouloboulot in

    bonjour, fonctionnaire je serai bientot en retraite et souhaite des que possible devenir auto entrepreneur. merci de me preciser je que je dois faire et ou ne pas faire avant de me lancer par rapport à mes revenus fiscaux de 2008(55000)avant déduction. je suis marier deux enfants à charges.
    choix et obtions, prestations de services.
    Merci

  • 20 mars 2009, par guijome

    bonjour, j’aimerai devenir auto entrepreneur dans le domaine de la livraison, proposer mes services aux entreprises, contribuer à la satisfaction et à la fidélisation de la clientèle, participer au lien commercial tissé entre l’entreprise et le client. Mais avant sa j’aimerai obtenir des conseils, tels que ;
    - ou aller se présenter pour créer mon projet
    - comment calculer les prix des mes livraisons
    - comment démarcher auprès des entreprises ou des particuliers
    - A qui se présenter pour que le projet se finalise
    voila merci

  • 11 mars 2009, par G.W.

    Bonjour,
    Un ami ouvre un restaurant et me demande de m’occuper de l’achat de son vin, il souhaite que je l’achète et le lui revende, puis-je m’installer en tant qu’auto-entrepreneur ?
    Je sais qu’en France la revente d’alcool est très compliqué comment dois je proceder ?
    Merci pour vos réponse.

    • 11 mars 2009

      Je ne comprends pas la demande de votre ami, aussi je ne vous conseillerai certainement pas d’y répondre. Si les restaurateurs ne savent plus choisir leur vin ! Mais surtout, au pire, on commissionne ses acheteurs (auquel cas vous devenez "conseil en..." ; BNC) mais on le leur demande pas de gérer les achats.

  • 9 mars 2009, par Cécilou

    Bonjour,
    On me dit qu’il n’est pas possible aujourd’hui de devenir auto-entrepeneur, pour ceux qui ont déjà une micro-entreprise dont le régime vieillesse dépend de la CIPAV, alors qu’il est tout à fait possible de s’incrire en auto-entreneur pour une même activité, en l’occurence la formation en informatique, si c’est une création.
    Peut-on m’apporter des précisions sur ce point et me dire si on peut espérer un nouveau décret rapidement pour pouvoir bénéficier de ce nouveau statut ? Dans le cas contraire, est-il souhaitable de cesser sa micro pour pouvoir basculer en auto-entreprise ?

    • 9 mars 2009

      Non, il y a eu un délai d’attente pour les auto-entrepreneurs relevant de la CIPAV mais il leur est maintenant (depuis le 16 février) possible de bénéficier du statut d’auto-entrepreneur.

  • 8 mars 2009, par florent

    Bonjour je suis actuellement gerant minoritaire salarié d’une PME de creation de site web et visite virtuelle. Je voudrai savoir s’il m’est possible de me mettre en auto entreprise pour avoir une activité suplementaire ? prestation de service par example.

  • 3 mars 2009, par christine

    Bonjour,

    je suis actuellement en arrêt maladie et souhaite démissionner dès fin mai début juin de mon travail actuel. Je serai à nouveau salariée dès juin et je souhaiterai en complément de salaire devenir auto entrepreneur mais je vois qu’il y a une date (31-03-2009) pour s’identifier en tant qu’auto-entrepreneur. Puis je m’inscrire en étant en arrêt maladie dès aujourd’hui ou devrai-je attendre juin d’être à nouveau salariée mais dans ce cas là je ne pourrai plus m’identifier en tant qu’auto entrepreneur avant décembre 2009 ?

    • 3 mars 2009

      Non, vous ne pouvez travailler durant un congé maladie. En revanche, vous pourrez vous inscrire en tant qu’auto-entrepreneur parallèlement à votre prochain contrat de travail, la date du 31 mars 2009 ne concernant que les entrepreneurs individuels qui ont déjà créé une micro-entreprise et qui voudrait opter pour le régime social (et fiscal éventuellement) de l’auto-entrepreneur dès 2009.

  • 2 mars 2009, par PH

    Bonjour,
    J’ai bien lu ce que vous avez répondu à mon collègue enseignant dans la fonction publique.
    Je suis enseignant dans l’Education nationale. Je vais prendre un "congé pour convenances personnelles" durant un an.
    Dans quelle mesure puis-je prendre le statut d’auto-entrepreneur, en tant que formateur ponctuel ?
    Le fait d’être en "congé pour convenances personnelles" permet normalement de laisser le champ libre pour toutes formes d’activités, y compris d’autres activités professionnelles. Mais le statut d’auto-entrepreneur est-il possible dans ce cas, sachant qu’il n’y a pas alors d’activité professionnelle principale effective, mais qu’elle est seulement "en veille" durant un an ?
    Merci pour votre réponse
    PH

  • 22 février 2009, par ludovic

    Bonjour,
    je souhaite créer une maison d’édition musicale (partitions), en assurant la conception, l’impression et la vente sur internet des partitions réalisées. Suis-je concerné par la limite de 32000 ou 80000 euros de CA et par les charges qui correspondent ?
    Merci

  • 16 février 2009

    bonjour, est ce qu’avec le statut d’auto entrepreneur on vous donne
    un numéro de siret ? cdrlt

  • 11 février 2009, par ullina

    Bonjour,

    Mon époux est retraité depuis 2004
    On lui propose un travail à temps partiel ( environ 1000 euros par mois)
    dans son ancien métier car il n’arrive pas à recruter ( métier spécial dans la maroquinerie
    Il a peur de perdre da retraite de base et complémentaire qui se monte à 1300 euros par mois environ ( les deux comprises )
    Hors je lis sur la rubrique qu’il n’y a pas de limite de plafond comme en 2008
    On lui propose de vendre ses services en tant qu’auto entrepreneur et il payera ses charges tous les mois
    Merci de me repondre svp car ceci est urgent

  • 9 février 2009, par Evelyne Marc

    dans votre article page 2 , je lis que la declaration au CFE de statut d’auto-entrepreneur comporte un volet fiscal qui permet de choisir son régime d’imposition aux BIC ( réel normal , réel simplifié ou micro-BIC) et son régime d’imposition à la TVA (franchise en base , réel simplifié ..etc)
    je suis intéressée par le statut d’auto-entrepreneur au réel simplifié .
    Après appel teléphonique à INFOREG (service fiscal), il s’avère que pour avoir le statut d’auto-entrepreneur , il est obligatoire d’être imposé au micro-BIC et on ne peut pas opter selon eux pour le réel simplifié.
    pourriez vous apporter des eclaircissements sur ces 2 interprétations .
    merci de répondre à cette question

  • 8 février 2009, par kro120

    Bonjour, je suis actuellement en congé parental, et souhaiterais démarrer une activité comme graphiste en parrallèle
    si je prend le statu d’auto-entrepreneur, est-ce que je vais perdre mon congé parental ? ou bien est ce que ça peut être considéré comme une activité secondaire ?
    merci pour votre réponse.

    • 24 février 2009

      On ne peut cumuler un congé parental avec une activité professionnelle.

  • 6 février 2009, par emmanuel.k

    bonjour,
    je suis peintre en batiment depuis 5 ans et je souhaite créer mon entreprise dans laquelle je travaillerai seul. je souhaite avoir des avis sur le sujet... merci

    • 13 février 2009

      Quels avis ? C’est effectivement possible mais pour se sentir épaulé dans cette création, avez-vous pensé à une CAE spécialisée (si vous habitez Paris notamment). Dans ce cadre, vous pourrez rencontrer d’autres artisans qui, sur un chantier, pourrait rechercher un peintre et vous permettre de développer votre clientèle.

  • 6 février 2009, par christophe

    Bonour je souhaite ouvrir ma societe de formation en secourisme (PSC1,initiation au secourisme ,sst etc)pouvez vous me dire comment je peux obtenir mon numero d’agrement de formateur je vous en remercie beaucoup

    • 13 février 2009

      Cette question ne concerne pas la création d’entreprise mais l’obtention d’un agrément professionnel. Je ne sais vous répondre.

  • 31 janvier 2009

    Bonjour,
    Je suis actuellement enseignant donc dans la fonction publique !
    Je souhaite devenir aussi auto-entrepreneur en complément d’activité !
    Est-ce possible ? Sous quelles conditions ?
    merci pour vos réponses

    • 1er février 2009

      Le statut d’auto-entrepreneur était prévu pour les fonctionnaires. En réalité, aujourd’hui, le statut juridique d’auto-entrepreneur ne vous est possible que dans le cadre d’une création d’entreprise (demande de disponibilité ou mi-temps, étude de votre demande, autorisation temporaire...). Aussi, aucune révolution pour le moment. Cependant, Hervé Novelli a laissé entendre que, peut-être, une modification de cette législation pourrait intervenir pour élargir la liberté d’entreprendre...

    • 1er mars 2009

      Bonjour,
      En complément de la demande de ma collègue :

      Quelles sont les étapes à respecter ?
      1) Faire d’abord une inscription d’auto-entrepreneur auprès de la CFE dans les seuls domaines prévus pour les fonctionnaires ( expertises, formations,etc..) ?
      2)Faire une demande de temps partiel avec le documents prouvant qu’il y a eu une création d’entreprise ?

      La demande auprès de la CFE sera t’elle acceptée à la date d’aujourd’hui quand on a le statut de professeur des écoles ?
      S’il n’y a pas de revenus la première année peut-on quand même poursuivre cette entreprise où faudra t’il en créer une autre jusqu’à ce que les revenus commencent à arriver ?

      merci pour votre réponse rapide car le temps presse administrativement !Béatrice

  • 22 janvier 2009

    bonjour, je suis actuellement agent commercial et donc inscrit au greffe du tribunal depuis 2005 et je suis actuellement sous le régime du reel simplifié mais mon chiffre ne dépasse pas les 32 0000€ cette année 2008 puis-je bénéficier du régime auto entrepreneur ?

  • 20 janvier 2009, par Noano

    Bonjour

    J’ai créée ma micro entreprise dans le domaine de la formation en secourisme en novembre 2008 et il est clair que je n’ai pas commencé mon activité que je dois d’ors et déjà payé l’urssaf (titulaire de l’Accre) alors que je n’ai encore eu aucune rentrée d’argent pour le moment.
    Ma question est la suivante est-il possible pour moi de changer de statut et de passer de la micro entreprise à l’auto entrepreneur ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    • 20 janvier 2009

      Oui, vous pouvez bénéficier du régime social et fiscal de l’auto-entrepreneur tout en restant micro-entrepreneur en optant pour le régime micro-social avant le 31 mars 2009 (voir démarches sur ce site ou directement avec votre CFE).

  • 19 janvier 2009, par Charles

    Bonjour à tous
    je suis actuellement salarie ds le secteur de l’edition et fort d’une formation en centre forestier, j’ai passe un diplome d’elagueur. Je souhaite m’installer a mon compte et le statut d’AE me semble le mieux convenir ( tout en conservant mon emploi principal ) La oû le bas blesse c’est que je ne parviens pas a savoir si dans ce type d’activite et dependant du tertiaire donc des caisses MSA, je peux avoir acces a ce statut nouveau et tres interessant a mon avis.
    J’ai pense a la micro entreprise mais payer des charges quand je ne gagne rien ce n’est pas tres engageant.
    au secours svp

  • 17 janvier 2009

    bonjour,
    je suis demandeur d’emploi et je vais racheter un commerce de vente sur les marchés.Est-ce que je peux bénéficier de cette nouvelle mesure ou quelle est la meilleure solution pour moi.
    merci

  • 15 janvier 2009, par createur

    Bonjour, je souhaite travailler en tant qu’indépendant dans le domaine du service,est ce que le statut d’autoentrepreneur conviendrait ? je ne pense pas dépasser les 30 000 Euros pour la première année.

    Par la suite, je souhaite étendre mon activité en faisant du portage salariale , dois-je changer de statut ?

    • 16 janvier 2009

      Vous avez parfaitement raison, avant de passer en portage salarial (plus couteux en terme de cotisations sociales), il est possible de tester son marché sous le statut d’auto-entrepreneur.

  • 15 janvier 2009, par AUDIER

    je suis fonctionnaire de l’état et j’aimerai savoir si je peux bénéficier du statut d’auto entrepreneur (à temps partiel) et sous quelles conditions ?
    l’activité est elle limitée dans le temps et ai je besoin de l’autorisation de mon administration ou une déclaration suffit ?
    merci en attente d’une réponse ; mon mail : claude.audier@hotmail.fr

    • 15 janvier 2009

      Oui, vous pouvez devenir auto-entrepreneur, mais il semble qu’une demande de votre hiérarchie soit nécessaire (contrairement à ce qui était annoncé initialement). Pour vériier cette information, je vous conseille de contacter votre syndicat.

  • 15 janvier 2009, par drine100

    Bonjour,
    Au chomage, j’ai suivi une formation d’un an afin de devenir estheticienne, j’ai obtenu mon diplôme et souhaiterais faire des prestations à domicile ...je pense que le statut d’Auto ENtrepreneur me conviendrais le mieux pour le moment ...... pouvez vous me dire ce que vous en pensez ? merci de vos reponses

  • 14 janvier 2009, par Dimitri

    Bonjour, j’ai 19ans et je suis actuelement au chomage.
    Je désire créer mon entreprise mais j’hésite entre le statut d’auto entrepreneur ou micro entreprise.

    Sachant que je désir vendre des produits régionaux(que j’achete a mes fournisseurs) sur les marchés, camping et foire . Et que je dois acheter un camion, barnum , stocks et accessoires nécésaires pour démarer. J’ai un bac pro commerce en alterance et j’ai travaillé quelque mois sur les marchés.

    Sachant que je ne sait pas le CA que je réaliserai, je voulais savoir quel serait le statut le plus approprié, le plus avantageux, le moins risqué et le plus simle pour ma futur entreprise ?
    Merci de votre réponse et bon courage

    • 14 janvier 2009

      Micro-entreprise ou auto-entrepreneur, les différences peuvent être quasiment nulles si le micro-entrepreneur opte pour le régime social et fiscal de l’auto-entrepreneur. Le problème, dans votre cas, est davantage le montant de vos charges réelles (camion, assurance, marchandises, accessoires...). En effet, ces charges réelles risquent d’être très importantes par rapport à votre chiffre d’affaires et ne vous laisser qu’un résultat réel bien faible. Or les cotisations de l’auto-entrepreneur ou du micro-entrepreneur sont basées sur son chiffre d’affaires, indépendamment du résultat réel dégagé. Pour tenir compte du résultat réel, il faudrait alors créer une entreprise individuelle ou une EURL ou SARL. Mais cela devient plus complexe en terme de gestion et comptabilité.

      Aussi, pour pouvoir décider de votre statut, il vous faut impérativement établir un business plan détaillé. Demandez un rendez-vous à votre ANPE pour obtenir l’assistance d’un cabinet de conseil (rémunéré par l’ANPE) qui pourra vous épauler.

  • 13 janvier 2009

    je crée des meubles et des articles de déco (miroirs, luminaires...) Ce sont tous des pièces uniques. Sous quel régime puis-je m’inscrire pour les vendes en toute légalité ? merci de votre réponse

    • 14 janvier 2009

      Sous cet forum consacré à l’auto-entrepreneur, je vous conseillerais le statut d’auto-entrepreneur (activité artisanale). Seul un chiffre d’affaires important ou des charges réelles élevées demanderaient de réfléchir à un autre statut (mais cela ne semble pas votre cas).

  • 13 janvier 2009

    Bonjour,
    j’ai créé une micro-entreprise de vente par internet en novembre 2007. Je voudrais pouvoir élargir mon champs d’action de deux façon : d’une part en vendant aussi en direct (en réunion, à l’étalage) et aussi en créant moi-même des produits à vendre. Comment dois-je m’y prendre ?
    Dois-je m’inscrire comme auto-entrepreneure pour l’une ou l’autre de ces activités ou les deux ou pas ?

    • 14 janvier 2009

      Oui, vous devez évidemment vous inscrire et déclarer ces deux activités (dans le cas contraire, elles seront illégales).

  • 13 janvier 2009, par pomoda

    bonjour
    en percevant le rmi puis-je devenr auto-entrepreneur ? quelle seront les changements
    A l’inscription y-a t’il des frais
    si je m’nscrit et qu’ a l’extreme je ne fait aucun chiffre d’affaire quel seront les frais (securité sociale etc...)merci

    cordialement

  • 12 janvier 2009, par Topita

    Bonjour,
    actuellement salariée en CDD, je souhaite développer une activité complémentaire continue qui semble relever du régime BNC(conseil et communication, organisation d’évènements etc..), or le système micro-entreprise me semble très coûteux en cotisations et en impôts.
    - Le cadre d’auto-entrepreneur intègre-t-il ou va-t-il prochainement intégrer les activités BNC ?
    - Les revenus générés par cette activité complémentaire (moins de 32.000 € par an) sont-ils compatibles avec des périodes indemnisées par les Assedics au titre de mon activité salariée ?
    Merci de vos réponses.

  • 12 janvier 2009, par Sarre

    je souhaite démarrer une activité camion à pizza . Quelles seront mes charges 13 ou 23 % . Comment m’inscrire en tant qu’auto entrepreneur ? Puis je le faire directement sur internet ?

  • 8 janvier 2009, par Nicolas-David

    Bonjour, je suis salarié et donc je cotise déjà pour toutes les charges on m’a dit que je pouvais faire une lettre à kl’urssaf pour etre exonéré en tant que salarié pour ne pas les payer deux fois ? mais comment faire cette lettre, quels justificatifs donnés (fiches de paies ?) aidez moi s’il vousplait merci

    • 8 janvier 2009

      Si vous acceptez un second contrat de travail, vous allez être soumis à cotisation. De la même façon, si vous devenez auto-entrepreneur, vous ne pourrez éviter les cotisations sociales basées sur le chiffre d’affaires que vous dégagerez.

  • 8 janvier 2009, par Laurens

    Bonjour,
    Je suis salarié et j’aimerais devenir auto-entrepreneur mais lorsque j’essaie de m’inscrire la première question me bloque : à savoir que je veux faire de l’assistance informatique à domicile (services) mais je peux être également appelé à vendre du matériel (composants informatiques, par exemple) : donc je suppose que pour le 1er cas cela relève de l’artisanal et le second du commercial sachant que le commercial ne devrait pas représenter plus de 15 % de mon CA. Quelle option dois-je choisir Artisanal ou Commercial ?????

    Merci d’avance.

    • 8 janvier 2009

      C’est l’activité principale qui décide de votre statut, votre activité commerciale n’étant qu’une activité annexe.

  • 7 janvier 2009, par clavixe

    bonjour, je désire créer une A-E mais avec quel code NAF ? et avec quel CFE ? mon activité future sera de mettre en relation des entreprises entre elles et également des particuliers.
    J’ai vu que cela s’assimilait au domaine de l’apporteur d’affaires donc BIC si j’ai bien compris. pouvez-vous m’aider

  • 6 janvier 2009, par iris

    bonjour, je suis depuis peu diplomé costumière -réalisatrice (D.M.A) et je cherche un statut (autre que intermittant) me permettant d’exercer mon métier de manière légale et à mon rythme (ne pas avoir a courir après contrats).Cet activitée serai principale et je suis vraiment loin de la retraite,serait-il donc possible pour moi d’obtenir le statut d’auto-entrepreneur ?

    merci de votre réponse !

  • 6 janvier 2009, par Pierre

    Ancien artisan, j’ai ete mis en liquidation judicaire en 2004 avec faillite personnelle et interdiction de gerer pendant 10 ans une entreprise.

    Puis je devenir auto-entrepreneur ?

    Merci de votre reponse

    • 7 janvier 2009

      Pas plus auto-entrepreneur que micro-entrepreneur ou gérant de société.

    • 8 janvier 2009

      merci de votre réponse mais sur quels textes de lois vous basez vous ?
      sachant que le statut auto entrepreneur ne requiert pas d’inscription au RM ou au RCS et qu’il ne constitue pas en fait une entreprise ?

    • 15 janvier 2009

      Votre réponse est fausse. En effet, je viens de recevoir mon numero SIRENE ( reprise de mon ancien numero ).

      Donc, etre interdit de gerer une entreprise n’empeche pas d’etre auto- entrepreneur.

      à bon entendeur !

    • 26 mai 2010

      bonjour,
      je viens de vous lire avec grande attention, je suis aussi sous le coup d’une interdiction de gérer comme vous il me semble impossible d’avoir le statut d’autoentrepreneur, vous dite que vous avez obtenu votre numéro SIREN, je trouve ça super. Vous dites en revanche avoir récupéré votre ancien numéro c’est étrange ? ne pensez vous pas ainsi etre redevable de votre passif ?
      bien cordialement

  • 5 janvier 2009, par vero

    Bonjour, je quitte une couveuse d’entreprise en temps que céramiste, et je pensais m’inscrire en micro. En dehors des avantages fiscaux, je ne saisis pas l’avantage
    de ce régime ?
    En 2008, mon bénéfice était < à 5000 €, donc à priori, je suis concerné par la mesure.
    Je n’ai pas vu de fourchette comparative entre les deux statuts, permettant, pour un bénéfice donné, de comparer les charges urssaf. Ou puis je trouver cela ?
    Y a t-il des exonérations de charges d’urssaf en bénéficiant de l’acre ?
    Est-ce qu’il me donne les mêmes droits d’accès à des marchés de potiers ?
    De qui dépendons nous dans ce cas, de la chambre des métiers ou du commerce ?
    Le Centre de formalités, est ce le centre des impôts comme pour le regime micro ?

    • 5 janvier 2009

      Vous parlez de micro-entreprise ou du statut d’auto-entrepreneur ? Dans les deux cas, l’avantage principal de ces statuts est la simplicité de gestion : déclarations simplifiées, franchise en base de TVA, charges estimées, cotisations basées sur le chiffre d’affaires...). De plus, étant donné votre chiffre d’affaires, ces statuts permettent de contourner les cotisations sociales minimum des travailleurs non salariés (TNS). En revanche, il n’existe pas d’avantage réel sur le calcul des cotisations entre micro-entrepreneur et auto-entrepreneur (voir lien ci-dessous).

      Il n’est pas encore précisé si les auto-entrepreneurs bénéficient de l’ACCRE, mais je ne pense pas que dans votre cas vous puissiez en bénéficier... Mais, même s’ils ne seront pas inscrits à une chambre des métiers ou de commerce, ils possèderont un numéro de siret leur permettant d’exercer légalement leur activité.

      Votre CFE reste le même.

  • 4 janvier 2009, par GNV

    Bonjour et meilleurs voeux,
    Je suis actuellement salariée à temps partiel sur 3 emplois avec 3 contrats de travail, 3 employeurs. J’ai 55ans et je prépare ma "sortie de piste" en envisageant de développer une activité qui me plait beaucoup de type : "prestation de service" coté informations/ animation/ prévention santé des jeunes (et éventuellement des moins jeunes).Je suis actuellement bénévole dans ce domaine auprès de lycées professionnels de ma connaissance.
    Est-ce que je pourrais passer à un autre statut sans prendre le risque de charges fixes qui finalement absorbent tout le gain car j’aimerais travailler à mon rythme ( démarcher et vérifier qu’il y a uen demande)ainsi que pouvoir continuer à me perfectionner sans me noyer dans les papiers administratifs ni m’endetter. Merci de votre éclairage.

    • 4 janvier 2009

      Vous pouvez effectivement devenir auto-entrepreneur pour tester votre marché : en l’absence de chiffre d’affaires, vous n’aurez aucune cotisations à payer et, dans votre cas (charges réelles quasiment nulles), le taux de ces cotisations est relativement peu élevé.

  • 4 janvier 2009, par Charlie Golfenstein

    Bonjour et meilleurs vœux à toute l’équipe,

    Je viens de prendre ma retraite à effet du 1er janvier 2009. J’ai été cadre expatrié dans la filiale d’une entreprise française à l’étranger qui souhaite continuer à utiliser mes compétences professionnelles en tant que consultant en gestion/organisation.
    Le régime de l’auto-entrepreneur répond-il exactement à mon besoin ?
    Quel serait le meilleur choix en matière fiscale ?

    En vous remerciant par avance pour vos conseils,

    Cordialement,

    Charlie Golfenstein

    • 4 janvier 2009

      Oui, le statut d’auto-entrepreneur conviendrait parfaitement, mais il exige que vos facturations annuelles ne dépassent pas 32.000€. Le statut d’auto-entrepreneur concurrence dans ce cadre les sociétés de portage salarial qui étaient hier l’unique solution pour répondre à des facturations ponctuelles sans créer une entreprise.

  • 3 janvier 2009, par isabelle

    bonjour
    je suis salarier a mis temp puis je ouvrir une societer en temp que auto entrpreneur

    • 3 janvier 2009

      Oui, absolument (que vous soyez à plein temps ou à mi-temps d’ailleurs).

  • 2 janvier 2009, par kamel

    bonjour,

    je souhaiterais savoir quel demarche pour devenir auto-entrepreneur car je souhaite exerce dans la securite privée bien sur jai le diplome necessaire pour mais est ce que je doit demande l’autorisation a la prefecture ???

    • 3 janvier 2009

      Pour devenir auto-entrepreneur, vous devez en faire la demande auprès de votre CFE (Centre de Formalité des Entreprises). Le statut d’auto-entrepreneur oblige à avoir toutes les qualifications exigées pour exercer certaines activités particulières. Si une autorisation de la préfecture pour l’exercice de votre profession est obligatoire (la préfecture vous répondra mieux que quiconque), le statut d’auto-entrepreneur ne vous permettra pas de vous soustraire à cette obligation.

  • 2 janvier 2009, par garden

    Bonjour, je ne sais pas si je suis sur le bon post, mais j’essaie. Pour le moment aux assedic, mais au printemps de nouveau en exercice chez un employeur, je souhaite exercer une activité en AE : espaces verts , entretien parcs et jardins dont je suis issu de formation. En consultant le document d’inscription , je ne comprends pas de quel régime je dépendrai : agricole ou autre ? pourrais je aussi bénéficier du régime fiscal micro ? Connaissez vous quelqu’un qui soit spécialisé pour répondre plus particulièrement à toutes les questions relevant de cette activité ?Merci des infos

    • 3 janvier 2009

      Oui, vous pouvez créer une entreprise individuelle relevant du régime fiscal de la micro-entreprise, mais le statut d’auto-entrepreneur semble plus adapté pour tester votre marché (cotisations sociales et fiscalité équivalente ou plus avantageuses pour les auto-entrepreneurs, bouclier social automatique, formalités réduites). Votre CFE vous aidera à compléter votre déclaration.

  • 13 décembre 2008, par lauri

    Bonjour, je suis salariée mais actuellement en congé parentale (reçoit l’allocation de congé par la caf), je crée des objets de déco en fimo (quand j’ai des moments de libre pendant mes journées) que je souhaiterais vendre. Je voudrais savoir si j’ai le droit de me mettre auto-entrepreneur étant donné que je suis en congé parentale ? Je ne voudrais pas perdre me droits auprès de la CAF car financièrement nous sommes déjà trés juste en fin de mois. Et si ce n’est pas possible, est ce que mon mari (qui est également salarié) peut se mettre auto-entrepreneur à ma place et vendre ce que je fais ?

    • 14 décembre 2008

      Le cumul de la CAF avec le statut d’auto-entrepreneur est une question récurrente. Je cherche la réponse mais en l’absence du décret d’application, la CAF a des difficultés à apporter une réponse claire. Pourriez-vous leur poser la question et nous tenir informés de la réponse.

      Votre mari peut devenir auto-entrepreneur. Si son inscription dissimule en réalité votre activité, vous prenez un risque certes (puisque votre activité sera exercée dans l’illégalité), mais un contrôle de l’URSSAF ou de la CAF est peu probable dans les prochains mois, or un congé parental d’éducation est limité dans le temps, cette situation n’étant pas destinée à durer.

  • 1er décembre 2008, par moun

    Bonjour, je suis actuellement slariée agricole en parallele je fais du secreteriat remunere pour une association. Pour cette année c’est mon ami qui facture (il est en micro entreprise). Cela represente un chiffre d’affaire d’environ 1100 e, je voulais savoir si cela valait le coup de me mettre à mon compte en auto entrepreneur car mon ami va depasser son seuil en chiffre d’affaire ?

    • 1er décembre 2008

      Non seulement ce statut d’auto-entrepreneur correspond parfaitement à votre activité mais, de surcroit, il vous évitera cette facturation illégale par l’intermédiaire de l’entreprise individuelle de votre ami. En effet, êtes-vous déclarée par son entreprise individuelle ? Quid en cas d’accident du travail ? De mise en cause de votre responsabilité professionnelle ? De la redistribution du résultat (donation déguisée ?) Votre activité correspond-t-elle à son objet social ? Le statut d’auto-entrepreneur a justement pour objectif d’éviter ce genre d’arrangements. Il ne faut pas hésiter dans votre cas.

  • 7 novembre 2008, par Fanou

    Où trouvé l’imprimé pour la déclaration au cfe ?
    S’il s’agit d’une activité d’agent commercial doit on déclarer un "siège" et si la seule solution est le domicile, comment faire pour le rendre tout de même insaisissable ?
    Est ce que l’URSSAF prend contact avec nous une fois la déclaration faite ou faut il faire la démarche de les contacter ?

    • 3 janvier 2009

      La déclaration en ligne ne semble pas encore fonctionner, il faut donc se rendre dans votre CFE. Le domicile des auto-entrepreneurs est insaisissable et ils n’ont pas l’obligation d’avoir d’autres locaux (sauf pour les activités d’achat-vente). Votre déclaration au CFE sera transmise à l’URSSAF par le CFE.

  • 27 septembre 2008

    Questions concernant les démarches administratives :
    - lors de la déclaration en auto-entrepreneur, qu’est-il prévu pour officialiser notre activité ? En effet, mes futurs fournisseurs (Français et Américains) exigent une immatriculation SIRET + n° TVA intracommunautaire...
    - Devons-nous ouvrir un compte en banque de société ou bien peut-on utiliser notre propre compte en banque ?
    - Quel est l’ensemble des contraintes administratives imposées par ce statut ? (je pense à la tenue d’une comptabilité, etc.)
    - Si je déclare l’adresse de mon activité à mon domicile, quelles sont les contraintes en termes d’assurance et de stockage ? Ai-je le droit de stocker des marchandises (peu encombrantes dans mon cas) à domicile ?
    Merci pour votre éclairage.

    • 27 septembre 2008

      Merci pour ces précisions (désolé, je n’avais pas vu l’ensemble des rubriques !)

    • 21 octobre 2009

      Bonjour,

      Je suis étudiant je suis mageure et je voudrais savoir malgrès que je suis étudiant je pouvais etre auto entrepreneur à côté de mes études dans la vente en ligne sur internet.Merci d’avance.

    • 22 octobre 2009

      Oui, bien sur, et cela présente même un certain nombre d’avantages :

    • 10 mars 2010

      peux t’on devenir auto entrepreneur dans le métier de la brocante (mon ancien metier )quand on percois une allocation d’adulte handicapé, pour essayer d’ameliorer son faible et seul revenu (aah), sans pour cela perdre cette allocation ? merci

    • 11 mars 2010

      Oui, un brocanteur peut exercer avec le statut d’auto-entrepreneur. Maintenant, pour tout cumul avec une pension ou allocation, il est recommandé de toujours contacter l’organisme qui verse cette pension ou allocation. En effet, le cumul est toujours possible mais le montant maximum de cette activité d’auto-entrepreneur pour pouvoir conserver à taux plein sa pension ou allocation varie suivant les cas.

    • 19 mars 2010

      bonjour apparemment on ne peut pas vendre au déballage avec ce statut ,il faudrait une inscription au RCS ,je suis entrain de me renseigner pour vendre brocante en non sédentaires les avis divergent ...dites moi si vous avez des précisions merci

    • 23 mars 2010

      Tous les métiers qui exigent une inscription au RCS ou un Kbis ne sont pas accessibles aux auto-entrepreneurs.

    • 14 mai 2010

      Bonjour,

      Je recherche si possible, un contact privilégié afin d’exposer mon projet et en parler au fur et à mesure. D’avance, merci.

      Je suis actuellement en CDI dans une société, depuis 2ans et demi. J’ai trouvé un nouvel emploi en tant qu’assureur. Le statut de ce poste est "Auto entrepreneur mandaté par une société d’assurances". J’ai réussi à négocier un licenciement à l’amiable avec mon employeur. Ma date de fin est le 04/06/10. Je commence mon nouvel emploi par deux mois de formations pendant lesquelles je n’aurais pas de rémunération. Je vais faire les démarches vis-à-vis du pôle emploi et assedic afin d’obtenir une allocation pendant la durée de formation et les premiers mois d’activités.
      Concrètement, une fois inscrit au pôle emploi/assedic, je me déclare comme auto-entrepreneur, j’ai entendu parler du ACCRE ou/et ARE ?
      Qu’est ce que le ARE ?
      Le ACCRE donne la possibilité de choisir entre la moitié de ses droits en deux versements séparés d’un délai de 6 mois ou une réduction des charges pendant les trois premières années ?
      Est ce possible de cumuler un versement d’assedic avec le ACCRE ?
      Le plafond pour la vente de services est à 32k de [CA]. Les promesses de variable du mon nouvel emploi sur 12 mois dépassent largement les 32k. Ne serait il pas plus judicieux d’opter pour une autre forme de société ? Sachant que si le projet se déroule bien, je voudrais recruter ?
      Serait il préférable de déclarer par mois ou trimestre ? (Voir si droits assedic premiers mois)

      Deux autres question concernant la retraite ainsi que la couverture santé ?
      Si j’ai bien compris, dans la vente de services, il faut faire 14k de [CA] annuel afin de valider 4 trimestres ?
      Qu’en est il de la couverture santé ? En cas de maladie, d’indisponibilité d’exercer pendant tel laps de temps (2semaines ou 6mois)

      Merci beaucoup :)

    • 25 mai 2012

      Les ARE sont les versements mensuels de Pôle Emploi (aide au retour à l’emploi = allocation chômage). Ces ARE peuvent être maintenues durant les 15 premiers mois d’activité ou versées en capital. Dans votre cas, étant donné que vos revenus d’activité limiteront fortement le montant de vos ARE, il serait peut-être préférable d’obtenir le versement de 50% de vos droits en 2 versements. Pour cela, il faut effectivement bénéficier de l’ACCRE (ce qui serait votre cas puisque chercheur d’emploi indemnisé après une rupture conventionnelle).

      Le problème dans cette annonce : le statut d’auto-entrepreneur qui n’est pas compatible avec les espoirs de rémunération. En effet, au-delà d’un chiffre d’affaires de 34100 euros, vous ne serez plus auto-entrepreneur mais entrepreneur individuel.

      Dans tous les cas, pour embaucher des salariés, il ne faut pas être auto-entrepreneur. Ce n’est pas interdit mais financièrement cela n’a pas de sens (le coût du travail étant supérieur aux charges estimées de l’auto-entrepreneur).

      La couverture sociale d’un auto-entrepreneur est la même que celle de tout entrepreneur individuel.

      Au total, vous pouvez envisager ce statut d’auto-entrepreneur mais tout en prévoyant que vous risquez de devenir entrepreneur individuel "classique" si votre chiffre d’affaires se développe comme escompté. Il sera alors toujours temps de créer une société ou de transformer votre entreprise individuelle en EIRL.