aide creation entreprise

Cuisine à domicile et auto-entrepreneur

Présentation du chef de cuisine à domicile

Le profil : Emissions, magazines, blogs, etc., tout le monde, ou presque, veut apprendre à faire la cuisine. Mais tout le monde n’a pas le temps ou ne sait tout simplement pas faire mieux que de cuire un œuf au plat. A contrario, on connaît tous la maman du quartier dont tout le monde reconnaît les talents de cuisinière. C’est elle que l’on sollicite lors des mariages. Elle arrive le matin, prend possession de la cuisine qu’elle interdit d’entrée au moindre intrus, dépose son artillerie, déploie son armada et se lance dans la préparation du repas qui ravira les centaines de papilles. Ou encore la jeune blogueuse, maman ou non, qui fait la joie de ses lectrices avec tous ses billets richement illustrés et ses recettes les unes plus réussies que les autres.

Le métier : Manger le succulent poulet aux olives lors d’un mariage ou suivre pas à pas la recette illustrée sur son blog favori, c’est bien. Avoir la cuisinière dans sa propre cuisine, c’est mieux. La chef de cuisine, autoentrepreneur, se déplace à domicile. A partir de cinq élèves. Elle vient avec sa propre valise d’ustensiles, qu’elle n’aura pas oublié de garnir de produits qu’elle proposera à la vente à la fin de son cours. Ses cours ont lieu les matins de 9h à 11h, et les après-midi de 14 à 16h quand les enfants sont à l’école. Pour les cours plus longs, ceux de quatre heures, elle choisit le samedi matin, de 8h à 12h. C’est ce jour-là qu’elle organise avec ses élèves un repas : on mange ensemble ce que l’on a préparé pendant le cours.
La chef de cuisine pourra aussi intervenir ponctuellement chez des particuliers qui organisent un repas entre amis pour investir la cuisine et offrir aux convives des plats que la maîtresse de maison aura préféré lui demander de réaliser.

La cible : Toutes les personnes qui ne savent pas cuisiner ou qui veulent soit se perfectionner soit découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles techniques. On a l’habitude de cuisiner chinois et on veut apprendre à cuisiner indien, français ou marocain. On a l’habitude de cuisiner Findus et le banquier conseille de cuisiner maison. On a l’habitude de cuisiner traditionnellement et on veut apprendre de nouvelles techniques, pas nécessairement de nouvelles recettes.

Les contraintes :
- exceller dans l’art de la cuisine
- trouver une clientèle et la fidéliser
- respecter les éventuelles contraintes sanitaires

Les investissements :
- une batterie de cuisine transportable
- une valise à cet effet, à roulettes évidemment
- une série de jolis tabliers personnalisés au nom de l’entreprise
- un abonnement bus, RER, métro ou une voiture (et donc le permis) et sûrement bien d’autres choses.

Suggestions :
- Proposer des cours pour 3 ou 4 personnes. A 15-20 euros par personne (voire plus selon le cours), tant l’autoentrepreneur que les clients trouveront leur compte.
- Ouvrir un blog pour raconter ses cours et donner envie aux lectrices de recevoir des cours chez elles.

Notre commentaire sur l’activité de chef à domicile

Nous reprendrons celui d’un visiteur de ce forum (forum auto-entrepreneur) qui réalisait une étude de marché dans le sud de la France sur la cuisine à domicile : Un chef à domicile facture environ 40€ par personne la préparation d’un repas (achat nourriture compris), comment cette activité peut-elle être rentable ?

Notre réponse et celle de l’article :
- ne pas acheter les aliments nécessaires à la préparation du repas. En effet, les charges de l’auto-entrepreneur étant estimées, ses charges réelles ont intérêt à être les plus faibles possible pour que ce statut fiscal simplifié reste intéressant. Si le client rembourse l’auto-entrepreneur pour des frais engagés (achat nourriture dans cet exemple), l’auto-entrepreneur sera imposé à cotisations et impôt sur la base de ce chiffre d’affaires encaissé.
- ajouter à ses prestations de chef à domicile des cours de cuisine, pour amortir son matériel et aménager son temps de travail sur l’ensemble de la journée.


  • 16 septembre 2010, par sushiman

    bonjour à vous bravo pour ce forum très complet et surtout très rapide d’accès... je viens du quebec et je suis (ne rigolez pas c’est vraiment vrai !!!) un sushiman itamae comme nous disons nous autres j’ai débarqué à nice avec mes couteaux et mon cuiseur et j’aimerais ben bien faire de la cuisine à domicile voire donner des cours chez les particuliers( avec l’accent ça rend beaucoup mieux quand même)j’ai besoin de conseil pour le meilleur modus opérandi concernant la lègislation francaise du travail (il faut vous dire aussi que je suis aidé car cte chance j’ai la double nationalité par mon père passport et tous l’bazar) besoin aussi de tuyaux sur le matériel pour transporter chez moi on dit des cercueuils à roulettes chez vous c’est comment ? aidzer moi j’vous en supplie mon mail sushimaster@orange.fr à la rvoyure bruno.

    • 17 septembre 2010

      J’espère que des visiteurs vous contacteront pour vous donner quelques conseils. De mon côté, je vous conseille de vous rendre dans votre chambre des métiers pour obtenir davantage d’information sur les conditions d’exercice des métiers de bouche à domicile (notamment en matière d’obligations sanitaires, d’hygiène... et de formation minimum). Ensuite, si votre projet est réalisable, le statut d’auto-entrepreneur est un statut intéressant pour commencer. En revanche, il ne permet pas la déduction des frais réels (les cotisations étant calculées sur la base du chiffre d’affaires et non du résultat).