aide creation entreprise

Exemple bilan prévisionnel

Modèle bilan prévisionnel

Ce bilan prévisionnel et établi par un entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) qui souhaite s’installer dans un local pour vendre des céramiques et lancer au 1er janvier 2011 son site internet de vente par correspondance de céramiques (achetées à des céramistes reconnus, voir l’étude de marché réalisée).

Ces céramiques achetées seront stockés dans le local loué par l’entrepreneur, local qui servira également de lieu de présentation de quelques pièces. La construction d’un site internet pour 10.000 euros hors taxes a déjà été négociée.

L’entrepreneur a anticipé l’achat de matériel informatique la première année et de logiciels, ainsi que des étagères les années suivantes pour suivre l’accroissement de son stock et donc ses capacités de stockage.

Cet entrepreneur bénéficie de l’ARCE et utilisera le premier versement de l’ARCE pour compléter son capital fixé à 20.000 euros. Ensuite, il sait qu’il devra reprendre un emploi, au moins provisoirement, car il s’attend à enregistrer des pertes les deux premières années. Mais surtout, il anticipe une augmentation de capital en 2013. En effet, le projet de cet entrepreneur serait de financer chaque année le travail d’un céramiste reconnu et d’obtenir ainsi l’exclusivité d’un artiste. Or ce projet nécessite de verser une avance au céramiste choisi.

Ce projet de création d’entreprise est donc, pour ce chercheur d’emploi, l’opportunité de créer une activité secondaire correspondant à sa passion et à laquelle il pourra se consacrer parallèlement à un emploi salarié, et peut-être davantage dans quelques années.

BILAN AU 31/12/2011/2012/2013
ACTIF PASSIF
2011 2012 2013 2011 2012 2013
Immobilisations Capitaux propres
Frais établissement 1.000€ 1.000€ 1.000€ Capital 20.000€ 20.000€ 30.000€
Fonds de commerce 0€ 0€ 0€ Réserves 0€ 0€ 0€
Site internet 12.000€ 12.000€ 12.000€ Réport à nouveau 0€ -7.000€ -15.000€
Aménagements 0€ 0€ 0€ Résultat -7.000€ -8.000€ 4.000€
Mobilier et informatique 6.000€ 5.000€ 4.000€
Total Immobilisations 19.000€ 18.000€ 17.000€ Total capitaux propres 13.000€ 5.000€ 19.000€
Créances et disponibilités Dettes
Stocks 8.000€ 10.000€ 14.000€ Emprunt bancaire 17.000€ 15.000€ 12.000€
Créances clients 0€ 0€ 0€ Emprunt OSEO 0€ 0€ 0€
Banque 8.000€ 2.000€ 1.000€ Emprunt M. X 0€ 0€ 0€
Caisse 0€ 0€ 0€ Dettes fournisseurs 3.000€ 8.000€ 7.000€
Acomptes versés aux fournisseurs 0€ 0€ 8.000€ Dettes fiscales et sociales 2.000€ 2.000€ 2.000€
Total actif circulant 16.000€ 12.000€ 23.000€ Total dettes 22.000€ 25.000€ 21.000€
TOTAL ACTIF 35.000€ 30.000€ 40.000€ TOTAL PASSIF 35.000€ 30.000€ 40.000€

Analyse bilan prévisionnel

Les résultats des deux premières années sont prévus déficitaires (-7.000€ en 2011 et -8.000€ en 2012). Ces résultats sont reportés en report à nouveau d’une année sur l’autre, venant diminuer les capitaux propres de l’entreprise. Aussi, pour respecter un équilibre relatif entre l’actif et le passif de son EIRL, l’entrepreneur a prévu d’augmenter son capital en 2013 de 10.000€.

les stocks de l’entreprise sont prévus en augmentation d’une année sur l’autre, proportionnellement à l’évolution du chiffre d’affaires. De la même façon, les créances clients augmentent régulièrement. A l’inverse, l’augmentation des dettes fournisseurs permettront en partie à l’entrepreneur de financer son stock. L’ensemble de ces éléments se retrouvent dans le calcul du BFR de l’EIRL.

L’emprunt bancaire figurant dans les dettes correspond au capital restant dû au 31 décembre de chaque année (conformément au plan d’amortissement du prêt à la création d’entreprise obtenu).

L’acompte versé à un fournisseur en 2013 correspond à une commande très importante de l’entreprise a un céramiste reconnu pour obtenir l’exclusivité du travail d’un céramiste durant un temps donné et dans le but d’organiser une exposition consacrée à cet artiste. C’est ce projet, à la base du projet économique de l’entreprise et de son développement (et qui deviendra son mode de fonctionnement) qui justifie l’augmentation de capital prévue en 2013.

Le bilan prévisionnel de chaque année doit être cohérent avec le compte de résultat prévisionnel établi par ailleurs.