aide creation entreprise

L’entrepreneur avant tout

Les nouveaux modèles de business plan proposent de centrer tout le travail de préparation de la création de l’entreprise sur l’entrepreneur.

Cette démarche est particulièrement intéressante, mais semble limitée dans le cas où le démarrage de l’activité exigera des investissements et donc des financements.

La place d’un entrepreneur dans un business plan

Dans un plan d’affaires classique, l’entrepreneur n’est pas absent de la présentation de son projet. Bien au contraire, le profil du créateur d’entreprise est un atout essentiel, le support de l’entreprise projetée.

Sur ce site, la manière de se présenter occupe la première place du business plan, constitue sa première rubrique.

Tout investisseur ou tout partenaire cherchera en effet à vérifier la concordance entre :
- les points forts attendus du chef d’entreprise en fonction de l’activité projetée,
- avec la personnalité et la formation du porteur du projet.

En particulier, on insiste sur l’indispensable connaissance du marché que vise l’entrepreneur, connaissance théorique (formation, diplômes...) et pratique (expériences professionnelles).

L’entrepreneur plutôt que le client potentiel

Dans les nouvelles formes de préparation à une création d’entreprise, l’effort est porté plus fortement encore sur la personnalité de l’entrepreneur.

On retrouve évidemment les compétences professionnelles de ce dernier, à mettre en avant, comme pour une recherche d’un emploi salarié finalement. Mais les méthodes d’évaluation d’un business plan vont beaucoup plus loin : c’est l’attitude de l’entrepreneur dans ses précédentes fonctions qui sont analysées : quel pouvoir de décision, quelle recherche de responsabilité, quelles prises de risques... ?

Le créateur d’entreprise doit avoir une personnalité qui correspond à son projet. En réalité, ce projet doit découler de la personnalité de l’entrepreneur. Il ne s’agit plus de partir d’un marché potentiel, d’une demande de prospects, mais de centrer son projet sur son propre potentiel.

C’est cette cohérence du projet qui en assurera son succès, les clients pourront être trouvés dans un second temps, car si l’entreprise est réellement performante, c’est à dire si l’entrepreneur a véritablement sa place dans la création d’entreprise, son activité créera de la demande, les prospects se montreront séduits par son produit ou service.

Un entrepreneur en action

Autre caractéristique des nouveaux modèles de création d’entreprise : le business plan ne correspond plus à une analyse figée d’un marché avant création de l’entreprise.

L’entrepreneur est lancé, il explore en direct son marché, et c’est de cette rencontre entre le créateur d’entreprise et son marché que nait l’idée, chaque jour précisée, de l’activité à développer.

La connaissance du marché devient ainsi une partie très riche et mouvante du projet, et c’est des mises à jour de cette étude de marché que naîtra le plus souvent le produit ou service à proposer. Par exemple, si pour faire connaître son entreprise l’entrepreneur découvre une solution pour toucher sa cible, alors cette méthode pourra devenir son activité, vendue à d’autres entreprises sous forme de conseil en marketing. C’est dans l’action que l’entrepreneur met en évidence des opportunités de croissance, ce sont ces opportunités qui sont modélisées dans un document, qui peut encore porter le nom de business plan, mais qui se présente alors bien différemment, pour tenir compte de la dynamique de son écriture.


Articles complémentaires de ce dossier



SynOPP

Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Légal | Contact