aide creation entreprise

Forum artiste libre, maison artistes

Le statut d’artiste permet de bénéficier d’un statut social et fiscal avantageux mais réservé à certaines activités. vos questions sont donc les bienvenues ci-dessous et les visiteurs compétents sont invités à vous répondre sur les thèmes :
- inscription à la Maison des artistes ou aux Agessa,
- activités concernées,
- différence entre artiste et artisan,
- les cotisations sociales des artistes,
- le statut fiscal de l’artiste...

Pour poser votre question

Cliquer sur "Poser une question ou intervenir sur le forum de cet article". En indiquant votre adresse email (qui n’apparaîtra pas sur le site), vous recevrez automatiquement un email lorsqu’une réponse vous sera apporté.


Articles complémentaires de ce dossier

Forum coopérative d’activité et d’emploi


Posez votre question ou apportez une réponse
  • 13 décembre 2016, par MiDo

    bonjour,
    je fais des décorations de Noël en bois ( boules, figurines, Père Noël....) et voudrais les vendre sur les marchés de Noël de ma région. Je voudrais me déclarer comme artiste est ce possible.

    • 13 décembre 2016

      J’ignore si cette activité saisonnière peut relever de l’art. Or l’inconvénient avec le statut d’auto-entrepreneur, qui serait évidemment possible, c’est la CFE, cette taxe annuelle qui vient supprimer tout l’intérêt de ce statut pour les très faibles chiffre d’affaires annuels.

  • 28 octobre 2016, par julien

    je suis auteur compositeur et je vais interpréter mes chansons sur scènes.
    J’ai plusieurs interrogations concernant le statut que je doit obtenir pour déclarer mes prestations.
    Je pensais créer une micro entreprise mais je vois sur le net pas mal d’informations contradictoires sur la compatibilité des activités artistiques et la micro entreprise.
    En effet, certaines scènes vont probablement me rémunérer en cachet mais la première que j’ai contacté m’a demandé d’avoir une structure pour pouvoir déclarer la prestation. Est-ce qu’il faut être artiste-auteur à l’agessa ? Est-ce qu’il faut une licence d’entrepreneur du spectacle ? est-ce cela dépend de la Chambre de métiers, de l’Urssaf, de la CCI ? Si vous pouvez éclairer mes lanternes dans ce flou artistique administratif c’est top.
    Merci

  • 4 octobre 2016, par flore67

    Bonjour,

    je suis dans le doute. je suis créatrice d’objets en couture pour petiots et grands (bavoirs, sacs, trousses etc...) et je ne sais pas si je dois m’immatriculer à la MDA ou à la Chambre des métiers. L’urssaf n’a pas la réponse, quelqu’un a été dan ce cas ? Merci beaucoup

    Bonne journée

    Florence

  • 11 mars 2016, par Mélanie

    Bonjour,

    Je suis artiste-auteur, j’attends mon numéro d’ordre Mda suite à une première facture et je suis en ASS.
    Pôle emploi me considère comme ayant crée une entreprise, donc plutôt galère car apparemment, l’ass est minorée même si pas de revenus, et je n’y aurait droit qu’un an. Après, je me demande bien ce qu’il y a.
    De plus, j’ai cru comprendre que la caf nous considérait comme travailleurs indépendants, donc pas le droit aux Apl. Est-ce que quelqu’un peut confirmer ? Mes revenus sont faibles, en gros, il y a des mois où je vais avoir zéro, d’autres juste 200 euros...merci !

  • 23 janvier 2016, par nayl56

    Bonjour,
    Je suis peintre diplomé d’une école d’art depuis longtemps mais souhaite aujourdh’ui en plus de mon activité de fonctionnaire vendre ma peinture. J’ai un numéro SIRET. Le problème c’est que je fabrique en même temps des objets déco en bois flotté et bois peins. Des créations de pièces uniques. J’ai réalisé ma première vente d’objets déco à un magasin et réalisé ma facture N°1 que j’ai envoyé à laMDA pour être assujetti car j’ai juste besoin d’un numéro d’ordre étant déjà fonctionnaire. Leur réponse fut négative en disant que mes objets dépendainet de la CMA ou URSAFF. J’ai fais réponse en disant que j’étais peintre avant tout et que mes création ne relevaient d’aucuns des 217 métiers de l’artisanat d’art. Je vais déclarer ma facture aux impots en micro BNC mais socialement je ne sais que faire. Merci de venir à mon aide.

    • 2 février 2016

      Si votre activité a été refusée par la CMA, alors cette activité est artisanale et demande un statut d’artisan, le plus simple étant alors une inscription au statut d’auto-entrepreneur (le plus simple étant devenu un peu compliqué depuis que les artisans ont l’obligation de suivre un stage de gestion de quelques jours lors de leur inscription à la chambre des métiers...).

  • 31 juillet 2015, par feemains

    bonjour,
    j ai besoin de lumiere ! :)

    voila je souhaite m installer d un part, dans les massages energetiques, et mon autre projet ; vendre mes creations de boules decorées, et toiles peintes, sur marchés de noel, marchés de createurs, marchés locaux, artisanauxetc..
    ja voulais me mettre en portage , mais apparenemtn ils ne souhaitent pas prende le projet des marchés ! ;
    les massages, au depart j optais pour AE , bien que le portage paraisse plus simple...
    du coup, je sais plus vers qui me tourner ;
    puis je mette les2 activités en AE ?
    de qui depend mes creations ? chambre des metier, cci ? Maison des Artistes ?

    merci de votre aide(desolé pour la longuer ! ;)

    • 4 août 2015

      Effectivement, le plus simple serait le statut d’auto-entrepreneur, en déclarant l’activité principale pour obtenir un code APE, et en déclarant votre seconde activité (la moins importante en terme de chiffre d’affaires) comme activité secondaire. Voir notre dossier Auto-entrepreneur, un article traite de ce cas de figure.

  • 23 juin 2015, par isagination

    Je suis perdue. Je suis artiste. Je me suis inscrite à l’urssaf, je suis en train de m’inscrire à la maison des artistes, j’ai une assurance de responsabilité civile professionnelle.

    Mais que dois-je faire maintenant ? On arrête pas de me demander des nouveaux papiers. Je souhaite vendre sur des marchés, on me demande des récépissé d’inscription à la chambre des commerces ou autre, d’inscription à l’union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales, d’inscription à une caisse primaire d’assurance maladie des non-salariés. J’aurais du m’inscrire comme "marchand ambulant" à l’urssaf, mais eux me disent que je dois voir ça avec la MDA (qui ne m’a toujours pas envoyé mon numéro d’inscription), la MDA, c’est long, si j’ai pas ça, je peux pas voir avec la préfecture pour une carte, bref, c’est le bordel. Dois-je changer de CPAM ? dois-je m’inscrire ailleurs ?

    Celui qui peut m’éclairer sera le bienvenu !

  • 10 février 2015, par leelou

    Bonjour,
    Je m’interroge sur quel statut pour mon projet : création d’un atelier-boutique avec le médium terre, l’atelier pour recevoir un public et animer des cours et stage de céramique et pour mon travail personnel également et la boutique pour l’expo- vente de mes créations mais également celles d’autres artistes. Je mise davantage sur la partie des ateliers pour le public que la vente des créations pour mes revenus.
    Dans ce cas, quel statut ? Auto-entrepreneur, artiste à la MA, artisans à la chambre des métiers ou profession indépendante ?
    Merci pour vos éclairages

  • 10 février 2015, par Arsène96

    Bonjour,

    Je suis comédien à la retraite depuis janvier 2015.
    J’ai créé un spectacle, dont je suis l’auteur et l’interprète unique.
    Puis prendre le statut d’auto-entrepreneur pour vendre ce spectacle ?
    Merci de votre réponse.

  • 10 février 2015, par Crixx

    Bonjour,
    je souhaite louer une boutique où vendre mes oeuvres.
    je sais que je suis obligé de m’inscrire a la Maison Des Artistes, mais dois je me declarer aussi autoentrepreneur (statut fiscal, obtention d’un numero de Siret) ?
    ou simplement declarer mes revenu non commerciaux sur ma fiche d’imposition ?
    merci d’avance

    • 17 mars 2015

      Le statut d’artiste seul suffit, il n’est pas nécessaire de se déclarer en plus auto-entrepreneur pour exercer cette activité artistique.

    • 23 juin 2015

      tu dois obligatoirement t’inscrire à l’urssaf. Ils distinguent bien auto-entrepreneur et artiste. Mets-toi artiste (si tu entre dans la catégorie) micro-entreprise à bénéfice non-commercial. Tu recevras un numéro de siret essentiel pour plein d’autres trucs. C’est la base. Après tu pourras t’inscrire à la maison des artistes.

      bon courage, le chemin est long.

  • 20 janvier 2015, par pascalf

    Bonjour
    Je suis actuellement en arrêt maladie avec affection de longue durée (état dépressif sévère) en tant que moniteur d’atelier dans un centre social, en CDI. J’ai également un statut d’artiste-peintre professionnel avec n° Siret, et inscrit à la Maison des Artistes. Ma question est : puis-je continuer de créer et vendre mes oeuvres en tant qu’artiste-peintre tout en étant en arrêt maladie ?

  • 6 décembre 2014, par antone

    Est ce qu’une personne à l’AAH peut vendre ponctuellement des toiles (les revenus venant évidemment en déduction de l’AAH) ; la MDPH a exigé qu’elle se radie préalablement de la MDA ; mais le statut AAH ne devrait pas lui interdire totalement de tirer quelques revenus de ses toiles ? Comment faire ?

    • 6 décembre 2014

      J’ignore tout des possibilités de cumul de l’AAH (Allocations aux adultes handicapés) avec une inscription à la MDA (et des revenus d’artiste). Si quelqu’un peut apporter des informations à ce sujet...

    • 9 décembre 2014

      Bonjour,

      Je perçois l’allocation solidarité depuis 6 ans je suis comédienne. On me demande d’intervenir dans un centre social pour des cours de théâtre avec le statut d’auto entrepreneur est-ce que je peux faire des factures.
      Merci de votre réponse.
      Cordialement

  • 24 octobre 2014, par arts83

    Bonjour,

    Etant entrain de mettre en place mon statut d’artiste libre, je voulais savoir s’il existait des aides pour cette création... Tel que l’ACCRE ou autres... En effet, j’ai du matériel a acheter (outils) et c’est un peu dur en ce moment...

    Merci

    • 27 octobre 2014

      Pas d’aides financières spécifiques au niveau national, mais toujours se renseigner auprès de sa CCI s’il existe des aides régionales. Attention, l’ACCRE n’est pas une aide en capital, mais une baisse temporaire de cotisations.

  • 16 septembre 2014, par martin

    Bonjour

    Je suis fonctionnaire à temps complet. Je peins des toiles et je souhaiterais vendre des reproductions sur toile de celles-ci ainsi que des bijoux réalisés également à partir de celles-ci. Une boutique qui vends des bijoux fantaisies souhaite vendre mes bijoux mais en dépôt vente. Dois je avoir un numéro de Siret pour cette boutique Etre fonctionnaire et auto entrepreneur ou autre est très compliqué car il me semble qu’il faut une autorisation de la hiérarchie ? pouvez-vous me confirmer et m’apporter des éclairages ? je vous remercie
    martin

  • 1er septembre 2014, par marco bruneli

    artisan retraite.... artiste peintre depuis 3 ans... ont m a demande d exposer mes tableaux... que dois je faire pour etre dans les regles sans pour cela m engager dans des frais
    et sans savoir si mes tableaux se vendront....

    • 3 septembre 2014

      Cette activité relève de la MDA et serait à déclarer auprès de la MDA (se reporter à nos articles sur ce sujet).

  • 24 juin 2014, par Gendy

    Bonjour.
    Je souhaite savoir si un artiste plasticien inscrit à la Mda peut vendre ses œuvres sur la voie publique sans carte de vendeur non sédentaire, hors le cas d’une permission de voirie ou d’un permis de stationnement.
    Merci ! :)

  • 11 juin 2014, par fabulanne

    Bonsoir ! j’ai déjà posé ma question hier mais je pense que je n’étais pas au bon endroit...
    Je patauge dans les méandres administratives et j’espère trouver içi des infos claires et fiables...
    Suite à de sérieux ennuis de santé je suis titulaire d’une pension d’invaliditié complétée par une allocation adulte handicapé.Je ne sors pas de chez moi mais je peins et je dessine.Suite à certaines demandes je pense commencer à vendre des toiles.Je voudrais être dans les règles mais en même temps je ne peux pas prendre le risque de perdre mon AAH qui est mon seul revenu.Pensez vous que la micro entreprise serait adaptée ?Je sais que le plafond de ressources à ne pas dépasser pour avoir l’aah est de 9000 et quelques par an mais même sans le dépasser je dois déclarer mes ressources (mes ventes potentielles)à la caf et je crains que mon allocation soit ensuite amputée l’année suivante....de plus il semble que la caf prenne les ressources au réel cad avant l’abattement dont on parle içi pour les micro entreprise...merci de votre aide

    • 12 juin 2014

      Désolé de ne pouvoir vous aider, il faudrait contacter la CAF et demander une simulation de vos droits en fonction d’un revenu prévisionnel, un montant de 9000 euros par exemple, pour savoir quelles seraient les conséquences de ces nouveaux revenus sur vos ressources actuelles.

  • 1er juin 2014, par kreation

    Bonjour,
    Je peins depuis 3 ans environ.
    Je viens de faire ma 1 ère petite expo !
    Je travaille et j ai décidé de me mettre a 80 % pour travailler à ma passion mais également essayer de vendre mes toiles.
    Apres m être renseigner , je ne souhaite pas m inscrire à la mda.
    j ai cru comprendre également qu en étant artiste peintre nous ne pouvions pas bénéficier du statut d auto entrepreneur ...
    Je pensais éventuellement vendre mes toiles sur les marchés . Mais bien évidement , je veux le faire légalement ...Je sais que je devrais déclarer sur ma feuille d imposition , le montant de mes ventes. (d ailleurs pour les spécialistes, pour le calcul du prix de ma toile ,dois je inclure un montant supplémentaire pour les charges éventuelles ?)
    ma question est : dois je obtenir un numéro quelconque pour être légale dans ma démarche ?
    Merci pour vos réponses.
    Kreation.

    • 15 juillet 2014

      Il faut vous inscrire à la MDA pour légaliser ces revenus vis à vis des caisses de cotisations.

  • 24 avril 2014, par mail28

    bonjour,
    Je suis en classe de troisième et je vais passer l’histoire des arts en fin d’année je travail sur "Miss Tic - j’écris a hauteur d’homme" mais je ne trouve pas d’information sur cette phrase "j’écris a hauteur d’homme" quelqu’un pourrait il m’aider ??

    • 24 avril 2014

      C’est très intéressant, mais êtes-vous certain de poser votre question sur le bon forum ?

  • 20 avril 2014, par docavagnal

    Bonjour,
    Je suis animarice à temps plein et parallèlement je crée des poteries et céramiques utilitaires et décoratives. j’ai un diplôme dans ce domaine d’activité. Je souhaite vendre mes créations par le biais de dépôts, marchés et expos. Je ne sais pas quel statut convient à mon activité : artiste libre, association ou auto-entrepreneur ? Pouvez-vous me renseigner ?

  • 9 avril 2014, par claire 45

    Bonjour,

    Je fais divers créations, peinture sur support en bois, créations en perles arbres fleurs ou bijoux fantaisie. Je fais ca par passion et j’ai une autre activité en parallèle.
    Comment dois je me déclarer ?

    • 9 avril 2014

      Il faut toujours se déclarer, et le statut d’auto-entrepreneur a été créé pour ce type d’activité artisanale secondaire.

  • 1er avril 2014, par AntoineRault

    Bonjour ,

    Je suis depuis le 1/6/2011 inscrit en tant qu’auto-entrepreneur à la chambre des métiers pour mon activité de sculpture , je souhaiterai maintenant passer a la MDA et donc quitté la CMA , pourriez-vous m’expliquer la marche a suivre ?

  • 26 mars 2014, par LeeLoo

    Bonsoir à tous,

    J’ai parcouru quelques posts néanmoins comme chaque cas étant différents je ne m’y retrouve pas tout à fait. J’ai 23 ans et je réalise des peintures, dessins et quelques commandes. Je souhaiterai vivre des mes réalisations, ce qui pour le moment n’est pas du tout le cas. En effet je débute à peine, je n’ai pour le moment presque pas de clientèle et pas de réseau artistique autour de moi. En premier lieu, je souhaiterai savoir si adhéré à la maison des artistes est ma seule possibilité pour pouvoir en faire ma profession et pour pouvoir faire des expositions ? Egalement, je touche actuellement l’allocation chômage et je ne voudrais surtout pas perdre cette aide car il s’agit de mon seul revenu. Dans ce cas, comment faire si je veux débuter mon activité en étant en règle ? Je vous remercie d’avance pour vos réponses :)

    Bonne soirée

    • 27 mars 2014

      La MDA est la seule solution mais surtout le statut le plus avantageux pour débuter cette activité artistique. Le cumul MDA - ARE est possible, voir nos articles sur ce cumul des ARE avec une activité professionnelle. Mais il est vrai que ce cumul peut limiter la durée de vos droits à 15 mois, et entraîner une retenue à la source comme pour les auto-entrepreneurs. Bien expliquer son projet à son agence Pôle Emploi est donc un préalable important, pour éviter toute erreur de traitement de votre dossier.

  • 22 février 2014, par Kryss

    Bonjour

    J’ai vraiment besoin de vos conseils
    Voilà je suis infographiste depuis 2006 enregistrée à l’Urssaf
    Je souhaiterais m’affilier à la MDA sur les conseils de mes autres amis pour réduire les charges sociales que je paie depuis tant de temps avec ce statut actuel

    Comment dois-je m’y prendre dans les démarches ?

    Un grand merci

    • 26 février 2014

      Vous pouvez consulter notre dossier "artistes MDA" dans le menu principal (en haut), mais aussi contacter directement la MDA.

  • 17 février 2014, par delphine

    Bonjour
    J’ai déjà un statut d’auto-entrepreneur pour mon activité de psychologue en cabinet libéral. Je suis par ailleurs passionnée de couture et on me demande très souvent si je vends ce que je fais. Du coup j’envisage de le faire prochainement.
    Pouvez-vous me dire si je dois m’inscrire de nouveau comme auto-entrepreneur ou si ma première inscription en tant que psychologue suffit ( ce sont deux activités très différentes) ?
    Ai-je le droit d’avoir deux inscriptions avec un statut d’ auto-entrepreneur ?
    Si oui, quel lieu d’activité dois-je déclarer (mon cabinet, mon domicile où je couds : une pièce, la maison ) ?
    Merci beaucoup pour les précisions que vous pourrez me donner.

    • 17 février 2014

      Vous ne pouvez pas vous inscrire deux fois auto-entrepreneur. Pour développer une seconde activité, il faut donc logiquement déclarer cette activité accessoire, via votre CFE ou le site lautoentrepreneur. Mais il n’est pas évident que cette activité totalement différente soit acceptée. C’est normalement le greffe qui peut refuser ce cumul. Mais des visiteurs m’ont affirmé que ce problème ne se pose pas. Un retour m’intéresserait donc sur ce point. Merci d’avance.

    • 17 février 2014

      Merci pour votre réponse et votre délai rapide. Comment dois-je déclarer cette activité de couture alors, sur mes déclarations URSSAF ? directement sur la déclaration d’impôts ? Comment le greffe peut-il donner son accord ou non ? (dois-je appeler pour informer de cette activité ?)
      Ca fait beaucoup de questions...si vous m’informez de la démarche à suivre, bien sûr je vous ferai un retour sur le refus ou non de la part du greffe...

    • 17 février 2014

      Passez par le site lautoentrepreneur et une déclaration de modification d’activité. Ajoutez votre nouvelle activité secondaire. En cas de refus, celui-ci vous sera notifié.

    • 17 février 2014

      merci beaucoup pour toutes ces informations. Je vous fais un retour prochainement pour vous signaler si tout ça a été accepté... ou pas.

  • 13 janvier 2014, par isachat29

    bonjour je veut m’inscrire comme artisant libre est ce quecela me donnera des points pour ma retraite

    • 13 janvier 2014

      Oui, mais il faut consulter une autre rubrique : dans le dossier sur le statut d’auto-entrepreneur, lire l’article sur le calcul des retraites des auto-entrepreneurs et le nombre de trimestres validés en fonction de leur chiffre d’affaires déclaré.

  • 25 août 2013, par Crocus

    Bonjour,
    ma fille est étudiante en Arts Plastiques et actuellement boursière (elle est inscrite sur mon foyer fiscal, je suis retraitée et pour l’instant non imposable). Elle donne des cours dans un atelier où elle perçoit environ 3000e annuels. Elle vient d’avoir une proposition d’intervention ponctuelle lors de manifestations évènementielles en tant que tatoueuse (elle crée ses modèles). On lui demande de pouvoir faire des factures. Quel régime lui conviendrait le mieux ? On lui a parlé du statut d’autoentrepreneur mais je suis très sceptique quant à la taxe professionnelle qui ne tient pas compte des rentrées d’argent. D’autre part en faisant une simulation sur le site de la MDA, elle se retrouverait avoir à payer 684e de cotisations pour un revenu évalué à 1000e annuels (+3000 de cours). Cela m’horrifie. Quel statut pour elle ? Merci de me répondre.

    • 9 septembre 2013

      La taxe professionnelle, appelée aujourd’hui CFE, n’est pas due par les auto-entrepreneurs durant leurs 3 premières années d’activité, et leur exonération reste ouverte... Dans un premier temps donc, le statut d’auto-entrepreneur présente l’avantage d’aucune cotisation minimum ou forfaitaire.

  • 6 août 2013, par Nataly Arguionn

    Bonjour,
    je suis déclarée en tant qu’artiste au regime auto entrepreneur,j’ai donc un numéro de siret et je fais regulierement des marchés artisanaux...
    J’aurais cependant aimé savoir si je pouvais vendre mes créations (objet déco,bijoux) à mon domicile ou meme devant mon domicile sur ma place de parking privée ? à titre exceptionnel bien sûr !
    Le lieu de mon activité n’est pas précisé sur ma déclaration INSEE.
    Merci à tous ceux et celles qui pourront m’éclairer.

  • 17 juillet 2013, par chabche

    bonjour,

    malgré toutes les réponses du forum, j’ai peur de me lancer dans une activité ; j’aimerais avoir quelques précisions, les avis sont tellement différents !
    j’ai été licenciée pour inaptitude, je suis aujourd’hui en invalidité catégorie 1 et je perçois des allocations chômage. Je crée en tant qu’amateur des bijoux en résine, des accessoires pour cheveux, des coussins... que je ne vends donc pas. J’aimerais faire quelques salons ou marchés de créateurs, plus par occupation et pour sortir de ma maladie que pour gagner de l’argent !
    On m’a parlé du P0 auprès des impôts, du statut d’artiste libre, de la micro-entreprise...je suis perdue au milieu de toutes ces infos diverses et variées !!! je veux être dans la légalité, mais pensant gagner très peu, voire rien (les gains seraient réinvestis dans l’achat de matériel), j’ai vraiment besoin de ne pas perdre mes allocations chômage. Merci à ceux qui pourront m’éclairer.

    • 27 août 2013

      L’article intitulé "Maintien ARE" dans notre dossier "Aides à la création d’entreprise" devrait répondre à vos questions car il explique que vous pouvez effectivement créer une entreprise sans limiter le montant de vos droits. En revanche, ATTENTION, cette création risquera de limiter la durée de vos droits potentiels à des ARE.

  • 15 juillet 2013, par natosito

    Bonjour

    je vous présente ma situation, je viens de sortir d’une ecole d’illustration en belgique, je suis francais.
    Avec tous les differents travail exercées depuis 2 ans en france lors des vacances, j ’ai le droit de pretendre au chomage.
    Cependant, en octobre j’ai un projet graffiti a marseille qui necessite le statut d’artiste.
    Un amis ma expliqué que je pouvais obtenir un statut d artiste provisoire avec un numero siret provisoire juste pour ce projet.

    Je me demandais quel formulaire remplir ? car on ma conseillé le p0. Mais surtout si cela joue avec mon chomage car comptant un petit peu dessus pour cette periode.

    je vous remercie de votre reponse

    thomas

  • 9 juillet 2013, par mariolina

    Bonjour,
    J’ai longtemps pratiqué le théâtre, j’ai fais les cours Florent et ayant eu 3 enfants j’ai mis de côté mes ambitions théâtrales.
    Aujourd’hui j’ai 33 ans et je souhaiterai m’y remettre en montant mon atelier théâtre et proposer des cours à des enfants, ados et adultes, par le biais d’un foyer rural ou autre.
    Comment dois je m’y prendre ? Ou me renseigner ? Dois je avoir un diplôme ? Quel statut dois je prendre ? Associatif ? Auto entrepreneur ?
    Merci de bien vouloir m’aider à réaliser mon rêve...
    Marion

  • 28 février 2013, par steph59700

    Bonjour,
    Je suis assistante maternelle et je crée des objets pour le chats (coussins,paniers..) et je fais également des affaires pour les expositions felines et pour la maison ’des objets en bois principalement).
    J’aimerai me declarer pouvez vous me dire les demarches a effectuer.

    Merci

    • 4 mars 2013

      1er question : êtes-vous fonctionnaire. Si c’est le cas, il faut se reporter à la rubrique "droits de créer une entreprise".

      Dans le cas contraire, vous pouvez exercer cette activité mais certainement pas à la MDA (à contacter pour vérification). Vous serez alors artisan, et le statut d’auto-entrepreneur est alors particulièrement intéressant pour une activité secondaire (voir notre rubrique auto-entrepreneur).

  • 21 avril 2012, par pifouille

    Bonjour,

    Je créer des bijoux (base en bambou, peinture acrylique et pastell, encre de chine, posca) et des tableaux. Je suis inscrite à Pôle emploi depuis janvier 2012 et suis indemnisée, Mes questions sont les suivantes :

    Je souhaiterais les vendre sur des expos, salons, marchés de Noêl, marchés, brocantes, site web (boutique en ligne), galerie marchande, foire....

    - Dois je me déclarer en tant qu’auto-entrepreneur (artisant, artiste ou autre) ? Avantages et inconvénients et est ce que j’aurais un statut social et si cela ne me rapporte aucun gains ou peux est ce je perdrais l’indemnité de mon chômage ?

    - Ou dois je me déclarer auprès de la MDA (je ne sais pas si je rentre dans leur liste). Avantages, inconvénients ?

    Je suis un peu perdue, merci de m’aider à éclaircir tout cela.

    cordialement

    • 24 avril 2012

      Votre activité artisanale relèverait plutôt d’une entreprise artisanale, auto-entreprise éventuellement (inscription au statut d’auto-entrepreneur et à la chambre des métiers obligatoirement, qui peut d’ores et déjà vous renseigner davantage). Non, vous ne perdrez pas vos ARE si vous créez une entreprise, mais leur montant sera diminué de vos revenus professionnels et leur durée à 15 mois.

  • 11 avril 2012, par faust

    Bonjour, je suis graphiste et j’etai par mégarde inscrit comme auto entrepreneur, je me suis donc desincrit ( formulaire P04 )
    maintenant je m’inscrit comme " créateur d’oeuvres graphiques originales" a la maison des artistes je doit donc déclarer un début d’activité aux impôts - formulaire P0i
    je lis dans la première case de la declaration de debut d’activité : avez vous déjà exercée une activité non salariée si oui rappeler votre numéro unique d’identification... je dois utiliser le numéro de siren qui m’a deja été attribué ? ça relève toujours du meme rcs ? je n’ai pas eu de CA pas de revenus avec le AE, c’est le meme siren ? ou dois je demander un autre siren ?
    merci

  • 30 mars 2012, par jeannette

    Bonjour,

    Actuellement inscrite comme demandeur d’emploi et indemnisée, je suis en train de développer mon activité artistique. Celle-ci est considérée par Pôle-Emploi comme une création d’activité.

    Mes interrogations concernent le calcul des droits lors de revenus liés à cette activité artistique. J’ai en effet eu différentes informations qui se contredisent.

    D’un côté, on m’informe que les revenus artistiques sont considérés comme des droits d’auteurs et ne font pas l’objet de déclaration auprès de Pôle-Emploi.

    De l’autre, on m’explique qu’il y a une distinction entre revenu lié à des droits d’auteurs et ceux à une vente d’oeuvre d’art. Dans ce dernier cas, les recettes de la vente sont prise en compte et génère un décalage des droits.

    Pourriez vous me préciser quel est le bon mode de prise en compte ?

    D’autre part, dans le cas où une vente est prise en compte dans le calcul des droits, comment doit-elle être déclarée ?

    Mon référent Pôle-Emploi me demande de lui envoyer les factures, mais celles-ci ne tiennent absolument pas compte des dépenses, cotisations et autres charges liées à l’activité, il s’agit d’un montant brut.
    Y a-t-il un abattement appliqué au montant de la facture par Pôle Emploi ?

    je ne trouve pas de sources me permettant d’éclairer ces différents points afin d’anticiper les répercussions de ces ventes sur mes allocations. Je vous remercie d’avance pour tous les éléments que vous pourrez m’apporter.

    Bien cordialement.

  • 29 mars 2012, par vandekampf

    Bonjour,
    Je suis passionnée de photographie depuis des années aussi j’aimerais avoir le statut de photographe de portrait, ma recherche de clients se fait par le biais du bouche à oreille, aussi j’aimerais savoir si le statut d’auto entrepreneur serait une bonne solution me concernant, devrais je payer des charges meme si dans un premier temps, je n’ai pas beaucoup de clients ?je n’ai pas de local juste mon matériel et je me déplace.j’avoue, que je n’ose pa passer le cap.
    merci par avance.
    Bonne journée.

    • 2 avril 2012

      Photographe, c’est plutôt vers les Agessa qu’il faut se tourner.

  • 28 mars 2012, par jgoetzfr

    Bonjour,

    Je suis comédien et j’aimerai savoir ce qu’il existe comme alternative(s) au système des cachets ? Est-il possible d’émettre des facture en nom propre pour une prestation d’interprétation et si oui cela dépend-il ensuite de l’AGESSA ou plutôt de la MDA ?

    Merci d’avance pour vos réponses,
    Cordialement,
    Julien

  • 29 février 2012, par Chossett

    Bonsoir, je viens vers ce site pour obtenir des informations qui me seront je penses très précieuses. Je travaille dans une entreprise public et je suis assimilée fonctionnaire.A côté je peinds des tableaux, en créés avec des objets et fait des créations d’objets divers. Je souhaiterais vendre mes créations mais je ne sais si on peut le faire sans avoir de statut particulier ou si il faut s’inscrire afin que notre activité soit connue et être en ordre du faite que l’on reçoit de l’argent de nos ventes. Merci pour votre réponse. Bonne soirée

    • 1er mars 2012

      Il faut effectivement s’inscrire à la MDA et vous pouvez librement exercer cette activité artistique parallèlement à votre poste de fonctionnaire (aucune autorisation à demander, aucune limitation dans le temps).

  • 6 février 2012, par nicky47

    Je suis à la retraite. je peins et je crée des objets, je souhaiterais vendre ce que je produis dans des marchés de créateurs voire créer une boutique internet. Quelle est le meilleur statut pour moi ? Comment devrais-je déclarer mes ventes éventuelles ? D’avance je vous remercie pour les conseils que vous voudrez bien me donner.

    • 8 février 2012

      La MDA est une solution éventuellement, mais il faut alors que vos créations soient reconnues comme telles et que la MDA vous accepte. Si votre dossier est rejeté, cela ne pose plus vraiment de problème depuis la création du statut d’auto-entrepreneur, car vous serez alors artisan auto-entrepreneur et paierez des cotisations limitées à 21,3% de votre chiffre d’affaires (et pas de cotisations minimum, cumul possible avec votre retraite).

  • 2 février 2012, par baroco

    Bonjour,
    Je suis actuellement dans une situation qui me demande de prendre une disponibilité vis à vis de l’E. Nationale pour me reconvertir. J’ai fait des études au CNR de Nice (Bac danse- musique) et depuis 6 ans je dirige une chorale et monte des spectacles pour les concerts réunissant parfois 3 chorales ou d’autres associations (spectacle son et lumière). Je suis intervenue à l’IUFM dans le cadre de formation des jeunes professeurs des écoles en stage "activités artistiques". J’ai repris mon activité "chant lyrique " dans le cadre de la chorale (Assos loi 1901) et je donne des concerts intimistes et souhaiterai développer cette activité. J’ai été contactée par le collège de ma ville pour être artiste en résidence à la rentrée prochaine et par d’autres association pour monter ce genre de projet. Je désirerai certifier ces compétences et pourquoi pas devenir auto entrepreneur ? J’ ai contacté la DRAC qui m’a proposé de demander une licence d’ entrepreneur de spectacle. je suis un peu perdue. Mon inspection académique m’a dit aussi que je pouvais demander un congé de formation (ou m’adresser), qu’elle est la meilleure solution vu qu’à partir de septembre je serai en congés sans solde... avec deux enfants ?
    Je vous remercie par avance. Baroco

  • 20 janvier 2012, par margeoune

    Bonjour,
    Je suis actuellement "auto-entrepreneuse" en "arts du spectacle vivant". En fait, je suis comédienne et intervient sur des créations de spectacle, des prestations de théâtre forum, des interventions théâtrales sur-mesure, etc.
    Je dépends de l’Urssaf de mon département (Rhône), et paie donc des cotisations. Or, il semblerait que je puisse bénéficier d’autre statut pour éviter le paiement de ces cotisations, etc. En effet, j’ai un ami qui propose les mêmes prestations que moi et qui ne paie pas de cotisations à l’Urssaf...
    Pouvez-vous m’éclairer sur les différentes possibilités qui s’offrent à moi (maison des artistes, etc.) ?
    Je vous remercie beaucoup par avance !
    A bientôt !

    • 20 janvier 2012

      Merci de préciser quel est cet autre statut qui permet d’éviter des cotisations URSSAF.

    • 24 janvier 2012

      Bonjour,
      C’est bien la question que je me pose : y a-t-il un autre statut que celui d’autoentrepreneur qui puisse me permettre, en tant que comédienne, de ne pas payer de cotisations à l’URSSAF ?
      (mais peut-être ai-je manqué de clarté, désolée)
      Pour reformuler, suis-je dans l’obligation, au vu de ce que je propose comme prestations (interventions théâtrales, création de spectacle sur mesure, spectacle pour enfants, etc.), d’être dépendante de l’URSSAF, ou puis-je passer par un autre organisme ?
      Merci par avance pour votre réponse.

    • 27 janvier 2012

      Vous devez dans tous les cas, dès lors que vous exercez une activité professionnelle, cotiser aux caisses de cotisations sociales (à moins de frauder et de créer une société offshore).

  • 5 janvier 2012, par karryn

    Bonsoir,

    Je suis auxiliaire de vie remunéré par le CESU en temps plein (35h/semaine), je souhaiterais pouvoir faire les marchés a thème et marché de noël ainsi que des expositions-ventes pour proposer mes créations au crochet.Quel statut dois je prendre ?c’est bien compliqué tout ça....
    Merci et bonne soirée

  • 9 décembre 2011, par Vilsy

    bonjour,
    Je suis allemande, mariée à un français, je vis en France. Je crée des oeuvres (tableaux) et je vais commencer à vendre. Quel est le statut recommandé pour moi ? Comment déclarer mes revenus issus de mes oeuvres ? Merci pour votre aide. Vilsy

  • 14 novembre 2011, par P’tite Liline

    Bonjour, je suis actuellement en congé parental et je voudrai vendre des créations en coutures sur commande, sur mon blog. Sachant que je ne veux pas rompre mon congé et que je n’en vivrai pas car c’est pour le plaisir, que dois je faire ? Dois-je m’inscrire quelque part ?
    Merci

  • 6 octobre 2011, par granita

    Bonjour,
    Je suis professeur vacataire (environ 1000 heures par an) et mes vacations me permettent de percevoir l’Allocation de Retour à l’Emploi quand je ne travaille pas. Or, je suis inscrite depuis décembre dernier à la MdA en tant qu’illustratrice. J’ai donc un numéro de SIRET, puisqu’à la suite de cette inscription, j’ai dû me déclarer auprès de l’INSEE. Puis-je cumuler le statut d’artiste avec le statut de demandeur d’emploi, sachant que mes illustrations ne m’ont permis de gagner que 800 euros, que je n’ai d’ailleurs pas déclaré à Pôle Emploi car il s’agissait de cessions de droits (une circulaire de Pole Emploi indique en effet que ces revenus ne se déclarent pas et l’on peut donc percevoir l’intégralité de ses droits à l’ARE). Ce qui me pose question, c’est que, avec ce numéro de Siret, il me semble que je suis autoentrepreneuse et que ce statut n’est pas compatible avec le statut de demandeur d’emploi. Mais tout cela est bien compliqué et les informations sont difficiles à trouver, même auprès des services concernés. J’ai peur de devoir suspendre cette activité artistique qui m’enthousiasme mais ne me permettra jamais de subsister seule à mes besoins. Ce ne serait pas la seule contradiction de notre système d’aide sociale où parfois, il vaut mieux renoncer à travailler si on ne veut pas perdre de l’argent. Je vous remercie de votre réponse, surtout si elle laisse briller l’idée que je pourrai poursuivre mon activité qui, aussi modeste soit-elle, m’aide beaucoup - psychologiquement plus que matériellement, vous l’aurez compris.

    • 6 octobre 2011

      Si vous êtes inscrite à la MDA, alors vous n’êtes pas auto-entrepreneur (l’auto-entrepreneur créant, sans le savoir, une entreprise individuelle). D’ailleurs, vous devez déclarer vos cotisations sociales à la MDA, et non à l’URSSAF ou au RSI non ?

    • 6 octobre 2011

      Absolument. Est-ce que cela change quelque chose pour Pole emploi ? Un numéro siret correspond bien à une entreprise non ?

  • 27 septembre 2011, par dream

    Bonjour,
    Je vous ecris car j’ai besoin un peu que vous m’éclairiez.
    Voila, actuellement, je suis saisonniere, je travaille 8 mois dans l’année. Depuis l’année derniere, je crée des bijoux en pâte polymere. J’aimerai les commercialiser tout en gardant mes droits aux allocations chomages les mois où je ne travaille pas.
    J’ai entendu parler du statut d’autoentrepreneur où les charges sont tres élevées. C’est pour cela que je me tourne vers le statut d’artiste libre.
    Pouvez-vous me donner plus d’informations ou faire part d’un vécu ; cela pourrait etre une aide precieuse.
    Je vous remercie d’avance

    • 27 septembre 2011

      Non, les charges d’un auto-entrepreneur ne sont pas très élevées (21,3% du chiffre d’affaires encaissé) et demeure un régime très souple (pas de cotisations minimum). De plus, je ne suis pas certain que votre activité puisse relever de la MDA, il faudrait pour confirmation les contacter.

  • 22 septembre 2011, par papillon

    Bonjour ,je suis comedienne et je souhaite faire des lectures dans une maison de retraite,qui serait d’accord dans l’idée mais qui me demande de "facturer" .Comment faire ? vers qui me tourner ? je ne suis ratachée à aucune compagnie...par avance, merci de vos réponses !

    • 23 septembre 2011

      Vous êtes comédienne, quel est votre statut juridique ?

  • 11 septembre 2011, par MAREUIL

    je repose ma question , je vois que je ne suis pas la seule à me demander comment faire pour obtenir cette fameuse carte que les placiers des marchés réclament !!
    pour ma part je suis déclarée aux impôts ,j’ai une assurance prof , donc je ne sais pas ce que c’est que cette fichue carte ? mais a qui faut-il donc s’adresser ? JE SUIS PERDUE ......
    MERCI DE ME REPONDRE ! si c’est possible ..car ça à vraiment l’air galère ! :-(

    • 23 septembre 2011

      Voir l’article : obtenir carte commerçant ambulant

  • 11 août 2011, par BERNARD CLAIRE

    Bonjour,

    Je vais créer ma mini entreprise : fabrication de vitrines miniatures. Même si elles seront sur un même modèle, elles seront uniques puisque faites avec des objets de récupération.
    Elles seront mises en dépôt vente chez des commerçants.

    Je n’arrive pas à savoir si je dois me déclarer en "artisan d’art" ou en "artiste".

    Merci de m’éclairer.

    • 31 août 2011

      Artisan ou artiste, au final c’est la MDA qui décide, car en rejetant votre dossier la MDA peut décider que vous relevez au final du régime des artisans. Pour s’assurer du caractère artisanal de votre activité (l’unicité des pièces n’en fait pas des œuvres d’art), vous pouvez contacter la MDA ou votre chambre des métiers.

  • 8 août 2011, par anne

    bonjour, je suis retraitée depuis peu, toutes mes pensions sont liquidées. je fabrique des bijoux en pate de verre et d’autres matières tous des pièces uniques, et je souhaiterais les vendre sur des marchés de créateurs ou autour de moi en toute légalité<. la chambre des métiers de mon domicile m’oblige à faire un stage si je choisis le statut d’auto entrepreneur alors qu’il ne s’agit pas d’une activité à titre principal puisque je suis retraitée. il me semble que le statut d’auto entrepreneur précise que ce n’est pas obligatoire dans mon cas. je ne sais si je dois choisir artiste libre ou auto entrepreneur<<<<< ; je sais que la MDA n’accepte pas les créateurs de bijoux, dois-je m’adresser aux impots ou à l’urssaf SVP MERCI

  • 25 juillet 2011, par Dove

    Bonjour,

    Je suis une jeune verrière qui souhaite déclarer son activité . Ma démarches est plus artistique qu’artisanale .... mais je me demande ce qui serait plus judicieux pour moi ! Artistiquement et financièrement !

    Cordialement

    Dove

    • 26 juillet 2011

      Financièrement, une inscription à la MDA est plus avantageuse encore que le statut d’auto-entrepreneur.

  • 24 juillet 2011, par sylvie rospert

    Bonjour.
    mon mari est graphiste-maquettiste. il a perdu son emploi il y a quelques temps mais travaille à la pige pour un magazine qui lui permet de toucher en plus des indemnités du pole emploi les mois ou ses piges ne dépassent pas 110h.
    par ailleurs, on lui propose des projets en free-lance mais il ne sait pas si créer un compte auto-entrepreneur ou s’inscrire à la maison des artistes ? peut-il continuer à toucher ses indemnités ? si oui, dans quelles conditions ? devra-t-il tout de même payer l’URSSAFF même les mois où il ne facture pas ? nous ne trouvons pas d’information claire à ce sujet.
    Merci de votre aide

    • 25 juillet 2011

      En ce qui concerne l’AE, voir la rubrique suivante :
      - régime micro-social : pas de cotisations si pas de CA,
      - ARE auto-entrepreneur : cumul possible des revenus d’activité avec une partie des ARE,
      - ACCRE et ARCE : possible si votre mari est actuellement indemnisé par le Pôle Emploi.

  • 10 juillet 2011, par audibert

    bonjour ,je me joins à votre forum, car je suis salarier ,et à mon temps libre je cree des couteaux de toutes pieces.il me serait ,bien sur agreable d en vendre quelques un au moins pour financer l achat de mon materiel .je recherche donc un statut d artiste libre car je ne fais pas de serie ,chaque piece est donc unique ,et je ne pense pas faire de vrai chiffre d affaire .il m a eté raporté qu’en tant qu’auto entrepreneur , on paye des impots sur les revenus déclarés,mais que l on etait assujeti a la nouvelle taxe professionnelle.
    si quelqu’un pouvait me renseigner sur la meilleure solution
    je vous en remercie d avance

    • 11 juillet 2011

      Même si vos créations sont uniques, la MDA ne vous acceptera pas car votre activité est artisanale. Avec le statut d’AE, vos cotisations seraient de 21,3% de votre chiffre d’affaires :

  • 7 juin 2011, par Jérôme

    Madame, Monsieur,
    il m’est besoin d’être inscrit à l’Agessa ou à la Maison des Artistes, pour faire une demande de R.S.A en tant qu’artiste non-rémunéré, sans être soumis aux contrôles CAF/Pôle-Emploi, sans plus être contraint à ces emplois alimentaires qui, après 3 d’exercice, en arrivent à affecter la santé ... (si, si !)_________________________________________________________________________
    Cependant, étant penseur libre, me consacrant à la poésie didactique, mes revenus d’auteur ne peuvent qu’être inexistants ! Les publications non-rémunérées dans les revues de poésie ne suffisent pas à justifier de mon activité.
    Auriez-vous des pistes à me proposer ?
    merci à l’avance, Jérôme,
    lhuni(A)free (point) fr

  • 18 mai 2011, par nanouchka

    Bonjour
    Je suis âgée de 56 ans et je suis inscrite à Pole emploi depuis septembre 2010. je voudrais savoir si le fait de m’inscrire à la maison des Artistes ou de choisir un statut d’autoentrepreneur me permettra d’être dispensée de recherche d’emploi ?
    merci de vos réponses

    • 19 mai 2011

      Oui, absolument, si vous informez le Pôle Emploi ne serait-ce que de votre intention de créer une entreprise, alors vous serez considérée comme créateur d’entreprise. Il faudra encore actualiser mensuellement votre situation mais si vos démarches de construction d’un business plan par exemple, de création d’entreprise... sont effectives, alors vous n’aurez plus à rechercher parallèlement un emploi salarié.

      En revanche, le cumul ARE création d’entreprise est limité à 15 mois, sauf pour les plus de 50 ans (votre cas donc, mais bien le vérifier auprès du Pôle Emploi, ainsi que le montant de vos ARE une fois l’entreprise créée) pour lesquels cette limite ne s’applique pas.

  • 13 mai 2011

    bonjour je suis inscrite en tan qu’artiste libre , je cherche une assurance pour compléter ce statut,et bien sur pour pouvoir exposer en non sédentaire.
    que me conseiller vous ?
    merci

  • 2 mai 2011, par satsuko

    Bonjour, et merci pour ce site très riche !

    . J’aimerai des conseils, car je dois entrer en activité à la fin du mois, premier contrat de dessinatrice de bande dessinée... actuellement je suis au RSA, et j’ai calculé que... si je vais à la maison des artistes j’aurai exactement le même montant après aussi. mon futur contrat prévoit une avance avant parution du projet de 6000€, à compter que je produise ma BD en 12 mois, et en enlevant les cotisations MDA (avec plancher de calcul sur 7058€) ça donnera environ 4800€ sur cette année, soit pile poil 400€ par an.

    . Par le portage, ça n’a pas l’air beaucoup mieux...

    . C’est pas que je suis pas habituée à vivre avec si peu... ça risque tout de même de devenir plus dur quand je n’aurai plus le temps de compléter mes revenus avec du baby sitting. Je me demande s’il n’existe pas une solution plus avantageuse pour mon cas... voire s’il est possible de cumuler avec une aide de retour à l’emploi au moins pour la première année...

    . Que me conseillez vous ?

    . Merci par avance pour votre réponse.

    • 11 mai 2011

      L’inscription à la MDA est plus avantageuse, en terme de cotisations sociales, que le recours au portage salarial (statut salarié, il faut anticiper les cotisations patronales !). dans tous les cas les cotisations sont élevées, et un chiffre d’affaires de 6.000€ par an est insuffisant pour permettre une véritable rémunération. Vous devez pouvoir cumuler votre RSA et ces revenus d’activité :

    • 12 mai 2011

      . merci pour votre réponse...

      . j’imagine que le maintien d’un RSA au terme d’un contrat aussi spécifique que celui ci sera assez complexe, pour ma CAF locale... (pour le moment, quand je leur expose mon futur statut, ils sont pantois)

      . il va falloir que je me blinde d’informations et de paperasses pour "expliquer"... il n’existe pas, par hasard, une CAF spécifique artistes ? sur la région parisienne ?

      . merci encore de votre attention.

  • 26 avril 2011, par specta

    bonjour, je suis actuellement demandeur d’emploi, diplomé d’un CAP de tailleur de pierre, je pratique la sculpture ainsi que la gravure sur granit et ardoise en tant que loisir... j’aurai aimé vendre mes productions sur les marchés locaux ? Je visite beaucoup de forums afin de me renseigner sur le sujet mais je n’arrive pas à cerner mon problème :
    Quel statut est le plus approprié pour cela étant donné que je ne pense pas faire un énorme chiffre d’affaires ? cette activité étant possible que durant saison estivale, je ne peux pas me permettre d’en faire une activité principale.
    Merci d’avance pour vos réponses

    • 27 avril 2011

      Votre activité peut-elle relever de la MDA ? Avez-vous contacté la MDA pour le savoir ou obtenu cette information sur d’autres forums ?

  • 18 avril 2011, par eliz

    bonjour,

    je souhaite vendre mes créations sur les marchés entant qu’artiste libre sans m’inscrire en tant qu’auto entrepreneur. Depuis mars 2010, les artistes libre ont le droit de vendre de cette façon mais ne peuvent pas obtenir de carte de commercant ambulant, document exigé sur la plupart des marchés. ou puis je trouver un texte officiel à présenter aux placiers ?

    • 6 juillet 2011

      Bonjour, je suis exactement dans le même cas que eliz, je dois renouveler ma carte de non sédentaire que j’ai depuis 2001 en tant qu’artiste libre ce qui me donne le droit d’aller sur le marché traditionnel mais avant je la faisait renouveller en sous préfecture,mais depuis le mois de mars les services ont été changé,alors pouvez vous me dire ou s’adresser pour refaire valider cette carte.
      Je vous remercie par avance.
      Régine

  • 16 avril 2011, par SunSun

    Bonjour à tous. Je suis graphiste web et print. Je voudrais me lancer ds le freelance, en creant une micro entreprise individuelle bnc. En ce qui concerne la cession des droits d’auteurs ... est ce une obligation de s’inscrire à la MDA pour faire valoir ces droits ? Je sais que ce serait plus avantageux financierement d’en faire partie, mais n’est ce pas plus compliqué coté paprasse, et impots d’etre affilié à la MDA ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • 21 avril 2011

      La MDA n’exige pas davantage de formalités déclaratives qu’un autre statut juridique. Sur la question d’une inscription à la MDA pour la gestion de droits d’auteur, les témoignages de visiteurs sont attendus.

  • 12 avril 2011, par notte

    voila je suis salarie et j’aimerai faire des ventes occasionnel sur des braderies pour vendre des objets que je cree moi meme est ce que je doit aller au impot pour leur demander une micro entreprise commercante libre pour loisir creatif ou plutot entrepreneur tout en sachant que ce serait ke occasionnellement

    • 15 avril 2011

      Contactez la MDA pour savoir si votre activité serait réellement artistique mais il me semble qu’il s’agirait plutôt d’une activité artisanale que vous pourriez exercer avec le statut d’auto-entrepreneur et cumuler librement avec votre contrat de travail.

  • 10 mars 2011, par franck

    étant au chomage j aurais voulu vendre les toiles que je réalise en tant qu auto entrepreneur sans m’ inscrire a la maison des artiste(il y a une cotisation annuel minimal)et la chambre des métier me dit que sa pose probleme pour l URSSAF si je me libelle en tant que artisan peintre
    quel est la solution

    • 11 mars 2011

      Artisan peintre, c’est plutôt pour repeindre une pièce entière (et pas comme Buren !). La cotisation minimum de la MDA ne s’applique que pour une activité principale.

  • 17 février 2011, par kolaj

    Bonjour,
    Voilà je suis actuellement en plein questionnement.
    J’ai fonctionné jusqu’à présent en intérim (majeur partie du temps + Agessa (sous forme de précompte en supplément de salaire, mais pas de quoi être affilier à la fin de l’année).
    Maintenant j’aimerai avoir une activité free à plein temps vu que j’ai changé de région et que l’intérim dans la PAO ne fonctionne que très peu en dehors de Paris.
    Je souhaiterai un statut qui me permette de cumuler un maximum d’activité. Je suis formateur (logiciel PAO/3D et libre) mais suis également amené à faire de l’illustration et du graphisme. J’ai déjà un SIRET et ne sais pas si je peux devenir autoentrepreneur ou peut-être même artisan.
    SVP qu’elle est la marche à suivre ?
    - Être autoentrepreneur me permet t-il de donner des formations à domicile ou en entreprise ?
    - Puis-je cumuler cette activité avec de la création ?
    - Si je veux faire une expo de mes illustrations devrais-je à nouveau trouver la bonne case ?
    - Faut-il plusieurs statuts et un bon comptable et si oui est-ce possible ?
    - Où cotiser dans tout ça ?
    - Que devient mon SIRET actuel si je choisi de changer mon statut (que je n’ai pas vraiment pour l’instant)
    merci par avance pour votre/vos réponse(s)…

    • 28 février 2011

      Voyez l’article suivant qui est valable pour les auto-entrepreneurs mais également pour toutes les entreprises (l’objet social d’une société ne peut pas prévoir des activités diverses et très larges). En revanche, pensez que vous pouvez cumuler les statuts (auto-entrepreneur et inscription MDA par exemple, ou Agessa, portage salarial pour d’autres activités, contrat de travail également).

  • 10 février 2011, par SDGrapf

    Bonjour,
    Je suis en train de m’inscrire à la maison des artistes en tant que graphiste. Je voudrais savoir si avec ce statut je peux faire une rétrocession à un apporteur d’affaires. En effet, certaines de mes commandes me seront apportées par un apporteur d’affaires à qui je devrai reverser 20%. Comment puis-je procéder ?

  • 6 novembre 2010, par annickceramique

    Bonjour
    qui peut m’éclairer,sur un statut qui me permettrait de vendre mes créations légalement, je fait de la ceramique animalière humoristique, des pièces uniques,mais je ne peut en vivre, je suis au chomage depuis 1 ans à 57 ans,je voudrait pouvoir vendre sur des marches artisans, salons
    ou autre, quelle est la meilleure solution pour moi,sans perdre le chomage ?
    merci de votre réponse

    • 8 novembre 2010

      Vous pouvez devenir artisan céramiste avec le statut d’auto-entrepreneur par exemple. Dans ce cas, vos ARE pourront être maintenues durant une durée de 15 mois maximum à compter du lancement de votre activité.

      Le statut offert par la MDA est évidemment très avantageux mais les céramistes doivent réellement prouver une création de pièces uniques. Si c’est votre cas, vous pouvez choisir de constituer un dossier d’inscription auprès de la MDA. Mais je vous conseille de les contacter préalablement pour mesurer vos chances d’adhésion.

  • 9 septembre 2010, par GM1902

    Bonjour,

    Artiste lyrique n’ayant pas encore le statut d’intermittente, je suis entrain d’auto-produire un cd que je compte vendre à la fin de concerts, à qui en voudra et également m’en servir à des fins promotionnelles, pour trouver des engagements, etc.
    Quelle serait la structure la plus adaptée afin de pouvoir vendre les disques et comment rémunérer le pianiste qui a participé à la création du disque ?

    Merci beaucoup

    • 22 novembre 2010

      Bonjour,

      Je suis dans le même cas et me pose exactement les mêmes questions. Si vous avez obtenu des pistes, je suis preneuse... Merci.

      Mi-kyung

  • 7 août 2010, par coclem

    J’ai un atelier de création de mosaique chez moi et je souhaiterai vendre mes oeuvres en toutes, légalité ,boutiques, expositions, quel statut dois-je envisager merci

    • 11 août 2010

      Un mosaïste est imposé en BNC et relève de la CIPAV. Vous pourriez donc devenir auto-entrepreneur. Vos cotisations seraient alors calculées sur votre chiffre d’affaires au taux de 18,3%.

  • 28 juin 2010, par mdagessa

    Bonjour, Je suis Infographiste, et j’aimerai monter mon entreprise individuel avec une amie photographe. nous démarcherions ensemble la clientèle.

    Nous avons opté pour un plan business de création de maquette + cession de droit de diffusion au nombres d’exemplaires que le client imprimera.

    Moi à la MDA et elle au AGESSA, nous essayons de trouver un moyen de travailler ensemble, ainsi de pouvoir lui donner (moi le MDA) un pourcentage de mon chiffre d’affaire qu’elle pourra déclarer.

    Nous ne trouvons aucune solution !

    Merci

    • 28 juin 2010

      Comme des auto-entrepreneurs qui travaillent ensemble, la solution, compliquée cependant à mettre en place d’un point de vue commercial, serait que chaque intervenant émette sa propre facture. Dans votre cas, le client aurait 2 factures à payer. Cette solution vous semble-t-elle envisageable ?

  • 4 mai 2010, par Marie-Hélène

    Bonjour,
    Je suis artiste-auteur . Il m’arrive de participer à des "marchés" parmi d’autres artistes ou artisans. Il est obligatoire de détenir une carte de "commerçant non-sedentaire", ce que la préfecture me délivrait sans problème jusqu’à présent. Mais à présent, elle ne s’en occupe plus : ce sont les CCI ou les CM qui délivrent la carte de "commerçant ambulant" (c’est la nouvelle appellation..)Mais comme je ne suis ni commerçant ni artisan, ces organismes ne peuvent me délivrer cette carte !

    Je suis donc face à une obligation réglementaire (loi L 123-29 du code du commerce) impossible à satisfaire !

    Qui sait à qui je dois m’adresser pour obtenir cette fameuse carte ?

    • 5 mai 2010

      Merci pour ce témoignage. Je ne comprends pas le terme de "obligation réglementaire impossible à satisfaire". Il me semble plutôt que vous êtes devant un droit auquel vous ne pouvez prétendre en tant qu’artiste, de même que les auto-entrepreneurs ne peuvent devenir marchand ambulant.

      En revanche, comment font les artistes qui participent à des salons ? Quelqu’un aurait la réponse ? Est-ce l’organisateur de salon qui se substitue au besoin d’immatriculation de l’artiste ? Merci pour vos réponses.

    • 5 mai 2010

      ...L’obligation vient de l’article L123-29 du code du commerce (voir sur le site "légifrance"). La vente sur un marché est occasionnelle pour moi mais elle existe et est parfaitement légale. Je la pratique depuis des années avec la carte de "commerçant non sédentaire" délivrée par la Préfecture.Le problème c’est juste cette fichue carte nouvelle manière que la préfecture ne délivre plus...A moins qu’un artiste-auteur en soit dispensé...mais l’info n’est nulle part !
      Je participe aussi à des Salons mais, installés dans des lieux prévus à cet effet (parc d’exposition ou autres locaux) et non sur la voie publique comme un marché, ils ne sont pas concernés par la notion de commerce ambulant.

    • 5 mai 2010

      Je comprends mieux le fonctionnement des salons, mais en ce qui concerne les marchés, il serait logique que vous ne puissiez pas y participer puisqu’il faut pour cela être immatriculé au RCS. Maintenant, s’il existe une dispense pour les artistes... Mais le fait que la préfecture accordait autrefois cette carte et plus les chambres de commerce ne prouve pas que les chambres de commerce commettent une erreur, elles appliquent peut-être plus strictement la loi pour protéger leurs adhérents (en opposition aux auto-entrepreneurs notamment).

    • 11 mai 2010

      Il n’est pas obligatoire d’être immatriculé au RCS pour vendre sa production sur un marché. Quel texte interdit le contraire ? (Par exemple, un petit agriculteur ne l’est pas..).On peut ne pas être commerçant au sens administratif et faire acte de commerce par la vente de ses productions.Il faut bien sûr être déclaré quelque part comme entreprise (pour un artiste, c’est auprès du CFE des Impots), être en règle socialement (MDA/AGESSA) et vis-à-vis des collectivités locales dans le cas d’un marché.

      La CCI, comme la CMA, ne commettent pas d’erreur mais se déclarent incompétentes car je ne suis pas de leur ressort.
      L’obligation de détenir la carte à laquelle j’ai droit ne peut plus être satisfaite : il y a un "trou" réglementaire. A moins que quelqu’un ait la solution ?
      (Je ne dois être seule dans mon cas !!!)

    • 19 mai 2010

      Dernière nouvelle : j’ai enfin reçu une info précise sur ce sujet, que je considère comme officielle : elle vient de quelqu’un du Ministère des Finances. La réponse est en gros : je ne suis pas commerçante donc je ne suis pas tenue de détenir la carte tout en pouvant participer à des marchés.Je colle ici le message pour informer d’éventuels collègues dans le même cas que moi

      "Bonjour,
      Compte tenu du caractère civil de votre activité (production d’œuvres d’art ou d’art appliqué) vous n’entrez pas dans le champ d’application de la réglementation applicable aux activités commerciales et artisanales ambulantes par conséquent, vous n’êtes pas soumis à l’obligation de détenir la carte.
      Il vous appartient, pour participer aux marchés municipaux, de présenter les documents attestant de votre activité artistique.
      Cordialement"

      Origine : BARBE Martine [Martine.BARBE@finances.gouv.fr]

    • 20 mai 2010

      Je vous remercie beaucoup pour ce retour. En effet, vos messages vont maintenant servir d’argumentaire pour tous les artistes qui participent à des marchés (le plus grand nombre, non ?). Mais cela signifie-t-il que vous n’avez pas à passer par les CCI ou CM pour participer à des marchés ? Dans ce cas, quels documents permettront aux organisateurs d’un marché de vous laisser y participer ?

    • 21 mai 2010

      ...Il suffit, si je comprends bien, de prouver qu’on est une "entreprise" en règle dont l’activité est "artistique" en présentant :

      1- Attestation récente de l’INSEE - (obtenue immédiatement en ligne, elle mentionne le code APE 9003A ="activité artistique")

      2- Appel de cotisations MDA ou AGESSA

      ...et de se mettre d’accord avec le placier ou l’organisateur...

      La CCI n’a pas à connaître du cas d’un "artiste"...

    • 26 mai 2010

      Merci encore pour votre participation à ce forum. Peut-être reviendrez-vous nous confirmer ces informations suite à votre prochaine participation à un salon ?

    • 13 juillet 2011

      Bonjour à tous et à toutes artistes peintres ambulants. Ces histoires de cartes et d’autorisations sont une galère pas possible. En fait cela dépend des placiers. Il suffit d^’être bien déjà avec eux. Sur les marchés, ils font la loi. A Nanterre après avoir montré numéro d’ordre, numéro de siret, cela a été possible, A Rueil, ils sont vachement sympas. A paris, à la Bastille notamment, il faut cette foutue carte. Moi, par contre, j’aimerais bien aussi pouvoir peindre sur les bancs publics des jardins de Paris et vendre discrètement ce que je produis sur place. Déjà les activités artistiques sont permises dans les jardins mais la vente ???????????? J’ai tout de même le droit de m’assoir sur un banc, je ne gène en rien l’espace publis et comme vendre ce qu’on produit sur place n’est pas soumis à exploitation commerciale...

    • 14 juillet 2011

      Non, on ne peut pas vendre librement sur les bancs sans payer aucune cotisations sociales, que ce soit des saucisses comme des oeuvres d’art.

    • 17 août 2011

      Avec beaucoup de retard, je réponds maintenant à la réponse à mon commentaire juste au-dessus : Je suis déclarée, j’ai un numéro de siret et je suis à la maison des artistes. Dans les jardins de Paris on peut avoir une activité artistique. Ai je le droit, compte tenu de mon statut d’artiste déclarée de m’assoir sur un banc d’un jardin public, de peindre et de vendre ce que je produis sur place ?????

    • 28 juin 2010

      Bonjour, merci pour cette information très utile. Cependant j’aurais besoin de trouver le texte officiel d’origine car la police municipale de ma petite ville me demande une carte pour faire les marchés. Avec ce texte je pourrais leur prouver que je n’en ai pas besoin. Serait il possible de m’envoyer un lien ?

    • 18 février 2011

      Bonjour,

      Fonctionnaire dans la Territoriale , je viens de prendre une disponibilité. Sur autorisation de mon employeur je peux exercer uen activité privée. Je souhaite pouvoir vendre en toute légalité mes créations : miroirs, galets, verres peints. Je me suis renseignée un peu sur le net mais j’avoue que c’ets un peu flou. Pouvez-vous me confirmer ce que je pense avoir compris.
      1 - - Le statut le plus aventageux = artiste libre :
      - demander une liasse PO pour n° siret au centre des impôts
      - démarcher la maison des artistes ensuite
      Ce statut me permet-il d’exposer dans des salons ?

      2 - Je souhaite pouvoir vendre sur les marchés également. D’après ce que je lis plus haut la carte de commerce ambulant ne peut m’être délivrée en tant qu’artiste libre. Dois-je avoir un double statut ?
      Merci d’avance

    • 28 février 2011

      1) Si vous produisez des oeuvres uniques (différent artisan qui produit des séries), l’inscription à la MDA est une solution.

      2) Un échange sur ce forum du site a montré qu’il n’est pas obligatoire d’avoir un n° RCS pour pouvoir obtenir une autorisation administrative afin de vendre sur les marchés.

  • 24 mars 2010, par ouida

    Bonjour,
    Peut on adhérer à la maison des artistes même si on bénéficie du statut d’auto-entrepreneur :

    Je suis formatrice in dépendante en Informatique, PAO (je facture en tant qu’auto-entrepreneur) je souhaite également faire de la création graphique et répondre aux besoins de mes clients en m’affiliant à la maison des artistes.

    Merci de votre réponse

    • 30 mars 2010

      Le cumul MDA auto-entrepreneur est possible mais seulement pour l’exercice d’activités clairement distinctes :

  • 22 mars 2010, par Nathalie M.

    Bonjour,
    Je suis infirmiere à l’hopital public, donc fonctionnaire.
    Je peins des tableaux que j’aimerais vendre en toute légalité ou exposer dans des galeries..
    J’avoue avoir beaucoup de mal à comprendre la marche à suivre : si je demande une inscription à la MDA, je risque de payer plus que ce que je gagnerai (si je vends !), je cotise déjà à la sécu et autres puisque je travaille, la MDA peut me refuser ou plus tard me radier si je ne gagne assez, je n’ai a priori pas le droit de m’inscrire comme auto-entrepreneur...je suis un peu perdue et ce que je peux lire sur tous les forums en lien avec ma problématique ne me rassure pas et me perd un peu plus. J’espère que vous pourrez m’aider, merci d’avance

    • 23 mars 2010

      Non, si votre inscription à la MDA est pour la pratique d’une activité secondaire, le minimum de cotisations sociales annuelles ne s’appliquera pas (uniquement pour activité principale). Aussi, vous ne paierez jamais que des cotisations en rapport avec votre chiffre d’affaires et ne pourrez pas perdre d’argent. C’est donc la solution qui s’impose, le statut d’auto-entrepreneur n’étant en effet pas autorisé pour les activités relevant de la MDA.

  • 21 mars 2010, par Sylvia

    Bonjour,
    Je suis danseuse et je voudrais m’inscrire en tant qu’artiste libre indépendant. Je travaille seule et crée mes propres oeuvres, mais je travaille aussi en tant qu’interprète dans d’autres compagnies. Je voudrais savoir si je peux facturer mes performances en tant qu’artiste libre aux compagnies avec lesquelles je travaille en tant qu’interprète. Le statut d’intermittent ne m’intéresse pas vu le nombres d’heures insuffisantes que je fais dans ces compagnies.
    Sylvia.

  • 10 mars 2010, par giluxone

    Bonjour,

    je suis actuellement à la Maison des artistes pour des activités d’artistes auteur. Par ailleurs on me propose un poste relevant du conseil pédagogique dans une école, donc une mission qui ne peut être facturée par la biais de mon statut à la MDA. Puis-je avoir une activité de service en mode auto-entrepreneur en plus de mes activités sous régime Maison des Artistes ? et si oui suis-je contraint, au niveau de mon chiffre d’affaire, par le montant maximum du régime auto-entrepreneur (32000€) ?
    Merci pour votre réponse.

    • 11 mars 2010

      Oui, un artiste peut devenir auto-entrepreneur, dans les mêmes conditions que tout auto-entrepreneur (la limite de 32.000€ s’applique même pour les activités secondaires) mais seulement, comme dans votre cas, pour une activité non artistique :

  • 8 mars 2010, par gail77

    Bonjour,
    Je suis diplomée de 2 écoles des beaux arts et je suis salariée comme organisatrice d’évènements pour enfants dans un grand magasin de jouet.
    Je souhaite developper une activité secondaire dans l’évènementiel principalement. J’envisage des prestations diverses en accord avec mes différents savoir-faire (réalisation de faire-parts ou cartes d’anniversaire + organisation et décoration d’évènement pour enfants pour particulier (anniversaires), CE...), mais je souhaiterais également être intervenante externe arts plastiques dans les écoles et centres de loisirs (agrément de l’éducation nationale, attestation de compétences de la DRAC). Le statut auto entreprise est ’il un bon choix dans mon cas ?
    Merci à vous, car je rentre pas dans les cases

    • 9 mars 2010

      Il me semble en revanche que vous rentre dans les cases : vous souhaitez cumuler le statut de salarié avec celui d’auto-entrepreneur et votre activité d’auto-entrepreneur ne concurrencerait pas l’activité de votre employeur (pas le même public, les mêmes clients...). Aussi, ce cumul devrait être parfaitement possible.

  • 25 février 2010, par elizalaine

    Bonjour,

    J’aimerais savoir, pour des créations crochet, le statut est ’il artiste ? quelles sont les démarches ? merci

    • 26 février 2010

      Merci de bien vouloir contacter la MDA pour savoir si votre activité relève bien du statut d’artiste. Dans le cas contraire, vous seriez plutôt artisan (possibiklité avec le statut d’auto-entrepreneur, voir sur ce site).

  • 4 février 2010, par S.G

    Bonjour, je suis actuellement étudiant en économie et on m’a beaucoup parlé du statut d’auto-entrepreneur. Depuis plus d’un an j’assiste à divers évènements (soirées, festivals, concerts, représentations...) pour prendre des photos. Des personnes font appel à moi et je suis bien entendu payé de main à main. J’aimerais en quelque sorte "officialiser" cette activité pour par exemple la mentionner sur un CV ou montrer que ce n’est pas un simple loisir ! Pour moi le statut d’auto-entrepreneur est-il donc intéressant ?
    Merci de vos réponses

    • 5 février 2010

      Oui, il est possible de cumuler le statut d’auto-entrepreneur avec votre statut d’étudiant pour votre activité de photographe. Les avantages du statut d’auto-entrepreneur pour les étudiants sont cités dans l’article suivant et il faut avant tout souligner que pour le moment votre activité est illégale.

  • 31 janvier 2010, par Pierpier

    Bonjour à tous. Je voudrais savoir quel activité choisir lors de l’inscription pour devenir auto-entrepreneur pour pouvoir exercer une activité artistique (de comédien plus exactement). Cela fait plusieurs fois que j’essaye et je ne comprends pas

    Merci d’avance

  • 15 janvier 2010, par alexandra

    Bonjour,

    Je suis inscrite en année de précompte à la maison des artistes, mais je trouve leur système très compliqué. Je ne pense pas pouvoir être affiliée car je n’ai pas fais assez de chiffre pour l’être. J’aimerai me mettre en statut auto entrepreneur, mais je ne connais pas les avantages et les inconvénients ?! En tant que graphiste, illustratrice, vidéaste est-ce que c’est mieux d’être à la maison des artistes ou en auto entrepreneur ??

    Si quelqu’un peut m’aider et m’informer ?!

    Merci beaucoup

    Bien à vous

    Alex

    • 9 février 2010

      Je laisse des VISITEURS graphistes vous répondre mais, en ce qui me concerne, je dois rappeler que les métiers qui relèvent de la MDA ne peuvent être exercés avec le statut d’auto-entrepreneur.

  • 13 janvier 2010, par miaven

    Bonjour,
    moi-même et mon marri sommes au chômage, je suis vitrailliste et mon marri développe actuellement des cloisons d’art : ce sont des cloisons en bois sculptées avec des ajournements qui peuvent être mises dans des salles d’attente pour séparation par exemple. Il fait également de la sculpture et de la peinture. Nous possédons un ancien bâtiment de 1200m2 avec un terrain de 5000m2 et avons décider d’y implanter une sorte d’atelier/village d’art : cours de vitrail, stages, espace galerie et d’autres projets qui pourraient venir s’y ancrer. Nous n’arrivons pas à nous décider de quel façon l’exploiter : monter une association loi 1901 ? S’inscrire en artiste libre mais les cloisons d’art peuvent-elles être prises en compte pour l’inscription ? Ou encore créer une entreprise ? On se demande si on ne pourrait pas commencer par une association avec une inscription pour moi en artiste libre (vitrail) et voir plus tard pour une SARL si ça marche bien, inch allah !? Quelques conseils seraient les bienvenus SVP ?!

    • 9 février 2010

      Les meilleurs conseils pourraient vous venir d’artistes, étant donné la particularité et l’ampleur de votre projet. Si des VISITEURS ARTISTES, ou autres bien sur, pouvaient vous répondre (ou entrer en contact avec vous par notre intermédiaire).

      En attendant, ma réponse : il me semble que la MDA pourrait accepter l’activité de votre mari, il faut avant tout les contacter puis présenter un dossier.

      Ensuite, l’avantage de l’association (mais qui exige de pouvoir accueillir d’autres membres, d’où l’intérêt d’élargir ce projet à d’autres artistes peut-être...) est l’absence de cotisations sociales et d’impôt si cette association n’a pas un objet commercial d’une part et en l’absence de rémunération de ses membres. Mais alors, comment se rémunérer ? Sous forme de salaires pour des fonctions bien identifiées (contrat de travail entre l’association et un intervenant pour des cours, des stages...) ou par les ventes des artistes membres de l’association.

  • 22 septembre 2009, par edce

    Bonjour,

    je suis mosaiste et j’aimerai me lancer...mais j’ai lu bcp de truc et malgres tt je ne sais pas quoi choisir comme statut....artiste ou artisan ?...quel sont mes avantages en tant qu’artiste par rapport a artisan ou inversement.Des amis artisans me conseillent artiste mais j’aimerai savoir pourquoi ?
    Je sais que je rentre dans la cas de la MDA.....alors aidez moi svp

    • 23 septembre 2009

      Vos amis artisans se sont peut-être souvenus de débuts difficiles : cotisations sociales forfaitaires les 2 premières années, indépendamment du chiffre d’affaires réalisé, d’où des problèmes de trésorerie parfois.

      Désormais, en tant que mosaïste, vous pouvez bénéficier du statut d’auto-entrepreneur. C’est donc entre ce statut et une inscription à la MDA que vous devez choisir. Dans les 2 cas, des limites :
      - limite de chiffre d’affaires pour l’auto-entrepreneur,
      - nécessité d’être accepté par la MDA en tant que mosaïste (dossier de demande d’adhésion ...).

      Au final, il est vrai que les cotisations des artistes demeurent encore inférieures à celles des auto-entrepreneurs.

  • 21 août 2009, par Manola

    ..Bonjour.
    .. on me dit et conseil de créer une micro entreprise , grâce à ma passion de la photo.. j’aimerais faire entre autre les mariages : quel serait mon statut ?? serais je affiliée à celle des artistes ?? je suis aussi salariée dans le commerce..
    merci pour votre attention....

    • 29 septembre 2009

      Pour des photographies de mariage, la MDA n’acceptera pas votre dossier il me semble. En revanche, vous pourriez devenir auto-entrepreneur. Mais dans ce cas, attention au montant de vos charges : elles sont estimées indépendamment de vos charges réelles.

  • 7 juillet 2009, par edna

    Bonjour,je suis auteur compositeur interprète ,j’aimerais savoir si je peux monter une micro entreprise ou être auto entrepreneur avec comme activité la vente de mes CD (auto-production) via le net ?

    • 1er août 2009

      Si votre statut relève de la maison des artistes, vous ne pourrez pas devenir auto-entrepreneur. En revanche, si votre activité principale était la vente de CD (et donc leur achat), vous auriez pu devenir auto-entrepreneur. Dans tous les cas, la MSA reste plus intéressante que le statut d’auto-entrepreneur.

  • 22 juin 2009, par ninna

    Bonjour j’ai appris de maniere autodidacte la creation de bougies, la poterie et le crochet ; je souhaiterai pouvoir vendre mes creations en commencant par les foires et marches de ma region afin de voir comment se passe les choses. J’ai bien tout lu au niveau des differents statuts mais je suis un peu perdue et je ne sais pas s’il vaut mieux que je commence par une micro entreprise, un statut d’artisan ou d’artiste libre. Merci de bien vouloir m’éclairer.

    • 22 juin 2009

      Artiste libre ! Le statut est véritablement avantageux. Mais serez-vous acceptée par la MSA. Un céramiste qui réalise des pièces uniques pour les vendre dans des galeries pourra adhérer à la MSA, mais un potier qui tourne des pièces vendues sur les marchés relèvera du statut d’artisan (idem pour les bougies). Aussi, plutôt qu’une entreprise individuelle, pourquoi ne pas tester son marché avec le statut d’auto-entrepreneur, d’autant plus que vos charges réelles seront certainement relativement faibles. Un point à noter : les immobilisations (tour, four...) ne sont pas déductibles dans les régimes de l’auto-entrepreneur et la micro-entreprise.

  • 23 mai 2009, par alain voinot

    Bonjour,
    Je suis peintre pastelliste et, en complément d’une activité salariale ( magasinier ), je donne des cours de pastels, un jour par semaine, entre midi et deux heures dans une grande entreprise. Je suis déclaré par une association ( au régime général ) et j’aimerai développer cette activité. Le problème c’est que les charges que je paye ( déclaration au régime général plus pourcentage à l’association ) sont très importantes ( prés de soixante pour cent par rapport au montant facturé à l’entreprise ). Pour cette raison, je me demande si je pourrai tenter de passer à l’auto entreprise. Dans ce cas de figure est ce possible ?
    Merci.

    • 24 mai 2009

      Oui, ce serait possible, et cela vous permettrait d’économiser des coûts, mais en revanche plus de passer par l’association. En plus des cours, il faudra donc prévoir quelques actions commerciales...

  • 23 avril 2009, par Philippe

    Bonjour,
    Je vends un mat telescopique de 15 metres de hauteurs qui permet de prendre des photos aériennes.
    2100 Euros.
    Je vous envoie des photos et des photos d application sur demande
    06 82 29 40 34

  • 10 avril 2009, par Dufrenne

    Bonjour
    Il y a 5 ans, j’étais salarié et comme je peinds je suis allée aux impôts pour me créer un n° de siret et n°APE, donc tous les ans je faisais 2 déclarations aux impôts : 1 en tant que salarié et une autre en tant qu’artiste (je déclare mon bénéfice, charges enlevées).
    L’année dernière je me suis fais licencié et donc j’ai continué avec ce statut mais je trouve bizzare de ne pas payer de charges (URSAFF....) donc je voulais savoir quelle était la chose la mieux à faire on m’a dit que l’auto entrepreneur ne prenait pas les artistes alors que j’ai un ancien collègue qui s’est inscrit ! Faut il que je me désinscrive des impôts et refasse un autre satut je suis un peu perdue merci de me donner des pistes

    • 19 avril 2009

      Votre inscription aux impôts n’était pas suffisante, il fallait également vous inscrire à la MDA, ce que vous devriez faire au plus vite (le statut d’AE n’est en effet pas possible pour les activités qui relèvent de la MDA).

  • 20 novembre 2008, par orel

    une entreprise travaillant en freelance souhaite travailler avec moi.je dois m’inscrir a la maison des artiste cependant je ne sais pas quelles sont les démarche a suivre et comment m’y prendre pouvez vous m’expliquer claisrement je suis perdue merci d’avance

    • 20 novembre 2008

      Les modalités d’inscription sont expliquées à la page suivante (lien ci-dessous) qui donne également les coordonnées de la Maison des Artistes. En les contactant, vous obtiendrez un dossier d’inscription. Cependant, compléter ce dossier ne vous donnera pas forcément ce statut. Il faut que vous soyez reconnu comme un artiste. Si tel n’était pas le cas, vous seriez alors entrepreneur individuel par défaut.

      Pour une commande ponctuelle et urgente, vous pouvez également facturer par le biais du portage salarial et, dès 2009, sous le statut d’auto-entrepreneur.

    • 10 septembre 2011

      voilà , je voudrais vendre mes aquarelles sur les marchés , je suis déclarée comme artiste peintre depuis plus de 10 ans , je n’ai pratiquement jamais fait de commerce n’ayant pas le temps , donc pas d’impots ...j’ai un numéro de siret , une assurance spéciale professionnelle . par contre on m’a parlé d’une carte à présenter au placier sur les marchés ? à qui dois-je demander cette carte ? et de quoi sagit -il ?
      merci beaucoup de me répondre et ainsi de m’aider à être en régle le plus vite possible .

Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Partenaires | Sites utiles | Légal | Contact