aide creation entreprise

Tableau de financement et capitaux propres

Définition du tableau de financement à établir dans le cadre d’un business plan notamment, et exemple de présentation d’un tableau de financement.

Présentation du tableau des emplois et ressources financières

Le tableau de financement présenté ci-dessous est davantage un tableau récapitulatif des besoins financiers pour créer une entreprise et des financements nécessaires en contrepartie qu’un tableau de financement en 2 partie au sens comptable du terme.

Ce tableau est la synthèse des précédentes étapes :
- inventaire des immobilisations nécessaires à la création d’une entreprise,
- calcul du BFR (Besoin en Fonds de Roulement),
- présentation de ses apports et besoins financiers.

Ce tableau récapitulatif des besoins et ressources de l’entreprise est donc destiné aux organismes financiers qui pourraient lui apporter des ressources complémentaires :
- banque pour l’obtention d’un prêt complété par un prêt BPI,
- dossier de demande d’ACCRE ou NACRE,
- associations d’aide à la création d’entreprise telle que l’ADIE ou France Active, présentées sur ce site dans le dossier "aides à la création".

Exemple de tableau des emplois financiers et ressources financières

L’exemple ci-dessous correspond aux besoins de financement de 2 associés qui souhaitent créer une SARL de vente de jouets en bois par correspondance. Leur principal investissement sera la conception d’un site internet et son référencement par une société de communication. Ils prévoient également l’acquisition de mobilier de bureau et de deux ordinateurs. Ils recherchent un local pour pouvoir y travailler et stocker de la marchandise. Leur BFR comprend essentiellement la valeur de leur stock.

BESOINS
Besoins financiers Montants Pourcentage
frais de constitution 1.500€ 4,55%
site internet et référencement 8.000€ 24,24%
mobilier, équipements, matériels 4.500€ 13,64%
fonds de commerce 0€ 0%
investissement immobilier 0€ 0%
dépôt garantie local commercial 2.000€ 6,06%
aménagements 1.000€ 3,03%
autres 0€ 0%
Besoin en Fonds de Roulement 15.000€ 45,45%
Remboursements d’emprunt 1.000€ 3,030%
TOTAL BESOINS 33.000€ 100,00%
RESSOURCES
Ressources financières Montants Pourcentage
apports personnels 10.000€ 30,30%
famille, amis, relations 3.000€ 9,09%
prêt bancaire 10.000€ 30,30%
prêt OSEO 5.000€ 15,15%
prêt associatif (ADIE) 5.000€ 15,15%
aide état ou collectivités locales, subventions 0€ 0%
versement droits ASSEDIC sous forme de capital 0€ 0%
autres moyens financiers 0€ 0%
TOTAL RESSOURCES 33.000€ 100,00%

Les pourcentages permettent d’indiquer à un établissement financier ou tout autre organisme de financement (association d’aide à la création et au financement d’entreprise) :
- quel sera l’usage des ressources empruntées,
- quel est la part du financement demandé par rapport au total des ressources de l’entreprise.

Dans l’exemple ci-dessus, les associés solliciteront leur banquier pour obtenir moins d’un tiers de leurs ressources totales afin de financer leur stock essentiellement (inclus dans leur BFR).

Les données de ce tableau de financement pourront également être représentées sous forme de graphique circulaire (camembert).

Évolution des besoins financiers et ressources financières

En reprenant le même exemple, il est intéressant de montrer dans son business plan l’évolution à 3 ans des besoins et ressources financières prévisionnelles de l’entreprise, notamment pour anticiper l’augmentation du BFR de l’entreprise au fur et à mesure de l’augmentation de son chiffre d’affaires. Cette augmentation du BFR pourra être financé par des réserves (partie du bénéfice de l’entreprise non distribuée et conservée à l’actif de l’entreprise).

De plus, au fur et à mesure des années, l’acquisition de nouvelles immobilisations s’avèrera peut-être nécessaire pour accompagner la croissance de l’entreprise. Dans le cas présent, les 2 associés anticipent d’investir 3.000€ par an dans leur référencement pour améliorer la visibilité de leur site internet. Cet investissement sera possible dans la mesure où ils ne percevront quasiment aucun revenu durant ces premières années de création d’entreprise. Ce tableau de financement de l’entreprise va donc de paire avec un état personnel des besoins financiers et ressources financières de chaque associé (revenu du conjoint, maintien partiel des ASSEDIC... et besoin mensuel clairement établi).

En réalité, ce tableau des besoins financiers et ressources financières est très proche du bilan de la société distinguant actif et passif et l’évolution des besoins et ressources permettra de compléter sans difficulté, dans un dossier de demande d’ACCRE par exemple, les bilans prévisionnels demandés.

BESOINS
Besoins financiers annuels Année 1 Année 2 Année 3
frais de constitution 1.500€ 0€ 0€
site internet et référencement 8.000€ + 3.000€ + 3.000€
mobilier, équipements, matériels 4.500€ + 1.000€ + 1.000€
fonds de commerce 0€ 0% 0%
investissement immobilier 0€ 0% 0%
dépôt garantie local commercial 2.000€ 0% 0%
aménagements 1.000€ 0% 0%
autres 0€ 0% 0%
Besoin en Fonds de Roulement 15.000€ + 6.500€ + 6.500€
Remboursements d’emprunt 1.000€ + 3.500€ + 3.500€
TOTAL BESOINS 33.000€ 14.000€ 14.000€
RESSOURCES
Ressources financières annuelles Année 1 Année 2 Année 3
réserves (auto-financement) 0€ 5.000€ 15.000€
apports personnels 10.000€ 0€ 0€
famille, amis, relations 3.000€ 0€ 0€
prêt bancaire 10.000€ 0€ 0€
prêt OSEO 5.000€ 0€ 0€
prêt associatif (ADIE) 5.000€ 0€ 0€
aide état ou collectivités locales, subventions 0€ 0€ 0€
versement droits ASSEDIC sous forme de capital 0€ 0€ 0€
autres moyens financiers 0€ 0€ 0€
TOTAL RESSOURCES 33.000€ 5.000€ 15.000€
EXCEDENT (ou besoin) 0€ - 9.000€ 1.000€

L’évolution des besoins et ressources montre clairement que l’activité de l’entreprise les deux premières années ne permettra pas de financer l’intégralité des besoins. En effet, pour être en accord avec leur compte de résultat prévisionnel et leur plan de trésorerie prévisionnelle, les 2 associés sont obligés de dévoiler que leurs investissements prévus la seconde année ne seront possibles qu’avec des ressources extérieures à l’entreprise (nouvel emprunt, nouveaux apports personnels...). Or ce financement supplémentaire compromet leurs chances d’obtenir un financement initial.
Il devront donc :

  • ou bien diminuer leurs investissements la seconde année. Mais le BFR est lié à l’activité, or diminuer le stock n’est pas cohérent avec leurs prévisions de croissance des ventes.
    De la même façon, réduire les dépenses de communication (référencement), c’est réduire la croissance potentielle des ventes.
    Enfin, les remboursements d’emprunt sont prévus par un échéancier or ils ont d’ores et déjà obtenu de l’association qui les financerait et de leurs familles un remboursement différé du capital emprunté (d’où un total des remboursements d’emprunt de seulement 1.000€ la première année contre 3.500€ les années suivantes).
  • ou bien augmenter leurs besoins initiaux et prévoir des montants d’apports ou d’emprunt plus importants.

En conclusion, c’est cette évolution des besoins financiers de l’entreprise créée qui permet à une banque de mesurer si le montant du prêt demandé par les créateurs d’entreprise correspond bien à leurs besoins réels et futurs et si l’entreprise dégagera bien la trésorerie nécessaire à son remboursement.


Articles complémentaires de ce dossier

BFR et FRNG


Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Partenaires | Sites utiles | Légal | Contact