aide creation entreprise

NACRE ACCRE ARE ARCE création entreprise

Les aides à la création d’entreprise ne sont pas directement des prêts à la création d’entreprise accordés aux créateurs d’entreprise mais :
- Dans le cadre de la NACRE : un accompagnement par un professionnel pour rédiger son business plan, créer son entreprise et établir son plan de financement et obtenir un crédit bancaire pour financer son entreprise, prêt à la création d’entreprise qui pourra être complété du prêt à taux 0 NACRE.
- Avec l’ACCRE : une réduction des cotisations sociales du créateur d’entreprise durant 12 mois et, par exception, durant les 3 premières années d’activité d’un auto-entrepreneur,
- Par le Pôle Emploi : le maintien des allocations chômage du chômeur créateur d’entreprise permet à l’entrepreneur de lancer son activité tout en maintenant un revenu égal au montant de ses ARE s’il n’avait pas créé d’entreprise.

Par ailleurs, les bénéficiaires de l’ACCRE (or tous les créateurs d’entreprise indemnisés par le Pôle Emploi sont bénéficiaires de l’ACCRE) peuvent demander, plutôt que le maintien de leurs ARE, à percevoir la moitié du total de leurs droits sous forme de capital lors de la création de leur entreprise(l’ARCE). Dans ce cas, le montant des versements du Pôle Emploi au créateur d’entreprise est indépendant du montant de ses revenus d’activité. Cette option est particulièrement intéressante pour les créateurs d’entreprise qui escomptent des revenus rapides.

LIENS COMMERCIAUX

NOS ARTICLES

NACRE prêt creation entreprise

Le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise (NACRE) est une nouvelle aide à la création d’entreprise qui permet au créateur d’entreprise d’une part d’être conseillé lors de la création de son entreprise et durant ses premières années d’activité et d’autre part de financer son entreprise.

 > suite

Dossier demande ACCRE

L’aide à la création et à la reprise d’entreprise (ACCRE) est réservée aux demandeurs d’emploi qui créent une entreprise. L’ACCRE permet une exonération temporaire de cotisations sociales pour le créateur d’entreprise.

 > suite

Délai demande ACCRE

Il est possible de demander l’ACCRE tous les trois ans, or comme cette aide a une durée de 3 années pour les auto-entrepreneurs, un auto-entrepreneur peut bénéficier en permanence de l’aide à la création d’entreprise !

 > suite

ARE allocations chômage création entreprise

Le cumul ARE - création d’entreprise est une incitation forte pour les chômeurs à créer leur entreprise. En effet, les allocations chômage du créateur d’entreprise peuvent être partiellement maintenues durant toute la durée de ses droits, le temps de concrétiser son projet et de lancer son activité.

 > suite

ARCE creation entreprise aide en capital

L’ARCE permet au créateur d’entreprise de percevoir durant les six premiers mois de la création de son entreprise la moitié de ses droits chômage sous forme d’un capital. Plutôt que de ne percevoir qu’une partie de ses ARE chaque mois durant toute sa durée d’indemnisation, le chef d’entreprise décide dans le cas de l’ARCE de ne toucher que la moitié de toutes ses ARE, mais dès la création de son entreprise.

 > suite

Maintien ARE ou ARCE (ARE en capital)

Un créateur d’entreprise indemnisé par Pôle Emploi peut choisir, plutôt que le maintien de ses ARE, le versement de ses droits sous forme de capital. Mais cette aide en capital doit-elle être remboursée en cas de cessation d’activité ou de reprise d’un emploi ?

 > suite

ARE après ARCE et liquidation

Ce témoignage permet de connaître les délais nécessaires pour un créateur d’entreprise qui a bénéficié de l’ARCE pour se réinscrire au Pôle Emploi dans le but de percevoir les droits qui lui restent (55%) sous forme d’ARE.

 > suite

Aides locales à la création d’entreprise

Tout créateur d’entreprise doit absolument contacter sa CCI pour obtenir des informations sur les éventuelles aides régionales, départementales... qui pourraient soutenir son projet.

 > suite

ARCE / ARE : attention à l’arnaque !

Le détail très précis du mode de calcul du premier versement d’ARCE permet d’anticiper que le créateur d’entreprise, dès qu’il aura demandé l’ACCRE, ne devra plus compter pour vivre sur ses ARE mais uniquement sur le premier versement en capital qui lui sera effectué, car son activité n’aura pas vraiment commencé. De ce fait, une partie de l’ARCE permet davantage de couvrir les premiers jours perdus lors de la création de l’entreprise que de financer la croissance de cette dernière.

 > suite

ARCE reprise emploi

L’ARCE a parfois été versée à des chômeurs qui ont rapidement abandonné leur entreprise et préféré reprendre un emploi salarié. Qu’en est-il alors de cette aide ? Peut-elle être conservée dans son intégralité ?

 > suite

Cumul ARCE et contrat travail

Quand on crée une entreprise, et que l’on demande l’ARCE, il faut parfois accepter quelques petits boulots pour survivre, dans un premier temps. Et si vraiment l’entreprise ne se développe pas, il est toujours possible de la fermer, de toucher le solde de ses ARE le temps de recherche un emploi plus stable. Mais ce témoignage indique que la démission de l’un de ces emplois précaires peut entraîner la suppression de tous les droits du créateur d’entreprise alors interdit d’ARE à la liquidation de son entreprise.

 > suite

ACCRE et validation trimestres retraite

S’il faut réaliser un chiffre d’affaire minimum pour valider des trimestres de retraite pour un auto-entrepreneur, durant l’ACCRE, le maximum de trimestres serait validé indépendamment du revenu de l’entrepreneur durant cette période, position contestée par le RSI.

 > suite

ARCE et retraite

L’ARCE, l’aide du Pôle Emploi, est prise en compte par la CNAV, la caisse qui calcule les droits à la retraite. Aussi, en fonction du montant de l’ARCE, l’entrepreneur valide un nombre variable de trimestres de retraite, un peu comme le bénéficiaire d’ARE augmente sa durée de travail pour déterminer s’il percevra une retraite à taux plein. Mais en revanche, si les ARE ne sont pas considérées par la CNAV pour le calcul des pensions, l’ARCE permet au contraire de dégager des revenus complémentaires qui eux augmentent la pension future de l’entrepreneur.

 > suite

Saisie ARCE

Lorsqu’un entrepreneur bénéficie de l’ARCE, que se passe-t-il si des saisies-arrêts sur salaires sont pratiquées ? Quel montant ou pourcentage de l’ARCE peut lui être retenu ?

 > suite
Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Partenaires | Sites utiles | Légal | Contact