aide creation entreprise

Statut fiscal et social associé EURL

L’associé unique d’EURL relève du régime des travailleurs non salariés (TNS).

Contrairement à la SARL dont les bénéfices sont soumis à l’IS (impôt sur les sociétés), les résultats d’une EURL sont soumis à l’IR (impôt sur le revenu), comme une entreprise individuelle.

Cependant, il est possible, sur option irrévocable, qu’une EURL soit soumise à l’IS. Cette option peut être fiscalement intéressante car l’associé d’EURL peut alors percevoir une rémunération mais aussi des dividendes et la comparaison entre IR et IS lors de la création d’une EURL s’impose donc.

Lorsqu’une EURL a opté pour l’IS, alors c’est la rémunération versée par l’EURL à son associé qui est soumise à cotisations et non plus son résultat. Aussi, si l’associé ne se verse pas l’intégralité du résultat de l’entreprise, il limite ses cotisations sociales et se réserve le droit de se verser, en fin d’année, des dividendes.

A noter que la même possibilité d’opter pour l’IS est désormais ouvertes aux entreprises individuelles qui optent pour l’EIRL. Cette différence essentielle entre EURL et entreprise individuelle a donc disparu avec l’EIRL.

LIENS COMMERCIAUX

NOS ARTICLES

Cotisations sociales associé EURL IR IS

L’associé unique d’EURL relève du régime social des travailleurs non salariés. En revanche, le calcul des cotisations sociales de l’associé d’EURL dépend de son régime d’imposition : EURL à l’IR (impôt sur le revenu) par défaut ou EURL à l’IS (impôt sur les sociétés) sur option.

 > suite

Fiscalité EURL IR ou IS

L’EURL est soumise à l’impôt sur le revenu (IR). Cependant, sur option, une EURL peut relever de l’impôt sur les sociétés (IS). La comptabilité devient alors bien plus complexe mais l’IS peut être source d’optimisation fiscale.

 > suite
Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Partenaires | Sites utiles | Légal | Contact