aide creation entreprise

CAE bâtiment Alter Bâtir



Les nouvelles formes de business plan

Présentation d’une CAE spécialisée dans les métiers du bâtiment.

Qu’est-ce qu’Alter-Bâtir ?

Alter-Bâtir est une Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE) basée à Paris dans le 19ème arrondissement.

Très sensible aux problèmes environnementaux qui s’accroissent de jour en jour et consciente que le bâtiment est très nocif à l’environnement, nous proposons un espace aux créateurs d’entreprise en écoconstruction afin de leur permettre de tester leur projet avant de se mettre à leur compte ou d’intégrer la coopérative. Nous venons en aide à quiconque souhaite créer son propre emploi salarié au sein d’une entreprise coopérative qu’il partage avec d’autres entrepreneurs, et dont il peut devenir l’associé. Permettant à qui le veut de vivre d’un savoir-faire de manière autonome, Alter-Bâtir teste, développe et assure la longévité d’une activité économique. L’entrepreneur peut ainsi « apprendre en faisant ». La Coopérative est donc une alternative à l’entreprise classique grâce à une philosophie d’entrepreneuriat collectif et coopératif.

Les 3 principaux avantages du système de la CAE sont les suivants :
- Ne pas être isolé et être accompagné par l’équipe permanente et par les autres entrepreneurs,
- Se concentrer sur l’essentiel (et se former tout en faisant),
- Avoir le temps de la réussite et le droit à l’échec.

Qu’est-ce qu’un entrepreneur-salarié ?

L’entrepreneur-salarié est pleinement entrepreneur et pleinement salarié.

Pleinement entrepreneur, il a choisi de prendre son destin professionnel en main et de vivre en toute autonomie de son ou ses savoir-faire. Il est libre de ses choix professionnels, de sa politique commerciale et de l’organisation de son travail. Lui seul finance son propre emploi, c’est-à-dire, principalement, son salaire et les prélèvements fiscaux inhérents. S’il quitte la CAE, il devient propriétaire de son activité et de sa clientèle.

Pleinement salarié, il a choisi d’exercer son activité, plus ou moins durablement, dans le cadre d’une entreprise coopérative qu’il partage avec d’autres salariés. Il en connait les valeurs, les règles, les possibilités et les limites. Il se doit de demeurer dans le cadre juridique, professionnel et assurantiel établi de concert avec la CAE. Les relations qu’il entretient avec elle relèvent du droit du travail : il se soumet pleinement à ses obligations de salarié, au même titre que le représentant légal de la CAE se soumet pleinement à ses responsabilités d’employeur.

Un entrepreneur-salarié cotise comme n’importe quel salarié à toutes les cotisations sociales en vigueur, à Pôle Emploi, à la Caisse de Retraite, à la Caisse Maladie, etc. Il a donc droit au chômage à la sortie de la CAE, s’il a transformé de la marge bénéficiaire en salaire et s’il n’a pas démissionné.

Les différentes étapes du parcours d’un entrepreneur-salarié

Voici le parcours d’un entrepreneur-salarié au sein de la CAE en 3 étapes :

1. Validation du projet : vous assisterez en premier lieu à une réunion d’information appelée « information collective », puis vous aurez un entretien individuel avec le gérant de la coopérative (étude technique, matérielle et financière du projet).
2. Phase d’accompagnement : Ateliers (mode d’emploi, communication, marketing…), évaluation en milieu de travail, formation au logiciel de devis Winscop, participation aux réunions de la CAE.
3. Salariat : Chantiers, apprentissage de notions comptables, mutualisation, possibilité d’évolution vers le sociétariat.

Un entrepreneur-salarié peut décider de quitter la CAE à tout moment pour créer son entreprise ou il peut décider de rester dans la coopérative et de devenir associé salarié de celle-ci.

http://www.alterbatir.fr/
http://alterbatir.blogspot.fr
contact@alter-batir.fr
01.42.01.89.59




Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Légal | Contact