aide creation entreprise

Devenir entrepreneur avec CAE Avant Premières



Les nouvelles formes de business plan

Créer son activité dans un environnement coopératif, sécurisant et solidaire, c’est ce que permet une CAE.

Devenir entrepreneur en CAE

Il sont consultants, menuisiers, graphistes, formateurs, artisans d’art, maçons, ébénistes, dépanneurs informatiques, charpentiers, jardiniers, élagueurs, nutritionnistes…, et ont tous un point commun, ils développent leur projet d’entreprise aux seins d’Avant-PREMIERES et de Bâti-PREMIERES, Coopératives d’Activités et d’Emploi® (CAE) des Côtes d’Armor.

En démarrant leur projet avec les Coopératives d’Activités et d’Emploi®, ils font le choix de créer leur activité, dans un cadre coopératif et solidaire. En s’appuyant sur Avant-PREMIERES et Bâti-PREMIERES, ils vont pouvoir tester leur projet en toute sécurité tout en bénéficiant d’un accompagnement sur-mesure, dans un environnement collectif favorisant les échanges et la mutualisation.

Hébergés juridiquement par les CAE, les entrepreneurs vérifient la faisabilité économique de leur activité et leur capacité à entreprendre, grandeur nature, sans avoir à créer leur entreprise. Leur statut d’entrepreneur-salarié leur apporte une protection sociale forte, tout en conservant leur liberté d’entreprendre.

Actuellement, plus de 90 entrepreneurs ont fait le choix de développer leur projet au sein des Coopératives d’Activités et d’Emploi® costarmoricaines. Aux côtés d’Avant-PREMIERES, la CAE généraliste, Bâti-PREMIERES accompagne des entrepreneurs-salariés dans les activités du bâtiment et Coop Domi Ouest dans les métiers des services à la personne.

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi®, écoles de la coopération et entreprises partagées.

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi® se veulent une réponse aux créateurs qui ont davantage besoin de « faire pour apprendre » plutôt que « d’apprendre pour faire ». Par ailleurs, elles encouragent l’association des entrepreneurs qui peuvent devenir entrepreneurs-salariés et associés. Ils développent alors leur activité individuelle tout en étant coresponsables de l’entreprise collective.

C’est en provoquant des synergies et en partageant des ambitions que l’on peut commencer à se vivre comme créateur d’entreprise et comme acteur de sa propre vie.

Pour qui ?

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi® s’adressent à toute personne qui veut créer son emploi en développant une activité économique mais qui ne souhaite pas ou ne s’estime pas prête à créer immédiatement une entreprise.

Le parcours

De la coopérative de projet à la coopérative d’emploi, les CAE 22 proposent un tout un parcours de professionnalisation au métier d’entrepreneur, quel que ce soit le stade d’avancement du projet. L’objectif étant d’accompagner de l’émergence d’une idée de création à la pérennisation d’une activité.

1- La coopérative de projet : concrétiser son idée en un projet d’activité.

La coopérative de projets® est une phase d’émergence qui permet de construire et concrétiser une idée de projet pour faciliter ensuite le lancement de l’activité. L’accompagnement se décline autour de quatre grands modules d’études :
- l’adéquation personne/projet
- la découverte de l’environnement économique et l’étude de marché
- la construction des prestations commerciales
- la découverte des aspects juridiques et comptables d’une entreprise

2- La coopérative d’activités : être accompagné dans le démarrage et le développement de son activité.

La coopérative d’activités permet de concrétiser et tester son activité grandeur nature tout en restant dans le cadre solidaire et sécurisant de la coopérative. Sous couvert de la CAE, l’entrepreneur-salarié peut prospecter et vendre des prestations ou produits. Un accompagnement au travers d’ateliers collectifs aide l’entrepreneur à faire face aux problématiques de gestion et de développement commercial.

3- La coopérative d’emploi : s’inscrire durablement dans la coopérative et devenir associé.

Quand l’entrepreneur atteint son autonomie financière, et qu’il souhaite rester au sein de la coopérative d’activités, il peut rejoindre la coopérative d’emploi et devenir entrepreneur-salarié-associé. Dans cette structure créée par les entrepreneurs salariés, les porteurs de projet, devenus économiquement autonomes, prennent le statut d’associés. Ils y développent leur activité individuelle dans une entreprise collective. La coopérative d’emploi est l’aboutissement d’une démarche progressive d’appartenance à l’entreprise qui traduit, au-delà de la gestion de sa propre activité, le souhait de participer au fonctionnement de la coopérative d’activités et d’emploi et à son développement.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : http://www.avant-premieres.coop




Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Qui sommes-nous ? | Légal | Contact