aide creation entreprise

Chéquier conseil expert-comptable



Les nouvelles formes de business plan

Lors de la création d’entreprise, un chéquier conseil financé par l’Etat permettait de rémunérer des professionnels de la création d’entreprise (avocat, expert-comptable...). Cette initiative avait malheureusement été abandonnée. Aujourd’hui, c’est l’Ordre des experts-comptables qui reprend cette idée et offre aux créateurs d’entreprise la possibilité de bénéficier gratuitement de conseils personnalisés par un expert-comptable.

Créateur d’entreprise pouvant bénéficier d’un chéquier conseil

La première limite à ce dispositif est lié au caractère régional de ce dispositif. Aussi, le chéquier conseil de l’Ordre des experts-comptables n’est disponible actuellement que dans les régions suivantes :
- Auvergne
- Bourgogne Franche Comté
- Bretagne
- Lorraine
- Normandie
- Pays de Loire
- Poitou Charentes Vendée

Ensuite, le chéquier conseil est davantage réservé aux créateurs d’entreprise qu’aux repreneurs, sauf dans les cas de reprise de fonds de commerce. En revanche, ce chéquier conseil ne se substitue nullement aux autres parcours d’aide à la création d’entreprise proposés par l’Etat dans le cadre de la NACRE par exemple, ou encore par l’intermédiaire du Pôle Emploi, des CCI...

Les auto-entrepreneurs, dont les obligations comptables sont réduites, ne peuvent pas non plus bénéficier de ce chéquier conseil. En revanche, les auto-entrepreneurs sont invités, comme tous les entrepreneurs, à rencontrer un expert-comptable pour un premier rendez-vous gratuit. Dans le cadre du dispositif chéquier conseil, il est précisé à ce sujet qu’à l’issu de ce premier rendez-vous gratuit, "si vous avez le statut d’auto-entrepreneur, vous repartirez avec des outils immédiatement exploitables."

Enfin, à l’issu de ce premier entretien, c’est l’expert-comptable rencontré qui décidera d’accorder ou non au créateur d’entreprise un chéquier conseil.

Premier rendez-vous gratuit avec un expert-comptable

Durant ce premier entretien, le porteur d’un projet de création d’entreprise le présente à un expert-comptable. Si le projet entre dans l’accompagnement « Créer, accompagner la jeune entreprise », alors l’expert-comptable précise sa mission de conseils gratuits et remplit sur le site www.creer-accompagner.fr, une fiche « créateur repreneur ». Son envoi déclenche la commande d’un chéquier conseil auprès du Conseil régional de l’Ordre.

A l’opposé, en cas de refus d’accorder au créateur d’entreprise un chéquier conseil, l’expert-comptable doit lui en expliquer les raisons, le réorienter éventuellement, en d’autres termes l’inciter à consolider son projet.

Après réception du chéquier conseil par le cabinet et lors de l’entretien suivant, l’expert-comptable formalise l’entrée du créateur d’entreprise dans le parcours par la signature d’une lettre de mission qui précise les engagements réciproques. A cette occasion, l’expert-comptable vous remet un chéquier conseil de 12h à valoir sur l’ensemble de la prestation d’accompagnement.

Au fur et à mesure de la réalisation des prestations du parcours, l’expert-comptable émet des factures et procède à des remises ou avoirs, sur présentation des chèques correspondants.

Accompagnement par expert-comptable 12 heures gratuites

Cet accompagnement gratuit du créateur d’entreprise par un expert-comptable se divise en trois phase :

Phase 1 : Analyse et finalisation du projet de création/reprise (8 heures gratuites d’accompagnement).

- Etape 1 : Analyse expert du projet
- Etape 2 : Elaboration du volet économique et financier du plan d’affaires
- Etape 3 : Recherche de financement et négociation avec les partenaires
- Etape 4 : Aide au choix des statuts juridique, fiscal et social
Conseils en matière d’assurances (Protection sociale du dirigeant
et de sa famille, RCP et IARD )

Phase 2 : préparation à l’accomplissement des formalités
(1 heure gratuite)

- Etape 5 : Aide et démarche(s) spécifique(s)

Phase 3 : Accompagnement post-création/reprise
(3 heures d’accompagnement offertes sur l’étape 7)

- Etape 6 : Organisation administrative et comptable
- Etape 7 : Mise en place des outils de gestion
- Etape 8 : Aide à la gestion des obligations sociales
- Etape 9 : Aide à la gestion administrative et comptable
- Etape 10 : Analyse relative aux premiers mois d’activité


Avant la création de ce chéquier conseil par l’ordre des experts-comptables, Monsieur François-Xavier RUAU, Expert-Comptable, présentait sur ce site son métier et son rôle dans l’accompagnement du créateur d’entreprise :

Qui sont les experts-comptables ?

La profession d’expert-comptable à titre libéral est organisée par l’ordonnance du 19 septembre 1945. L’Ordre des Experts-Comptables a pour vocation de gérer et d’animer le plus grand réseau français de professionnels libéraux au service de l’entreprise.

Les experts-comptables accompagnent aujourd’hui un million et demi d’acteurs économiques.
Les raisons de ce succès :
- les compétences de l’expert-comptable associées à sa proximité avec les dirigeants d’entreprise,
- la diversité des missions de l’expert-comptable (comptabilité, fiscalité, gestion et finances, gestion sociale, management, ...),
- la diversité de ses secteurs d’intervention.

L’expert-comptable accompagne ainsi le dirigeant dans toutes les opérations liées à la vie de son entreprise et dans l’application des nouvelles mesures législatives et réglementaires.
 

Pourquoi faire appel à un expert-comptable ?

L’assistance d’un expert-comptable est évidemment conseillé lors de la création d’une entreprise qui exige de publier des comptes sociaux, mais aussi dès la création d’une entreprise.

Deux chiffres pour démontrer les bénéfices qu’un créateur d’entreprise peut attendre de son expert-comptable :
- 50% des entreprises ne dépassent pas le cap des 2 ans.
- 75% des entreprises accompagnées par un expert-comptable dépassent le cap des 3 ans.
 
Ce taux de réussite s’explique par :

  • les conseils que l’expert-comptable apporte lors de la préparation de votre projet,
    • réalisation de votre business plan
    • connaissance chiffrée de votre secteur d’activité
    • choix de la forme juridique
    • optimisation fiscale et sociale de votre projet
  • l’accompagnement dans votre début d’activité :
    • dialogue avec les administrations fiscales et sociales
    • conseils dans la gestion de votre trésorerie de début d’activité
    • mise en contact avec son réseau de conseils : avocats, etc…
  • …et aussi parce que l’expert-comptable est lui-même un entrepreneur et qu’il connaît les pièges à éviter lors de la création.



Posez votre question ou apportez une réponse
  • 1er mai 2015, par CreditMutuel

    Vous souhaitez bénéficier d’un Crédit pour sortir de l’impasse que provoque les Banques, par le rejet de vos dossiers de demande de crédits . .Nous disposons d’un capital considérable pouvant octroyer de : 2500€...à 7.500.000 € à toutes personnes étant dans le besoin et dans les brefs délai . Quant aux taux d’intérêt il est compris entre 1,4% à 5% selon le montant voulu .Merci de nous contacter : ( credit.epargne.mutuel@gmail.com)

  • 19 mars 2009, par FRAN

    je voudrais créer une auto entreprise pour l’activité suivante : vente à domicile par démarchage, de vues générales aériennes de villages(vues que j’aurais au préalable réalisées moi - même). Quel sera mon statut : activité commerciale comme je le pense ou prestation de service ? Merci de vos éclaircissements

Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Qui sommes-nous ? | Légal | Contact