aide creation entreprise

Informatique et portage salarial

Témoignage sur le portage salarial pour débuter en informatique de Presse Citron.

Pourquoi le portage salarial

La première question à se poser avant de se lancer en free-lance est quel statut adopter : Entreprise individuelle, création d’une société, portage salarial ?

Cumul portage salarial et ASSEDIC

N’étant ni spécialiste ni juriste en la matière, je vais donc vous dire ce que j’ai fait moi.
J’ai dans un premier temps opté pour le portage salarial, qui me paraît être une solution absolument idéale, notamment si vous venez de quitter un travail salarié et que vous bénéficiez d’indemnités ARE. Pour quelles raisons ? Parce-que vous profitez du meilleur des deux situations :

  • le "confort" (notez les guillemets) des quelques mois à venir pendant lesquels vous touchez vos mensualités ASSEDIC, ce qui vous assure un revenu régulier,
  • la possibilité de produire vos premières prestations en temps qu’indépendant.

J’ai utilisé le portage salarial durant deux ans et en conserve un très bon souvenir, notamment en raison de mes relations avec une société de portage plutôt sérieuse et efficace.

Fonctionnement concret du portage salarial

Concrètement, le portage salarial a pour avantage sa simplicité : vous montez un dossier avec l’aide de la société de portage, et vous devenez... son salarié.
Ensuite vous n’avez plus qu’à trouver vos premiers clients, et la société de portage s’occupe de tout, à savoir :

  • Facturation par la société de portage salarial : vous complétez chaque mois un formulaire de demande de facturation en fonction des prestations que vous avez effectuées, et la sociéte de portage se charge d’éditer les factures correspondantes et de les adresser aux clients.
    Elle peut même apposer votre logo et votre adresse sur l’en-tête de la facture, déplaçant ses propres mentions légales en pied de page, ce qui pour le client et pour votre image est particulièrement professionnel. Ce détail est particulièrement intéressant si la société de portage salarial dispose d’un capital social de plusieurs dizaines de milliers d’Euros (indiqué en pied de page). En effet, le client pensera qu’il s’agit de votre propre société. Cette avantage se retrouvera si votre client exige une certaine ancienneté de ses fournisseurs. Tout cela étant bien sûr parfaitement légal et transparent.
  • Relances par la société de portage salarial en cas de retards de paiement de votre client, voire gestion du contentieux (en fonction de votre contrat de portage salarial).
  • Rémunération par la société de portage salarial, qui encaisse le montant des factures de vos prestations, et vous reverse votre dû mensuellement sous forme de salaire avec fiche de paie, déduction faite des charges et de sa commission (qui était de 10% sur le CA brut HT réalisé).
    Exemple : vous facturez 5000,00 Euros HT courant mai, votre portage encaisse la somme en juin, et fin juin vous recevez :
    • votre salaire brut de 5000 euros,
    • diminué de la commission de la société de portage salarial (soit 10% environ),
    • diminué des les charges sociales (soit environ 45%)
    • un salaire net de 2500,00 euros environ (de mémoire, vous ne m’en voudrez pas si les choses ont un peu bougé depuis une dizaine d’années).

Avantages et inconvénients du portage salarial

Avantages du portage salarial

Les avantages du portage salarial sont évidents :

  • tous les avantages du salariat (retraite, couverture sociale...),
  • l’indépendance : vous êtes le chef, vous pouvez vraiment travailler plus et gagner plus,
  • le report de vos mensualités ASSEDIC. Par exemple, si vous percevez 1500,00 Euros mensuels d’indemnités ASSEDIC et encaissez 1000,00 Euros de salaire en portage, vous ne percevrez que 500,00 Euros d’ASSEDIC mais les 1000,00 Euros restants ne seront pas perdus et allongeront d’autant votre période d’indemnisation.

Inconvénients du portage salarial

Alors, quels inconvénients au portage salarial ?

Bien sûr le système de portage salarial connait ses limites, que je vous souhaite d’atteindre rapidement : à partir d’un certain montant de CA, il devient plus rentable de passer sous un autre statut. J’ai pour ma part directement fait le saut de la création de société (EURL, qui est exactement la même chose qu’une SARL, à la seule différence près qu’il n’y a pas nécessité d’avoir au moins deux associés au capital).

En effet, passé un montant annuel facturé supérieur à 25000 Euros, vous avez plutôt intérêt à opter pour un autre statut car les 10% que vous versez à une société de portage, soit 2500 Euros, vous permettraient de vous offrir les services (quasiment obligatoires dans le cas d’une SARL) d’un expert-comptable à l’année. Dans ce cas, en plus des conseils d’un expert, tout le CA généré au-delà de cette limite de 25000 Euros ira dans votre poche et non plus en commission pour la société de portage.


Articles complémentaires de ce dossier

Refus ARE après portage salarial

Adsense en portage salarial

Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Légal | Contact