aide creation entreprise

Etudiant auto-entrepreneur

Un étudiant peut-il devenir auto-entrepreneur ?

Le statut d’auto-entrepreneur est ouvert à toute personne majeur et donc un étudiant majeur peut parfaitement s’inscrire en tant qu’auto-entrepreneur.

De plus, ce statut d’auto-entrepreneur présentera des avantages pour l’étudiant :

1) avantage professionnel : l’étudiant auto-entrepreneur pourra ajouter cette expérience de la création d’une activité à son CV. Or comment mieux prouver sa capacité d’intégration au monde professionnel que de créer sa propre entreprise ?

2) avantage en matière de retraite : le calcul actuel des pensions retraite est le suivant :
50% du salaire moyen de vos 25 meilleures années x nombre de trimestres cotisés / 164

Le chiffre de 164 correspond à une durée de cotisation de 41 ans pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein. Or un étudiant entre sur le marché du travail de plus en plus tardivement. L’allongement de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein c’est donc l’obligation de travailler, avec le statut d’auto-entrepreneur, ou bien durant ses études ou bien durant sa retraite.

L’activité d’un auto-entrepreneur est prise en compte dans la durée de cotisation aux caisses de retraite de l’entrepreneur à raison de un trimestre par an une fois dépassé le seuil de revenus de 200 SMIC, soit 1.762 euros, dans le cas d’une affiliation sur une année civile complète (voir droits retraite auto-entrepreneur). Aussi, contrairement à ce qui avait été annoncé initialement, une activité très faible ne constitue pas un moyen pour l’étudiant de commencer à cotiser à sa retraite.

Rémunération des jeunes de moins de 25 ans

Depuis la loi TEPA du 21 août 2007, les salaires versés aux jeunes de moins de 25 ans sont exonérés d’IR (impôt sur le revenu) dans la limite de trois fois le SMIC (seule la rémunération dépassant cette limite est soumise à l’IR).

En ce qui concerne les rémunérations des stages effectués par un étudiant, ces rémunérations sont exonérées d’IR uniquement s’il s’agit d’un stage obligatoire d’une durée inférieure à trois mois.

A noter que cette exonération fiscale ne concerne nullement les cotisations sociales ou autres taxes liées à l’activité rémunérée de l’étudiant.

Source : www11.bercy.gouv.fr/boi/boi2008/5fppub/textes/5f1208/5f1208.pdf




Posez votre question ou apportez une réponse
  • 3 février 2014, par Mark

    Bonjour,
    Pendant 6 mois j’étais en classe préparatoire mais j’ai du arrêter car le système ne me convenait pas.
    Mon père travaille en tant qu’ingénieur, et je me suis dit qu’il serait peut être mieux pour moi que je travaille avec lui pour un certain temps. Je me suis donc déclarer en tant qu’auto-entrepreneur pour être en règle avec la législation française. Or, je voudrais peut être reprendre mes études par la suite (d’ici quelques mois ou quelques années).
    Est-il possible de travailler pendant 1 an ou plus pour une entreprise en tant qu’auto-entrepreneur et reprendre par la suite les études ? Si oui, quelles seront les nouvelles formalités ? Serais-je toujours étudiant ? Est-ce que les frais de scolarité seraient les mêmes qu’un étudiant post-bac ?
    Est il nécessaire que je me réinscrive sur post-bac chaque année et refuser mon admission si je décide de travailler une année supplémentaire ?

    Cordialement
    Mark R.

    • 3 février 2014

      Concernant les conséquences de votre statut sur les modalités d’inscription (frais de scolarité, inscription sur post-bac ou non...), je n’ai pas l’information, il faudrait la rechercher auprès des acteurs concernés.

      Concernant le cumul étudiant - auto-entrepreneur, il est parfaitement possible.

      Ensuite, il est évidemment possible de cesser son activité pour redevenir étudiant à part entière.

  • 1er février 2011, par ls

    Bonjour, actuellement étudiante ,21 ans, j(ai cours 2 jours chaque semaines et le reste du temps je suis en entreprise. Chaque mois je touche la rémunération. Je voudrai m’inscrire comme auto-entrepreneur en tant que prestataire de service. Les étudiants ne bénéficient pas de l’ACCRE ? Merci par avance.

    • 7 février 2011

      Les moins de 26 ans bénéficient de l’ACCRE, le fait d’être salarié et étudiant ne modifie pas cette possibilité.

Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Légal | Contact