aide creation entreprise

Se préparer à la reprise



Les nouvelles formes de business plan

De la même façon que pour créer une entreprise, reprendre une activité existante n’épargne pas le repreneur de se confronter à un bilan personnel de ses compétences et contraintes. Il est en effet fondamental de se poser les bonnes questions avant d’entamer les démarches de reprise. Un bilan personnel est donc indispensable. La reprise ne doit être, en effet, ni un refuge, ni une fuite.

Faites votre bilan personnel

Devenir chef d’entreprise représente un changement complet de vie, de statut professionnel, mais aussi d’attitude et de mentalité. Le bilan personnel doit vous aider à répondre à la question "suis-je prêt ?".

Vos contraintes

Faites le point sur votre environnement personnel

Pouvez-vous consacrer suffisamment de temps et d’énergie à votre projet de reprise ?

Si vous êtes encore salarié, et comptez le rester tout en cherchant une entreprise à reprendre, vous devez vous interroger : disposerez-vous du temps nécessaire pour faire avancer votre projet ? Le fait d’être salarié peut se révéler un handicap.

Si vous êtes salarié, serez-vous totalement libre après avoir quitté votre employeur ou êtes-vous lié par une clause de non-concurrence ?

Votre entourage adhère t-il à votre projet ?

Racheter une entreprise génère des contraintes de nature financière, ainsi qu’en termes de déplacements, de charge de travail qui vont avoir des conséquences directes sur vos proches et votre vie privée. Il faut que votre entourage adhère sans réserve à votre projet, vous soutienne et soit prêt à certains sacrifices au démarrage du projet et pendant les premiers mois, voire les premières années d’activité…

De plus, sachez qu’il faut jouir d’une bonne santé pour se lancer, et avoir un moral à toute épreuve !

L’entreprise rachetée génèrera-t-elle suffisamment de revenus... ?

... pour vous permettre d’en vivre correctement ?

Vos charges familiales sont-elles compatibles avec le projet de reprise ?

Si vous avez des contraintes financières lourdes, il peut paraître hautement risqué de vous lancer dans un projet de reprise. En revanche, si votre conjoint dispose d’un revenu régulier et peut assurer la transition en attendant que votre activité génère un revenu suffisant, votre marge d’action sera plus confortable. La solidarité familiale est un facteur clé de réussite.

Quelle est l’importance de votre apport personnel ?

Reprendre une entreprise exige une mise de fonds personnelle et complétée par des concours bancaires. Selon une précédente étude OSEO, les apports en fonds propres représentent en moyenne de 20 à 40% du prix de rachat. N’oubliez pas que des investisseurs peuvent vous accompagner en fonds propres (sociétés de capital-risque, business angels…).

JPEG - 42.2 ko
Se préparer à réussir

Quelle est votre réelle motivation ?

Certaines motivations sont plus sérieuses que d’autres.

Les bonnes motivations :

- Devenir son propre patron,
- Acquérir son indépendance,
- Reprendre une entreprise pour la développer,
- Exploiter un savoir-faire personnel,
- Gagner de l’argent.

Les moins bonnes :

- Résoudre un problème personnel,
- Rêver d’une autre vie, d’un autre statut social...
- Mettre en pratique une vieille idée.

Vos compétences

Votre profil de repreneur doit être multiple :

  • Votre expérience professionnelle est certainement votre meilleur atout, surtout si elle s’applique au secteur d’activité que vous visez. Vis-à-vis de vos interlocuteurs, ce sera un gage de crédibilité dans votre projet.
  • Une personnalité solide est un atout indéniable. En outre, la phase préalable à la reprise nécessitera un moral à toute épreuve et une ténacité certaine !
  • Une forte confiance en soi et l’expérience de la résolution de problèmes en environnement incertain sont un plus.

Suite à ce bilan personnel, notre article suivant traite des formations qui pourraient compléter votre profil.




Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Légal | Contact