aide creation entreprise

Définition du crédit-bail ou leasing



Les nouvelles formes de business plan

Le leasing est une alternative à l’acquisition d’une immobilisation financée par un prêt bancaire. Par conséquent, le contrat de crédit-bail sera comparé à une acquisition en propre pour faire ressortir les avantages et inconvénients de cette location longue durée.

Définition du crédit-bail ou leasing

Le leasing est généralement connu dans le domaine automobile. On loue pour une longue durée (3 ans par exemple) à une société spécialisée un véhicule que l’on a choisi, on verse un loyer mensuel durant ces trois années, et au terme du contrat on rend le véhicule. Dans certains cas, le locataire a la possibilité de racheter le véhicule à une somme convenue à l’avance dans le contrat. Mais l’objectif du locataire est bien plus souvent de disposer en permanence d’un véhicule récent et de se décharger de toutes les contraintes liées à la possession d’une automobile. En effet, dans le cadre d’un contrat de leasing, c’est la société de crédit-bail qui détient et gère le véhicule loué.

Sur le même principe, une entreprise peut louer à une société de leasing un matériel (outillage, matériel informatique, véhicule professionnel...) que cette société spécialisée aura acquis pour l’occasion. Un contrat entre les deux parties prévoira la durée de la location et ses conditions (le montant du loyer en particulier). Au terme du contrat, l’entreprise pourra signer un nouveau contrat de crédit-bail pour remplacer le matériel loué par un modèle plus récent.

Avantages du crédit-bail

Les avantages du crédit-bail expliquent la multiplication du nombre de sociétés qui se consacrent à cette activité :

  • Disposer de matériel sans investissement. Sans mobiliser de trésorerie pour acquérir cette immobilisation ou financer le montant non couvert par un prêt bancaire (car une banque ne prête jamais à 100% pour l’acquisition de matériel), l’entreprise peut disposer des équipements nécessaires à son fonctionnement ou à son développement.
  • Utilisation d’équipements de pointe. Au terme du contrat de leasing, un nouveau contrat portant sur un nouveau matériel pourra être signé. Le coût du crédit-bail comprend donc le coût de renouvellement des immobilisations de l’entreprise. Cet avantage est particulièrement important pour les entreprises technologiques utilisant des équipements particuliers ou en constante évolution.
  • Fiscalement, les loyers de crédit-bail sont déductibles. Mais d’un autre côté, en cas d’acquisition d’un matériel, les amortissements sont également déductibles (les dotations annuelles aux amortissements plus précisément), et en cas d’emprunt les intérêts d’emprunt constituent également une charge déductible. Néanmoins, la durée de location prévue peut être inférieure à la durée d’amortissement, permettant ainsi une déduction plus rapide des coûts liés à l’investissement pour compenser les gains immédiats qui en sont attendus.
  • Financièrement, le recours au crédit-bail permet à l’entreprise de conserver sa trésorerie pour financer d’autres investissements ou éviter des découverts bancaires (dont le coût est relativement élevé).

Inconvénients du leasing

L’inconvénient principal du crédit-bail est son coût. Mais il faut souligner que

    Le coût du leasing est évidemment important. Cependant, il faut réduire ce coût de celui d’un prêt bancaire. En effet, si le matériel loué en crédit-bail avait été acquis par l’entreprise, un emprunt aurait dû être contracté. De plus, l’entreprise a conservé sa trésorerie pour financer son BFR et sa capacité d’endettement pour d’autres investissements.

  • L’impossibilité pour les auto-entrepreneurs et micro-entrepreneurs d’amortir leurs immobilisations est un véritable handicap dès lors que leur activité exige des investissements importants (camionnette pour un artisan par exemple, aménagement d’un local commercial...). Or cette difficulté fiscale se retrouve dans le choix du crédit-bail. En effet, les loyers ne constituent pas une charge déductible. L’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur demeure imposable sur la base de son chiffre d’affaires, indépendamment de la charge réelle de leasing.



Plan du site | Annonce légale | expert-comptable | Avocat | Qui sommes-nous ? | Légal | Contact